Pensée du jeudi 26 novembre 2015.


« Pour aborder le lendemain dans de bonnes dispositions et porter en vous la joie et l’espoir, mettez avant de vous coucher les meilleures pensées dans votre tête, afin qu’elles travaillent pendant la nuit. Ne vous endormez jamais avec une pensée négative, car pendant le sommeil les pensées continuent à agir.
Et si, au moment de vous endormir, vous vous sentez envahi par l’angoisse, levez-vous, allumez votre lampe, faites quelques exercices de respiration, une prière, ou bien lisez une page d’une pensée élevée, un texte qui vous changera les idées, vous apaisera… Puis recouchez-vous. Si après un moment ce malaise reparaît, levez-vous à nouveau et recommencez. Il est des cas où la position du corps est extrêmement importante, et on ne peut pas lutter efficacement contre l’angoisse en étant étendu. Si vous craignez de prendre froid, mettez quelques vêtements, mais ne restez pas couché. Dans la position horizontale, on est plus passif. Pour dominer la situation et résister, il y a des cas où il faut être debout. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Colombie: arrestation de 22 trafiquants de drogue dissimulée dans des fleurs !


arrestation de 22 trafiquants de drogue dissimulée dans des fleurs.jpg

Colombie: arrestation de 22 trafiquants de drogue dissimulée dans des fleurs !

La police colombienne a arrêté 22 narcotrafiquants qui expédiaient de la cocaïne et de l’héroïne dissimulées dans des fleurs depuis l’aéroport de Bogota vers l’Europe, les Etats-Unis et l’Amérique centrale, selon un communiqué publié jeudi.

Une opération policière a permis « l’arrestation de 22 personnes d’une organisation criminelle dédiée au trafic de stupéfiants », dont cinq qui font l’objet de mandats d’extradition de la justice américaine, précise le texte.

Cette bande de narcotrafiquants, qui effectuait « des envois petits mais constants vers l’étranger », introduisait la drogue dans des chargements de fleurs préparés pour l’exportation et stockés dans les entrepôts de l’aéroport El Dorado.

L’enquête, menée avec l’aide de l’agence anti-drogue des Etats-Unis (DEA), s’est déroulée à Bogota et dans ses environs, ainsi qu’à Manizales (ouest) et Cartagena (nord), selon la même source.

Entre janvier et octobre, 384 personnes, dont 129 étrangers, ont été arrêtées dans les aéroports colombiens et 1.381 kg de cocaïne, 51,3 kg d’héroïne ainsi que 200 kg de marijuana ont été saisis.

La Colombie est le principal producteur mondial de feuilles de coca, composant de base de la cocaïne. Selon un rapport récent de l’ONU, elle en a exporté environ 442 tonnes en 2014, soit 52% de plus que l’année précédente.

colombie-arrestation-de-22-trafiquants-de-drogue-dissimul…

Un chiot né sans pattes avant marche comme sur des roulettes


chiot 1.jpg

Un chiot né sans pattes avant marche comme sur des roulettes

Grâce à un fauteuil à roulettes conçu avec une imprimante 3D, ce chiot né sans pattes avant apprend à se déplacer le plus normalement possible…

Il est de nouveau sur pattes. Et sur roues. Tumbles, adorable chiot né sans pattes avant, apprend à se mouvoir le plus normalement possible grâce à des chercheurs du Centre d’innovation de l’université de l’Ohio (Etats-Unis), qui ont mis au point un « fauteuil roulant » conçu spécialement pour le petit animal.

Rejeté par les autres chiens

Le chiot a été recueilli à l’âge de deux semaines, par l’association Les amis du refuge des chiens à Athens, dans l’Ohio (Etats-Unis). C’est la coordinatrice de la structure, Karen Pilcher, qui est désormais la nouvelle maîtresse de la petite boule de poils. « Il était rejeté par les autres chiens, on a cru qu’il ne s’en sortirait pas », témoigne-t-elle au micro de à ABC News, expliquant que Tumbles était le petit dernier d’une portée de trois chiots et avait des problèmes pour se nourrir.

