Maud, 49 ans, Responsable Ressources Humaines et Jean-Michel, 50 ans, enseignant

Es-kommt-anders-als-man-denkt-282x172

Le 22 mars : premier contact
Le visage est agréable, le sourire accrocheur, je tente une première approche.
La réponse est rapide, mais pas d’inscription immédiate envisagée, expériences précédentes décevantes obligent!
Je propose alors une correspondance par mail …
C’était le bon moment, ou les mots étaient bien choisis, ou la chance nous enveloppait déjà, ou …
Une correspondance sincère, franche s’établit, régulière, très régulière, vite nécessaire, indispensable.
La distance géographique est là, mais la proximité des idées, des partages, de la vision de la vie, des envies … l’abolit
Du ‘vous’ au ‘tu’, du ‘cordialement’ au ‘bises’, puis ‘bisous’, puis ‘baisers’.
Des questions, des réponses, du dialogue, à l’écrit puis à l’oral, …

22 avril : première rencontre
Un lieu, une heure, … pas de signe de reconnaissance mais ce n’est pas utile.
Un simple regard nous suffit pour comprendre que c’est LA rencontre de notre vie. Nous passons notre première journée ensemble, comme une évidence.

22 juin : première fois chez elle
Les préparatifs, la route font déjà partie du plaisir, du bonheur de la côtoyer dans sa maison.
Le lieu change, la magie opère toujours, des certitudes s’installent !

22 juillet : premier jour de vacances
Nouveau départ, notre premier projet concret, comme de nombreux couples français, nous prenons la route.
Dans la voiture et pendant les vacances, nous discutons, nous construisons aussi notre propre route, celle de notre couple ! Nous continuons à nous conforter dans cette évidence du premier jour.

22 août : premier anniversaire de l’un
Autre moment de la vie, hasard du calendrier, toujours un 22.
Repas surprise, les choses se déroulent naturellement, et ce n’était pas une répétition !

22 septembre : 6 mois donc…
La suite ne s’écrira pas, elle va se vivre à deux, à huit, au quotidien, dans la durée, on le sait !
Le coup de foudre s’éternise, le bonheur simple et sincère s’installe : à nos âges, on sait ce que l’on veut !

Aujourd’hui, tout est toujours harmonieux, y compris avec nos enfants. Nous n’espérons plus qu’une chose : continuer à écrire de longues pages de vie ensemble. Nous faisons déjà des projets et cherchons un nid douillet pour poursuivre cette partition à quatre mains.
Ce témoignage nous a été communiqué en novembre 2015 et à la demande des auteurs, les prénoms ont été modifiés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s