Voir c’est croire!


 

Une petite expérience valant mieux qu’un long discours,

un curé décide qu’une démonstration

donnerait plus de poids à son sermon du dimanche.

Pour cela, avant de commencer son sermon,

il met quatre vers de terre dans quatre flacons.

Le premier dans un flacon d’alcool.

Le second dans un flacon plein de fumée de cigarette.

Le troisième dans un flacon de sperme.

Enfin le dernier, dans un flacon d’eau bien propre.

À la fin de son sermon,

le curé donna les résultats de l’expérience.

Le ver dans le flacon d’alcool est mort.

Le second, dans le flacon plein de fumée de cigarette, est mort.

Le troisième, dans le flacon de sperme, est mort.

Le dernier, dans le flacon d’eau bien propre, a survécu.

Le curé demande alors à l’assemblée.

« Quels enseignements pouvons-nous retirer de cette démonstration ? »

On entend alors la voix d’une petite vieille du fond de l’église.

Tant qu’on boit, qu’on fume et qu’on baise,

on n’aura pas de vers !

 

J’aime, j’aime, j’aime !


J'aime, j'aime, j'aime !

Les mauvaises langues racontent que le pâtissier s’est fait une religieuse en un éclair, que le poissonnier fait le maquereau avec une morue et que le volailler court toujours après ses poules mais qu’il y laisse des plumes .

 

Le charcutier n’est pas mieux loti : il a épousé un boudin… quelle andouille !

Le boucher s’est mordu la langue en taillant une bavette.

On raconte aussi que le croque-mort a enterré sa vie de garçon en buvant de la bière. Ce fut une belle fête !

Le cafetier a servi des demis à un jeune mousse et le menuisier a attrapé la gueule de bois en abusant du buffet.

A force de chanter, le vétérinaire a eu un chat dans la gorge ce qui lui a occasionné une fièvre de cheval.

Quant au viticulteur qui prend de la bouteille, il a demandé qu’on lui lâche la grappe.   L’horloger n’est pas resté longtemps car depuis qu’il a perdu sa grande aiguille, il n’a plus une minute à lui. 

 

Cela ne s’arrange pas chez les autres commerçants…

 

Le boulanger qui s’était fait rouler dans la farine est dans le pétrin.

 

L’électricien a été déclaré positif alors qu’il était neutre.

Le plombier a pris la fuite en fumant un joint avec le couturier qui a choisi de monter un col plutôt que de traverser la manche.

Le cordonnier qui les accompagnait s’est fendu le cuir chevelu sur une route en lacets.

L’épicière a pris une amende en passant à l’orange et son avocat s’est trouvé le bec dans l’eau en défendant cette cruche !

Maintenant, cela se gâte !…

Partis en vacances ensemble, le bijoutier a lâcher une perle dans une rivière en diamants et le pharmacien s’est « emm…… » au lac Satif » . Ils n’avaient pas digéré la sauce tartare du cuisinier faite trop tôt le matin. 

 

Le seul qui va bien, c’est un bûcheron qui est en permanence sous le charme en écoutant Dutronc.

 

En conclusion:

 

Il faut être un facteur légèrement timbré pour prendre cette histoire au pied de la lettre.

En fait, il n’y a que le coiffeur qui se barbe à force de couper les cheveux en quatre.

 

Mémoire


C'est appétissant... J'ai faim !

C’est un vieux couple dont la mémoire défaille. Ils suivent des cours de stimulation de la mémoire. Ils trouvent ce cours formidablecet en parlent à leurs amis et voisins.

Si bien qu’un jour, le voisin interpelle le vieux monsieur en train de tondre sa pelouse et lui demande :

– Dites-moi, quel était le nom de votre moniteur pour ces exercices sur la mémoire ?

Le vieux répond :

– Eh bien, c’était…Hmmm…laissez moi une minute… Quel est le nom de cette fleur, vous savez, celle qui sent si bon mais a des épines sur ses tiges…?

Le voisin :

– Une rose ?

Le vieux :

– Oui c’est ça…(criant en direction de la maison) Hé, Rose, quel était le nom de notre moniteur pour les cours sur la mémoire ?

C’est la crise


Prof' de Flipper: Un beau métier

Eh oui c’est la crise et rien ne va plus !!

