La meilleure façon de perdre du poids, si vous avez un trouble de la thyroïde


Publicités

Réduisez votre graisse abdominale avec cette puissante boisson à consommer avant de vous coucher !


6 Méthodes efficaces pour soulager la douleur sciatique rapidement


Tueurs silencieux : près de 100.000 personnes meurent chaque année à cause de ces produits toxiques !


 Par William Krasowsky  19 mai 2016

Quand il s’agit de notre maison, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour la garder propre et empêcher les bactéries de faire leur nid. C’est pourquoi nous utilisons plusieurs détergents et produits nettoyants. Pourtant, ces mêmes produits qui sont censés nous protéger mettent nos vies en danger. Méfiez-vous de ces tueurs silencieux que nous avons tous à la maison ! Explications.

Tandis que la pollution de l’air causée par les voitures est au cœur de la polémique, celle à l’intérieur des maisons est totalement négligée. En effet, pour nettoyer et parfumer nos intérieurs, nous utilisons de multiples produits tels que les désodorisants, les bougies parfumées, les diffuseurs, etc., qui contiennent une forte concentration de substances chimiques nuisibles à notre santé. Autant dire que l’on n’est pas moins exposé à la pollution chez soi qu’à l’extérieur !

Selon une étude récente menée par le Royal College of Physicians (RCP) et  le Royal College of Paediatrics and Child Health (RCPCH), ces produitsconventionnels utilisés par tous les ménages ont été la cause de nombreux décès en Grande-Bretagne, mais aussi dans différents pays d’Europe. Insecticides, désodorisants, produits d’entretien… tous impactent considérablement la qualité de l’air à l’intérieur de nos maisons.

D’après cette même étude, la pollution intérieure affecte la santé de toutes les tranches d’âge, mais surtout celle des enfants et des personnes âgées. Elle peut entraver le développement du fœtus et plus précisément celui de ses poumons, et augmenter le taux de crises cérébrales et cardiovasculaires chez les adultes.

La pollution intérieure est aussi liée aux différents problèmes respiratoires, notamment l’asthme, mais aussi à l’obésité, au cancer et à la démence.

Ainsi, il est important de sensibiliser les gens sur les dangers des produits qui favorisent la pollution intérieure. C’est d’ailleurs l’objectif de cette étude menée par les chercheurs de deux grandes institutions d’Angleterre,  le RCP et le RCPCH.

En quoi ces produits sont-ils dangereux ?

Cette découverte pourrait bel et bien changer nos habitudes ! Les produits d’entretien ménagers contiendraient des substances chimiques connues sous le nom de Composés Organiques Volatils (COV). Ces derniers, qui se présentent  généralement sous forme liquide, s’évaporent facilement dans l’air et ont un impact direct sur la santé. Parmi eux, il y a le limonène que l’on trouve généralement dans les désodorisants et les bougies parfumées. Cette substance représente un véritable danger pour la santé, puisqu’elle peut se transformer en formaldéhyde cancérigène, lorsqu’elle est mélangée à d’autres éléments.

Selon cette même étude, la pollution de l’air à l’intérieur des maisons serait à l’origine de 99.000 décès par an en Europe.

Les dangers des produits nettoyants

Utilisés quotidiennement pour avoir une maison propre, les produits d’entretien ont des effets graves sur la santé. Une étude menée par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS), vient corroborer ce fait. En effet, 54 produits nettoyants ont été testés, incluant des crèmes, des lingettes, des poudres… et 91% ont produit du formaldéhyde, substance classée cancérigène.

L’eau de javel, un détergeant très prisé pour son efficacité, ne fait pas l’exception ! Inhalé, ce produit peut toucher la santé des poumons et affaiblir le système immunitaire des enfants.

Pour résumer, la pollution extérieure de l’air n’est pas la seule responsable de la détérioration de notre santé. L’air qui circule dans nos maisons peut être tout aussi dangereux. Notre santé dépend donc essentiellement des choix que nous faisons. Il est très important d’opter pour des alternatives plus naturelles, pour préserver notre santé et prévenir l’apparition de nombreuses maladies.

Voici une recette naturelle pour fabriquer votre propre nettoyant maison :

Ingrédients :

–         ½ tasse de bicarbonate de soude

–         20 gouttes d’huile essentielle antibactérienne de votre choix (de citron ou d’arbre à thé, par exemple)

–         ½ tasse de sel

Dans un bol, mélangez tous les ingrédients. Il suffit d’y ajouter un peu d’eau et votre nettoyant est prêt à être utilisé !

