Pensée du mardi 3 novembre 2015.


« À la mort d’un être cher, parent, ami, il est naturel d’avoir besoin de rester attaché à des souvenirs : objets, lettres, photos… Mais cela ne suffit pas pour conserver sa présence. Car la présence d’un être n’est pas dans les objets, elle est dans son esprit. Et tant qu’on reste là à tourner autour de quelques objets, à regarder des photos, il ne s’agit pas d’esprit, mais de matière.
Quant à aller se recueillir sur une tombe, là encore c’est naturel. Mais ce qui est dans la tombe, c’est le corps, pas l’esprit. L’esprit a besoin de liberté et il fait des efforts pour se dégager du corps et voyager dans l’immensité qui est sa vraie patrie. Si on souffre et si on pleure sur une tombe, comme si la personne qui est là couchée dans le cercueil devait y rester pour l’éternité, on limite et on gêne son esprit qui ne souhaite que se libérer. On ne retrouve pas un être cher en le pleurant. Si vous voulez vraiment le retrouver, efforcez-vous d’aller le chercher là où il est, très loin, très haut dans la lumière. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Il se met en couple sur Facebook mais il y a quelque chose qui cloche !


roxane 1.jpg

Il se met en couple sur Facebook mais il y a quelque chose qui cloche !

Repérée par Buzzfeed, cette histoire en dit long sur la conception des relations amoureuses au sein de la jeunesse actuelle.

Tout fier de sa nouvelle conquête, un certain Billy Karah a annoncé sur Facebook être en couple avec une dénommée Roxane. L’amour fou donc? Pas vraiment.

La publication fait le tour du net parce que Roxane y a laissé un drôle de commentaire. « Tu es qui? », demande-t-elle à celui qui est censé être son petit ami.

« Elle a liké ma photo »

Contacté par Buzzfeed, Billy explique pourquoi il a décidé de faire de Roxane sa nouvelle copine officielle, même s’il ne l’a jamais vue. « Elle a liké ma photo de profil après que j’ai liké la sienne, du coup j’ai pensé que voilà. »

Roxane n’avait pas l’air énervée par cette annonce un peu précipitée. « C’est lui qui m’a mis en couple, on ne s’est jamais parlé », dit-elle.

Depuis, ils sont toujours en couple sur Facebook, tout en restant amis. Le début d’une plus longue histoire?

roxane 2.jpg

Il-se-met-en-couple-sur-Facebook-mais-il-y-a-quelque-chos…

Ce chien est sans doute le plus chanceux du monde


chient chanceux.jpg

Ce chien est sans doute le plus chanceux du monde

Alors qu’il errait aux abords d’un restaurant, ce chien décide soudainement de rentrer à l’intérieur, juste au moment où une voiture vient percuter la façade du bâtiment.

Ce chien a donc eu la chance d’avoir pu pressentir le drame qui allait le frapper. Il s’est en effet réfugié dans un coin du restaurant, comme le montre la vidéo, au moment exact où la voiture fonce tout droit dans le bâtiment.

C’est surtout les images de la vidéo surveillance de l’intérieur du restaurant qui démontrent à quel point l’animal a échappé de justesse à la mort. Il est miraculeusement évité par la voiture qui passe pourtant à quelques centimètres de lui et des personnes présentes dans le restaurant à ce moment-là.

L’état de santé du conducteur de la voiture est inconnu tandis que le chien, lui, a repris sa route tranquillement, s’éloignant du lieu du crash d’où il ressort sain et sauf.

ce-chien-est-sans-doute-le-plus-chanceux-du-monde

De la prostitution sacrée à l’esclavage sexuel


La prostitution caractérise pour une femme le fait de louer son corps, la vente pouvant quant à elle être assimilée au mariage d’intérêt ! Mais cette activité peut devenir aussi une forme d’esclavage lorsqu’une autre personne s’en approprie les profits.

L’Histoire nous la montre sous ses différents aspects, parfois luxe et liberté, plus souvent misère et oppression.

Maison close en 1930 (DR)

Prostitution sacrée

La prostitution est évoquée dans le premier livre de la Bible, qui raconte comment Juda, fils de Jacob et frère de Joseph, se laissa séduire par sa belle-fille déguisée en prostituée (Genèse 38, 15).

