Pensée du lundi 23 novembre 2015.


« Vous voulez qu’on ait plaisir à vous recevoir, à vous rencontrer ? Au lieu d’apporter votre mauvaise humeur, vos soucis, vos tristesses aux autres, pensez comment vous pouvez leur apporter la joie. Instinctivement, on s’écarte de ceux qui empoisonnent l’atmosphère de leurs plaintes et de leurs récriminations. Mais ce qui est encore pire pour eux, c’est qu’ils empoisonnent leur propre existence.
La tristesse est une fumée noire qui, après avoir envahi l’âme, finit par étendre son ombre sur tout le visage. À la longue, même le fonctionnement de l’organisme est troublé et l’intelligence obscurcie. Vous direz que la bonne humeur, la gaieté sont souvent une question de tempérament et qu’il est difficile de changer son tempérament. C’est vrai, mais par la pensée, avec l’amour et la volonté, on peut y arriver… Pour apporter le bonheur aux autres, il faut surtout remplir son cœur d’amour. Appelez donc l’amour de toutes vos forces, et non seulement vous serez heureux, mais la joie que vous donnerez vous reviendra amplifiée. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le mari que toutes les femmes rêveraient d’avoir !


Le mari que toutes les femmes rêveraient d'avoir.jpg

Le mari que toutes les femmes rêveraient d’avoir !

Une photographe américaine a été contactée il y a quelques mois par une femme désireuse de mettre un peu de piment dans son couple. Elle souhaitait se faire immortaliser dans de la lingerie fine et offrir, ensuite, un album sexy à son mari. Pour Victoria Caroline Haltom, sa cliente affichait une taille 18 et avec ses formes, « elle ressemblait à une déesse ».

Peu sûre d’elle, la femme a souhaité que toutes ses photos soient retouchées. « Elle m’a demandé d’enlever sa cellulite, ses vergetures, ses bourrelets, ses rides ». Le client étant roi, la pro s’est exécutée. Quelques semaines plus tard, la photographe a reçu un e-mail du mari de sa cliente un peu ronde. Elle en dévoile le contenu sur sa page Facebook.

L’homme lui a expliqué: « Je suis avec ma femme depuis nos 18 ans et nous avons deux enfants magnifiques ensemble. Il y a eu des hauts et des bas au cours de ces années et je sais que ma femme a fait ces photos pour pimenter notre relation. Elle se plaint parfois que je ne la trouve pas attirante, qu’elle ne m’en voudrait pas si j’étais attiré par quelqu’un de plus jeune. » Lorsqu’il a ouvert l’album pour découvrir la séance photo sexy de sa moitié, cet homme a eu le coeur serré. « Les photos sont belles et vous êtes clairement une photographe talentueuse. Mais ce n’est pas ma femme. Vous avez fait disparaître tous ses ‘défauts’ et même si je suis sûr que c’est elle qui vous a demandé de faire cela, ça enlève tout ce qui fait notre vie. Quand vous enlevez ses vergetures, vous enlevez les souvenirs liés à nos enfants. Quand vous ôtez ses rides, vous enlevez deux décennies de rires et d’inquiétudes. Quand vous enlevez sa cellulite, vous enlevez tous les délices que nous avons mangés ensemble au cours des années. »

Le mari finit son courrier de façon touchante: « Merci. En voyant ces photos, j’ai réalisé que je ne disais pas assez à ma femme que je l’aime et que je l’adore telle qu’elle est. Elle l’entend si rarement qu’elle pense que ces images photoshopées sont ce que je souhaite. Je dois faire mieux et pour le reste de mes jours, je vais la célébrer dans toute son imperfection. Merci pour le rappel. »

Le mari que toutes les femmes rêveraient d'avoir  1.jpg

La photographe espère que cette histoire permettra aux femmes de s’aimer enfin. « Nos proches nous aiment telles que nous sommes. Je vous encourage à accepter ce que vous êtes. »

Le-mari-que-toutes-les-femmes-reveraient-d-avoir

Un problème d’impression et le pays annonce que le sida se transmet en éternuant !


648x415_deux-militants-campagne-prevention-contre-sida-1er-decembre-2014-surabaya-indonesie.jpg

Un problème d’impression et le pays annonce que le sida se transmet en éternuant !

Dans une campagne de santé publique, le pays a également assuré que le virus se transmettait par des piqûres de moustique ou la natation…

Le ministère de la Santé indonésien vient de s’excuser… pour une erreur d’impression. Dans une campagne de lutte contre le virus VIH, ce dernier affirmait que le sida pouvait se transmettre par des piqûres de moustique, la natation, en éternuant, par la salive et la transpiration de l’Homme. Des affiches qui devaient être collées notamment dans les trains de banlieue reliant la capitale Jakarta.

