Au-Delà De La Science…
Les Articles Les Plus Lus…
Le Mystère Des Pyramydes Chinoises…

Dans Au-delà de la science, Epoch Times explore les recherches et les récits examinant les phénomènes et les théories qui posent un défi aux connaissances actuelles.

Nous nous penchons sur les idées stimulant l’imagination et ouvrant de nouvelles possibilités. Faites nous part de vos idées sur ces sujets, parfois controversés.

Pourquoi les pyramides chinoises sont-elles restées un tel secret ?

Les pyramides chinoises, pratiquement inconnues, sont des monuments historiques qui luttent maintenant contre les ravages du temps et des éléments.

Les murs élaborés d’une grande structure ont été découverts accidentellement par le pilote américain James Gaussman vers la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Son avion avait eu un problème en retournant d’une mission pour aider l’armée chinoise vers sa base à Assam, en Inde.

En volant au-dessus de Xi’an à basse altitude, Gaussman a été stupéfait à la vue au loin d’une énorme pyramide.

Le pilote n’a pas perdu cette opportunité précieuse et l’a survolée, prenant les clichés qui accompagneraient plus tard un rapport présenté aux autorités gouvernementales des États-Unis.

En 1947, un autre pilote américain, enthousiasmé par la légende mystérieuse de Gaussman de la pyramide chinoise, ou la « Grande Blanche », a volé assez près de la structure pour la voir par lui-même.

Il a estimé que l’ancienne merveille s’élèverait à 460 m de hauteur – en comparaison, la grande pyramide de Gizeh mesure « seulement » 120 m de la base au sommet.

Cette pyramide miraculeuse est pourtant restée un secret précieusement gardé…

Cachée aux regards des indiscrets de l’enquête internationale par les autorités chinoises.

En dépit de telles restrictions, l’enquêteur allemand Hartwig Hausdorf a tenté de filmer et de photographier l’ancienne structure massive.

Bien que Hausdorf ait réussi à éviter l’armée chinoise patrouillant minutieusement dans l’espace aérien au-dessus du désert de Xi’an, il n’a jamais pu trouver la grande pyramide photographiée par Gaussman.

Néanmoins dans son livre de 1994 « La Pyramide Blanche », Hausdorf détaille ses découvertes d’autres structures trouvées dans la région et montre un grand intérêt pour ces constructions d’un autre temps.

Dévoiler Le Secret

En 2000, la Chine a reconnu qu’il y a quelques 400 pyramides dans la province du Shaanxi, au nord de Xi’an.

Plus petites que la légendaire « Grande Blanche », ces anciennes constructions ont été qualifiées par certains de tertres funéraires.

Bien que certaines de ces structures servent en effet de tombeaux, d’autres suggèrent que les premières pyramides chinoises ont servi un but plus mystérieux.

Hausdorf affirme même que ces structures auraient une origine extra-terrestre.

Source : Patrimoine mondial Unesco de la Chine l’armée de Xian
Cliché aérien d’une pyramide du Shaanxi.

De quand datent-elles ? Bien que de nombreuses puissent être datées de différentes dynasties, d’autres seraient plus vieilles.

Un analysant un cliché aérien d’un groupement de pyramides à l’est de Xi’an, le chercheur en civilisations anciennes Graham Hancock a déterminé que leur disposition coïncidait avec la constellation des Gémeaux.

Une analyse par ordinateur a cependant déterminé que leur position correspondrait à celle de la constellation des Gémeaux à l’équinoxe d’automne, en 10500 avant J.-C. .

La majorité des pyramides plus tardives appartenant à la dynastie des Xia occidentaux sont dans un état de délabrement avancé – beaucoup présentent de profondes fissures et risquent de s’écrouler complètement.

« Le groupement tout entier de sites funéraires risque de disparaître », a confié le sous-directeur du bureau d’administration des tombes Dai Wenzhen, dans un article publié par le média d’État chinois Xinhua News Agency.

Selon Dai, la majorité des tombes de la dynastie Xia, situées dans la région de Ningxia, auraient des problèmes similaires et certaines sont mêmes répertoriées comme des « ruines ».

Selon Xinhua, plus de 1 million d’euros aurait été investi pour la restauration des tombes, mais ce fut tout juste assez pour empêcher l’érosion de progresser.

Tombeau royal des Xia occidentaux, Ningxia, Chine. (Wikimedia Commons)

Tandis que les 207 tombes et neuf mausolées à Ningxia ont enduré avec difficulté les ravages du temps, les pyramides quasiment inconnues dans le Shaanxi sont plus stables et impressionnantes.

Selon certaines estimations, la majorité de ces 400 structures dans le Shaanxi ont été construites durant la dynastie de l’empereur tyrannique Qin Shi Huang (259 – 210 av. J.C. ) pour abriter les restes de sa cour impériale…

Il prévoyait de les garder près de sa tombe pour leur dernier sommeil.

Le Mystère De La Pyramide De Qin Shi Huang

L’empereur Qin Shi Huang est connu pour sa quête obsessive du secret de l’immortalité.

Sa ferveur d’atteindre la gloire l’a mené à créer l’une des merveilles les plus intrigantes et convoitées de la planète…

L’imposante « Armée de Terre Cuite » – un assemblement de près de 1,5 km de long de soldats et de chevaux représentant sa garde avancée.

L’attention au détail est si poussée qu’aucune figure ne ressemble à une autre ; amenant certains à penser que chaque figure était faite pour représenter une personne réelle de cette époque.

Les reliques de ce monarque despotique ont attiré l’attention du monde entier depuis leur découverte en 1978.

Les trésors cachés dans sa pyramide mortuaire sont pourtant toujours l’objet de conjectures.

Source : Armée de terre cuite de l’Empereur Chinois

Selon d’anciens documents chinois – Les même textes ayant aidés les archéologues à retrouver les soldats de terre cuite – l’empereur Qin aurait voulu que sa pyramide souterraine soit une réplique exacte du territoire chinois.

Le texte explique que le caveau géant de la chambre intérieure était brodé avec du cuivre et marqué par des joyaux incrustés, semblables aux étoiles du firmament.

Il présente également une réplique artificiels des fleuves de Chine, s’écoulant avec du mercure.

Les expéditions scientifiques ont en fait confirmé que la terre recouvrant la surface de la pyramide avait d’importantes concentrations de ce métal liquide.

La pyramide de l’empereur Qin se dresse actuellement à 75 m de hauteur, mais il est estimé que lors de sa construction il y a 2200 ans elle atteignait 115 m.

La largeur de la base d’Est en Ouest est d’environ 345 m, et sa longueur du Nord au Sud est de près de 350 m.

L’empereur Qin a pris soin de rendre difficile l’accès à sa dernière demeure – recouvrant la pyramide avec de la terre et de la végétation et bloquant tous les accès possibles à la chambre principale.

À ce jour, aucune investigation n’a encore découvert les trésors archéologiques infinis pouvant être cachés sous cet énorme édifice.

Tandis que certaines des plus petites pyramides sont maintenant rattachées à des musées ouverts au public, la majorité des zones de pyramides de Chine sont interdites d’accès.

Il n’y a encore que très peu de choses connues sur ces merveilles – héritage mystérieux d’une ancienne culture.

Version anglaise : The Mystery of the Chinese Pyramids

Tags

Amicalement De Louise

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s