Pensée du mercredi 01 juin 2016.


« On m’a souvent demandé d’expliquer ce qu’est un Initié. Je peux seulement répondre qu’un Initié est un être qui a commencé à comprendre qu’il doit donner de plus en plus de place à l’intelligence, à la raison, qui sont les facultés du mental supérieur. Chaque jour il se concentre, réfléchit, médite ; il ne cesse de consulter ce principe spirituel en lui, et il le supplie de le guider, de l’éclairer.
C’est en prenant l’habitude de se tourner toujours vers le haut pour chercher, demander, que les êtres progressent, car les énergies en eux changent alors de direction. Jusque-là, elles les maintiennent dans les régions inférieures de la conscience où elles provoquent égarements, désordres et destructions. Mais dès qu’ils prennent l’habitude de regarder vers le haut, de chercher leur orientation en haut, leurs pensées, leurs sentiments, leurs actes sont transformés par les puissances de leur mental supérieur et ils marchent sur le chemin de l’Initiation. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Silviana Lima, championne de surf brésilienne, pas suffisamment jolie pour les sponsors


DISCRIMINATION Pour financer sa carrière, la Brésilienne a dû se lancer dans un élevage de chiens…

Silviana Lima
Silviana Lima – Capture d’écran/Spicee

C.Po.

Huit fois championne du Brésil, deux fois vice-championne du monde… A 30 ans, le CV de Silviana Lima, surfeuse professionnelle n’est plus à faire. Incontournable sur le circuit depuis treize ans, la sportive n’a pourtant jamais décroché le moindre contrat de sponsoring avec des marques de sport. La raison ? Elle est jugée insuffisamment jolie. « Je ne suis pas comme les autres surfeuses, blondes aux yeux bleus à l’allure de mannequin », explique-t-elle dans une vidéo sur le site Spicee.

Pour financer sa carrière, elle a dû se lancer dans l’élevage de bouledogues français. L’argent lui a permis de voyager et de participer aux compétitions internationales qui se déroulent aux quatre coins de la planète. Depuis août 2015, elle a finalement réussi à trouver un partenariat avec deux marques : un opérateur téléphonique et un revendeur de gaz qui ne lui demandent pas de prendre la pose pour des photos sexys.

La jeune femme entend aujourd’hui dénoncer les diktats de la beauté dans son sport. « Je pourrais me faire refaire les seins, changer de coiffure, porter des lentilles mais personne ne me reconnaîtrait, ce ne serait pas moi », confiait-elle à la BBC en février dernier.

Chine: La marque de lessive s’excuse pour la publicité jugée raciste


POLÉMIQUE Après avoir estimé que les médias étrangers étaient trop « susceptibles », la marque de lessive chinoise a finalement présenté ses excuses sur le réseau social Weibo…

Une publicité raciste made in China
Une publicité raciste made in China – Le Rewind (vidéo)

20 minutes avec AFP

« Nous regrettons que ce spot ait causé une telle polémique et nous assumons nos responsablités pour son contenu ». Après le tollé provoqué par une publicité raciste– un jeune homme Noir passait à la machine à laver pour en ressortir sous les traits d’un Asiatique – le fabricant de lessive chinois Shangai Leishang Cosmetics a finalement présenté ses excuses.

« Pour le tort causé aux Africains en raison de la propagation de cette publicité et de l’écho qu’elle a trouvé dans les médias, nous présentons nos excuses », a écrit l’entreprise sur le réseau social Weibo, précisant que le spot n’était plus diffusé.

Les médias étrangers « trop susceptibles »

Dans un premier temps, l’entreprise, surprise par la polémique, avait jugé les médias étrangers trop pointilleux. « Nous ne voulions rien faire d’autre que promouvoir notre produit. Les médias étrangers sont peut-être trop susceptibles », avait déclaré samedi un porte-parole du groupe de cosmétique Shanghai Leishang, cité par le quotidien officiel Global Times.

Le clip n’a pas soulevé de vague d’indignation similaire en Chine, même si, à la suite du retentissement international de l’affaire, quelques internautes faisaient part de « leur embarras » sur la populaire plateforme de microblogs Weibo.

