Mon Dieu, faut-il que cela soit les

animaux qui nous apprennent comment

on devrait se comporter les uns envers

autres ? Lisez ce petit poème qui en dit

long :

LES TROIS SINGES

Trois singes étaient assis sur un grand cocotier

Pour discuter, dit-on, de la conjoncture.

L’un disait aux deux autres: “Vous devez m’écouter,

Il est une rumeur qui me semble imposture:

Les hommes descendraient de notre noble race.

C’est ce qu’on dit pourtant, mon Dieu, quelle disgrâce!

Mais jamais singe, non, n’abandonne sa femme

Ne laisse son petit, le déserte et l’affame.

Vous n’entendrez jamais parler d’une femelle

Qui laisse ses bébés, les expose au danger.

Jamais non plus, vous n’entendrez parler

D’un mâle qui, la nuit, va faire du vacarme,

Se sert d’un fusil, d’un bâton, d’une arme,

Pour buter lâchement l’un de ses congénères!

Laissez-moi vous dire, mes frères,

Oui, l’homme descend bien,

Descend bien de quelqu’un,

Mais ce dangereux fou

Ne descend pas de nous!”

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s