Mais voilà, l’imprimeur aurait oublié la négation « ne pas » et omis de solliciter le feu vert des autorités avant de lancer l’impression. Des centaines d’affiches ont ainsi été collées dans des trains le week-end dernier, toutes affirmant ainsi quantité de croyances sur le virus d’immunodéficience humaine (VIH) qui peinent à être démenties dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Les affiches ont été retirées pour être remplacées

« Nous avons présenté des excuses publiques, et maintenant les affiches sont retirées pour être remplacées » par des nouvelles avec le bon message, a déclaré un responsable du ministère de la Santé, Muhammad Subuh.

« Il va falloir que le ministère mène une importante campagne de sensibilisation pour corriger cette erreur », a estimé Aditya Wardhana, un militant de la coalition Indonésie Sida. Il est vrai que, ce week-end, les réseaux sociaux étaient inondés de commentaires d’internautes furieux après cette erreur qui a provoqué exactement l’effet inverse de celui recherché. C’est une erreur « stupide, fatale », a ainsi posté un militant très en vue, Fajar Jasmin, sur son compte Twitter.

probleme-impression-pays-annonce-sida-transmet-eternuant

MATIN MAGIQUE | Quand la violence se déguise en générosité‏


ImageProxy

La plupart d’entre nous aiment prendre soin des autres; nous sommes prêts à faire bien des pirouettes pour leur faire du bien. Et cela ne requiert pas un gros effort… Si on s’oublie parfois un peu, on n’a jamais vraiment l’impression de se sacrifier, car c’est fait dans la joie et de façon équilibrée.

Cela dit, vous avez certainement remarqué une autre tendance semblable, mais très différente que plusieurs parmi nous avons : celle de non seulement se donner généreusement aux autres, mais de se faire violence pour ces derniers – donc de se rapetisser pour eux, de nier nos besoins et nos désirs pour que leur confort ne soit pas menacé.

Est-ce votre cas? Si oui, voici le piège dans lequel vous êtes peut-être tombé : celui de croire qu’agir ainsi est une manifestation d’amour et de générosité.

Évidemment, s’oublier pour les autres donne l’impression de leur faire un beau cadeau; leur air satisfait semble en être la preuve irréfutable. Or, quelles que soient les apparences, ce n’est pas de l’amour qu’on donne ainsi… il n’y a aucune tendresse là-dedans. En fait, je dirais même qu’il s’agit d’une forme de violence – envers soi-même, bien sûr, mais envers l’autre également.

Si je commençais à sacrifier un animal en votre honneur, vous ne diriez pas «merci», mais «arrête!», n’est-ce pas? Même si mon intention était bonne, et même si selon une tradition ancestrale cet acte pouvait vous procurer une énergie spéciale, vous me demanderiez d’arrêter immédiatement… La souffrance de l’animal vous enlèverait beaucoup plus que ce que son sacrifice pourrait vous donner. Je me trompe? Bien sûr, ce serait la même chose si c’était un humain que je maltraitais… La douleur de le voir souffrir sera toujours plus grande que ce que vous pourriez retirer de sa souffrance.

Vos proches ne sont pas différents de vous. Évidemment, certains d’entre eux semblent peut-être aimer le fait que vous vous sacrifiez pour eux. Mais quoi que vous en pensiez, et quoi qu’ils en pensent, leur être profond dit toujours «arrête!» quand vous vous faites du mal ainsi. Oui, «arrête!» Car lorsque vous vous blessez, vous les blessez également, d’une certaine façon. Ils n’en ont peut-être pas conscience, mais toute l’énergie qu’ils reçoivent en vous laissant abuser de vous-même n’est pas de l’énergie, mais du poison.

Ainsi, chaque fois qu’on laisse une personne nous dominer, on nourrit sa partie dure et dominante – une partie d’elle dont elle est en réalité autant victime que nous le sommes – et on l’amène à se faire mal à travers nous. Est-ce vraiment un cadeau à lui faire? En fait, la véritable question est plutôt : est-ce un cadeau à sefaire? Car au bout du compte, on pourrait dire que ça se résume à cette règle très simple : ce ne sera jamais un cadeau pour l’autre si ça ne l’est pas également pour nous.

Marie-Pier Charron

Le parapluie pour accros au smartphone !


parapluie-iphone-phone-brella-1.jpg

Le parapluie pour accros au smartphone !

Avez-vous déjà essayé d’envoyer un SMS ou de consulter votre fil actu Facebook sous une averse avec un banal parapluie ? La chose n’est pas aisée. Tenir son parapluie d’une main, utiliser son smartphone de l’autre en évitant les gouttes… Un vrai travail de pro. Ces vulgaires nuisances météorologiques ne devraient plus incommoder l’homme en 2015 !

Heureusement, des designers coréens se sont penchés sur ce problème insoutenable. Et ils ont trouvé une solution ! Elle s’appelle Phone-brella, et elle est toute bête. Les designers ont simplement changé le manche du parapluie. Hé oui… La technologie n’a pas forcément réponse à tout !

