«Ils ont échangé mon bébé» sur TF1: Sophie Serrano a voulu «laisser une trace de son combat»


https://www.20minutes.fr/arts-stars/television/2354291-20181015-echange-bebe-tf1-sophie-serrano-voulu-laisser-trace-combat?utm_source=ownpage&utm_medium=email&utm_campaign=20181015&_ope=eyJndWlkIjoiYTc3ZWViYzRiN2VjNGQ1MzRjNjBiNTkyMjQ0MWJjODMifQ%3D%3D&xts=290428&xtor=EPR-178-%5Bbuzz%5D-20181015-%5B%5D-23675476535@3&xtdt=25660896


Pensée du mardi 16 octobre 2018

les Émotions – cultiver celles que l’on éprouve devant la vraie beauté
« Il arrive que des événements de la vie quotidienne vous inspirent des sentiments, des émotions qui sont sur le point de vous terrasser. Mais apprenez comment les considérer et ils deviendront une matière sur laquelle vous pouvez travailler afin de vous reconstruire.
Quelqu’un a eu à subir une offense, une injustice : il trouve normal de se montrer bouleversé, de pleurer même. Mais s’il se trouve devant la vraie beauté, une œuvre d’art, un geste de noblesse, il se sentirait déshonoré de verser une larme. Eh bien, je vous dirai qu’au contraire, c’est dans les épreuves que vous devez vous montrer stoïque, impassible, mais devant la beauté vous pouvez vous émouvoir, vous montrer sensible et verser des larmes. Car ces larmes sont comme une pluie céleste qui vous purifie et arrose les fleurs de votre jardin intérieur. Les larmes de déception, d’amertume, vous apporteront peut-être un certain soulagement, mais pas plus. Tandis que les larmes d’émerveillement vous régénèrent, car elles sont imprégnées d’une essence divine. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov


Le cheval et le mouton

A la ferme, le cheval est malade.Le vétérinaire dit au paysan :
– Si dans trois jours il n’est pas remis, il faudra l’abattre.

Le mouton qui a tout entendu, dit au cheval :
– Cheval, lève-toi !
Le cheval est trop fatigué.
Le deuxième jour le mouton insiste :
– Allez cheval, lève-toi vite !
Le cheval ne peut toujours pas.
– Le troisième jour le mouton lui dit :
– Lève toi sinon ils vont t’abattre !

Le cheval se lève enfin.
Heureux, le paysan appelle le vétérinaire:
– Je vous invite on va fêter ça autour d’un bon repas, pour l’évènement on égorge le mouton.

Moralité : Toujours s’occuper de ses affaires et se la fermer.


MON POEME DU LUNDI 15/10/2018

Ivre de toi pour la vie.

 

J’ai croisé une beauté,

Une étourdissante fée,

Gratifiée  de doux  yeux

Aux reflets mystérieux

 

Je m’applique à essayer

De les rationaliser,

De comprendre leur  pouvoir

Sur mon coeur vêtu de noir.

 

Je ne peux me détacher

Du  regard  sur moi  lancé

Par tes yeux dont la chaleur

Redonne vie à mon cœur.

 

Ils évoquent le printemps

Et la douceur de son vent

Sur mon âme endolorie,

Ivre de toi pour la vie.

 

Tes yeux me font prisonnier

De leur beauté  éthérée .

Ils m’attachent à eux sans fin.

Ils bousculent mon destin.

 

Samy Chaiban.