DÉTENTE La vedette de télé-réalité a multiplié les photos, snaps et réflexions étonnantes à la juge ce jeudi au cours de son procès devant le tribunal de Nanterre 

Nabilla Benattia et son avocat Christian Saint-Palais à leur arrivée au tribunal le 19 mai 2016 à Nanterre
Nabilla Benattia et son avocat Christian Saint-Palais à leur arrivée au tribunal le 19 mai 2016 à Nanterre – MARTIN BUREAU AFP

O. P.-V.

Un procès très « Yolo ! ». Alors qu’elle comparaissait ce jeudi devant le tribunal de Nanterre pour violences volontaires aggravées sur son compagnon Thomas Vergara, Nabilla Benattia a semblé très détendue. Un peu trop même ?

>> A lire aussi : La starlette Nabilla, soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon, est jugée ce jeudi à Nanterre

La starlette a donné le ton de sa journée dès ce jeudi matin sur Snapchat, en postant une mention « Direction le Tribunal ».

Son conjoint Thomas Vergara a également partagé son spleen matinal sur ce réseau social, avec une vidéo de lui et la mention « réveil difficile ». Son accoutrement au procès ne semble pas évident pour tout le monde non plus.

✔ procès nabilla / Thomas à la barre: veste en cuir, jean kaki taille très basse, caleçon blanc apparent : ma voisine du Parisien choquée

Séance Snapchat pendant la pause

Nabilla a continué à jouer la touriste avec son téléphone pendant la pause, avec des photos du tribunal publiées sur Snapchat. Et son compagnon semblait d’humeur à utiliser Snapchat aussi.

View image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

Après la tv réalité « les anges à Nanterre », la peine encourue sera dévoilée apr une page de publicité

Répliques déjà cultes

Mais ce sont surtout les réponses qu’elle a données aux magistrats qui ont décontenancé son audience, entre des réparties absurdes et une référence à son célèbre « Non mais allô quoi ? ».

 

L’assesseur évoque la « phrase » qui l’a fait connaître: « Vous voulez que je vous la refasse »? demande .. « Non, non »

 

Nabilla est tout de même assez à l’aise face au juge, adopte un ton calme.

 

Au tour du procureur d’interroger : « Qu’est-ce qui faisait bouillir la marmite entre vous deux? » – « Pour manger? » demande-t-elle

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s