Pensée du mercredi 16 septembre 2015.


« Qu’il ait ou non une religion, celui qui agit vis-à-vis des autres avec bienveillance, compréhension, patience, générosité, manifeste sa foi en un principe supérieur qui lui dicte sa conduite, et le Ciel lui accorde son aide et sa protection. Tandis que le croyant qui s’imagine que sa foi excusera ses fautes aux yeux de Dieu, se trompe doublement. D’abord, la foi n’efface pas les fautes. Ensuite, il fait preuve d’une malhonnêteté qui les aggrave même, car il se moque du Seigneur s’il prétend croire en Lui alors qu’il ne respecte pas ses lois et qu’il trompe les autres ou les maltraite.
Les seuls vrais critères de la foi, ce sont les actes, le comportement dans la vie quotidienne. C’est pourquoi un Enseignement initiatique se préoccupe de toutes les facultés de l’être humain, et des différentes activités par lesquelles il les exerce non seulement dans le plan psychique mais dans le plan physique aussi. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Un zoo vend aux enchères des toiles peintes par ses animaux !


squirrelm.png

Un zoo vend aux enchères des toiles peintes par ses animaux

Des éléphants, des girafes, des lémurs et même une coquerelle ont exploré leurs talents créatifs au zoo d’Oakland, afin de produire des toiles colorées qui seront vendues aux enchères, jeudi.

Les séances de peinture ont été dirigées par les gardiens du zoo, qui n’ont utilisé que du renforcement positif pour travailler avec les animaux, selon la porte-parole Nicky Mora.

Les éléphants ont eu de l’aide pour tenir les pinceaux avec leur trompe, alors que les girafes ont utilisé leur bouche pour produire les oeuvres. Les chèvres, les lémurs et les suricates ont trempé leurs pattes dans une peinture à l’eau non toxique avant de courir sur une feuille blanche pour obtenir une friandise.

Trente-deux toiles seront mises en vente sur eBay ce jeudi.

chevre peintre.jpg

Andy, une coquerelle du Madagascar, s’est promenée sur la toile, créant une oeuvre aux tons violet, vert et jaune.

Aucun des animaux n’a été forcé de participer, a assuré la porte-parole.

L’an dernier, le zoo d’Oakland avait vendu 12 toiles et récolté près de 10 000 $.

Les offres seront acceptées jusqu’au 20 septembre et les fonds ainsi recueillis seront versés aux partenaires du zoo qui travaillent sur le terrain pour sauver les animaux sauvages, a indiqué Mme Mora.

un-zoo-vend-aux-encheres-des-toiles-peintes-par-ses-animaux

25 ans après la chute du Mur, Lénine refait surface à Berlin !


lenine.jpg

25 ans après la chute du Mur, Lénine refait surface à Berlin !

Vingt-cinq ans après la chute du Mur, Lénine a fait un retour remarqué jeudi à Berlin où la tête d’une immense statue à son effigie a été déterrée et transportée sur un camion à travers la ville.

La tête, un crâne géant d’1,70 m et de 3,5 tonnes qui était enterré depuis plus de vingt ans dans une forêt au sud-est de Berlin, va devenir une pièce de choix dans l’exposition permanente que la capitale allemande va consacrer aux figures clés de la tumultueuse histoire du pays.

La tête du père de la révolution russe, privée d’oreille gauche, a été déterrée dans la matinée par des ouvriers qui l’ont ensuite hissée à l’aide d’une grue sur un camion.

Elle a ensuite entamé son trajet à travers la capitale allemande pour rejoindre une ancienne citadelle transformée en musée à Spandau, à l’ouest de Berlin. L’exposition doit ouvrir au début de l’année prochaine.

« Bon retour chez nous, Lénine », a plaisanté Gerhard Hanke, élu local chargé de la culture, assistant à l’arrivée de la statue de granit en chariot élévateur, avec mille précautions, sous l’oeil des équipes de télévision venues notamment de Russie.

Pour le conseiller de Spandau, dont l’ancienne citadelle a bataillé pour récupérer le monument, Lénine « n’était pas un homme grand, mais c’était une grande figure ».

L’image de ce crâne circulant dans Berlin fait irrésistiblement penser à la scène du film « Good Bye Lenin » (2003), lorsque la tête, suspendue à un hélicoptère, survolait Berlin-Est, juste après la chute du Mur.

Initialement, le crâne faisait partie d’un monument réalisé par Nikolai Tomski, président de l’Académie soviétique des Arts, représentant un Lénine en pied de 19 mètres de haut, sur fond de drapeau rouge.

Inauguré le 19 avril 1970, trois jours avant le 100e anniversaire de la naissance de Lénine, il était resté 31 ans sur une place portant le nom du révolutionnaire. Son démontage a été ordonné à l’automne 1991. Le monument, en 120 morceaux, a finalement été enterré dans une zone forestière protégée à l’extrême sud-est de la ville.

