Pensée du samedi 13 février 2016.


« Le soir, au moment de vous endormir, abandonnez-vous entre les mains du Seigneur et dites : « Mon Dieu, je suis ton serviteur, je veux faire ta volonté. Dispose de moi. » Et le lendemain vérifiez si, dans vos pensées, vos sentiments et vos actes, c’est bien la volonté de Dieu et non celle de votre nature inférieure que vous êtes en train de faire. Car il ne suffit pas de vous mettre au service de Dieu le soir en paroles, et, le lendemain, de vous laisser aller à tous vos caprices.
Nous sommes venus sur la terre pour participer au travail de la création. Jésus disait : « Mon Père travaille et moi aussi je travaille. » Ce travail avec Dieu, pour Dieu, est le dernier mot de l’Initiation. Tout ce que nous donnons à Dieu, nous le haussons au niveau où Il se trouve Lui-même. Alors, Dieu répète notre geste, Il le réfléchit comme un miroir réfléchit un rayon de lumière : nous Lui avons tout donné, Il nous donne tout. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Vous pouvez désormais mesurer le QI de votre chien


11._chien-race-border-collie.jpg

Vous pouvez désormais mesurer le QI de votre chien

Des scientifiques ont mis au point une série de tests pour mesurer et comparer l’intelligence des canidés…

La science est désormais capable de mesurer l’intelligence du meilleur ami de l’homme. Des chercheurs britanniques ont mis au point une série de tests permettant de mesurer l’intelligence des chiens, selon un rapport publié ce lundi. Les chercheurs de la London School of Economics (LSE) et de l’Université d’Édimbourg ont testé 68 Border collies. C’est le « premier pas dans la mise au point d’un test de QI vraiment fiable pour les chiens », selon Rosalind Arden, assistante de recherche.

Capacité d’orientation, vitesse et aptitude à la survie

Ils ont construit une grange spécialement pour mesurer leur capacité d’orientation, leur vitesse et leurs aptitudes à suivre des indications gestuelles.

11._chien-race-border-collie 1.jpg

L’un des tests, effectué avec des chiens actifs dans des fermes du pays de Galles, consistait à se frayer un chemin jusqu’à de la nourriture, visible mais située derrière une barrière. Un autre mesurait la rapidité avec laquelle le chien allait choisir entre la plus garnie de deux gamelles.

11._chien-race-border-collie 2.jpg

L’avantage chez les canidés, c’est qu’il n’y a pas de facteurs brouillant les lignes comme l’alcool, la cigarette et le milieu socio-économique, soulignent les chercheurs. Il est donc « plus facile de mesurer les différences d’intelligence et la relation entre longévité et intelligence chez les chiens » que chez les humains.

Les chiens peuvent développer une démence sénile

Tout comme leurs maîtres, les chiens développent de la démence sénile, donc les résultats peuvent être comparés, assurent les chercheurs dans leur étude publiée par la revue Intelligence. « Pour une même race de chien, les scores sont différents. Un chien rapide et précis dans une tâche aura tendance à l’être dans une autre également », soulignent les chercheurs.

11._chien-race-border-collie 3.jpg

Cette étude « fournit des informations cruciales sur la relation entre l’intelligence et la santé, le vieillissement et la mortalité », assurent-ils. Pour Mark Adams, de l’Université d’Édimbourg, la recherche pourrait fonder une « épidémiologie « dognitive » » : « les chiens sont excellents pour ce genre de travail parce qu’ils veulent participer et ils ont même l’air contents ! » a-t-il relevé.

pouvez-desormais-mesurer-qi-chien

Une gare anglaise emploie un chat et vient de lui accorder une promotion


11._felix-1.jpg

Une gare anglaise emploie un chat et vient de lui accorder une promotion

La station de Huddersfield en Angleterre emploie un félin chargé de chasser les rongeurs et les pigeons…

Le félin a été nommé « Senior Pest Controller » (responsable du contrôle antiparasites) et s’est vu remettre une nouvelle veste de travail ainsi qu’un badge nominatif. Un vrai bond après cinq ans de carrière.

11._felix-chat-travaille-station-train-anglaise-huddersfield.jpg

La mission principale de Felix consiste à chasser les rongeurs et les pigeons indésirables de la gare ferroviaire.