Les problèmes des boulangers sont croissants …Alors que les bouchers veulent défendre leur bifteck, les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois.
Les pêcheurs haussent le ton ! Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont « dans la merde », tandis que les céréaliers sont « sur la paille ».

Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent. Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite. Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.

Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant. Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, alors . . Les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.

Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied, les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression. Les prostituées, elles, se retrouvent à la rue.

C’est vraiment la crise ! !

CONFUSION


Sais-tu que...

C’est l’histoire d’un gars qui parle avec son pote dans un bar. Il commence à se faire tard. Le gars dit à son pote:

– Ah non! Il est tard! Ma femme va m’engueuler en entrant dans la maison !

Son pote lui répond:

– Moi, j’ai un truc dans ce temps-là. J’entre dans la maison sans faire de bruit. Puis, dans la chambre, sous les couvertures, je lui fait l’amour comme une bête.

Le gars lui demande:

– Hein ? T’es sûr ?

Après que son copain l’ait rassuré, le gars part chez lui. Il entre dans la maison, dans la chambre à coucher puis se glisse sous les couvertures. Là, c’est la folie. La femme, les deux jambes en l’air, se met à jouir comme une déchaînée. Les ébats terminés, l’homme, content de son coup, se lève pour aller aux toilettes. En ouvrant la porte, il tombe nez à nez avec sa femme. Sa femme lui dit en chuchotant :

– Fais pas de bruit ma mère dort dans notre lit.

attachée sur le lit


silence: je téléphone...


Deux amis discutent le lundi matin :

 

– T’en fais une tête ! – M’en parle pas !

Ma femme veut divorcer – Qu’est-ce que tu lui as fait ?

– Mais rien, j’y comprends rien !

Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village,

pour une fois pas trop tard, je file chez moi.

En arrivant, ma femme m’accueille,

habillée seulement de sous-vêtements très sexy

et elle tenait deux petites cordes en velours…

Elle me dit : « Attache-moi,

et tu pourras faire tout ce que tu veux après… »

Donc, je l’ai attachée…

Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…

 

Le Nioufi dans une discothèque


la grande évasion enfin libres !

 

Deux gars remarquent deux superbes filles dans une discothèque.

-On va les draguer!

-Moi j’veux bien, mais je suis très très timide et je ne sais pas comment m’y prendre.

-Bon, OK ! Laisse moi faire… Tu regardes comment je fais et tu fais pareil.

Le gars s’approche des 2 filles et dit:

-Salut, choisissez un chiffre entre 1 et 9!

– Comment veux tu que je sache…

– Allez!

– OK. Disons… Cinq!

-Bravo! Tu viens de gagner le droit de danser avec moi toute la soirée!

Le Nioufi, ébahi, aborde l’autre fille…

-Salut, choisis un chiffre entre 1 et 9!

-Ben… 8

-Ah, dommage, tu as perdu!

– « #%%&**???

Et le gars rentre chez lui… « Pourquoi j’ai pris le 5 comme mon chum. La prochaine fois je ne l’écouterai pas. »

ikea


ça secoue beaucoup

 

Une dame a acheté une armoire chez Ikea et a décidé de la monter toute seule, sans attendre son mari.
Elle regarde bien le plan et se met àl’ouvrage. Voilà, c’est fait. Mais en bas, dans la rue, un autobus passe. Le sol vibre, et l’armoire se met à trembler, et la voilà par terre. La dame ne s’avoue pas vaincue. Elle reprend le montage, en suivant bien les étapes une après l’autre, elle ajoute même un point de colle ici et là… Voilà, c’est terminé. Mais l’autobus qui fait la navette est revenu, et de nouveau le sol vibre, l’armoire tremble, tremble et plaf, elle s’effondre. Exténuée elle appelle le service après-vente Ikea. On lui envoie aussitôt un technicien. En arrivant, celui-ci dépose sa sacoche, laisse son mégot dans le cendrier et déclare :
– Bien, voyons ça, je vais refaire le montage et nous verrons ce qui se passe. Il assemble normalement et, en un quart d’heure, l’affaire est réglée.
– Hé bien, elle est très bien cette armoire, où est le problème ?
– Attendez un peu que le bus passe, et vous verrez…
Le bus passe effectivement, et le sol vibre,
l’armoire tremble, et l’armoire tombe en miettes.
– J’aurai le dernier mot ! dit le technicien, et il recommence le montage, mais avec de la colle super forte, des vis supplémentaires, de grands coups de marteau… Et le bus qui continue son service passe dans la rue, et le sol vibre, l’armoire tremble, tremble, tremble et vlan, elle se retrouve en mille morceaux.
Le technicien se fâche :
– Putain de merde ! J’en aurai le coeur net. Je vais tout remonter normalement, et je vais me mettre
à l’intérieur pour voir ce qui se passe quand ça vibre.
Et c’est à ce moment là que le mari de la dame rentre du travail. Il voit la sacoche, le mégot, et demande à sa femme :
– Tu me trompes, j’en suis sûr maintenant. À qui est cette sacoche ? et ce cigare ? Tiens, et cette armoire, c’est nouveau ! Ton amant est là-dedans, je le sais !.
Et il ouvre l’armoire.
– Alors, qu’est-ce que vous foutez là, vous ?