A sa naissance au début du mois d’octobre, Tumbles ne pesait alors que 680 gs et a dû être nourri au biberon pendant une semaine. Après que le petit chien a été recueilli par l’association, un bénévole a publié à son sujet un message sur Facebook. C’est là qu’un couple d’amis a aussi voulu venir en aide à ce nouveau compagnon à deux pattes. « Ils ont débarqué avec un projet de fauteuil à roulettes et sont entrés en contact avec le Centre d’innovation de l’université de l’Ohio », raconte Karen. Et finalement, il y a quelques jours, Tumbles a essayé pour la première fois le dispositif mis au point pour lui.

« Il se déplace très bien »

Joe Jollick, directeur du centre d’innovation, s’est félicité du résultat, obtenu grâce à l’imprimante 3D de l’université. Au final, il aura fallu 14 heures pour imprimer le fauteuil à roulettes. « Notre objectif principal était de le faire se redresser. Le deuxième, de l’habituer à son dispositif à roulettes », a-t-il indiqué. « C’est un petit chiot donc cela va prendre du temps et demander du travail, a averti Joe Jollick. Mais » son esprit est incroyable, s’extasie la maîtresse de l’animal. Il est parfaitement heureux et il aime jouer. »

Ce jeudi, Tumbles a essayé un second modèle, plus ajusté, conçu cette fois avec des roues plus petites. Karen, elle, s’est réjouie qu’à partir de maintenant, le chiot va cesser de tomber sur la truffe. « Il se déplace très bien. Il commence maintenant à sauter. Il le fait quand il est content », a-t-elle précisé.

3d-petit-chiot.jpg

chiot-sans-pattes-avant-marche-comme-roulettes

Une belle histoire de famille…


Une belle histoire de famille

de Pierre de Molenblok et de

son grand-père, un héros

de guerre !

Mes grands-parents vivaient dans une petite

maison de campagne à l’extrême nord de la

Belgique, en dessous de l’embouchure

de l’Escaut, dans un petit village…

Ils vivaient éloignés de tout et n’avaient,

ni eau courante, ni gaz ; juste l’électricité.

Ils tiraient leur eau d’un puits, à l’aide

d’une pompe américaine.

C’est là que j’ai passé de nombreuses

années mes vacances scolaires.

De ces séjours, je garde également

d’excellents souvenirs ; une vie rurale,

mais saine et j’adorais mes

grands-parents qui me le

rendaient bien.

Leur maison était construite en

contrebas d’une digue, ce qui fait

que leur pièce de vie était au sous-sol

et ils accédaient au rez-de-chaussée

par une échelle de meunier, où était

située leur chambre à coucher.

Une autre échelle de meunier

conduisait au grenier où il y avait

deux pièces.

Dans l’une des pièces, à même

le plancher, ma grand-mère

étalé du papier journal

sur lequel elle disposait des

rangées de grosses pommes

rouges qui restaient là, intacts

pendant des mois. Tout le

grenier embaumait de

cette odeur délicieuse de

pommes occupées à mûrir.

Quand je vais au supermarché

acheter des pommes dites  » bio »

(Maintenant on ne parle plus

que cela), elles sentent encore

la pomme. Alors, je ferme les

yeux et je me revois, gamin,

dans le grenier de ma

grand-mère, humer l’odeur

appétissante de ces fruits.

Dans la pièce de vie, il y  avait

un ancien établi de boucher

qui servait de table pour

les repas et un énorme poêle

qui servait à chauffer toute

la maisonnée l’hiver. Il servait

aussi pour la cuisson toute

l’année.

Ce poêle était alimenté par des

boulets de coke que mon

grand-père recevait par dizaines

de kilos, de l’association des

anciens résistants de guerre.

Il avait été déclaré invalide durant

la Deuxième Guerre Mondiale.

il passait des marchandises au noir,

de la Belgique à la Hollande, car

le village était à cheval sur les deux

frontières.

Cette contrebande servait en grande

partie pour être distribuée aux

soldats qui combattaient

l’envahisseur allemand en Hollande.

Il faisait régulièrement ces transports

sur un vieux vélo tout rouillé. L’été,

il pédalait les pieds nus.

Tout alla bien, jusqu’au jour où

son vélo tellement chargé

commença à se balancer de

gauche à droite. Mon grand-père

s’est alors pris le pied droit

dans les rayons et ce fut l’accident !

Plusieurs orteils furent sectionnés

net ; il perdit une partie de son pied.