11._felix-chat-travaille-01.jpg

Felix a intégré l’équipe du personnel de la gare de Huddersfield alors qu’elle n’avait que neuf mois. Elle est la coqueluche de la station et une véritable vedette locale avec plus de 9.000 fans sur Facebook. Elle s’est d’ailleurs réjouie de sa promotion, une « reconnaissance du travail accompli depuis près de cinq ans ».

11._felix-chat-travaille-02.jpg

Des confrères dans le monde entier

11._felix-chat-travaille-1.jpg

Huddersfield n’est pas la seule gare à faire travailler un chat. Au Japon, Tama était chef de gare dans une minuscule localité, avant de décéder au cours de l’été 2015. Selon le compte Facebook de Felix, la chatte compterait des confrères dans plusieurs gares allemandes.

facebook.com/Felix

gare-anglaise-emploie-chat-vient-accorder-promotion

«J’ai décidé de remercier la vie…»


Je suis une femme de 55 ans et j’ai eu deux garçons. Le miracle de ma vie, ce dont je suis le plus fière, est l’évolution de mon plus jeune fils, Samuel.

Ma deuxième grossesse a été magnifique, et mon accouchement, parfait. Un enfant miracle tout à fait normal.

La vie a suivi son cours. J’ai découvert que mon fils était un grand émotif, qu’il était sensible à l’état d’être de son environnement. S’il y avait trop d’action ou de gens autour de lui, il se refermait et pleurait, en crise. Je faisais donc très attention aux endroits où j’allais.

À deux ans, il ne parlait pas et faisait des crises d’incompréhension. Tout le rendait anxieux.

À trois ans et demi, son développement était celui d’un enfant de neuf mois.

Il avait deux ans et demi quand j’ai eu le diagnostic : dysphasie pragmatique-sémantique. Il avait les caractéristiques d’un enfant autiste, mais moindres.

C’est alors que j’ai fait le deuil d’un enfant normal. Je me suis ouverte à tous les apprentissages des spécialistes, à tous les conseils. J’ai ACCEPTÉ son état d’être. J’ai même décidé de remercier la vie de m’avoir donné un enfant comme lui, et je l’ai pris comme un merveilleux cadeau.

Ensuite, tout a commencé à venir à moi; j’étais inspirée à faire les bonnes actions. Je le respectais et faisais en sorte que son environnement soit parfait pour lui, ce qui n’a pas toujours été facile. Il avait la même vie que son grand frère, on lui faisait découvrir la nature, la vie, quoi.

Le plus grand miracle, c’est que j’ai lâché prise, j’ai renoncé à un enfant parfait. J’ai compris comment il ressentait la vie et il m’a guidée, j’ai été à son écoute.

Chaque jour, je méditais, j’analysais la vie de famille, je dégageais énergétiquement mes enfants afin de les entourer de lumière.

J’ai tellement appris de la vie, j’ai tellement foi en elle que pendant toutes ces années, Samuel a merveilleusement bien évolué. Il a fini son secondaire. Il est diplômé professionnel en mécanique de machinerie de chantier et minière. Il a sa vie entre ses mains, il est propriétaire et a une conjointe. Le gouvernement l’avait inscrit comme un enfant handicapé, et maintenant, il paie des impôts et rapporte à la société.

Pour ma part, ça tient du miracle et je remercie la vie de m’avoir tant inspirée.

Denise

Lanaudière, Canada

Les animaux d’un cirque s’échappent de leurs enclos !


11._lama-illustration.jpg

Les animaux d’un cirque s’échappent de leurs enclos !

Lamas, chameau, zèbres et ânes s’en sont donnés à cœur joie, pendant une demi-heure, perturbant la circulation…

Scènes de panique, ce lundi à Narbonne : les animaux d’un cirque, qui s’est installé sur un parking, se sont échappés de leur enclos ! Des lamas, un chameau, un zèbre et des ânes se sont retrouvés en totale liberté, sur la route, rapporte L’Indépendant.

L’équipe du cirque a donc pris son mal en patience pour tenter de faire rentrer les animaux qui s’étaient disséminés un peu partout dans cette zone artisanale. Certains n’ont pas hésité à zigzaguer entre les voitures, provoquant étonnement et panique chez les automobilistes.

