Par Sois un ami – 29 juillet 2016

2016-07-28_191019

21 – La puissance d’une note écrite
       (Par Fred Bauer)

Comme nouveau chroniqueur sportif dans le
(Montpelier Leader Enterprise, Ohio), je ne
reçois pas beaucoup de courrier de fans,
alors cela m’a plutôt intrigué de recevoir une
lettre ce matin qui a été déposé sur mon
bureau. L’enveloppe portait le logo d’un
grand journal de la ville « Le Toledo Blade »

Après l’avoir ouverte, j’ai pu lire : « Bon article
sur les Tigers (les tigres), continuez votre bon
travail », la note était signée par Don Wolfe,
le directeur sportif de ce journal.

Parce que j’étais un adolescent (payé 15 cents
par colonnes écrites), ces mots ont eu un effet
merveilleux sur moi. J’ai gardé cette note très
longtemps dans mon tiroir, jusqu’à ce qu’elle
soit complètement chiffonnée. Chaque fois
que des doutes commençaient à me prendre
de ne pas être un bon chroniqueur, je sortais
cette note pour m’encourager et marcher
dans les airs encore une fois.

Plus tard, quand j’ai fait sa connaissance, j’ai
appris que Don avait pris l’habitude d’écrire
de petites notes comme la mienne, qu’il
donnait aux gens autour de lui pour les
encourager.

« Quand je fais sentir les gens bien sûr
eux-mêmes », me dit-il, « je me sens bien
moi-même aussi »

Comment une petite note écrite comme
cela peut-elle avoir un si grand impact ?
La raison est très simple, trop de gens
sont self-conscients d’eux-mêmes, ils
ont peur d’être mal compris, ringards
ou de passer pour des imbéciles.

Ecrire cela prend du temps et c’est plus
facile de prendre le téléphone. Le
problème avec le téléphone, c’est que
cela dur un court moment. Une petite
note, vous pouvez la garder et la lire
autant de fois que vous le voulez.
Vous pouvez la savourer et la garder
précieusement.

Qu’est-ce qui faut pour écrire une petite
note comme celle-là ? Peut-être juste le
désir e la volonté de montrer notre
appréciation aux autres.

Ceux qui sont les plus efficaces pour écrire
ce genre de note, écrivent peu, mais avec
beaucoup d’empathie ; ils sont sincères,
courts, spécifiques, et spontanés de
nature.

Néanmoins, c’est difficile d’être spontané
quand vous devez trouver de quoi écrire.
Alors, pour résoudre ce dilemme, il
faut prévoir du papier, des enveloppes,
et des timbres à porter de la main, même
durant vos voyages. Restez simple, du
papier chic n’est pas vraiment nécessaire ;
c’est les pensées que vous écrivez qui
compte.

Alors, qui mérite une petite note autour de
vous d’appréciation et d’encouragement ?
Un voisin, un libraire, un proche, votre
maire, votre conjoint, votre professeur,
ou votre médecin ?

Vous n’avez pas besoin d’être un poète
pour écrire. Si vous avez besoin d’une
bonne raison, choisissez un anniversaire,
une fête, un événement spécial. Et n’ayez
pas peur d’utiliser des mots et des
expressions qui sortent de l’ordinaire,
c’est ce qui nous fait sentir bien.

Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre d’appréciation
et chaleureuse de mon ancien patron, Norman
Vincent Peale. Une fois, il m’a dit que le but
d’écrire de petites notes inspirantes, c’est tout
simplement d’encourager les autres, parce qu’il
y a beaucoup trop de gens qui sont dans le travail
de démolition aujourd’hui.

Cette petite note que j’ai reçu ce jour-là, a eu
un effet magique dans ma journée. Et comme
mon ami Don Wolfe le dit si bien :

« D’aider les autres à se sentir bien sur eux-mêmes
Nous aident à nous sentir bien sur nous-même aussi ! »

2016-07-28_191410

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s