INSOLITE Ils contiennent des pièces de métal qui sont interdites…

Illustration soutien-gorge.
Illustration soutien-gorge. – Atherton Lee/SUPERSTOCK/SIPA

C.C.

Les lycéennes chinoises de la province de Jilin ne savent plus à quel sein se vouer. Elles devront en tout cas, ce vendredi et samedi, trouver une alternative à leurs soutiens-gorge comportant des pièces de métal si elles veulent passer leur examen d’entrée à l’université, a rapporté cette semaine le Global Times.

Afin d’éviter les tricheries, tout objet comportant du métal est interdit lors des épreuves du Gaokao, soutiens-gorge compris. A défaut de ne pas en porter du tout, les autorités ont ainsi invité les jeunes femmes à porter des brassières. Les garçons vont devoir également revoir leur garde-robe et éviter les pantalons à braguette puisque les fermetures éclair sont concernées par l’interdiction.

Du côté des parents d’élèves, les réactions sont mitigées, certains acceptant cette mesure restrictive car elle impose plus d’égalité dans cet examen où la fraude à l’aide d’appareils sans fil est importante, indique le Global Times. Le quotidien rappelle qu’en 2009, des enseignants de Songyuan avaient été interpellés alors qu’ils vendaient eux-mêmes des appareils pour tricher à des étudiants.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s