Stress : 7 astuces pour le combattre


Publicités

SANTE: Ne jetez plus les coquilles d’oeufs !


SANTE: Ne jetez plus les coquilles d’oeufs !

Par Planète Québec – 19 août 2016

Par : Adam Yoga Publié le : 8 août 2016
Trouver un aliment avec une teneur de 90 % en calcium est juste fabuleux, car ce dernier constitue le minéral le plus abondant dans le corps humain ! Il s’agit des coquilles des œufs qui sont, probablement, la source naturelle la plus riche en calcium ! Ce minéral n’est pas juste primordial pour nos os et nos dents, mais il est aussi nécessaire pour la bonne santé des muscles et des nerfs.

De ce fait, à tout âge, il est indispensable d’assurer un apport permanent et suffisant en calcium. Les apports nutritionnels conseillés diffèrent bien sûr en fonction de l’âge. Selon L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail), les apports conseillés sont les suivants :

500 mg/jour chez le nourrisson
700 mg/jour chez l’enfant de 4 à 6 ans
900 mg/jour chez l’enfant de 7 à 9 ans
1200 mg/jour jusqu’à 19 ans
900 mg/jour chez l’adulte
Et 1200 mg/jour chez la femme de plus de 55 ans (soit après la ménopause) et chez les personnes âgées
Les coquilles des œufs ont été le sujet de recherche de plusieurs études. Non seulement il a été prouvé que ces coquilles renforcent la densité osseuse, mais elles permettent de soulager les problèmes digestifs également. Mais faites attention ! Il faut utiliser la coquille d’œuf biologique et non pas ceux à incubation artificielle.
Dans cet article, vous allez découvrir comment utiliser les coquilles des œufs dans votre alimentation, ainsi que des recettes que vous pouvez préparer selon l’effet que vous souhaitez sur votre corps.

Comment utiliser la coquille d’œuf dans votre alimentation ?
Préparation
– Dans un premier temps, vous devez faire bouillir vos œufs pendant 10 minutes pour éliminer les bactéries nocives.
– Laissez refroidir les œufs à une température ambiante.
– Dispersez les coquilles des œufs sur un moule et mettez ce dernier dans le four préchauffé à 100°C. Laissez cuire pendant 15 minutes.
– Ensuite, écrasez les coquilles d’œufs, tout en gardant la membrane qui est riche en nutriments, et broyez-les dans un moulin à café ou un robot culinaire pour obtenir une poudre fine.
– Conservez cette poudre dans un pot de verre pour servir de complément naturel de calcium et de magnésium à vos plats.

Utilisation
Une demi-cuillère à soupe de poudre de coquilles d’œufs par jour est équivalente à environ 1000 mg de calcium.
Vous pouvez ajouter cette poudre à vos boissons, céréales, smoothies, soupes et ragoûts.

Mais faites attention à ne pas dépasser 1000 mg de calcium par jour afin d’éviter une hypercalcémie (apport de calcium excessif) qui peut se manifester par : vomissement, confusion et douleurs abdominales.

Quels sont les bienfaits des coquilles d’œuf ?
La coquille d’œuf a fait l’objet d’étude de plusieurs scientifiques. En 1999, des scientifiques avaient déjà démontré que chez des femmes ménopausées et ostéoporotiques, la poudre des coquilles d’œufs avait un effet très positif sur la densité osseuse minérale au niveau du rachis lombaire et de la hanche.
Plus tard, une étude qui a été faite en 2002 et publié dans le British Journal of Nutrition a confirmé fortement ces données. Cette fois-ci les 85 femmes inclues dans l’étude étaient post-ménopausées et en bonne santé, âgée de 50 à 70 ans ou plus. Un groupe a été mis sous un traitement en supplément de calcium purifié, et l’autre groupe devait prendre de la poudre des coquilles d’œufs comme supplément. Les auteurs ont trouvé que la poudre des coquilles d’œufs augmentait la densité osseuse minérale au niveau du col du fémur et du triangle de Ward. Ils ont même recommandé la poudre des coquilles des œufs par rapport au traitement en supplément de calcium purifié.
En conclusion, si vous jetez encore la coquille d’œuf, dites-vous bien que vous jetez un trésor très précieux pour votre santé.

