Le département d’état au trésor continuera à coopérer avec la Banque du Liban quelle que soit la personne à sa tête (David Schenker)


https://libnanews.com/le-departement-detat-au-tresor-continuera-a-cooperer-avec-la-banque-du-liban-quelle-que-soit-la-personne-a-sa-tete-david-schenker/

Reprise des cours…


🔴🔴🔴 أهم النقاط في حديث وزير التربية. طلاب لبنان

👈🏻 استكمال التدريس في كل الجامعات وصفوف الشهادات (البريفيه والترمينال والمهنية) في كل التعليم الرسمي والخاص في ٢٨ أيار حتى آخر تموز
👈🏻 تقسيم المواد للامتحان الرسمي للترمينال الى اساسية (يجب تقديمها كلها) واختيارية (يختار منها الطالب عدد. التفاصيل لاحقاً)
👈🏻 الدورة الاولى في ١٥ آب والدورة الثانية في ١٥ أيلول
👈🏻 اعطاء إفادات لكل تلاميذ البريفيه على شرط اكمال العام الدراسي الحالي
👈🏻 لن تلغى الطلبات الحرة للبريفيه وسيكون هناك دورة واحدة في ١٥ آب
👈🏻 لن تلغى الطلبات الحرة للبريفيه المهني وسيكون هناك دورة واحدة في ١٥ آب
👈🏻 ترفيع الصفوف من الروضات الى الثالث اساسي الى الصف الأعلى على أن يتم اعادة ما خسروه في أول العام الدراسي الجديد
👈🏻 عودة باقي الصفوف من الرابع اساسي حتى البكالوريا في ١١ حزيران
👈🏻 العطلة الصيفية ستكون في شهر آب وأيلول ويبدأ العام الدراسي الجديد في تشرين الأول
👈🏻 تدريس ٦ ايام عند الحاجة عند العودة

Reprise des cours, examens officiels, vacances : Majzoub organise la fin de l’année scolaire – L’Orient-Le Jour


https://www.lorientlejour.com/article/1217251/reprise-des-cours-examens-officiels-vacances-majzoub-organise-la-fin-de-lannee-scolaire.html

Aucune religion n’est Dieu. Dieu n’a pas de religion…


par Samy Chaiban

Soulever le problème de Dieu, c’est réveiller les démons qui sommeillent en chacun de nous. Dans ce Moyen-Orient balayé par des tempêtes de folies religieuses, il serait bon de mettre au clair cette notion qui risque de tout emporter sur son passage.

Les athées ont trouvé la solution la plus simple et la plus facile. Ils nient  l’existence de Dieu et ne se posent  aucune question  concernant ce problème métaphysique

Il en est autrement  pour les trois religions révélées qui englobent chacune d’elles les Chrétiens, les Musulmans et les Juifs. Les théologiens font remarquer que ces trois religions ont des points communs qui se résument comme suit.

Le point essentiel rapprochant ces trois religions est leur monothéisme. Pour les Juifs, les Musulmans et les Chrétiens, il n’existe qu’un seul Dieu, ce qui implique qu’il n’y a qu’une seule espèce humaine et un seul monde. Une autre caractéristique commune à ces religions consiste à établir la  » transcendance divine  » : Dieu est au-dessus du monde et non dans le monde. C’est Lui qui a créé les hommes et le monde, et non l’inverse.

Dieu est aussi omniscient, c’est-à-dire qu’il est supérieur et extérieur à sa création. Il est le seul à pouvoir sauver l’homme et, le jour du jugement dernier, à le juger et à décider de sa destinée dans l’au-delà.

Les trois religions s’inscrivent dans une même tradition prophétique. Toutes reconnaissent  Abraham (ou Ibrahim pour l’islam) comme ancêtre religieux commun et premier prophète. Elles sont toutes fondées sur des textes écrits. Tout comme les chrétiens ne peuvent comprendre le Nouveau Testament sans avoir une connaissance préalable de la Bible juive (Ancien Testament), il est difficile de lire le Coran sans avoir aucune connaissance du contenu des livres saints précédents. De même, les chrétiens reconnaissent Moïse comme prophète, même s’ils se tournent essentiellement vers Jésus ; et les musulmans reconnaissent Musa (Moïse) et Isa (Jésus), même si Mahomet est le dernier et le plus grand des prophètes.

