« Le Maître Peter Deunov disait : « Quand c’est le moment de laver sa chemise, doit-on pleurer ? Quand c’est le moment d’enfouir les graines dans le sol, doit – on pleurer ? Quand c’est le moment de moudre le blé, doit-on pleurer ? »
Laver sa chemise, enfouir des graines dans le sol, moudre le blé correspondent à des activités de la vie spirituelle. Lesquelles ? Laver sa chemise, c’est se purifier. Enterrer des graines dans le sol, c’est introduire de bonnes pensées et de bons sentiments dans sa tête et dans son cœur, ainsi que dans la tête et le cœur des autres. Moudre le blé, c’est préparer le pain de vie. Ces trois activités s’accompagnent nécessairement de certaines souffrances, mais ce sont des souffrances tellement salutaires ! Car ces divines souffrances, supportées consciemment et avec amour, imprègnent tout ce que nous vivons ensuite de beauté, de parfum, de saveur. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s