RESEAUX La province canadienne de l’Alberta, qui connaît une recrudescence des infections sexuellement transmissibles, accuse les médias sociaux de favoriser les épidémies…

Illustration: visite chez le médecin généraliste.
Illustration: visite chez le médecin généraliste. – Baleydier/SIPA

A.-L.B.

La province canadienne de l’Alberta a trouvé un bouc émissaire à l’explosion des infections sexuellement transmissibles sur son territoire depuis un an : les « médiaux sociaux ».

 

Les chiffres sont significatifs. Depuis 2014, il y a +80 % des cas de gonorrhée, plus connue sous le nom de chaude-pisse, et le taux de syphilis a doublé : 1.100 cas de gonorrhée et 123 de syphilis ont été recensés dans cette province. Le nombre d’infections sexuellement transmissibles n’a jamais été aussi important que depuis 1980.

Infections en hausse

Selon le médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, la docteure Karen Grimsrud, cette augmentation serait notamment liée par l’usage de plus en plus fréquent des médias sociaux pour avoir des relations sexuelles. « Quand les gens ne connaissent pas l’identité de leur partenaire sexuel, cela rend la tâche difficile pour la santé publique de retrouver ces gens, de les contacter pour prendre rendez-vous avec eux et pour les traiter », a-t-elle expliqué, précise Radio Canada.

 

Snapchat, Tinder, Facebook, Twitter, Once, Skype ou encore WhatsApp sont donc dans le viseur des autorités, précise mardi le site gizmodo.com.

Celles-ci misent donc sur des campagnes de prévention et de promotion du dépistage pour contrer la maladie. La communication décalée du sitehttp://www.sexgerms.com vise ainsi à alerter, avec humour, sur les dangers de ces infections.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s