Voici comment fabriquer de la vitamine C à la maison !


voici-comment-fabriquer-de-la-vitamine-c-a-la-maison

La vitamine C est connue pour être LE remède anti-rhume qui permet de booster le système immunitaire. Vous voulez connaître une astuce pour la fabriquer vous-même à la maison sans avoir à l’acheter ? Suivez cette astuce 100% naturelle !

La vitamine C, essentielle au bon fonctionnement de l’organisme

La vitamine C est constituée d’acide ascorbique, c’est une vitamine importante pour le métabolisme (en particulier pour l’absorption du fer), la croissance et la réparation des tissus. Elle est aussi très riche en antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres, principaux responsables duvieillissement cellulaire. Une carence en cette vitamine entraîne le scorbut lorsque l’apport quotidien est inférieur à 10 mg par jour.

La vitamine C n’est pas fabriquée naturellement par l’organisme, elle doit provenir d’une source extérieure. Et le seul moyen d’en obtenir en quantités suffisantes est la nourriture ou des suppléments de vitamine C. Malheureusement, de nombreux suppléments présents dans le commerce ne sont pas 100% naturels et contiennent des composants chimiques ou des substances génétiquement modifiées.

Il existe une alternative naturelle à tous ces produits, c’est pourquoi nous allons vous présenter une recette pour préparer vous-même vos suppléments de vitamine C à la maison.

La vitamine C faite maison fournit des enzymes importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme et favorise l’assimilation des nutriments.
Vous souhaitez connaître la recette ? Pour la réaliser, vous n’avez besoin que d’écorces d’agrumes !

Les agrumes : riches en flavonoïdes

Dans les agrumes, il existe différents types de flavonoïdes, des substances qui présentent de grandes propriétés antioxydantes. Les principales qualités des flavonoïdes sont les suivantes : anti-inflammatoires, veinotoniques…

Par exemple, la naringine est un antioxydant très puissant que l’on retrouve dans les pelures de pamplemousse, de mandarine et de citron. De nombreuses études ont démontré l’efficacité de cette substance pour contrer les dommages liés à l’oxydation des cellules (radicaux libres).

L’hespéridine est un autre type de flavonoïde que l’on retrouve dans l’écorce (face interne) et qui est blanche (orange, citron, lime et pamplemousse).

Des études ont même prouvé que l’hespéridine permettait de prévenir la prolifération des cellules cancéreuses et la destruction des cellules. Elle joue aussi un rôle important pour prévenir l’hypoglycémie.

Voici une recette pour préparer vous-même, à la maison, des suppléments de vitamine C

Tout d’abord, avant de vous lancer dans la préparation de suppléments de vitamine C, assurez-vous que les agrumes que vous allez utiliser sont issus de l’agriculture biologique (car ils ne contiennent pas de pesticides). Vous allez conserver les pelures après consommation afin de préparer la fameuse poudre d’agrumes séchés.

Pour préparer votre vitamine C, suivez ces étapes :

1. Prenez les pelures des agrumes et répartissez-les sur un plateau déshydrateur (un accessoire qui se trouve facilement dans le commerce).

2. Déshydrater les pelures à une température de 38°C pendant une durée de 24 heures, jusqu’à ce qu’elles deviennent sèches et croustillantes.

3. Moudre les pelures obtenues avec un mixeur hacheur (ou un mortier).

4. Ensuite, mettre la poudre obtenue dans un bocal hermétique, à conserver dans un endroit frais.

Si l’on compare le fruit et la peau, les pelures d’agrumes renferment beaucoup plus de vitamines et de minéraux. En effet, une cuillère à soupe de zeste de citron contient deux fois plus de vitamine C et trois fois plus de fibres qu’un seul quartier de citron.

Pour être en bonne santé, la consommation de vitamine C est recommandée quotidiennement. Vous devriez prendre une cuillère à café de votre vitamine C maison tous les jours. Vous pouvez même agrémenter vos smoothies, soupes, salades, jus de fruits et desserts avec cette poudre d’agrumes séchés.