Ishtar, déesse sumérienne de la fécondité (terre cuite, Ershunna, IIe millénaire av. J.-C., musée du Louvre, Paris)Elle l’est aussi dans un texte mésopotamien beaucoup plus ancien, l’épopée de Gilgamesh, ce qui pourrait justifier sa qualification de « plus vieux métier du monde ».

La Mésopotamie, lieu de naissance des villes, de l’agriculture, de l’écriture, de l’astronomie et de bien d’autres choses encore, peut se flatter d’avoir également inventé la prostitution !

Liée aux cultes de la fécondité, elle est pratiquée à Babylone dans le temple de la déesse Ishtar par des jeunes filles éduquées à cet effet dès leur plus jeune âge, initiées à la musique, au chant et à la danse. Leur activité pourvoit aux besoins du temple et leur vaut estime et respect. (…)

Devadasi dans un temple hindou (XIXe siècle)Mais la prostitution sacrée est connue aussi en d’autres lieux, y compris à Corinthe, dans le temple d’Aphrodite, et à Jérusalem où elle est abolie vers 640 av. J.-C. par le roi Josias, lequel impose par la même occasion le monothéisme.

Elle se rencontre également au sud de l’Inde où, du VIIe siècle de notre ère à l’occupation anglaise, les danses et le sexe sont associés à certains dieux. Comme à Babylone, les temples hindous ont à leur service des bayadères (danseuses sacrées) et des devadasi (« servantes de dieu ») aux mœurs très libres.

Si les religions panthéistes s’accommodent volontiers de la prostitution, il n’en va pas de même des religions monothéistes, qui la tiennent à distance et la réprouvent : « Il n’y aura pas de prostituée sacrée parmi les filles d’Israël, ni de prostitué sacré parmi les fils d’Israël » (Deutéronome 23, 18).

Les Évangiles soulignent toutefois la compassion du Christ pour les prostituées que méprisent les bien-pensants, autrement dit les pharisiens. (…)

Fête dans la maison de Simon le Pharisien (Pierre Paul Rubens, 1618, Musée de l'Ermitage, Saint Petersbourg)

Prostitution profane

Avec les courtisanes des cités grecques, il n’est plus question de sacré. Ces hétaïres ou « compagnes » tiennent salon et fréquentent la haute société. Certaines acquièrent de belles fortunes. L’une d’elles, Aspasie de Milet, a même l’insigne honneur de devenir la compagne de Périclès et de disserter avec Socrate.

Le billet doux (François Clouet, 1570, musée du Prado, Madrid)Nous pouvons rapprocher ces femmes des courtisanes qui peuplent les cités italiennes de la Renaissance et surtout Venise, où l’on en compte une dizaine de milliers au XVIe siècle.

Elles s’offrent le luxe de choisir leurs amants et de fixer leur prix et font les délices des riches voyageurs de passage, des magistrats de la Sérénissime République ainsi que des artistes comme Le Titien (la Vénus d’Urbino).

Madame de Loynes (1837-1885) (Eugène Amaury-Duval, 1863, musée d'Orsay, Paris)La tradition se perpétue, quoiqu’à une échelle moindre, dans les salons parisiens du XVIIe siècle, avec des femmes aussi sensuelles que spirituelles comme Marion de Lorme et Ninon de Lenclos.

La littérature française leur doit beaucoup car elles ont aiguillonné ou materné la plupart des auteurs classiques de ceGrand Siècle, de Corneille à La Fontaine.

Avec l’esprit en plus, ces femmes ne sont guère différentes des « cocottes » ou  « grandes horizontales » de la Belle Époque, « la belle Otéro », Liane de Pougy ou encore Émilienne d’Alençon.

Conscientes de la brièveté de la jeunesse, ces demi-mondaines aspirent à faire un beau mariage et se ranger, à l’image de Marie-Anne Detourbay devenue comtesse de Loynes (…).

Les chiens et chats ont aussi leur mur du souvenir sur Internet


01-fit_site-memoire-ami.jpg

Les chiens et chats ont aussi leur mur du souvenir sur Internet

Avec plus de 3.407 hommages déposés sur un site de recueillement animalier, dont 2.427 chiens, 736 chats, 120 nouveaux animaux de compagnie (NAC) et 24 équidés, les Français pensent aussi à leurs animaux disparus à la Toussaint.

