Pensée du lundi 30 mai 2016.


« En vous engageant sur la voie de la véritable évolution, vous êtes semblable au voyageur qui passe une frontière. Comme vous transportez avec vous toutes sortes de bagages hétéroclites accumulés depuis des millénaires, vous êtes arrêté par des douaniers qui vous disent : « Mon ami, le chemin est long et rude, ces objets dont tu t’es chargé sont encombrants, inutiles et même nuisibles, tu dois les laisser ici. » Et ils vous obligent à vous débarrasser de ce qui est pesant, obscur et qui vous empêche de vibrer à l’unisson avec la pureté et la lumière que vous voulez atteindre.
Ce passage de la frontière n’est pas facile, car il est toujours douloureux de renoncer. Mais puisque vous désirez vous élever, vous devez en accepter le prix. Persévérez et vous passerez bientôt une autre douane, la frontière d’une autre région, jusqu’à ce que vous arriviez complètement libéré dans cette contrée céleste où vous vous fusionnerez avec la Source de la vie éternelle. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Auteur : samychaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 96170928822 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s