JR et l’artiste chinois Liu Bolin se font disparaître lors d’une performance devant le Louvre


T’AS VU? Dans une performance organisée ce dimanche après-midi, le photographe français et un artiste chinois se sont fait disparaître sous les yeux de centaines de badauds…

JR et Liu Bolin se préparent pour leur performance
JR et Liu Bolin se préparent pour leur performance – Capture d’écran/Twitter/JR

C.Po.

Après avoir recouvert le Panthéon de dizaines de portraits d’anonymes, l’artiste français le plus en vue du moment s’est attaqué à un nouveau monument français : JR a fait disparaître la pyramide du Louvre grâce à un habile jeu de collage.

Jusqu’au 27 juin, les touristes du monde entier pourront admirer une reproduction en noir et blanc de l’aile du Louvre. Mais ce dimanche après-midi, le photographe de 33 ans est allé encore plus loin en se faisant disparaître lors d’une performance avec l’artiste chinois Liu Bolin.

Les deux hommes, immobiles sur des plots, vêtus d’un pantalon et d’un tee-shirt reproduisant les pavés, le visage peinturluré en gris, ont tenté de se fondre dans le décor. Le choix de son acolyte ne doit rien au hasard : Liu Bolin est passé maître dans l’art du camouflage et a construit son œuvre en se « fondant » dans le décor.

Objectif de cette performance : pousser les gens à s’interroger sur le pouvoir de l’image. « J’ai regardé les gens, quand ils viennent du bout du monde pour voir cette pyramide, ils lui tournent le dos pour se prendre en selfie. C’est comme ça que je me suis dit que j’allais faire disparaître la pyramide pour que les gens se questionnent sur le selfie », a expliqué l’artiste sur France 2.

Cette « disparition » clôt 24 heures de performances en tout genre : masterclass animée par le directeur des Rencontres de la photographie d’Arles, diffusion de son documentaire filmé avec Agnès Varda, spectacles de magie, concerts… Un succès pour l’un des rares artistes à avoir investi le Louvre de son vivant.

Les chats et la télépathie : nombreux témoignages


 

chats télépathie temoignages

Il arrive assez souvent que la presse nous rapporte l’incroyable aventure d’un chat qui aurait parcouru des centaines voire des milliers de kilomètres, pendant plusieurs mois ou années, pour retrouver son ou ses maître(s).

Voici quelques histoires incroyables :

En avril 1977, Pompon, réapparaît chez ses maîtres à Fontainebleau. Il semblerait que celui-ci soit parti de Sanary, dans le Var, à plus de 900 kilomètres, deux années auparavant.

En 1978, Minouche s’échappe de la voiture de ses maîtres, près de Vierzon. Onze mois plus tard, il regagne le domicile de ceux-ci, à Dôle qui se trouve à plus de 400 kilomètres de distance. Il est très amaigri, affamé, ses griffes sont abimées.

En Australie, un chat aurait parcouru 2400 kilomètres pour regagner son domicile : ses maîtres l’auraient perdu en faisant du camping. Ces derniers auraient déclaré que le chat était affreusement maigre et sentait très mauvais. Cependant, à l’appel de son nom, les yeux du chat s’éclairaient et il se mettait à ronronner ». Cette histoire est d’autant plus étrange que le chat n’est guère amateur de longues marches.

L’histoire de Sugar est encore plus incroyable. Ce chat persan vivait en Californie avec ses maîtres, lesquels déménagèrent pour l’Oklahoma. Après plusieurs heures de route, ils s’aperçurent qu’il avait disparu de l’arrière de la voiture : il aurait sauté par la vitre ouverte. La famille ne sachant à quel endroit il s’était échappé, continua sa route et atteignit l’Oklahoma. Quatorze mois plus tard, les propriétaires de Sugar ont eu la stupéfaction de le voir entrer par la fenêtre de la cuisine. Selon les propriétaires de l’animal, aucun doute n’est possible : le chat qui vient de réapparaître à bien à l’articulation de la hanche une excroissance osseuse qui identifie parfaitement Sugar. En dépit de la longueur du trajet accompli (plus de 2500 kilomètres) le chat semble être en bon état.