Maintenant que vous savez comment préparer de la vitamine C, vous pouvez en fabriquer toute l’année pour renforcer votre système immunitaire et prévenir les maladies !

//

9 Signes qu’une personne est alcoolique


9 Signes qu’une personne est alcoolique

Alors que l’alcoolisme est une maladie qui peut détruire des vies, des personnes addictes occupent des emplois stressants et de grandes responsabilités. De l’extérieur, elles semblent avoir le contrôle. Cependant, leur fonction ne les met pas à l’abri des effets de l’alcool et leur addiction est susceptible d’affecter leur entourage. Par exemple, un pilote qui a une gueule de bois, un chirurgien avec les mains tremblantes ou un banquier ivre qui manipule de grosses sommes d’argent peuvent causer de terribles catastrophes. Voici quelques signes aidant à l’identification de ces bombes à retardement.

1. Ils boivent au lieu de manger Les alcooliques remplacent souvent des repas par quelques boissons, perdent l’intérêt pour les vrais aliments ou utilisent l’heure du repas comme excuse pour commencer à boire.

2. Ils sont moins sujets à la gueule de bois Boire de l’alcool régulièrement sur une longue période de temps entraîne la dépendance. Souvent, les alcooliques sont capables de boire beaucoup, sans avoir la gueule de bois qu’aurait un buveur occasionnel.

3. Ils deviennent irritables en situation de manque Si un alcoolique est obligé de s’abstenir de boire, son corps réagit souvent négativement, car il est dépendant des effets sédatifs de l’alcool. Le retrait brusque peut causer de l’anxiété, de la nervosité, de la transpiration, un rythme cardiaque rapide et même des convulsions.

4. Ils changent significativement de comportement sous l’influence de l’alcool Les alcooliques peuvent changer de manière significative quand ils boivent. Par exemple, une personne habituellement affable peut devenir agressive ou prendre des décisions impulsives.

5. Ils ne peuvent pas boire seulement deux verres Un alcoolique a d’énormes problèmes pour arrêter de boire et peut même terminer les boissons des autres. Il n’en a jamais assez et a toujours une excuse pour un coup de plus.

6. Ils sont sujets à de fréquentes pertes de mémoire Beaucoup d’alcooliques prendront part à des activités dont ils n’auront aucun souvenir la journée suivante. Ils peuvent ne pas sembler étourdis sur le coup, mais sont souvent incapables de se souvenir des événements qui ont eu lieu.

7. Ils deviennent agressifs, en cas de tentative de raisonnement Lorsqu’ils sont confrontés à des questions sur leur consommation d’alcool, les gros buveurs deviennent généralement agressifs et nient tout, ce qui rend la discussion difficile.

8. Ils ont toujours une bonne explication Si le déni ou l’agressivité ne sont pas le mode d’évitement choisi, la plupart des alcooliques auront une explication apparemment rationnelle de leur comportement. Le stress au travail, les problèmes à la maison ou une abondance d’activités sociales sont des raisons communes pour expliquer leur comportement préjudiciable.

9. Ils cachent l’alcool Beaucoup d’alcooliques préfèrent boire seuls ou faufilent des bouteilles d’alcool dans un bureau ou dans leur voiture. Cacher de l’alcool est un signe évident d’addiction, il n’y a pas d’autre explication à ce comportement que l’alcoolisme.Gardons notre société productive, sécuritaire et sobre en ayant les yeux ouverts sur les comportements problématiques, afin d’aider les collègues, la famille et les amis.

Ces boissons qui détoxifient le foie et qui font fondre les graisses


Pour perdre les kilos superflus, purifier le foie est indispensable. Pour éliminer les toxines, certains aliments sont plus efficaces que d’autres. Voici trois jus détox qui vont vous aider à accélérer la perte de poids.

Le foie : un organe essentiel

Situé dans l’abdomen, le foie est un organe vital qui joue un rôle essentiel dans l’organisme car il produit la bile et régule le métabolisme des glucides. Il facilite l’élimination des toxines, issues de l’alimentation. Ses trois principales fonctions sont : épuration, synthèse et stockage.

La détox : qu’est-ce que c’est ?

