BUZZ Le journaliste du « Boston Globe » a vu sa mésaventure dans un avion devenir très populaire sur les réseaux sociaux…

Le journaliste du Boston Globe est devenu célèbre grâce à cette queue-de-cheval.
Le journaliste du Boston Globe est devenu célèbre grâce à cette queue-de-cheval. – Capture d’écran / Dante Ramos

Fabrice Pouliquen

« Félicitations à la jeune femme à la queue-de-cheval assise sur le siège 22 B. Vous avez trouvé une nouvelle façon d’être affreux à 35 000 pieds au-dessus du sol. » C’est avec cette légende que le journaliste du Boston Globe, Dante Ramos, a posté la photo illustrant sa dernière mésaventure sur le vol Houston-Boston.

« La situation était comique »

L’affaire n’a rien de méchant. Dante Ramos et son collègue Ryan s’en sont même plutôt amusés lorsqu’ils ont vu atterrir subitement, devant leur écran, la queue-de-cheval de la jeune femme, assise un rang devant, qu’elle venait de jeter négligemment par-dessus son siège.

« J’ai pris une photo parce que la situation était comique, raconte-t-il sur le site Internet du Boston Globe. Puis on a attendu. Mais lorsqu’il est devenu évident que la propriétaire de la queue-de-cheval, qui jouait sur son téléphone, ne semblait pas prendre conscience de la gêne occasionnée, Ryan s’est levé et a attiré son attention. » Sans quitter du regard son smartphone, la jeune femme a fini par ramasser son appendice capillaire.

https://dailymotion.com/video/x41w3hi

7 700 retweets

C’est ce mépris affiché qui a poussé Dante Ramos à poster sa photo sur Twitter. Le journaliste pensait que l’histoire s’arrêterait là. Internet en a décidé autrement. Son post a été retweeté plus de 7 700 fois en quelques jours et sa mésaventure a été relatée par les sites Internet Mashable, Huffington Post et celui du Daily Mail

De quoi laisser Dante Ramos perplexe. 7 700 retweets, c’est 56 fois plus qu’un post du New York Times au sujet de ces tonnes de matériaux nucléaires dans le monde mal protégés et que les terroristes pourraient voler pour des projets attentats. Et 422 fois plus que le papier du Boston Globe sur les investissements inefficaces de Boston pour remettre en état les fontaines à eau des écoles de la ville.

Devenir viral, pas forcément valorisant

Dante Ramos tire un enseignement de sa mésaventure : « Ce qui attire l’attention sur Internet et ce qui importe réellement dans le monde sont deux choses différentes. » Le journaliste américain ne blâme pas pour autant Internet. « Malgré tout, cela reste un formidable réceptacle de l’intelligence humaine. Ces dernières années, Twitter m’a beaucoup aidé, tant pour rechercher des informations que comme outil lors de mes reportages. Et Facebook et Instagram sont d’excellents canaux pour partager des articles. »

Mais il y a un bémol pour Dante Ramos. Sa photo de queue-de-cheval montre aussi que les réseaux sociaux peuvent donner une importance démesurée à une information futile. « Un bug des réseaux sociaux », selon l’Américain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s