RENCONTRE Il avait peur de l’avoir tuée, mais sa nouvelle amie à plumes est une dure à cuire…

Ce Néo-Zélandais a adopté la poule qu'il a accidentellement renversée.
Ce Néo-Zélandais a adopté la poule qu’il a accidentellement renversée. – stuff.co.nz

A.B.

Elle a échappé au pire et coule maintenant des jours heureux. Blessy, une poule néo-zélandaise, a été retrouvé vivante, nichée près d’un moteur de voiture, un jour après avoir été écrasée par le véhicule, rapporte la presse locale.

« Ça m’a fait tellement mal au cœur »

Mark Kreling, qui vit à Auckland, conduisait sur une petite route près de la capitale néo-zélandaise quand il a renversé une poule qui courait sur la chaussée. N’ayant aucun moyen d’éviter le volatile sans avoir un accident, Mark pense alors qu’il a tué l’animal. « Ça m’a fait tellement mal au cœur. Vous savez, personne n’a vraiment envie de tuer quoi que ce soit », a expliqué l’homme de 47 ans, bouleversé, mais l’histoire ne se termine pas sur cette triste note.

Le lendemain, il remarque une touffe de plumes blanches dans le « relativement grand espace » situé entre la grille et le radiateur, à l’avant de sa voiture. « J’ai mis la main dedans pour voir ce qu’il était, j’ai touché la poule et présumé qu’elle était morte ». Sauf qu’à ce moment précis, l’oiseau a bougé et même gloussé, « comme si c’était la chose la plus normale au monde d’être coincé dans une grille de voiture », a commenté le conducteur.

Des œufs frais

Aussitôt, Mark s’est mis à fouiller autour de lui, en quête d’une paire de cisailles qui lui permettrait de libérer son nouvel ami à plumes. Le volatile s’est ensuite planqué sous la voiture, non sans boiter à cause d’une blessure à la patte survenue lors de l’accident. En bon Kiwi, Mark a amadoué la poule avec un peu de pain de mie.

Puis direction le vétérinaire, qui a estimé que la patte de l’oiseau se remettrait rapidement. Touché par cette rencontre insolite, Mark a décidé d’adopter l’animal. Un voisin lui a offert un poulailler, et Mark a pour l’occasion fabriqué un lit douillet, écolo et recyclé, à partir d’emballage de packs de bière pour que la volaille dorme confortablement.

De son côté,la nouvelle locataire sait rendre sa présence agréable. Le dimanche matin, Mark s’offre une omelette aux œufs fraîchement pondus par sa poule, baptisée Blessy, qui signifie « bénie » en anglais, « parce qu’elle est un peu bénie »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s