– Ben, vous n’allez pas me croire, mais j’attends l’autobus…

 

Livre sur les statistiques sexuelles.


L'amour est dans le pré ! 3 poules et leurs poussins.

Un homme d’affaire monte à bord d’un train et se retrouve assis à côté d’une superbe femme. Il remarque qu’elle est en train de lire un livre sur les statistiques sexuelles. 

Il l’interroge sur ce sujet, et elle répond :
« C’est un livre très intéressant. Ainsi les Indiens sont ceux dont le pénis est le plus long, et les Bretons sont ceux qui savent le mieux s’en servir.
Au fait je m’appelle Florence. Et vous ? « 
– « Geronimo LE GENNEC ! Enchanté de vous rencontrer. »

 

Ca sent l’oignon !!!


"Jeté" de grenade un peu court


C’est l’histoire d’une fille qui a un petit problème :

 

Elle a le minou qui sent l’oignon.
Elle est hyper mignonne pourtant mais bon, à chaque fois qu’elle rencontre un mec c’est la catastrophe : dès qu’il descend sous les draps, le mec est dégoûté et se barre en courant.

Alors évidemment, cette jeune femme est très malheureuse ; elle confie son calvaire à une de ses amies. Sa copine lui dit :  
 » Écoute, je connais un mec hyper bien, et ça tombe plutôt bien, il a eu un accident et il a perdu l’odorat … »

Bon, la fille rencontre le mec, papote, resto … Tout ça …
Arrivée au lit … Le gars descend sous les draps …

Une minute, deux minutes … Puis, le mec relève la tête et dit :
« c’est dingue, T’as le minou qui sent vachement l’oignon !!! « 

La nénette étonnée lui dit :
 » Mais c’est pas possible : tu as perdu l’odorat !!! « 

« OUI mais j’ai les yeux qui pleurent ! »

 

Géographie 101


chat alors la miche a pain...

La différence géographique entre l’homme et la femme…

Chez la femme,

– Entre 18 et 24 ans une femme est comme l’Afrique :
À moitié sauvage, naturellement belle et pleine de mystérieux deltas à la fertilité certaine.

– Entre 25 et 30 ans une femme est comme l’Amérique :
Développée et ouverte au commerce, spécialement avec ceux qui ont du pognon.

– Entre 31 et 40 ans une femme est comme l’Inde :
Sensuelle, relaxée, épanouie, convaincue de sa beauté.

– Entre 41 et 50 ans une femme est comme la France : Délicieusement mûre, elle reste un agréable territoire à visiter.

– Entre 51 et 60 ans une femme est comme la Yougoslavie :
La guerre est aujourd’hui perdue, les erreurs du passé la hantent. De gros travaux de reconstruction doivent être lancés.

– Entre 61 et 70 ans une femme est comme la Russie :
Étendue, aux limites incontrôlées. Le climat frigide décourage les visiteurs.

– Entre 71 et 80 ans une femme est comme la Mongolie :
un glorieux passé de conquêtes, mais hélas, aucun futur.

– Après 80 ans une femme est comme l’Afghanistan :
Beaucoup savent où ça se trouve, mais personne ne veut plus y aller…

Chez l’homme,

Entre 15 et 70 ans un homme est comme les USA :
GOUVERNÉ PAR UNE BITTE!

