MON POEME DU LUNDI 19 JANVIER 2015: Une femme espiègle


 

 

Je n’ai plus rien à te dire .

Tu m’as fait assez souffrir .

Je préfère t’oublier

Et de mon coeur te chasser .

 

Tu es une femme espiègle .

Ton âme est celle d’un aigle

Qui éprouve de la joie

A se jeter sur sa proie .

 

Tu crois me briser le coeur

Et me causer des douleurs .

Je peux cesser de t’aimer

En toute sérénité .

 

Je me sens déjà guéri

De tes yeux , de ma folie .

Je n’ai plus de sentiments ,

Ni d’amour ni de tourments .

 

Mon coeur s’est vite allégé

D’un rêve souvent brisé :

Le rêve d’un grand amour

Qu’il te vouait pour toujours .

 

                      Sami Chaiban .

MON POEME DU LUNDI 12/01/2015:  Un rêve étrange…


 

 

Un rêve étrange me suit

Et me berce chaque nuit,

Sur un nuage de fleurs,

De tendresse et de douceur.

 

Je me sens au paradis,

En compagnie de Sylvie,

Une femme de trente ans

Au doux regard provocant .

 

Je la vois à mes côtés ,

Nue et le corps enflammé,

Prête à toutes les folies

Pour déclencher mes envies .

 

Sylvie , j’ai envie de toi ,

De ton âme, de ta joie

Et de ton corps sensuel ,

D’une beauté éternelle .

 

Je veux te faire l’amour

Durant des nuits et des jours

Et passer toute ma vie

A assouvir tes envies .

 

Sami Chaiban .

 

17 / 03 / 2007 .

MON POEME DU LUNDI 05 JANVIER 2015: Un regard dur


 

 

Quand ton regard se fait dur ,

L’univers devient obscur ;

Il s’engouffre dans la nuit

Et se brise dans l’oubli .

 

Plus rien ne se fait entendre ;

Personne ne peut comprendre

Son silence comateux

Ni son aspect malheureux .

 

Il lui suffit d’un sourire

Pour retrouver ses plaisirs

Et accepter de revivre

Pour tes lèvres qui l’enivrent .

 

Souris à cet univers

Pour que ses roches et ses pierres

Vivent grâce à la tendresse

D’un amour tout de caresses .

 

Souris à mon pauvre cœur ,

Parfume-le de bonheur ;

Fais-lui espérer qu’un jour

Tu le couvriras d’amour .

 

Je ne veux pas t’obliger

A me laisser t’embrasser .

En amour , rien ne se fait

Sauf par un accord parfait .

 

                 Sami Chaiban .

MON POEME DU LUNDI 22/12/2014: Un mendiant de sentiments


 

 

Je suis depuis bien longtemps

Un mendiant de sentiments ,

Un assoiffé de tendresse ,

Un passionné de caresses .

 

Couvre mon cœur d’un regard

Tendrement , avec égards ;

Fais-le battre en harmonie

Avec les bruits de ta vie .

 

Il veut à jamais sentir

Verser en lui tes désirs ,

Ton âme en effervescence ,

Ton être dans son essence .

 

Verse des gouttes d’amour

Dans mon cœur et tout autour

Et laisse-le s’enivrer

De tes grains de pureté .

 

Laisse-le mourir d’amour ,

Quitter la vie sans retour ,

Se fondre en toi doucement ,

Etre ton seul sentiment .

 

Sami Chaiban .

MON POEME DU LUNDI 08/12/2014 : Un charme assommant


 

 

Parmi des milliers de femmes

J’ai vu en toi une dame

Qui peut dominer ma vie

Sur terre et au paradis.

 

Tu as un charme assommant,

Tombé droit du firmament

Pour paralyser mon cœur

Et effacer ses douleurs.

 

Je veux t’enseigner l’amour

A tous les instants du jour

Et même durant les nuits,

Par respect pour tes envies.

 

Viens te blottir contre moi

Et puiser des tas de joie

De mon cœur prêt à t’aimer

En toute sincérité.

 

Je sens ton parfum partout :

Il mène à des rêves doux.

Même durant ton absence,

Je sens en lui ta présence.

 

Samy Chaiban .