Bienfaits :

Le bicarbonate de soude 

Le bicarbonate de soude possède des capacités nettoyantes et antibactériennes. Il peut servir de base à différents produits nettoyants naturels.

Le sel 

Les propriétés antibactériennes et dégraissantes du sel sont efficaces contre les graisses et taches difficiles. Le sel aide aussi à absorber les mauvaises odeurs.

L’huile essentielle antibactérienne

La plupart des huiles essentielles sont réputées pour leur effet antibactérien. Elles permettent de se débarrasser des mauvaises odeurs, ainsi que des bactéries.

Stress : 7 astuces pour le combattre


SANTE: Ne jetez plus les coquilles d’oeufs !


SANTE: Ne jetez plus les coquilles d’oeufs !

Par Planète Québec – 19 août 2016

Par : Adam Yoga Publié le : 8 août 2016
Trouver un aliment avec une teneur de 90 % en calcium est juste fabuleux, car ce dernier constitue le minéral le plus abondant dans le corps humain ! Il s’agit des coquilles des œufs qui sont, probablement, la source naturelle la plus riche en calcium ! Ce minéral n’est pas juste primordial pour nos os et nos dents, mais il est aussi nécessaire pour la bonne santé des muscles et des nerfs.

De ce fait, à tout âge, il est indispensable d’assurer un apport permanent et suffisant en calcium. Les apports nutritionnels conseillés diffèrent bien sûr en fonction de l’âge. Selon L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’Environnement et du travail), les apports conseillés sont les suivants :

500 mg/jour chez le nourrisson
700 mg/jour chez l’enfant de 4 à 6 ans
900 mg/jour chez l’enfant de 7 à 9 ans
1200 mg/jour jusqu’à 19 ans
900 mg/jour chez l’adulte
Et 1200 mg/jour chez la femme de plus de 55 ans (soit après la ménopause) et chez les personnes âgées
Les coquilles des œufs ont été le sujet de recherche de plusieurs études. Non seulement il a été prouvé que ces coquilles renforcent la densité osseuse, mais elles permettent de soulager les problèmes digestifs également. Mais faites attention ! Il faut utiliser la coquille d’œuf biologique et non pas ceux à incubation artificielle.
Dans cet article, vous allez découvrir comment utiliser les coquilles des œufs dans votre alimentation, ainsi que des recettes que vous pouvez préparer selon l’effet que vous souhaitez sur votre corps.

Comment utiliser la coquille d’œuf dans votre alimentation ?
Préparation
– Dans un premier temps, vous devez faire bouillir vos œufs pendant 10 minutes pour éliminer les bactéries nocives.
– Laissez refroidir les œufs à une température ambiante.
– Dispersez les coquilles des œufs sur un moule et mettez ce dernier dans le four préchauffé à 100°C. Laissez cuire pendant 15 minutes.
– Ensuite, écrasez les coquilles d’œufs, tout en gardant la membrane qui est riche en nutriments, et broyez-les dans un moulin à café ou un robot culinaire pour obtenir une poudre fine.
– Conservez cette poudre dans un pot de verre pour servir de complément naturel de calcium et de magnésium à vos plats.

Utilisation
Une demi-cuillère à soupe de poudre de coquilles d’œufs par jour est équivalente à environ 1000 mg de calcium.
Vous pouvez ajouter cette poudre à vos boissons, céréales, smoothies, soupes et ragoûts.

Mais faites attention à ne pas dépasser 1000 mg de calcium par jour afin d’éviter une hypercalcémie (apport de calcium excessif) qui peut se manifester par : vomissement, confusion et douleurs abdominales.

Quels sont les bienfaits des coquilles d’œuf ?
La coquille d’œuf a fait l’objet d’étude de plusieurs scientifiques. En 1999, des scientifiques avaient déjà démontré que chez des femmes ménopausées et ostéoporotiques, la poudre des coquilles d’œufs avait un effet très positif sur la densité osseuse minérale au niveau du rachis lombaire et de la hanche.
Plus tard, une étude qui a été faite en 2002 et publié dans le British Journal of Nutrition a confirmé fortement ces données. Cette fois-ci les 85 femmes inclues dans l’étude étaient post-ménopausées et en bonne santé, âgée de 50 à 70 ans ou plus. Un groupe a été mis sous un traitement en supplément de calcium purifié, et l’autre groupe devait prendre de la poudre des coquilles d’œufs comme supplément. Les auteurs ont trouvé que la poudre des coquilles d’œufs augmentait la densité osseuse minérale au niveau du col du fémur et du triangle de Ward. Ils ont même recommandé la poudre des coquilles des œufs par rapport au traitement en supplément de calcium purifié.
En conclusion, si vous jetez encore la coquille d’œuf, dites-vous bien que vous jetez un trésor très précieux pour votre santé.