Dans le livre de Jean Prieur, L’âme des animaux (Laffont, 1986), l’auteur cite la véridique aventure d’Amado. Cette chatte parcourut 25 kilomètres…en étant totalement aveugle ! Amado appartenait à une vieille fermière de Provence qui, croyant sa fin arrivée, la confia à une amie qui habitait sur l’autre rive du Rhône. Quinze jours plus tard, l’ancienne maîtresse de la chatte entend des gémissements devant sa porte d’entrée. Elle reconnaît avec stupeur Amado, en très piteux état.

Plus récemment un chat nommé Karim a parcouru environ 3000 kilomètres pour retrouver sa famille ! Déménageant de l’Ouzbékistan à la Russie, Ravila Hairova avait jugé plus raisonnable de laisser son animal dans sa ville de départ. Elle l’a donc confié à ses voisins afin qu’il ne soit pas trop désorienté. La famille s’est alors rendue en Russie, où elle a emménagé dans une nouvelle maison. Elle apprend, quelques jours plus tard, très attristée, que Karim s’est enfuit de sa nouvelle demeure. Deux ans plus tard, Ravila Hairova marche le long de la route pour se rendre chez elle. Elle aperçoit un chat qui semble l’attendre. En s’approchant, elle se rend compte que l’animal n’est autre que… Karim, le chat dont ils n’avaient pas de nouvelles depuis 2 ans ! Karim était très amaigri et semblait exténué.

VIDEO. Une vingtaine de rats fait de l’escalade dans une cuisine


LE REWIND Vous voulez de l’actu dont on ne parle pas au « 20 heures » ? Le Rewind est fait pour vous, et voici celui de ce 19 mai 2016…

Une course de rats
Une course de rats – capture d’écran (vidéo)

J.D.

Digne d’une scène du film Ratatouille. Une troupe de rats dérangés par celui ou celle qui pénètre dans leur cuisine caméra à la main se met à escalader à toute vitesse un tuyau pour disparaître dans le plafond.

Retrouvez également dans le Rewind, votre webchronique qui traite de l’actu Web, insolite et décalée chaque jour en vidéo, un peintre qui réalise des oeuvres avec des vis pour les aveugles, des jumelles qui gagnent leur vie avec des selfies, une destruction de diamant, une parodie de Drive version Uber et bien d’autres choses.

Votre Rewind du jour, l’actu que vous ne verrez pas au 20 Heures, c’est dans la vidéo là, juste en dessous

https://dailymotion.com/video/x4bhju9

 

VIDEO. Floride: Il tente de voler un python en le cachant dans son pantalon


ABRUTI C’est pourtant pas un endroit où on a envie de mettre un serpent…

Le voleur a caché le python dans son pantalon.
Le voleur a caché le python dans son pantalon. – Strange Things Happen In America / YouTube

A.B.

Faut pas avoir la lumière à tous les étages pour faire ce genre de choses. A Saint-Petersburg en Floride (Etats-Unis), un jeune homme n’a rien trouvé de mieux à faire que de tenter de voler un python dans une animalerie en le cachant… dans son pantalon. Oui oui, dans son pantalon.

Un récidiviste

Travis Treder avait visiblement jeté son dévolu sur ce bébé python, d’une valeur de 149 dollars (environ 130 euros). Mais plutôt que de passer à la caisse, le jeune homme a jugé plus opportun de voler l’animal et, une idiotie en entraînant une autre, a pensé qu’il serait plus malin de planquer le larcin dans son baggy.

C’était sans compter sur la vigilance du personnel de l’animalerie, qui a suivi la scène à distance sur les caméras de vidéosurveillance, avant d’aller pincer le voleur en flagrant délit, sous les yeux et la caméra d’un client, qui a immortalisé la scène. Le jeune homme a ensuite été arrêté pour délit mineur.

Mais Treder n’en était pas à son coup d’essai : Steve Silk, le propriétaire du magasin, indiqué que le voleur avait déjà sévi à deux autres reprises dans son commerce au cours des neuf derniers mois, s’emparant de plusieurs lézards et serpents, « sans doute pour les revendre sur Internet ». L’histoire ne dit pas s’il avait employé les mêmes méthodes.