Son excavation s’est avérée compliquée : il y a un an, la ville de Berlin a même failli jeter l’éponge, disant ne plus savoir où elle se trouvait précisément. Mais un documentariste américain, Rick Minnich, qui avait partiellement déterré la tête au début des années 90, a contacté la presse locale, assurant savoir où elle était. Les autorités berlinoises ont alors donné leur feu vert pour la « résurrection » de Lénine.

Les travaux ont encore été retardés par la découverte dans la zone de la présence d’un petit lézard des souches, une espèce protégée qui a dû être minutieusement évacuée.

http://api.dmcloud.net/player/embed/4e7343f894a6f677b10006b4/55f2ace594a6f618bf8193ad/01fa5f155e5f4ce7af46f71349a333c1?exported=1

25-ans-apres-la-chute-du-mur-lenine-refait-surface-a-berlin

QUI EST LE SPHYNX


Cet être hybride aux dimensions hors normes – 73 mètres de longueur sur 14 de large et 20 mètres de hauteur – est la plus grande des statues « plus grandes que nature ». Exceptées les pattes antérieures, façonnées probablement en entier en maçonnerie, le reste de l’animal est sorti d’un unique bloc de calcaire faisant corps avec le plateau rocheux. Le célèbre sphinx n’a pas été sculpté dans une pierre de très bonne qualité ; seule la tête, sculptée dans une couche plus dure, a mieux résisté aux assauts du temps.

Il représente la statue d’un lion couché à tête humaine (plus précisément une tête royale) et a été érigé entre 2500 et 2600 avant notre ère.

Le mot sphinx est un terme grec qui vient de l’égyptien Pa-Sekhen-ankh, « l’Image puissante de vie ».

Qui se cache derrière le grand sphinx de Gizeh ?

Le pharaon Khéphren (-2545/-2520), fils du grand Khéops (-2600/-2570), thèse qui l’emporte chez les égyptologues depuis la fin des années 1880 ? Non, rétorque début 2005 un égyptologue, Vassil Dobrev, de l’IFAO du Caire, mais Khéops en personne. Et c’est un autre de ses fils, Djedefrê (-2570/-2545), qui a régné à la suite de son père pendant 25 ans mais est tombé depuis dans l’oubli, qui aurait fait ériger ce colosse de pierre.

https://i2.wp.com/a141.idata.over-blog.com/3/44/26/09/Le-Sphinx/Sphinx.gif

D’ailleurs, des inscriptions montrent que c’est Djedefrê qui a également fait démonter et enfouir les barques de cérémonie dans des fosses sur le côté sud de la grande pyramide pour que son père Khéops puisse voyager dans l’autre monde.

https://i0.wp.com/www.linternaute.com/cinema/film/les-monuments-du-monde-au-cinema/image/78659.jpg

A en croire les écrits de Pline l’Ancien et les traces présentes sur le visage, l’ensemble du sphinx devait être peint (visage et corps en rouge, némès en bleu et jaune) comme il était courant de le faire sur la statuaire égyptienne. Mais les archéologues datent ces peintures d’une époque plus tardive, du Nouvel Empire, période où le Sphinx était honoré comme divinité dynastique.

https://i0.wp.com/www.beekoz.fr/wp-content/uploads/2015/03/Le-sphinx-de-Gizeh-et-son-nez-cass%C3%A9-au-pied-des-pyramides-dEgypte-2-e1426526412544.jpg

Les carriers et les architectes utilisèrent pour tailler cette colossale figure un éperon rocheux qui évoquait la forme recherchée et remontait peut-être au moment de l’extraction des blocs destinés à la pyramide de Khéops. Ils apposèrent des blocs de calcaire afin d’affiner les contours.

Les dimensions sont impressionnantes : 20 m de hauteur, 73 m de longueur, 4.15 m de largeur de visage, 2.32 m de largeur de la bouche seule et 1.40 m pour l’oreille.

Le Sphinx était considéré comme une image du dieu solaire Rê-Horakhty ou Hor-em-Akhet (Horus dans l’Horizon, Harmakhis en grec). Mais son prestige devint tel que d’autres divinités lui furent assimilées et qu’il reçut rapidement un culte important pour lui-même (d’où la construction de temples, tout proches, qui n’ont rien à voir avec les complexes des pyramides).

https://i1.wp.com/img.over-blog-kiwi.com/1/02/21/53/20140724/ob_6d57e4_e22ea5283bbaa9896c4f813a5fcc5ee4-large.jpeg

Deux soldats au Mali chantent leur mal du pays !


2 soldats.jpg

Deux soldats au Mali chantent leur mal du pays !

Au milieu du désert africain, deux légionnaires français chantent leur quotidien. La vidéo postée sur Facebook a été vue plus de deux millions de fois en quelques heures!

«Quand tu es loin de chez toi, c’est là que tu vois ce qui compte pour toi. À des milliers de kilomètres, tu gardes dans ta tête, ce qui t’attend là-bas». C’est une chanson toute simple, guitare-voix, dont le refrain a ému plus de 2 millions d’internautes en quelques jours!

