Suivez les aventures de deux sœurs à la recherche de leur frère disparu en plein cœur du Paris sombre du début du XXème siècle, et vivez une quête dans un Paris peuplé de démons et de mystérieux jeunes hommes prêts à tout pour les protéger… Ces aventures sont à découvrir dans La Belle et le Maudit, le roman de Page Morgan à dévorer dès aujourd’hui !

Top partenaire [?]

Parce que vous avez fait le tour des musées parisiens, que vous avez vu les monuments de la capitale sous tous les angles possibles, parce que vous avez envie de frissonner un peu ou simplement parce que comme Mylène Farmer vous aimez la
mort, ce top est fait pour vous. Vous allez y découvrir des endroits de Paris sombres et mystérieux, hantés, effrayant, beaux et inquiétants qui vous permettront d’aborder le tourisme sous un nouvel angle.

    1. Les catacombes

      Passage obligé si vous voulez vous faire un peu peur, les catacombes sont un ossuaire municipal accueillant les restes de 6 millions de dépouilles déplacées des cimetières parisiens pleins à craquer en 1861. Si vous avez toujours rêvé de flâner au milieu des crânes c’est ici que ça se passe, et si la visite officielle vous semble un peu aseptisée vous trouverez sûrement sur Internet des amateurs d’excursions sauvages pas bien autorisées mais sûrement plus excitantes.

      Pour y aller : Métro Denfert-Rochereau

      1Crédits photo (creative commons) : wikimedia

    2. Le cimetière du Père Lachaise

      Là encore, passage obligé même si le côté mystérieux et prenant de l’endroit est parfois un peu difficile à saisir tant les allées débordent de touristes (il s’agit du cimetière le plus visité du monde). La solution c’est de s’y promener l’hiver quand les touristes s’en vont ou d’opter pourcelui de Montparnasse ou mieux encore le discretcimetière de Saint-Vincent.

      Pour y aller : Métro Philippe Auguste ou Père Lachaise

      2Crédits photo (creative commons) : wikipedia

    3. Le musée Dupuytren

      Avez-vous déjà entendu parler du Musée Dupuytren à Paris ? Ce musée d’anatomie pathologique créé en 1835 se cache derrière les hauts murs de la Faculté de médecine de la capitale et abrite en son sein de bien étranges bocaux de formol. Son histoire mouvementée (il fut fermé en 37 puis rouvert en 67) fait de ce musée un petit bric-à-brac pas toujours bien étiqueté mais duquel ressort une impressionnante collection de bocaux emplis de foetus difformes et atteints de pathologies parfois disparues aujourd’hui. Ça vend du rêve.

      Pour y aller : Métro Odéon ou Cluny-La Sorbonne

      3Source photo : topito

    4. La maison Deyrolle

      La maison Deyrolle est une institution : si vous aimez les animaux, si vous aimez la mort, si vous aimez les animaux morts c’est l’adresse qu’il vous faut. Je caricature un peu mais si vous êtes passionnés d’insectes, de sciences naturelles (et de taxidermie donc) vous ne pourrez pas y échapper. En 2008, la maison a subi un terrible incendie qui a détruit de nombreuses pièces, dont les collections de papillons, mais les portes ont rouvertes peu de temps après et c’est tant mieux.

      Pour y aller : Métro Solférino et Rue du Bac

      4

Source photo : artimeless

    1. Le Rocher de la sorcière de Montmartre

      A Montmartre, entre la rue Lepic et l’avenue Junot, en empruntant le « passage de la sorcière » vous arriverez à une fontaine abandonnée très étrange, le fameux « Rocher de la Sorcière ». Cette dernière se situe face à une belle bâtisse qui fut occupée un temps (d’après la légende hein, je voudrais pas vous faire peur) par une vieille sorcière. C’est un peu mystérieux, c’est très joli et ça vous fait une petite anecdote sympa à raconter à vos potes. (Si vous voulez en savoir plus.)

      Pour y aller : Métro Lamarck Caulaincourt

      5Crédits photo (creative commons) : parisladouce

    2. La maison hantée de l’avenue Frochot

      Au numéro 1 de l’avenue Frochot se trouve un joli hôtel particulier néo-gothique qui a la particularité d’être à la fois maudit ET hanté. Il faut dire que son histoire fait froid dans le dos : meurtre brutal à coup de tisonnier, morts étranges, bruits, craquements, la grande bâtisse coche toutes les cases du bingo de la flippe. Sylvie Vartan y a même habité un temps avant de vite déguerpir…

      Pour y aller : Métro Pigalle

      maison-hantee-paris Créditsphoto (creative commons) : pariszigzag

    3. Le manoir de Paris

      Là on est plus sur du grand spectacle qu’autre chose mais si vous cherchez le petit frisson c’est ici qu’il faut aller. Le Manoir de Paris est une attraction « hantée » dans laquelle vous déambulez en découvrant différentes légendes parisiennes effrayantes : gargouilles, vampires, assassins, vous allez être servis.

      Pour y aller : Métro Poissonnière, Bonne Nouvelle ou Gare de l’Est

      7

Source photo : mcetv

    1. La petite ceinture

      Si vous vous y promenez l’été avec vos potes, vous risquez d’y trouver une ambiance plutôt barbecue et détente mais certaines portions de cette ancienne ligne de chemin de fer à l’abandon vous donneront l’impression de parcourir les restes d’une civilisation déchue. Fan d’univers post-apocalyptiques, la petite ceinture est pour vous.

      Pour y aller : Voir les différents accès ici.

      8Source photo : vacarme

    2. Le Musée Fragonard de Maisons-Alfort

      Si vous connaissez déjà par coeur le Musée Dupuytren, n’hésitez pas et filez faire un tour au Musée Fragonard. Pièces anatomiques, squelettes, difformités en tout genre, ce petit musée des horreurs est parfait si vous trouvez que vos cauchemars sont un peu trop sages ces derniers temps.

      Pour y aller : Métro École Vétérinaire de Maisons-Alfort

      9Crédits photo (creative commons) : wikimedia

    3. Le gibet de Montfaucon

      Le 53 de la rue de la Grange-aux-Belles n’est pas forcément bien intéressant en soi mais c’est avec son histoire bien en tête que vous devez aller vous balader par ici. A cet endroit de Paris se dressait auparavant le plus fameux des gibets, celui de Montfaucon : un ensemble de potences sordides où étaient exposés les corps des condamnés, pendus, décapités, démembrés, livrés aux charognards. La légende raconte qu’on entend encore parfois la nuit dans les alentours, les raclements de chaines et les cris condamnés.

      Pour y aller : Métro Colonel Fabien

      10

Crédits photo (creative commons) : wikimedia

Si ce Paris obscur et un peu glauque vous attire, plongez dans La Belle et le Maudit, le roman de Page Morgan qui vous entraînera dans les aventures de deux soeurs à la recherche de leur frère disparu au coeur d’un Paris sombre et dans lequel rôdent des démons et autres personnages flippants

CALIXA

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s