Ah! Le premier apart’


Thomas invite sa mère à dîner dans son nouvel appartement. Son premier!

Remarquant que la colocataire de son fils, Caroline, est très jolie, elle tente d’en savoir plus…

Thomas lui affirme que Caroline et lui ne sont que des amis.

Une semaine plus tard, Caroline dit à Thomas :
– Depuis que ta mère est venue dîner, je ne trouve plus la louche. C’est bizarre…

– Je vais lui envoyer un courriel.

«Chère maman, Je ne dis pas que tu as pris la louche et je ne dis pas que tu ne l’as pas prise, mais elle a disparue depuis ta dernière visite. Je t’embrasse très fort. Thomas.»

Retour…
«Cher fils, Je ne dis pas que tu couches avec Caroline et je ne dis pas que tu ne couches pas avec Caroline, mais si Caroline couchait dans son lit, vous auriez retrouvé la louche depuis longtemps…
Je t’embrasse fort.
Maman»

La gaffe


Présentatrice météo Une robe par température !

– Allô !
– Bonjour mon cœur, c’est papa au téléphone…. Tu peux me passer maman ?
– Ze peux pas, elle est à l’étaze dans sa chambre avec oncle David.

Bref silence…

– Mais ma chérie, tu n’a pas d’oncle David.
– Si, si, il est dans la chambre avec maman !
– Bien, OK, bon, alors, voilà ce que je veux que tu fasses : pose le téléphone, cours en haut, frappe à la porte de la chambre, et crie à maman et oncle David que la voiture de papa vient de rentrer dans le garage…
– D’accord papa.

Quelques secondes plus tard, la fillette revient au téléphone.
– Z’ai fait ce que tu m’a dit, papa.
– Et qu’est-ce qui s’est passé ?
– Ben, maman s’est mise à crier, a sauté hors du lit toute nue, elle s’est mise à courir partout, elle a glissé sur le tapis, elle est tombée par la fenêtre, et maintenant elle est toute morte.
– Oh mondieumondieumondieu… Et oncle David ?
– Ben, il a sauté hors du lit tout nu, s’est mis à courir partout, puis il a sauté par la fenêtre de derrière dans la piscine… Mais il a oublié que le week-end dernier tu avais vidé la piscine pour la nettoyer, et maintenant il est tout mort lui aussi…

Long silence…

Puis papa dit: La piscine ? Quelle piscine ? Je suis bien au 01.99.74.12.33 ?

Cendrillon a 75 ans


J'aime surfer ! J'attendais la vague des heures !

Cendrillon a 75 ans. Après une vie heureuse avec son mari, le prince maintenant décédé, elle passe ses journées sur son perron dans une chaise berçante à observer le monde avec son chat Bob sur ses genoux.

Elle est heureuse.

Par un bel après-midi, dans un nuage, apparait soudain sa marraine, la bonne fée.

– Cendrillon, tu as vécu une vie exemplaire. Que puis-je faire pour toi? Tiens, que dirais-tu de trois souhaits que je pourrais t’exaucer?

Cendrillon est surprise, joyeuse et rouge de confusion. Après y avoir réfléchi, elle murmure:

– J’aimerais être immensément riche.

À l’instant même, sa chaise berçante se change en or massif. Cendrillon est abasourdie et elle s’écrie: «Oh! Marraine, Merci»!

– J’aimerais être belle et jeune à nouveau.

Instantanément, elle retrouve sa beauté d’antan. Cendrillon ressent en elle des sentiments qu’elle n’a pas ressenti depuis longtemps, des élans oubliés, des ardeurs…

Et comme dernier souhait?
– Je veux que tu transformes mon chat Bob en un beau et gentil jeune homme.

Pfiou! Bob est transformé en un magnifique spécimen mâle d’une beauté inouïe.

– Maintenant Cendrillon ! Amuses toi bien dans ta nouvelle vie. Au revoir!

Bob et Cendrillon se regardent tendrement. Cendrillon est hypnotisée à la vue du plus bel homme qu’elle n’aie jamais vu. Puis Bob s’avance langoureusement vers elle, la prend dans ses bras musclés et lui murmure à l’oreille :
« Pourquoi tu m’as fait castrer, p’tite idiote. »