Voici comment fabriquer de la vitamine C à la maison !


voici-comment-fabriquer-de-la-vitamine-c-a-la-maison

La vitamine C est connue pour être LE remède anti-rhume qui permet de booster le système immunitaire. Vous voulez connaître une astuce pour la fabriquer vous-même à la maison sans avoir à l’acheter ? Suivez cette astuce 100% naturelle !

La vitamine C, essentielle au bon fonctionnement de l’organisme

La vitamine C est constituée d’acide ascorbique, c’est une vitamine importante pour le métabolisme (en particulier pour l’absorption du fer), la croissance et la réparation des tissus. Elle est aussi très riche en antioxydants qui permettent de lutter contre les radicaux libres, principaux responsables duvieillissement cellulaire. Une carence en cette vitamine entraîne le scorbut lorsque l’apport quotidien est inférieur à 10 mg par jour.

La vitamine C n’est pas fabriquée naturellement par l’organisme, elle doit provenir d’une source extérieure. Et le seul moyen d’en obtenir en quantités suffisantes est la nourriture ou des suppléments de vitamine C. Malheureusement, de nombreux suppléments présents dans le commerce ne sont pas 100% naturels et contiennent des composants chimiques ou des substances génétiquement modifiées.

Il existe une alternative naturelle à tous ces produits, c’est pourquoi nous allons vous présenter une recette pour préparer vous-même vos suppléments de vitamine C à la maison.

La vitamine C faite maison fournit des enzymes importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme et favorise l’assimilation des nutriments.
Vous souhaitez connaître la recette ? Pour la réaliser, vous n’avez besoin que d’écorces d’agrumes !

Les agrumes : riches en flavonoïdes

Dans les agrumes, il existe différents types de flavonoïdes, des substances qui présentent de grandes propriétés antioxydantes. Les principales qualités des flavonoïdes sont les suivantes : anti-inflammatoires, veinotoniques…

Par exemple, la naringine est un antioxydant très puissant que l’on retrouve dans les pelures de pamplemousse, de mandarine et de citron. De nombreuses études ont démontré l’efficacité de cette substance pour contrer les dommages liés à l’oxydation des cellules (radicaux libres).

L’hespéridine est un autre type de flavonoïde que l’on retrouve dans l’écorce (face interne) et qui est blanche (orange, citron, lime et pamplemousse).

Des études ont même prouvé que l’hespéridine permettait de prévenir la prolifération des cellules cancéreuses et la destruction des cellules. Elle joue aussi un rôle important pour prévenir l’hypoglycémie.

Voici une recette pour préparer vous-même, à la maison, des suppléments de vitamine C

Tout d’abord, avant de vous lancer dans la préparation de suppléments de vitamine C, assurez-vous que les agrumes que vous allez utiliser sont issus de l’agriculture biologique (car ils ne contiennent pas de pesticides). Vous allez conserver les pelures après consommation afin de préparer la fameuse poudre d’agrumes séchés.

Pour préparer votre vitamine C, suivez ces étapes :

1. Prenez les pelures des agrumes et répartissez-les sur un plateau déshydrateur (un accessoire qui se trouve facilement dans le commerce).

2. Déshydrater les pelures à une température de 38°C pendant une durée de 24 heures, jusqu’à ce qu’elles deviennent sèches et croustillantes.

3. Moudre les pelures obtenues avec un mixeur hacheur (ou un mortier).

4. Ensuite, mettre la poudre obtenue dans un bocal hermétique, à conserver dans un endroit frais.

Si l’on compare le fruit et la peau, les pelures d’agrumes renferment beaucoup plus de vitamines et de minéraux. En effet, une cuillère à soupe de zeste de citron contient deux fois plus de vitamine C et trois fois plus de fibres qu’un seul quartier de citron.

Pour être en bonne santé, la consommation de vitamine C est recommandée quotidiennement. Vous devriez prendre une cuillère à café de votre vitamine C maison tous les jours. Vous pouvez même agrémenter vos smoothies, soupes, salades, jus de fruits et desserts avec cette poudre d’agrumes séchés.

Maintenant que vous savez comment préparer de la vitamine C, vous pouvez en fabriquer toute l’année pour renforcer votre système immunitaire et prévenir les maladies !

//