Le processus de détoxification de l’organisme consiste à le débarrasser des déchets. Ces toxines sont issues de la pollution et de l’alimentation… Au fil du temps, elles s’accumulent et « encrassent » le système, perturbant son fonctionnement. Conséquence : prise de poids, teint terne, fatigue, système immunitaire affaibli, dépression, etc. Pour une bonne détox, le foie joue un rôle essentiel.
Pour éliminer les toxines, il s’agit de choisir des aliments qui vont stimuler ses fonctions.

Voici 3 recettes de jus pour vous accompagner dans votre cure détox

Recette 1 : un jus plein de couleurs !

Ingrédients :
• 1 poivron
• 3 carottes
• 1 concombre moyen
• 1 demi-citron
• 1 pomme
Préparation :
Pour profiter de tous les bienfaits détox de ce jus, il est indispensable de choisir des fruits frais (de préférence Bio). Mélangez tous les ingrédients dans un robot centrifugeuse. Dès que le jus est prêt, il faut le boire très rapidement pour éviter que les antioxydants disparaissent. Pour bien nettoyer votre foie et booster votre énergie, buvez plusieurs verres par jour de ce jus, tout en veillant à garder une alimentation équilibrée.

Important : pour optimiser l’effet détox, n’oubliez pas de boire au minimum 1,5 L d’eau par jour.

Recette 2: le thé vert « froid » au citron

Ingrédients :

• 1 demi-tasse de thé vert refroidi
• Le jus d’un demi-citron
• Une banane écrasée

Préparation :
Mélangez tous les ingrédients dans un mixeur. Une fois le jus prêt, dégustez. Le thé vert contient de l’EGCG (épigallocatéchine gallate), un polyphénol qui accélère la détoxification du foie.

Recette n°3 : un jus détox au curcuma

Ingrédients :

• Une demi-cuillère à café de curcuma
• Quelques rondelles de gingembre frais (ou une cuillère à café de gingembre en poudre)
• Le jus d’un demi-citron
• Un demi-verre d’eau

Ce jus est très efficace pour prévenir les calculs biliaires et nettoyer le côlon. La combinaison de curcuma et de citron décuple les bienfaits « détox » de cette boisson.

Les bienfaits de ces différents jus sont liés à leurs ingrédients aux vertus exceptionnelles :

Carotte :

très concentrée en antioxydants, la carotte regorge de vitamines essentielles qui aident à préserver le système immunitaire. Elle contient du potassium, un composant qui améliore le métabolisme des glucides.

Concombre :

véritable source d’énergie, le concombre est riche en vitamines et en bons glucides qui favorisent l’hydratation. Excellent diurétique, ce légume permet de mieux évacuer l’acide urique et l’excès de liquides.

Poivron :

riche en vitamine C, le poivron possède des atouts santé indéniables. Il aide à réduire l’oxydation et soulage les inflammations.

Citron :

riche en vitamine C, ce fruit est le roi des antioxydants ! Il combat les radicaux libres et booste le système immunitaire. Il stimule le foie et la production de la bile pour mieux faciliter l’évacuation des graisses et enclencher le processus de perte de poids.

Pomme :

fruit très riche en eau (80%) et en fibres, la pomme contient notamment de la pectine qui réduit l’absorption des graisses et des sucres lors du processus digestif, pour mieux éliminer.

Banane :

riche en potassium, la banane améliore la digestion et favorise l’élimination des fluides et des toxines.

Curcuma :

la racine de curcuma possède de nombreuses propriétés médicinales. Anti-inflammatoire et antioxydant, le curcuma stimule le foie et la production biliaire, et améliore l’élimination des déchets toxiques.

Gingembre :

véritable concentré de bienfaits santé, le gingembre est riche en antioxydants qui favorisent l’élimination des déchets de l’organisme, soutenant la réduction des graisses et la perte des kilos superflus.

Langue blanche : quand faut-il s’inquiéter ?


Une langue blanche donne des indications sur votre état de santé. Plusieurs pathologies plus ou moins sérieuses peuvent en être à l’origine. Quelles sont les causes et quand faut-il s’inquiéter ? Doctissimo vous dit tout.

