Le conseil départemental du Jura, propriétaire du hameau de Baudin, ne peut pas restaurer, comme prévu, ce site imposant. Il a décidé de le mettre en vente.

Philippe Sauter | 22 Mars 2016, 10h52 | MAJ : 22 Mars 2016, 11h08

 

Au hameau de Baudin (Jura), le département abandonne le projet de restauration qui devait coûter environ 20 M€ et cherche un acheteur avec un projet pour cet ensemble architectural.Au hameau de Baudin (Jura), le département abandonne le projet de restauration qui devait coûter environ 20 M€ et cherche un acheteur avec un projet pour cet ensemble architectural. (PhotoPQR/« le Progrès »/Philippe Trias.)

Les départements, en difficulté financière, vendent une grande partie du patrimoine qui ne leur paraît pas indispensable. Celui du Jura vient ainsi de mettre en vente tout un village acheté seulement trois ans plus tôt. Baudinest un hameau proche de Sellières, habité par une dizaine de personnes.

Le Jura a décidé de mettre aux enchères sur Internet, au prix de 150 000 EUR, cet ensemble de bâtiments datant pour la plupart du XIX e siècle. Soit 22 000 m 2 de terrains et 5 000 m 2 de bâti.

Des forges éteintes en 1959

Parmi eux, un ancien presbytère, des petites habitations et des immeubles de logements ouvriers, une fontaine et une ancienne épicerie, racontant le fonctionnement de ce village qui vivait autour de forges définitivement éteintes en 1959. Au conseil départemental du Jura à majorité LR, on ne se cache pas la vérité. « Si on devait opérer la campagne de restauration étudiée à l’origine, cela coûterait environ 20 MEUR et a minima 250 000 EUR de coût de fonctionnement annuel. On ne peut vraiment pas se permettre de telles dépenses. »

« S’il vend au prix de 150 000 EUR, le département fera une mauvaise affaire. Il revendrait à la moitié du prix cet ensemble acquis 320 000 EUR à l’époque », dit l’ancien président socialiste Christophe Perny. A l’origine de l’achat, il proteste contre cette « grande braderie patrimoniale de printemps ». De son côté, la majorité actuelle dénonce l’achat de ce village et parle de « projet mégalomaniaque, hors de toute mesure ». L’important est aujourd’hui de trouver un repreneur avec un projet. Seul un éventuel acheteur belge semble s’intéresser pour l’instant au vieux village de Baudin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s