(Par Zig Ziglar)

2016-08-03_001047

R.P. Miller, un ami et voisin, un technicien en semi-retraite,
Il a une intéressante histoire à partager.

En 1958, R.P. accidentellement s’est tiré une balle de
revolver de 45 dans la jambe en manipulant son arme.
Les dommages dans son mollet et de sa jambe étaient
très graves.

Arrivé à l’hôpital, l’équipe d’urgence ne pouvaient pas
détecter son pouls, alors ils ont commencé à lui faire une
transfusion sanguine, dans ses deux bras et ses deux
jambes à la fois. Durant ces transfusions, R.P. a reçu
presque 9 litres de sang dans son corps.

Il a passé 42 jours à l’hôpital, dont 32 heures sur la table
d’opération. Son docteur lui a dit qu’il avait une chance de
remarcher, mais avec des béquilles. A cause de cela, R.P.
s’est senti très déprimé et découragé.

Mais quelque chose est arrivé qui a changé complètement
la situation…

A cette époque, les hôpitaux n’avaient pas l’air conditionné,
alors ont ouvré les fenêtres pendant les grandes chaleurs.
Pendant que R.P. se lamentait sur sa situation, il entendit
un joyeux sifflement à travers la fenêtre. Il se pencha par la
fenêtre et aperçu un homme avec une seule jambe se tenant
sur des béquilles, sifflant de tout son cœur.

Ce joyeux sifflement surpris complètement R.P. Il réalisa que
si cet homme, avec seulement une jambe, pouvait être si
heureux et siffler de cette manière, il pouvait regarder à sa
situation différemment.

Avec de la persévérance et une nouvelle attitude, cela a
complètement changé R.P.

Après plusieurs mois, il est retourné travailler dans son
ancienne compagnie pour un travail assis au bureau, mais il
voulait continuer d’être actif. Alors, il a réussi à persuader sa
compagnie de lui donner un aide pour l’aider à porter les
choses lourdes, et qu’il était capable de faire le reste.

Aujourd’hui, R.P. est heureux dans sa vie, il a retrouvé une
grande partie de son autonomie. Il se rappellera toujours
avec gratitude de cet homme et son joyeux sifflement qui ont
sauvé sa vie.

Il y a des choses dans la vie qu’on ne peut pas changer. Si
vous avez perdu un membre, vous ne pouvez pas le remplacer,
mais vous pouvez choisir de vous lamenter sur cette perte ou
bien de siffler comme il l’a fait — réjouissez-vous sur la bonne
jambe qui vous reste.

R.P. Miller changement d’attitude a commencé avec un siffleur,
mais cela a fait une immense différence dans le voyage de sa
vie.

Est-ce que vous vivez d’une telle façon que votre attitude
encourage les autres quand ils sont découragés et abattus,
afin qu’ils puissent trouver la force de continuer dans leur vie ?
De passer au-dessus de votre apitoiement sur vous-même ?

Etes-vous un exemple vivant de surmonter les obstacles et les
difficultés et d’être heureux en dépit des circonstances présentes ?

Oubliez-vous et allez encourager les autres.

Les moments les plus solitaires sont ceux que nous passons
notre temps dans le désespoir de notre égocentrisme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s