Par Stéphanie Lavoie – 15 novembre 2016

Jean-Paul Belmondo est né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine Il est un acteur français, il a également été producteur de cinéma et directeur de théâtre.

Il a été honoré d’un Lion d’or lors de la Mostra de Venise pour l’ensemble de sa carrière.

Sophie Marceau vient embrasser Jean-Paul Belmondo, lauréat d'un Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière, à la Mostra de Venise, le 8 septembre 2016

Indiscipliné, peu enclin aux études, Jean-Paul Belmondo découvre très jeune le plaisir du sport, le cyclisme, le football (au lycée, il est gardien de but), puis la boxe qu’il va longtemps pratiquer en amateur, et brièvement en professionnel durant son adolescence avec quatre victoires et un match nul en neuf combats. À seize ans, il est atteint d’une primo-infection de la tuberculose, ses parents l’envoient en Auvergne à Allanche. Dans le calme et l’air vivifiant, le jeune homme décide de devenir comédien.

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo »

En 1953, Jean-Paul Belmondo fait ses vrais débuts sur les planches dans deux pièces au Théâtre de l’Atelier, Médée de Jean Anouilh et Zamore de Georges Neveux dans des mises en scène d’André Barsacq. Le jeune acteur se réjouit de jouer dans une pièce d’Anouilh, pour laquelle il est par ailleurs crédité sous le nom de Jean-Paul Belmond : mais la tragédie s’avère un échec public, ce qui conduira Belmondo à déclarer « Médée est le premier bide de Jean Anouilh, et je joue dedans ! »

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo 1953 »

1960 est l’année de la révélation pour Jean-Paul Belmondo

À bout de souffle sort en mars et remporte un triomphe public et critique, s’imposant comme l’un des films-phares de la Nouvelle Vague. Quant à Jean-Paul Belmondo, il a enfin surmonté les réticences que les tournages de cinéma lui inspiraient en tant que jeune acteur de théâtre. Le mois suivant sort Classe tous risques : si le film de Sautet, sorti peu après celui de Godard, est éclipsé par ce dernier, il bénéficiera ensuite de multiples rediffusions télévisées. Très actif au cours des années 1960, durant lesquelles il tourne 34 films, Jean-Paul Belmondo devient une figure de premier plan du cinéma français, et s’affirme rapidement comme un interprète aux multiples facettes, capable de tenir des rôles variés sous la direction des plus grands réalisateurs : il se distingue également comme un acteur très physique, appréciant de tourner sans doublure des scènes mouvementées.

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo 1960 »

Jean-Paul Belmondo entame la décennie 1970 avec Borsalino, film policier réalisé par Jacques Deray, dans lequel il partage la vedette avec son rival au box-office, Alain Delon. Le film remporte un triomphe commercial, approchant les cinq millions d’entrées. La collaboration Delon-Belmondo est cependant ternie par un procès opposant les deux acteurs à la sortie du film, Delon, producteur du film, ayant contrevenu aux modalités prévues en faisant figurer son nom deux fois sur l’affiche. Belmondo obtient finalement gain de cause.

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo 1970 Borsalino »

En 1971, l’acteur fonde une maison de production, Cerito Films, dans le but de gérer plus efficacement sa carrière et de s’investir dans ses films de manière plus personnelle.

En 1987, Le Solitaire, film policier réalisé par Jacques Deray, est un échec commercial selon les critères habituels de Belmondo. C’est en effet la première fois, depuis 1963, qu’un film dont il tient la vedette attire moins d’un million de spectateurs dans les salles. L’acteur déclarera plus tard « Le Solitaire a été le polar de trop. J’en avais marre et le public aussi ».

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo Cerito Films Le Solitaire »

À partir de 2000, Jean-Paul Belmondo ne monte plus sur les planches. Au cinéma, il fait une apparition dans Les Acteurs, de Bertrand Blier. Amazone, tourné l’année précédente sous la direction de son vieux complice Philippe de Broca, sort à la sauvette en juillet 2000 et se révèle être un désastre commercial.

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo Philippe de Broca amazone »

En 2011, lors du festival de Cannes, Jean-Paul Belmondo reçoit une Palme d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Il apparaît au festival accompagné de Barbara Gandolfi. Un documentaire lui est consacré à cette occasion, Belmondo, itinéraire…, avec une diffusion simultanée sur France 2 et sur la Croisette.

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo Barbara Gandolfi »

Le 9 février 2015, Jean-Paul Belmondo annonce sur RTL sa retraite définitive du cinéma et du théâtre. En avril de la même année, à l’occasion de ses 82 ans, il revient sur cette déclaration et confie au Parisien qu’il aimerait bien rejouer. En octobre de la même année, il apparaît à nouveau en public lors de la soirée d’ouverture du Festival Lumière.

Jean-Paul Belmondo sera l'invité exceptionnel du Festival lumière de Lyon le mardi 13 octobre 2015.

C’est le 8 septembre dernier, âgé de 83 ans, l’acteur est arrivé soutenu par deux personnes.

Il s’est dit « très heureux, très honoré d’être à Venise ».

Même si son passage lui a remémoré des souvenirs de sa carrière en Italie, il affirme ne pas songer trop souvent au passé :

« Je ne pense jamais à mon passé. Devant, devant, devant. »

Résultats de recherche d'images pour « jean-paul belmondo 2016 Lion d'or lors de la Mostra de Venise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s