TEMOIGNAGE Les superhéros existent pour de vrai…

Sonia Ulrich, Monica Kenyon et Marla Saltzer ont empêché un viol de se produire.
Sonia Ulrich, Monica Kenyon et Marla Saltzer ont empêché un viol de se produire. – Capture d’écran / Facebook

Fabrice Pouliquen

Sonia Ulrich, Monica Kenyon et Marla Saltzer méritent une médaille. Ces trois Américaines ont empêché un viol de se produire. Elles ont raconté leur histoire dans un post Facebook devenu viral et repéré par le site Mashable.

« Nous devions dire quelque chose »

Alors qu’elles dînaient toutes les trois dans un restaurant de Santa Monica, en Californie, elles ont repéré un homme, à la table voisine, mettre quelque chose dans le verre de la femme qui l’accompagnait, partie aux toilettes à ce moment-là. Sonia Ulrich s’est alors empressée de rejoindre la jeune femme aux toilettes pour la prévenir. « Elle était choquée, incapable de bouger, raconte Sonia Ulrich. Alors je lui ai bredouillé : « Oui, ma petite-amie m’a dit qu’elle l’avait vu mettre quelque chose dans ton verre et nous devions dire quelque chose. De femme à femme, tu sais. Nous devions dire quelque chose ». » Cette femme lui explique que l’homme qui l’accompagne est l’un de ses meilleurs amis. Ils se connaissent depuis plus d’un an et demi et travaillent ensemble.

Les trois amies préviennent aussi le personnel du restaurant, qui demande à la sécurité de s’en charger. Les images des caméras de surveillance sont repassées et permettent de se rendre compte qu’effectivement, l’homme a bien versé une fiole dans le verre de son amie.

De nombreuses histoires similaires

La femme est alors retournée à sa table comme si de rien n’était et les serveurs ont traîné à apporter l’addition pour laisser le temps à la police d’intervenir. Contactés par Mashable, les policiers ont confirmé que l’incident avait bien eu lieu. L’homme a été arrêté et incarcéré. Sa caution s’élève à un million de dollars.

Sonia, Monica et Marla ont eu droit, elles, aux remerciements de nombreuses tables du restaurant. A chaque fois, on expliquait aux trois femmes : « Cela m’est arrivé », « cela est arrivé ma sœur », « cela est arrivé à ma colocataire »… Nombreux sont aussi les internautes à avoir commenté son message pour partager des expériences similaires. « Tous ceux qui voient ce genre de choses et partagent leur histoire nous rappellent que oui, il faut toujours dire quelque chose. Même si c’est étrange ou gênant, ou si vous ne pensez pas pouvoir faire quelque chose. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s