La prostitution à travers les arts

Par Planète Québec – 18 novembre 2016

L’Entremetteuse » de Vermeer, premier grand tableau sur une scène de prostitution

 

« L’Entremetteuse » de Vermeer (1656), conservée à la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde. DR

Le tableau représentant une scène de prostitution le plus ancien, c’est L’Entremetteuse(1656) de Vermeer, avec la femme qui tend la main pour recevoir de l’argent. On comprend parfaitement que l’on est dans une scène de commerce. »

L’Entremetteuse est une huile sur toile de Johannes Vermeer. Signée en bas à droite du cadre et datée de 1656, elle mesure 143 cm de haut et 130 cm de large. Elle est conservée à la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde.

La scène s’inscrit dans la tradition, alors vive dans la peinture néerlandaise, des « bordeeltje » (« scènes de prostitution »). Cette tradition a pu prendre comme prétexte la parabole du Fils prodigue de l’Évangile selon Luc, et plus particulièrement le moment où le fils prodigue « dissipe son bien en vivant dans la débauche ».

L’occasion était donnée, sous couvert de message moralisateur condamnant le vice, l’alcool et la débauche, de satisfaire les désirs d’une clientèle en proie à une morale religieuse de plus en plus rigoriste.

Cette thématique a surtout été exploitée par l’École caravagesque d’Utrecht dans les années 1620, et Vermeer s’est probablement inspiré d’une toile que possédait sa belle-mère Maria Thins, L’Entremetteuse de Dirck van Baburen.

Cette dernière toile est représentée en tant que « tableau dans le tableau » dans deux œuvres du peintre : Le Concertet la Dame assise à l’épinette,Walter Lietdke, cependant, rapproche la composition de Vermeer d’une autre toile de van Baburen, Le Fils prodigue, à la composition similaire, quoiqu’en miroir, à quatre personnages.

Il est également possible que l’influence de van Barburen soit passée par l’intermédiaire de Christiaen van Couwenbergh, prédécesseur de Vermeer à Delft, qui illustrait déjà de telles scènes de lupanar trente ans auparavant

Dirck van Baburen, L’Entremetteuse

Vermeer, Le Concert, vers 1664-1667

Vermeer, Dame assise à l’épinette, vers 1670-1675

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s