Deux jeunes légionnaires français qui opèrent au Mali profitent d’une petite pause pour chanter leur mal du pays. «Ici pas de fille en bikini, c’est l’odeur de transpi qui te colle à la peau», «Un petit tour au McDo ? Non, ici pas de resto, des pâtes, du riz et salade de fruits», «Mojito et glaçons? Non, eau en ébullition».

Sans doute effrayé par le nombre de clics et les répercussions que cela pourrait avoir, le guitariste, légionnaire d’origine colombienne, a retiré la vidéo de son compte Facebook. Mais des internautes touchés l’ont publiée sur YouTube, histoire que tout le monde puisse en profiter.

Plus de 3 000 soldats français sont engagés au Sahel depuis janvier 2013 pour lutter contre les jihadistes.

Deux-soldats-au-Mali-chantent-leur-mal-du-pays

Un cachet effervescent dissous en apesanteur, ça donne ça


 

bulle.jpgUn cachet effervescent dissous en apesanteur, ça donne ça

 

 Les astronautes actuellement en mission dans la Station spatiale internationale (ISS) ont trouvé de quoi s’occuper. Ils ont fait une étrange expérience qui peut paraître banale sur la terre ferme mais elle prend une toute autre ampleur en l’absence de gravité.

Ils ont tenté de dissoudre un cachet effervescent. Ce qui n’a visiblement pas été concluant, car les liquides flottent dans l’espace. Mais cela a permis de filmer des images très étonnantes.

Sur la vidéo publiée le 27 juillet, on peut voir une bulle d’eau en apesanteur. L’astronaute Terry Virts, y glisse un cachet d’aspirine qui est littéralement aspiré par la substance. Tout d’un coup, l’intérieur se remplit de bulles dues à l’effervescence, l’homme y injecte à nouveau de l’eau pour la faire grossir.

La masse grossit de plus en plus et des petites particules d’air s’en échappent.

 

oie_29112337aS8FWso3.gif

 

Ces images incroyables ont pu être tournées grâce à une caméra haute définition envoyée par la NASA en février avec deux caméras Go Pro. Depuis, les cosmonautes ont pu filmer les nombreuses expériences scientifiques ou non qu’ils réalisent au quotidien.

Vous pourrez ainsi apprendre comment les astronautes mangentse rasent ou se brossent les dents.

 

astronaute-cachet-effervescent-nasa-espace-apesanteur

Cette étudiante bouleverse le monde de la lingerie


 

22ans elle.jpgCette étudiante bouleverse le monde de la lingerie

 

Elle Goldie, une étudiante de 22 ans, a créé une ligne de sous-vêtements pour les femmes atteintes d’un cancer du sein. Elle explique que c’est sa grand-mère qui lui a donné cette idée.

 

Trouver de la lingerie féminine et sexy après avoir subi une mastectomie, c’est le parcours du combattant pour de nombreuses femmes. Elle Goldie, une jeune étudiante de 22 ans, a décidé de bousculer les codes en la matière. Cette future diplômée du London College of Fashion a en effet créé une ligne de sous-vêtements pour les personnes ayant souffert d’un cancer du sein. Elle explique au Huffington Post que c’est sa grand-mère, Marlene, qui lui inspiré cette démarche. Après avoir vaincu cette maladie il y a cinq ans, cette dernière ne trouvait pas son bonheur dans les magasins.

 

« Comme j’ai une maîtrise en création de lingerie, ma grand-mère et moi avons beaucoup parlé du genre de sous-vêtements qu’elle pourrait porter après sa mastectomie. Or il y a très peu de choix, et les modèles proposés sont vieillots et, franchement, super moches », a expliqué Elle Goldie. La jeune fille raconte que Marlene, « très chic et pleine de vie » avait l’impression d’être punie. Elle a alors l’idée de créer de la lingerie postopératoire. Tous ses soutiens-gorge contiennent des poches intérieures en soie et n’ont pas de coutures latérales afin d’assurer un maximum de confort contre les cicatrices. Féminine, la collection donne envie aux femmes de regarder à nouveau leur corps avec amour. Un marché encore peu exploité.

 

22ans elle 1.jpg

22ans elle 2.jpg

« De nombreuses marques prétendent prendre en compte les femmes qui ont subi une mastectomie, mais elles proposent au maximum deux ou trois soutiens-gorge qui vont rarement au-delà du bonnet DD », confie Kim Norman, qui a subi l’ablation d’un sein. « Ils sont très souvent mal fichus et ressemblent à des brassières, ce qui n’est pas l’idéal quand on tente de reconquérir sa féminité ».

 

Elle Goldie a été sélectionnée pour le prix Jack Will du jeune entrepreneur britannique. Si elle le remporte, elle sera en mesure de débuter la production de sa collection baptisée Hummingbird.

 

https://instagram.com/ellegoldie

 

Cette-etudiante-bouleverse-le-monde-de-la-lingerie