Ce sont heureusement des soldats

Belges qui l’ont trouvé sur le bord

de la route, gisant dans son sang,

au milieu de ces marchandises …

Il a pu être sauvé à temps…

Grâce à cela, il a été décoré, pour

son courage et sa bravoure en

faisant ces voyages sous

le bombardement des Allemands.

Après la guerre, il a été déclaré

invalide et a reçu une pension à vie

ainsi que du charbon pour son foyer.

Pierre de Molenblok

Rocco Siffredi ouvre une université dédiée au porno


rocco-siffredi 1.jpg

Rocco Siffredi ouvre une université dédiée au porno

Il entend susciter des vocations. Le célèbre acteur pornographique Rocco Siffredi a créé son université du X dans le but de former les futurs talents de l’industrie du film pour adultes.

A l‘issue des épreuves de sélection qui ont réuni plusieurs milliers de candidats, 15 hommes et 15 femmes ont été retenus pour intégrer la toute première promotion de la «Siffredi Hard Academy». « Parce que les talents naturels doivent être formés, accompagnés, j’ai décidé de prendre mes responsabilités », se justifie Siffredi dans GQ.

Les premiers cours seront dispensés samedi 10 octobre. Le programme établi prévoit notamment toute une batterie de tests allant « de la façon de se positionner face à la caméra aux techniques de diction », explique l’acteur italien.

rocco-siffredi 2.jpg

Rocco Siffredi, surnommé « l’étalon italien », a mis un terme à sa riche carrière d’acteur pornographique (plusieurs milliers de films à son actif) cette année après 28 ans d’activité.

Outre la création de son université du hard, il tourne actuellement « Casa Siffredi » une émission de télé-réalité consacrée à son quotidien.

video-rocco-siffredi-ouvre-une-universite-dediee-au-porno-

Etats-Unis: un chien policier met sa vie en danger pour sauver celle de son maître


Eve Taraborrelli, publié le 23/10/2015 à 16:32 , mis à jour à 16:34

Un chien de la brigade canine de Bordeaux (Photo d'illustration)

Un chien de la brigade canine de Bordeaux (Photo d’illustration)

AFP/Nicolas Tucat

En Louisiane, un berger allemand a sauvé la vie de son maître policier, menacé par un homme armé. Sérieusement blessé lors de l’acte héroïque, le chien est maintenant sain et sauf.

Jusqu’au bout, le chien est le meilleur ami de l’homme. La preuve en a encore été faite en Louisiane, où un chien policier a été poignardé alors qu’il tentait de protégerson maître. L’assaillant, armé d’un couteau, a été tué par balle par la police, selon un rapport des autorités.

Sans son intervention, le policier serait mort

« Si K-9 Thor [le berger allemand] ne s’était pas interposé, l’officier de police serait mort, a déclaré Jack Straint, le shérif de St. Tammany au journal WGNO News. « Le policier m’a clairement expliqué que K-9 Thor s’était jeté sur l’assaillant. C’est à ce moment-là que ce dernier l’a frappé avec son couteau. »

PUBLICITÉ

Selon le bureau du shérif, K-9 Thor traquait deux suspects de cambriolage mardi après-midi, quand il a dirigé son maître et un autre policier vers une grange d’un quartier résidentiel.

« Le suspect a jailli d’une pile de débris et a tenté d’attaquer l’un de nos policiers avec un couteau, a expliqué le bureau du shérif. Lorsque le chien s’en est pris à lui, le suspect l’a poignardé au niveau du cou. »

Les policiers ont alors immédiatement ouvert le feu sur l’homme qui a ensuite été transféré vers un hôpital de la région, où sa mort a par la suite été déclarée. Un deuxième suspect a été placé en détention.

K-9 Thor, héros canin

K-9 Thor, grièvement blessé après son acte héroïque, a quant à lui été transféré à la clinique vétérinaire pour subir une intervention chirurgicale. Jeudi, le shérif annonçait sur Facebook le retour du berger allemand au commissariat dès le lendemain, invitant le public à l’accueillir comme il se doit.

En août 2014, K-9 Thor avait déjà mis ses jours en danger dans le cadre de ses missions. Il avait en effet aidé la police à capturer John Edward Green, un homme de 33 ans surnommé « le Spider-man du cambriolage ». Le malfaiteur avait d’ailleurs tenté de noyer le chien, sauvé in extremis par des policiers.

La neige, comble de l’exotisme en Thaïlande !