Langue blanche : les causes possibles

Les causes sont multiples et variées. Dans les cas les plus fréquents, une langue blanche est d’origine infectieuse, provoquée par un champignon. On parle alors de candidose, le plus souvent développée après un traitement par antibiotiques. Des bactéries déséquilibrent la flore digestive et permettent à certains champignons de se développer en quantité importante dans la bouche et le tube digestif.

langue-blanche-articleLes aphtes, survenant après une brûlure (boisson ou aliment trop chauds) ou un accro dentaire (après la pause d’une couronne ou d’un appareil dentaire) peuvent aussi être accompagnés d’une langue blanche.

Un reflux gastrique est aussi l’une des causes fréquentes de langue blanche. L’acidité de l’estomac qui remonte vers l’œsophage crée une irritation permanente au niveau du tube digestif et de la bouche.

Dans certains cas, une constipation peut être à l’origine d’une langue qui devient blanche. La stagnation des selles dans le côlon déséquilibre la flore intestinale et à la longue la flore de l’ensemble du tube digestif et de la bouche.

Le tabac, le stress, la prise de certains médicaments (antidépresseursantihistaminiques), qui modifient la quantité de salive et sa qualité, peuvent aussi être à l’origine d’une langue blanche, sous l’effet d’un desséchement. C’est également l’une des conséquences d’un foie engorgé ou d’un cancer (on parle alors de leucoplasie), mais ces causes sont beaucoup plus rares.

Enfin, l’origine peut être allergique. Un eczéma ou psoriasis peuvent parfois être associés à une langue blanche.

Comment reconnaître une langue blanche ?

La langue prend des aspects bien différents en fonction de la cause. Ce dépôt blanchâtre peut être plus ou moins épais, recouvrir toute la langue comme n’apparaître que sur certaines zones bien localisées. Le dépôt peut être douloureux, brûler, générer des difficultés à avaler…

C’est pourquoi il est important de consulter un médecin, car c’est l’ensemble des symptômes qui aidera l’aidera à orienter son diagnostic.

Langue blanche : quand s’inquiéter ?

Il est recommandé de consulter en urgence son médecin traitant si la langue blanche apparaît subitement. Si au contraire elle s’installe progressivement, sur plusieurs jours, il est toujours préférable de voir un médecin mais sans précipitation.

Le généraliste procédera d’abord à un examen clinique de la langue et général. S’il soupçonne une origine infectieuse, il demandera une analyse par prélèvement des dépôts de la langue ainsi qu’une prise de sang.

Langue blanche : quels traitements ?

Pour faire disparaître une langue blanche, il faut soigner sa cause. Et à chaque cause sa solution. Le médecin pourra prescrire un anti-reflux pour les problèmes gastriques, un antifongique en cas de candidose, un traitement contre la constipation si le transit est en cause…

Dans les cas plus graves, si la langue blanche est un effet secondaire d’un traitement anti-cancer par exemple, il faudra envisager des solutions globales pour améliorer l’état de santé du patient.

Comment éviter l’apparition d’une langue blanche ?

Généralement une langue blanche n’est pas un phénomène grave. Il suffit de suivre quelques conseils pour maintenir une bonne hygiène buccale. D’abord, brossez-vous les dents 2 fois par jour minimum. Vous pouvez brosser votre langue quelques secondes en fin de nettoyage dentaire pour éliminer les bactéries déposées en trop grand nombre et éviter ainsi la mauvaise haleine.

Il est conseillé aussi de réaliser des bains de bouche. Attention toutefois : tous ne sont pas prévus pour être utilisés au long cours, sous peine de déséquilibrer la flore buccale. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre dentiste.

Vous pouvez aussi saupoudrez sur votre brosse à dent un peu de bicarbonate. Il réduit l’acidité de la bouche et favorise la prolifération de bonnes bactéries.

Enfin, n’oubliez pas de boire suffisamment d’eau et de manger sainement. Un yaourt nature fermenté sans sucre aide à maintenir l’équilibre bactérien de la langue et de l’intestin.

Sandrine Catalan-Massé

Créé le 11 février 2016

Sources :

Interview du Dr Anne-Laure Tarrerias, gastro-entérologue

Voici ce que révèle cette ligne de la main si vous l’avez