Le 23 novembre 1944, un B-17 très endommagé se pose sur une piste de campagne à quelques kilomètres au sud-est de Bruxelles. Personne n’en sort après l’atterrissage !!! Un officier anglais John Crisp découvre que l’avion est vide…

En fait, le B-17 avec deux moteurs hors-service et deux autres donnant des signes de faiblesse avait été abandonné en vol après le passage de la frontière belge. Le pilote expliqua qu’il avait enclenché le pilotage automatique et s’était bien gardé de faire sortir le train d’atterrissage avant de sauter.

Le B-17 se serait donc posé tout seul sur la piste !!! Force fut de constater que toutes les ouvertures de l’avion étaient fermées de l’intérieur et que la commande du train d’atterrissage était bien bloquée, preuve que celui-ci n’était pas sorti de lui-même.

Alors est-ce à dire que ‘quelqu’un’ avait refermé les ouvertures et repris le contrôle de l’avion après l’évacuation de l’équipage ???

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s