11._lama.jpg

Tout est bien qui finit bien : une demi-heure après leur fuite, tous les animaux sont rentrés dans leurs enclos, sains et saufs, reprend le journal régional.

animaux-cirque-echappent-enclos

Une jeune femme s’écrase le visage contre du pain sur son compte Instagram


pain visage.jpg

Une jeune femme s’écrase le visage contre du pain sur son compte Instagram

Est-ce le début d’un nouveau thème ? Cela y ressemble bien en tout cas. « Bread face », en français « Face de pain », est le nom d’un nouveau compte Instagram, tenu depuis l’été dernier par une jeune femme à l’identité inconnue. Postant uniquement des gifs, la blogueuse se met en scène, réalisant toujours la même performance: écraser longuement son visage sur différentes sortes de pain.

Une pratique non moins fascinante qu’absurde, si l’on en juge par le succès de la page Instagram: près de 9000 abonnés sont au désormais rendez-vous de ces courtes vidéos totalement déjantées, et à la signification ambigüe…voire inexistante.

Rappelons que c’est loin d’être la première fois qu’internet s’empare du pain pour le mettre en scène dans des situations dont seul le net a le secret, du terrifiant Mighty loaf en 2011 à l’étonnante Baguette Bardot, en passant par les célèbres « breaded cats« . Un même au succès mondial dont le principe était de décorer son chat d’une ravissante collerette de pain de mie.

11374061_630597850416734_257443642_a.jpg

http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01590560/src/5zs3uu/zone/1/showtitle/1/

femme-pain-visage

Il partage sa maison et propose aux internautes de fixer le loyer


Il partage sa maison et propose aux internautes de fixer le loyer.jpg

Il partage sa maison et propose aux internautes de fixer le loyer

Le fondateur d’un site de colocation a voulu montrer l’exemple, alors que l’immobilier londonien est un enjeu électoral fort…

Sur les photos, le domicile londonien de Rupert Hunt a des airs de maison de campagne cossue. Parquets patinés et animaux empaillés, le lieu détonne dans la capitale anglaise. Le fondateur du site de colocation SpareRoom.com, propose désormais aux internautes de partager sa maison en laissant les internautes fixer le montant du loyer en fonction de leurs revenus.

L’entrepreneur espère ainsi rendre plus flexible le marché de la location immobilière dans la capitale britannique, où les loyers peuvent atteindre des montants vertigineux. « La demande a augmenté de manière considérable. En ce moment, il n’est pas rare de voir dix, douze personnes pour chaque chambre dans certaines parties de Londres », a expliqué Rupert Hunt.

L’entrepreneur a donc mis en location deux chambres de sa maison située à Spitalfields, un quartier branché de Londres. Cossu, le logement dispose notamment d’une cour et d’une pièce « disco », pour faire la fête.

Quant au loyer, Rupert Hunt a proposé aux internautes de le fixer. « Ce qui m’intéresse, c’est plus de trouver la bonne personne, dont j’apprécierai la présence et qui m’apportera quelque chose, que d’avoir le loyer le plus élevé », a-t-il dit. Résultat : Hunt a été « submergé » par plus de « 7.000 demandes ».

Un enjeu électoral

Le logement devrait être, avec les transports, l’une des thématiques clés de la campagne pour l’élection du maire de Londres, qui aura lieu le 5 mai prochain.

Jeudi soir, les candidats à la succession du conservateur Boris Johnson se sont affrontés à ce sujet lors d’un débat à London School of Economics (LSE) devant un public notamment composé d’étudiants.

« Quand vous êtes dans une situation où un Londonien gagnant deux fois plus que le salaire moyen ne peut (…) pas acheter son logement, c’est que vous êtes dans une crise », a déclaré le candidat conservateur, Zac Goldsmith, député de la circonscription huppée de Richmond Park (sud-ouest de Londres) depuis 2010.

« L’engagement que j’ai pris, c’est que les nouveaux logements construits sur des terrains publics contrôlés par la mairie puissent revenir aux Londoniens », a-t-il dit.

Son adversaire Sadiq Khan, candidat du Labour, a plaidé de son côté pour « davantage de maisons abordables ». « Il faut aussi mettre fin au scandale des promoteurs immobiliers qui vendent des logements londoniens à des investisseurs au Moyen-Orient, en Asie », a ajouté cet ancien avocat, député de Tooting, un quartier populaire de la capitale britannique.

partage-maison-propose-internautes-fixer-loyer