LE CHANT DE LA VIE


Ajouté le 10/12/2013 20:52:11 par Martine_LECORNU

LE  CHANT  DE  LA  VIE  par  Martine  LECORNU

LE CHANT DE LA VIE

*****

La vie

 

C’est une douce mélodie

Écoutez la chanter

Elle vous dira

Qu’ici bas

Sur cette terre

Rien n’est plus beau

Que le chant de la vie


****

 

 

Le chant d’un oiseau

Les clapotis de l’eau

D’une rivière ou d’un ruisseau

L’écoulement d’une fontaine

****

Pourquoi pas du vent

Qui vous parle tout doucement

En vous murmurant

Des mots d’amour en un si joli chant

****

Écoutez la chanson de la pluie

Le ruissellement de ses perles d’argent

Qui s’entremêlent

  Et se transforment en une mélodie cristalline

Où encore,le bruissement des arbres

Le chuchotement de la nature

Lors d’une randonnée

Au centre de la  forêt

Où a travers champs et clairières

Vous y découvrirez ses mystères

****

Alors, si vous aimez

Les bruits divers

De Notre Dame Nature

Ses chants mélodieux

Descendant des cieux

Vous aimez aussi la musique

****

L’inspiration du chant

Ne peut que venir

Des bruits multiples et naturels

de la diversité de cette vie

Sans eux

 

Aucune composition musicale

N’existerait pas

 

JE VOUDRAIS  ÊTRE LA NUIT  par Martine  LECORNU

© copyright Martine LECORNU

 

LE  CHANT  DE  LA  VIE  par  Martine  LECORNU

Bonne semaine


Ajouté le 02/18/2013 07:27:43 par coralyne_1
UrPix.frUrPix.fr

La semaine est faite comme cela !!!!!

Le lundi n’est jamais gris
C’est un jour qui vit
Pour moi, il est toujours vert
Pour d’autres, c’est un calvaire.

Le mardi, je bondis
Au réveil, je saute du lit
Un jour où le ciel est bleu
Un jour pas nuageux.

Le mercredi sent bon
C’est le jour des bonbons
Un jour où je joue au pendu
Et lis des revues.

Le jeudi est noir
On aimerait être un loir
Le jeudi n’a pas de couleurs
Il n’est pas rieur.

Le vendredi est blanc
On voudrait être sur le divan
En train de se reposer
Plutôt que de travailler.

Le samedi c’est à midi
Que je sors du lit
Le samedi c’est la détente
Comme au camping sous la tente.

Le dimanche repos
Un jour où il fait toujours beau
Même avec de la pluie
Je ris.

La semaine a toutes les couleurs
A toutes les odeurs
La semaine est toujours remplie
Sans une seconde de répit.

j’ai!!!!!????


Ajouté le 02/19/2013 07:23:15 par coralyne_1

hebergeur image

J’ai pardonné des erreurs presque impardonnables,

J’ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables,

Et oublié des personnes inoubliables.

J’ai agi par impulsion,

J’ai été déçu par des gens que j’en croyais incapables,

Mais j’ai déçu des gens aussi.

J’ai tenu quelqu’un dans mes bras pour protéger,

J’ai ri quand il ne fallait pas,

Je me suis fait des amis éternels.

J’ai aimé et l’ai été en retour,

Mais j’ai aussi été repoussée.

J’ai été aimée et je n’ai pas su aimer.

J’ai crié et sauté de tant de joie,

J’ai vécu d’amour et fait des promesses éternelles,

Mais je me suis brisée le cœur tant de fois !

J’ai pleuré en écoutant de la musique

Ou en regardant des photos,

J’ai téléphoné juste pour entendre une voix.

Je suis déjà tombé amoureuse d’un sourire,

J’ai déjà cru mourir par tant de nostalgie,

Et j’ai eu peur de perdre quelqu’un de très spécial.

Mais j’ai survécu ! Et je vis encore !

Je ne passe pas par la vie ?

Et toi non plus, tu ne devrais pas en passer.

Vis ! Ce qui est vraiment bon,

C’est de se battre avec persuasion,

Embrasser la vie et vivre avec passion,

Perdre avec classe et vaincre en osant,

Parce que le monde appartient à celui qui ose.

Et la vie est beaucoup pour être insignifiante !