Le manche en plastique s’adapte désormais à notre poignet, et s’enfile comme un bracelet. Grâce à cela, le parapluie tient tout seul, et est orienté de façon à protéger au mieux l’accro au smartphone des vilaines gouttes de pluie. Magie : l’heureux détenteur du phonebrella peut avoir les deux mains libre pour utiliser son téléphone sans encombre.

parapluie-iphone-phone-brella-2.jpg

Cette invention toute bête a valu aux créateurs un « Red Dot Design Award » qui distingue les produits « les plus innovants de notre siècle ». Depuis un peu plus de soixante ans, le Red Dot a été donné à quelques 7400 produits. Le jury du Red Dot Design Awar n’est pas avare en récompenses… Ceci explique peut-être cela.

Et comme si éviter la pluie en gardant le privilège de disliker les actualités facebook de ses amis ne suffisait pas, le Phone-brella semble être une arme redoutable pour faire des rencontres. Il vous permettra, pourquoi pas, de trouver enfin l’âme sœur. Aimer est plus fort que tout, même pour les accros au mobile… Je vous laisse donc admirer cette pub qui saura (J’en suis certain !) convaincre les plus cyniques et les plus sceptiques d’entre vous.

parapluie-accros-smartphone

L’espérance de vie de nos enfants est-​​elle menacée ?


L'espérance de vie de nos enfants est-​​elle menacée.jpg

L’espérance de vie de nos enfants est-​​elle menacée ?

Les «niveaux alarmants» de consommation d’alcool, de tabagisme et d’obésité en Europe menacent les progrès qui y ont été accomplis en matière de baisse de la mortalité prématurée.

Le rapport l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la santé en Europe, réalisé tous les trois ans, couvre 39 pays dont les membres de l’Union européenne et d’anciennes Républiques soviétiques. Les niveaux de mort prématurée liés à des maladies non transmissibles (NMT) – dont des cancers, des maladies cardio-vasculaires, le diabète ou les maladies respiratoires chroniques – y sont en recul rapide, constate-t-il. «Cependant, les niveaux de consommation d’alcool, de tabagisme et de surpoids et d’obésité atteignent toujours des niveaux alarmants», estime l’OMS, ajoutant qu’ils «pourraient menacer ces progrès».

«La région européenne enregistre les taux les plus élevés au monde en termes de consommation d’alcool et de tabagisme et, en ce qui concerne les taux de surpoids et d’obésité, elle se classe juste derrière la région des Amériques», souligne encore le rapport. Ainsi 59% de la population est en surpoids ou obèse tandis que 30% de la population fume. Selon des chiffres datant de 2010, la consommation d’alcool est de onze litres d’alcool pur par an et par personne en moyenne dans la région.

«Les taux de tabagisme baissent partout mais l’obésité augmente»

«Nous sommes en bonne voie, ce qui est une excellente nouvelle mais nous ne devons pas quitter l’objectif des yeux, nous devons faire plus en matière de facteurs de risque si nous voulons vraiment atteindre les objectifs en 2020», qui est une réduction de la mortalité prématurée de 1,5% par an d’ici 2020, a souligné Claudia Stein, directrice de la recherche du bureau européen de l’OMS. «Les taux de tabagisme baissent partout – sauf à de très rares exceptions – mais l’obésité augmente», souligne-t-elle encore. «Nous ne voulons pas gagner la guerre contre l’alcool et perdre celle contre l’obésité, ou bien nous pourrions simplement effacer les progrès relevés dans ce rapport».

Selon elle, si ces taux ne baissent pas, «nous risquons de remettre en cause les progrès réalisés en matière d’espérance de vie, ce qui pourrait signifier que la prochaine génération pourrait vivre moins longtemps que nous». L’OMS souligne par ailleurs que les différences entre les pays en termes d’espérance de vie à la naissance et de mortalité infantile ont diminué entre les pays de la région mais qu’elles restent «inacceptable ment élevées».

Selon des chiffres datant de 2010 cités dans le rapport, l’écart d’espérance de vie est de 11 ans entre le haut et le bas du classement. L’OMS a précisé avoir eu des difficultés à obtenir les données statistiques auprès de certains pays, ce qui peut nuire à la «fiabilité et l’exactitude» des taux présentés dans le rapport.

europe/story

Vous avez peur des requins? Ne regardez pas ça…


requins.jpg

Vous avez peur des requins? Ne regardez pas ça…

Ces images exceptionnelles d’un immense banc de requins ont été filmées en Floride.

Cory Peterson, un pêcheur qui est aussi photographe, s’est retrouvé face à des centaines de requins dimanche dernier à Destin (Floride). Très impressionné, il a utilisé son drone pour avoir un aperçu plus large de la scène surréaliste.

Comme le souligne Le Monde, qui publie la vidéo, apercevoir des requins dans cette région est monnaie courante. Par contre, dans un tel nombre, c’est beaucoup plus rare. L’histoire ne dit pas si quelqu’un a osé aller faire trempette…

Vous-avez-peur-des-requins-Ne-regardez-pas-ca