Elles ont enfin un même berceau géographique : elles renvoient au Moyen-Orient, où les prophètes juifs, Jésus de Nazareth et Mahomet ont joué un rôle. Jérusalem est l’un des lieux les plus saints pour tous : la ville juive de David est aussi celle où Jésus a été crucifié et est ressuscité. Et les musulmans y commémorent la « montée au ciel » de Mahomet depuis l’esplanade du Temple.

 Malheureusement aujourd’hui, ce berceau commun aux trois religions est source de conflits.  Au lieu que les dirigeants autoproclamés de ces trois religions s’unissent pour offrir à leurs acolytes le bonheur tant attendu, ils oublient  les points communs à leurs religions et poussent les croyants à s’entretuer  dans des guerres destructrices et interminables, au nom d’un Dieu innocent de leurs comportements sauvages et rétrogrades. Cet esprit religieux mal compris, fondé sur des intérêts diaboliques,  est manipulé par les grandes puissances pour affaiblir les populations du Moyen-Orient, pour empêcher leur évolution et pour mettre la main sur les richesses de leur région.

Une des solutions aux crises que traversent les pays du Moyen-Orient serait un retour aux sources. Le respect des valeurs morales transcendantales prônées par ces religions impliquerait la fin des conflits qui ravagent  le monde arabe. Que chacune de ces religions respecte les caractéristiques des deux autres religions au nom d’un Dieu unique, source d’amour et de miséricorde.

Une autre solution serait de séparer la religion des affaires de l’Etat. Une Révolution semblable à la Révolution française de 1789 serait la bienvenue. La laïcité ne suppose pas l’abolition des religions. Elle permettrait  aux religions de retrouver  leur véritable essence. On ne serait plus obligés de nous entretuer entre croyants au nom d’un dieu diabolique. A voir ce qui se passe de nos jours dans le monde arabe, Michel Aflak et Antoun Saadé doivent se retourner dans leurs tombes. Leur  idéologie fondée sur la laïcité est malmenée par des fanatiques religieux dont  le seul but est d’instaurer des Etats ennemis de tout progrès.

Le danger devient plus grand quand, au sein de chacune de ces trois religions, émergent des communautés religieuses qui s’entrechoquent parfois  et entrainent des destructions inimaginables. Chiites, Sunnites, Maronites, Grecs-orthodoxes et autres ne sont-ils pas tous des croyants en un Dieu unique ? Pourquoi alors ces tensions latentes entre Chiites et  Sunnites qui pourraient éclater d’un jour à l’autre en guerre ouverte et entrainer  la mort d’innocents dont le seul péché est d’appartenir à l’une ou l’autre de ces deux communautés? Comment expliquer les tiraillements entre les leaders maronites concernant le choix du candidat à l’élection présidentielle comme si chacun d’eux était plus maronite que les trois autres.

Il serait bon de rappeler qu’aucune religion n’est Dieu. Bien plus, Dieu n’a pas de religion. Dieu est Dieu, un point c’est tout. La religion n’est qu’un moyen parmi tant d’autres pour  atteindre Dieu. Qu’on cesse de nous entretuer au nom de Dieu, au nom d’Allah ou au nom de  Jéhovah. Les guerres religieuses sont d’une autre époque. Elles sont révolues depuis bien longtemps. Pourquoi les ressusciter ? Pourquoi aller à contrecourant de l’Histoire. Le monde avance à grands vers le progrès et le développement. Pourquoi devons-nous avancer à reculons vers la décadence et la stagnation ? Dirigeants des pays du Moyen-Orient, dirigeants des groupuscules religieux de toutes sortes,  cessez de faire le commerce de Dieu. Cessez de diviser vos populations pour vous maintenir au pouvoir ou encore pour conquérir le pouvoir pour vos intérêts personnels au détriment des intérêts de vos Nations.

Samy Chaiban.