Trouvé sur le net

UrPix.fr

iPad-moi, je t’en supplie » Ma Planète


Ajouté le 02/08/2013 09:18:45 par annie_lamadon

iPad-moi, je t’en supplie

Je me sens seul et triste

 

De plus en plus étranger à ce monde

 

Les êtres de mon espèce m’ignorent

 

Je dois me reconfigurer autrement

 

 

iPad-moi des mots de tendresse

 

Fais de moi une de tes applications

 

Déroule tes sentiments envers moi

 

Ouvre-toi sur mon univers

 

 

iPod-moi au moins quelquefois

 

Capture ma présence en photo

 

iMail-moi la tienne je t’en prie

 

Je me meurs d’un éternel ennui

 

 

iPhone-moi de grâce

 

Je veux entendre ta voix

 

Je ne supporte plus tes textos trop brefs

 

Je veux retrouver ton humanité

 

 

C’est ainsi qu’au bord d’un ruisseau

 

Je me mis à pleurer et à souffrir

 

Mes yeux se tournèrent vers le ciel étoilé

 

J’oubliai le iPad le iPod et le iPhone

 

Je cherchai en vain un humain pour me consoler

 

 

Je suis condamné à Facebooker et à Twitter

 

 

Publié le 26 Juin 2011 par Jacques Rancourt

BAUDELAIRE: La fontaine de sang


Ajouté le 02/09/2013 10:25:26 par coralyne_1

4aa88c95

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,

Ainsi qu’une fontaine aux rythmiques sanglots.

Je l’entends bien qui coule avec un long murmure,

Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

A travers la cité, comme dans un champ clos,

Il s’en va, transformant les pavés en îlots,

Désaltérant la soif de chaque créature,

Et partout colorant en rouge la nature.

J’ai demandé souvent à des vins captieux

D’endormir pour un jour la terreur qui me mine ;

Le vin rend l’oeil plus clair et l’oreille plus fine !

J’ai cherché dans l’amour un sommeil oublieux ;

Mais l’amour n’est pour moi qu’un matelas d’aiguilles

Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !

BAUDELAIRE

« BOUBOU » ANIMAL DE MES RÊVES » Ma Planète


Ajouté le 02/05/2013 20:04:35 par NOEMIE


  » Boubou  »
animal de mes rêves

Un jour, un petit chaton vint se réfugier chez-nous.

L’envie folle de le garder s’empara de moi

Après mûres réflexions, nous décidions de le garder près de nous.

Il venait de se trouver un tout nouveau chez-soi.

Ce tout petit chat était tellement attachant et affectueux.
Que bien sûr on s’y attacha facilement.
Il semblait très heureux.
Nous le prouvant par ses perpétuels ronronnements.

Depuis plus de dix ans nous l’avons gardé.
Mais un jour il devint malade,
malgré les bons soins que nous lui prodiguions.
Suite à une visite chez le vétérinaire,
on nous dit que l’on ne pourrait le sauver.
Ce fut le moment de prendre la pénible décision.

C’est avec la gorge serrée remplie de chagrin et d’émotions.
Que nous avons dû le faire endormir pour abréger ses souffrances.
Ceux qui n’ont jamais eu de petit animal donnant autant d’affection,
Ne comprendront jamais toute la peine causée par son absence.

——- Claude St-Denis

ESPOIR » Ma Planète


ESPOIR…

Ajouté le 02/01/2013 19:22:13 par NOEMIE
EditingMyspace.com - Reconfort

L’espoirLa vie est un amoncellement de pourquoi,
« Pourquoi toi ? ». Question sans réponse.
Tu dois l’accepter, tu n’as pas le choix,
Cette maladie, fleur pleine de ronces.

Ne surtout pas abandonner le combat,
Tu dois tenir bon, être très courageux,
Tu ne seras jamais seul, ne l’oublie pas,
Tous ensembles, on peut la mettre hors jeu.

Si on avance tous main dans la main,
Si on efface toutes ces rancoeurs,
Si on y croit de plus en plus fort.

Alors on pourra forcer le destin,
Alors, enfin, on pourra voir,
S’agrandir la flamme de l’espoir.

Poème dédicacé à toutes les personnes
qui ont une grave maladie.
trouvé sur net.