Peur, mesdemoiselles ?


Par une belle nuit de pleine lune, alors que l’on entendait le grincement des chauves-souris, l’ululement d’un hibou, le craquement des branches des arbres sous l’effet d’une légère brise qui, elle-même, sifflait en se faufilant entre les stèles funéraires, je me promenais dans un vieux cimetière abandonné.

Soudain, je fus abordé par trois jeunes filles qui ne cachaient pas leur peur.
L’une d’elle, toute tremblante, s’adressa à moi d’une voie bégayante et m’a dit :
« Monsieur, nous nous sommés égarées Nous vous avons vu et avons décidé de vous demander si vous pouviez nous indiquer le chemin pour rentrer chez nous ».

Je leur ai alors proposé de les accompagner un bout de chemin, ce qu’elles acceptèrent de bonne grâce, avant de leur déclarer :
« Ne soyez pas aussi craintives, Mesdemoiselles. Moi aussi, j’avais peur, autrefois, de traverser ce cimetière, lorsque j’étais encore vivant » !

Je n’ai jamais vu trois jeunes filles s’enfuir aussi rapidement…

Pensée du jeudi 7 mars 2019



les Énergies sexuelles s’imprègnent des pensées et des sentiments de l’être humain -« Depuis des millénaires, l’Intelligence cosmique a installé dans l’être humain tout un réseau de canaux subtils par lesquels l’énergie sexuelle, en reprenant le chemin vers le haut, peut contribuer à l’épanouissement de toutes ses facultés. Pour évoluer, il doit donc apprendre à diriger ses énergies vers le monde de l’âme et de l’esprit : ainsi, elles éveilleront dans son cerveau des facultés dont il ne soupçonne pas encore l’existence.
Par eux-mêmes, les organes génitaux sont neutres, exactement comme une fontaine, un robinet sont neutres ; ce qui compte, c’est la qualité de l’eau qui passe par eux. Ce que les humains donnent à travers ces organes dépend donc de la nature de leurs pensées, leurs sentiments, leur niveau de conscience. Chez ceux qui ont appris à sublimer l’énergie sexuelle grâce à leurs aspirations à une vie toujours plus haute, cette quintessence s’anime de vibrations intenses ; elle contient des puissances et attire des entités célestes qui créent, à travers eux, une vie nouvelle dans la lumière et la beauté. »Omraam Mikhaël Aïvanhov