Pensée du mercredi 8 juin 2016.


« La nudité est un trait caractéristique de la vérité. Oui, seule la vérité est nue. Donc, pour s’élever jusqu’à ce dépouillement qui caractérise la vérité, chacun doit travailler à se libérer de toutes les couches opaques en lui qui le rendent imperméable aux influences du monde divin. Lorsqu’il parvient à cette nudité, il peut aller très haut afin de recevoir des messages, des conseils, la sagesse, l’amour, l’aide de Dieu.
Devant le Ciel il faut se présenter nu, c’est-à-dire dépouillé de son égoïsme, de ses calculs, de ses opinions erronées. Plus on se dépouille, plus on s’élève. Ensuite, quand on redescend – car on est toujours obligé de redescendre : tant qu’on est sur la terre, il faut s’acquitter aussi des devoirs de la terre – on « se rhabille », c’est-à-dire on reprend ses activités, ses projets, les relations avec sa famille, ses amis, ses voisins, etc. Pour la terre, pour la société, il est nécessaire de s’habiller un peu, mais pas pour le Ciel. Le Ciel n’aime que les êtres « nus ». »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Auteur : samychaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 96170928822 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s