Ce lieu virtuel de recueillement, entièrement gratuit, www.en-memoire-de-mon-ami.fr, « offre à chaque maître la possibilité de rendre hommage à son animal disparu et ainsi faire vivre son souvenir. Un accompagnement réconfortant et bienvenu », explique dans un communiqué la Fondation 30 millions d’amis qui a lancé ce site en 2013.

Un animal dans un foyer sur deux

« Mabrouk, Junior et Mabrouka ne m’ont fait mal qu’une seule fois dans leur existence : le jour où ils sont partis », rappelle Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis et productrice de l’émission éponyme. « Face à la perte d’un animal, notre chagrin est souvent mal perçu par notre entourage. Je n’ai surmonté ma peine que grâce aux nombreux témoignages de soutien que j’ai reçus du public. C’est pour cela que j’ai voulu créer un espace où chacun pourra venir rendre un hommage en mémoire de son ami. Car nous partageons tous ce besoin de nous souvenir de nos animaux », rappelle Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis et productrice de l’émission éponyme.

Sur le site, où une simple inscription suffit pour accéder à toutes les fonctionnalités, les internautes peuvent créer une page hommage à l’animal qui les a quittés et y poster des photos. Ils peuvent aussi recevoir des messages de soutien déposés par les autres membres de la communauté et en poster à leur tour pour d’autres amis des bêtes en deuil. Ils peuvent partager sur les réseaux sociaux les pages créées et les témoignages postés. La France compte 63 millions d’animaux de compagnie et ceux-ci sont présents dans plus d’un foyer sur deux.

chiens-chats-aussi-mur-souvenir-internet

Le jeune Ahmed couvert de cadeaux par Microsoft


microsoft.jpg

Le jeune Ahmed couvert de cadeaux par Microsoft

Interpellé dans son école pour y avoir apporté une horloge que la police a cru être une bombe factice, un collégien musulman du Texas reçoit depuis une impressionnante vague de soutien

En bricolant chez lui son « invention », composée d’un écran numérique et d’un circuit électronique, Ahmed Mohamed ne s’imaginait pas qu’il finirait menotté et brièvement détenu, ni que son sort allait enflammer les réseaux sociaux en Amérique et au-delà.

Le président Barack Obama l’a invité à la Maison Blanche via un tweet (voir ci-dessous) et Microsoft l’a couvert de cadeaux, comme en témoigne la photo postée (puis effacée) par Alia Salem, directrice exécutive des Relations américano-islamiques du Conseil de Dallas. 

microsoft 1.jpg

« Enjoyed delivering box of tech goodies gifted by @microsoft to Ahmed! Mashallah! @IStandWithAhmed #IStandWithAhmed », disait le tweet (Apprécions la livraison d’une boîte de cadeaux tech de la aprt de Microsoft à Ahmed! Mashallah!).

Ce à quoi Microsoft a répondu: « @aliarsalem @IStandWithAhmed Enjoy…we can’t wait to see what you create with it all! ». (« Profitez-en bien… Nous avons hâte de voir ce que vous créez avec tout ça!).

Le-jeune-Ahmed-couvert-de-cadeaux-par-Microsoft

Ce passant, le plus chanceux du monde, a failli mourir écrasé par une vitre


chance.jpg

Ce passant, le plus chanceux du monde, a failli mourir écrasé par une vitre

Ce Saoudien a probablement épuisé son quota de chance pour le reste de sa vie. Il a échappé de près à la mort après la chute d’une vitre, tombée à quelques centimètres seulement de son crâne.

Alors qu’il marchait paisiblement dans une rue ensoleillée d’Arabie Saoudite, ce passant a eu la surprise de voir une vitre tomber d’un bâtiment, pour venir s’écraser juste à côté de lui. En le frôlant, la vitre le fait tomber.

chance 1.jpg

Le Saoudien ne semble toutefois souffrir d’aucune séquelle, puisqu’il se contente de ramasser son keffieh et de faire demi-tour, comme on peut le voir dans la vidéo en tête d’article filmée par une caméra de surveillance.

Détail qui fait froid dans le dois: quelques secondes avant la chute de la vitre, l’homme s’est arrêté pour vérifier s’il n’avait pas quelque chose de collé sous la semelle de sa chaussure, sans quoi il aurait probablement reçu la vitre en pleine tête…

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=6ee51602910d

video-homme-chanceux-mourir-ecrase-vitre