MOBILISATION Grâce à la coopération entre les polices américaine et italienne, la jeune fille a été sauvée in extremis…

Homme utilisant un ordinateur.
Homme utilisant un ordinateur. – Superstock/Sipa

A.B. avec AFP

Un message sur internet a traversé deux fois l’Atlantique, parcourant des milliers de kilomètres, réussissant à la fin à sauver une jeune Chinoise en train de se suicideren Italie, écrit vendredi la police italienne.

Envoyé au mauvais Vérone

Un jeune étudiant chinois résidant en Grande-Bretagne discutait sur internet avec une compatriote installée à Vérone, dans le nord-est de l’Italie, quand il a soupçonné, d’après le ton de la conversation, des velléités suicidaires chez la jeune fille, selon un communiqué.

Il a immédiatement envoyé un message à la police, mais s’est trompé et au lieu de l’envoyer à la ville italienne il l’a envoyé au « Verona Police Department » dans le New Jersey, sur la côte est des Etats-Unis.

Ces derniers, comprenant l’erreur, ont alerté le bureau d’Interpol à Washington qui contactait à son tour la salle opérationnelle internationale à Rome. Cette dernière a alors appelé la préfecture de police de Vérone, qui a dépêché des policiers sur place.

« La jeune femme a été trouvée avec les veines des poignets partiellement coupées et ayant ingurgité une grande dose d’un médicament antidépresseur dont le flacon à moitié vide a été trouvé à côté du corps », précise le communiqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s