e

risques maladie cardiovasculaire

Bien que les troubles cardiovasculaires puissent toucher tous les individus sans exception, il existe quand même des facteurs et des éléments déclencheurs de la maladie cardiovasculaire, lesquels accentuent les risques qu’une personne puisse être victime de ce type de pathologie.

Anticiper la maladie cardiovasculaire

Une maladie cardiovasculaire peut frapper sans prévenir mais elle ne survient certainement pas au hasard. Les risques d’être victime de cette pathologie ne sont pas les mêmes d’une personne à une autre. Pour savoir si l’on court le risque d’être un jour victime d’une maladie cardiovasculaire, il faut connaître les facteurs de risque.

Qu’est-ce qui favorise l’apparition d’une maladie cardiovasculaire ?

Il existe un certain nombre de facteurs de risque pouvant favoriser l’apparition d’une maladie cardiovasculaire. Avant toute chose, il est important de souligner que les lésions qui sont à l’origine des troubles cardiovasculaires font leur apparition pendant la période de l’adolescence. La maladie peut définitivement s’installer s’il existe des facteurs aggravants. L’on peut faire la distinction entre cinq principaux facteurs de risque. D’abord, il y a l’âge. Un homme âgé de plus de cinquante ans et une femme âgée de plus de soixante ans présentent plus de risques d’être atteints d’une maladie cardiovasculaire. Vient ensuite le fait de fumer, que l’on soit resté un fumeur ou que l’on ait arrêté depuis moins de trois ans. Le diabète et l’hypertension artérielle constituent également des facteurs de risque, que le sujet concerné suive ou non un traitement. Enfin, il y a le taux élevé de mauvais cholestérol ou un taux insuffisant de bon cholestérol. Mis à part les facteurs cités précédemment, il y a ceux qui prédisposent à la maladie cardiovasculaire.

Les facteurs prédisposant à la maladie cardiovasculaire

Concernant les situations qui peuvent constituer des facteurs prédisposant à lamaladie cardiovasculaire, il y a d’abord l’obésité. Une personne en surpoids peut présenter un taux élevé de cholestérol, souffrir du diabète et d’hypertension artérielle. La sédentarité, qui implique que l’on ne pratique pas suffisamment d’exercices physiques, prédispose également au diabète. Il faut également citer le facteur hérédité. Si un parent masculin, à savoir le frère ou le père, a été victime d’une crise cardiaque avant l’âge de 55 ans, ou une parente, en l’occurrence la sœur ou la mère, en a présenté avant l’âge de 65 ans, il faut se méfier, réaliser très tôt des contrôles et faire très attention à son hygiène de vie, afin d’atténuer les risques de survenue d’une maladie cardiovasculaire. Il est important de mettre l’accent sur le fait que la présence d’un seul de tous ces facteurs peut engendrer une maladie cardiovasculaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s