La neige, comble de l'exotisme en Thaïlande.jpg

La neige, comble de l’exotisme en Thaïlande !

Dans le hall glacial de Snow town, dernière attraction à la mode de Bangkok, les habitants de la capitale thaïlandaise au climat tropical se pressent pour dévaler des montagnes russes en glace. Le comble de l’exotisme quand dehors il fait toujours chaud.

« Cela fait du bien. Je veux déménager ma maison ici afin d’échapper à la chaleur », plaisante parmi eux Songphol Taesinlapasathit, un Thaïlandais de 28 ans, surpris par le fait que son souffle génère de la buée quand la température est inférieure à zéro.

Dans ce pays où les touristes affluent par millions pour s’entasser sur les plages de sable blanc, les Thaïlandais, eux, fuient le soleil et se réfugient dans les centres commerciaux pour y trouver la fraîcheur, générée artificiellement par de puissants systèmes de climatisation.

Ici, comme ailleurs en Asie, la blancheur de la peau est un signe de beauté, le bronzage étant un marqueur des classes les plus pauvres (paysans, travailleurs de rue, de chantiers…).

Cette lutte contre la chaleur a toutefois un coût environnemental important. Dans l’un des pays les plus riches et les plus urbanisés d’Asie du sud-est, des quantités gigantesques d’électricité sont dépensées pour refroidir centres commerciaux, bureaux et habitations.

Une situation encore plus critique dans la capitale, où en moyenne un habitant consomme deux fois plus d’électricité qu’un Thaïlandais d’une autre région, selon une étude universitaire de 2013. Notamment à cause des immenses centres commerciaux de Bangkok.

D’après une enquête de Mekong Commons, site régional spécialisé dans les questions d’environnement, ces centres utilisent davantage d’électricité que toutes les provinces rurales réunies. Dans ce contexte, certains regardent avec crainte l’arrivée de nouvelles attractions glacières assurément énergivores.

La neige, comble de l'exotisme en Thaïlande 1.jpg

– Du short au chasse-neige, 50°C d’écart –

Au Harbin Ice Wonderland, autre parc d’attractions de Bangkok misant sur la passion des Thaïlandais pour le froid, la température est artificiellement maintenue à -15°, soit un écart de quelque 50°C avec la température ambiante moyenne dans la mégalopole.

Pour faire sortir de terre ce parc d’attractions, il a fallu acheminer plus de 600 tonnes de glace, en vue de créer de monumentales sculptures glacées de la tour Eiffel ou de pieuvres.

De fait, les Thaïlandais sont prêts à bien des efforts pour voir la neige, qui les fascine. Etonnement, l’une des premières questions qui leur viennent à l’esprit quand ils rencontrent un Européen est souvent: « Quelle est la sensation de la neige? »

Dans ce pays où l’on peut vivre toute l’année en short et en tongs, enfiler un bonnet et des gants et ressentir le contact de la neige sur sa peau, fût-ce dans un centre commercial climatisé, est en soi dépaysant.

Les Thaïlandais qui en ont les moyens sont d’ailleurs nombreux à se rendre dans les stations de ski du Japon, de Corée ou de Chine pour expérimenter les joies de la glisse en extérieur.

Les agences touristiques locales utilisent l’argument dans leurs publicités, proposant de « toucher de la vraie neige » au Japon, à des prix abordables grâce au développement des vols low-cost.

Les vacanciers thaïlandais apprécient également pour leur relative fraîcheur les montagnes du nord du pays, qui culminent à un peu plus de 2.500 mètres avec le Doi Inthanon. Il n’y fait pas assez froid pour qu’il y neige, mais les jeunes couples aiment à y camper, notamment à l’occasion du Nouvel an, pour y expérimenter le peau à peau sans transpiration.

L’alternative la plus accessible est désormais d’aller passer le dimanche au parc à neige, pour tester le chasse-neige sur une pente artificielle.

La neige, comble de l'exotisme en Thaïlande 2.jpg

D’autres préfèrent créer des bonhommes de neige, en forme d’ange ou d’animal, avant de faire des selfies devant leur œuvre, au milieu des canons à neige. Parmi eux, Saowanee Nimthong, âgé de 27 ans, confie: « S’il y avait de la neige en Thaïlande, au moins une fois dans ma vie, je marcherais nu dessus pour voir combien de temps je tiens ».

neige thaïlande