« Sous une forme ou sous une autre, tous les humains subissent une occupation : des intrus se sont installés chez eux. Oui, toutes ces habitudes préjudiciables à leur santé physique et psychique, voilà les intrus ! Innombrables sont les occupants auxquels l’homme doit faire face : chaque mauvais instinct qu’il n’a pas appris à repousser, la jalousie, la colère, la rancune, la cupidité, la gourmandise, la sensualité, l’orgueil, la vanité, etc.
Mais parmi tous les occupants possibles, le plus dangereux est certainement la paresse. Pourquoi ? Parce qu’elle s’agrippe à la volonté. On comprend ce qu’il faut faire, on sent qu’il faudrait le faire, mais la volonté n’est pas là ; et comme la volonté est le moteur de toute décision, ce sont les forces vives qui sont atteintes. Mais quand l’intellect a vraiment compris ce qui est beau et bon, et quand le cœur le souhaite, la volonté finit par être obligée de suivre. Alors, voilà la libération ! »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s