Susan DaLucci, 22 ans, originaire de la ville de Kittery dans l’état du Maine (Etats-Unis), se réveille un matin avec un horrible mal au ventre. Elle croit d’abord avoir la diarrhée mais se rend vite compte que le mal vient du mauvais ‘trou’. Elle trébuche tant bien que mal jusqu’aux toilettes. Au moment ou elle s’assied sur la cuvette son vagin se vide dans un bruit effrayant. Les instants suivants, un liquide visqueux s’en écoule.

Les voisins qui entendent les cris de Susan appellent la police. Arrivée rapidement sur les lieux, les agents découvrent Susan évanouie, recroquevillée sur le sol des toilettes.

Un des agents veut relever Susan. Au moment où il soulève doucement sa jambe une petite bête glisse hors de son vagin. De ses jambes coule une substance verdâtre. L’agent en état de choc, regarde d’un air incrédule la petite bête qui tombe sur le sol : une petite larve…

L’agent sent son estomac se soulever, il se retourne alors vers la cuvette du WC pour y vomir. Et, ce qu’il vit ce jour là, il s’en souvient encore aujourd’hui avec dégoût à chaque fois qu’il se rend aux toilettes. La cuvette était remplie de petites larves !!!

Si vous croyez avoir entendu le pire, vous vous méprenez !

Susan DaLucci est morte ce jour là, résultat de l’état de choc engendré mais aussi de sa blessure grave à la tête. Elle avait sûrement du se lever des toilettes pour voir ce qui coulait de ses entrailles. Effrayée, elle avait du s’évanouir et se cogner la tête sur la cuvette ou sur le sol.

Après enquête, la police arriva à ces conclusions : Susan avait acheté un homard vivant au Supermarché quelques jours avant sa mort. Elle voulut utiliser la queue de l’animal pour se satisfaire. Et pour accentuer son plaisir elle avait fort probablement tenu un briquet allumé sous la tête du homard pour l’obliger à réagir en secouant sa queue avec vivacité.

La police a trouve des cassettes vidéos pornos zoophiles dans sa maison. Le homard fut retrouvé dans la poubelle. La tête du homard était brûlée. Des traces d’ADN de Susan furent retrouvées sur le homard ainsi que quelques poils pubiens.

Après examen du homard on constata que celui-ci était rempli d’oeufs. Les médecins pensent que pendant la torture, le homard a du déverser ses oeufs dans le vagin de Susan. Sachant que les oeufs des homards mettent 2 jours à éclore, les médecins supposent que le vagin de Susan avait un PH suffisant pour que les oeufs puissent se développer. Les oeufs de homard sont très petits. Mais pendant leur croissance, ils doublent de taille toutes les 10 minutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s