Pensée du samedi 28 février 2015.


« Les athées sont fiers de faire preuve de lucidité, de logique, de raison : eux, au moins, ils se prononcent d’après ce qu’ils voient, entendent, touchent, mesurent, etc. Alors que ces pauvres croyants tellement obnubilés par leur foi manquent totalement d’objectivité. Eh bien, quelle que soit son intelligence, celui qui n’accepte pas l’existence d’un Créateur, la réalité de l’âme, l’immortalité de l’esprit, sera toujours privé d’un élément essentiel pour parfaire ses observations et ses jugements. Et puisqu’il est privé de cet élément, il est limité, car il s’arrête à la forme, à la surface de l’existence.
On peut comparer un athée à quelqu’un qui, devant un être humain, ne considèrerait que son anatomie. Tant qu’il s’agit d’identifier les membres, les organes, et de les décrire, l’anatomie peut suffire. Mais s’arrêter à l’anatomie signifie étudier un corps sans tenir compte de la vie qui l’anime. Seule la croyance à la vie de l’âme et de l’esprit, donc au monde divin où tout ce qui existe a son origine, peut nous donner la véritable dimension des êtres et des choses et éveiller notre sensibilité aux courants qui circulent en eux. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

L’éclipse solaire pourrait déstabiliser le système éléctrique dans toute l’Europe !


 

L'éclipse solaire pourrait déstabiliser le système éléctrique dans toute l'Europe.jpgL’éclipse solaire pourrait déstabiliser le système éléctrique dans toute l’Europe !

 

L’éclipse partielle du soleil du 20 mars mettra à l’épreuve le système électrique européen en réduisant considérablement la production photovoltaïque, a prévenu une étude publiée lundi par le secteur.

 

« Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d’énergie solaire, soit l’équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite », a indiqué l’étude menée par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz (Entsoe).

 

« Le risque d’un incident ne peut pas complètement être écarté », ont affirmé les auteurs, qL’éclipse solaire du 20 mars mettra à l’épreuve le système électrique européen L’éclipse solaire du 20 mars mettra à l’épreuve le système électrique européen qui rappellent que des pays comme l’Allemagne ou l’Italie disposent d’un nombre important d’unités solaires. « Ce sera un test sans précédent », ont-ils ajouté.

 

Selon l’étude, la coordination entre les différents gestionnaires de réseaux sera « cruciale » ce jour-là. D’autres sources de production électriques, comme le nucléaire ou le charbon, pourraient être appelées en renfort pour garantir l’approvisionnement électrique européen.

 

En novembre dernier, le président du gestionnaire français du réseau à haute tension (RTE), Dominique Maillard, avait indiqué que le « passage de cette zone de pénombre » allait réduire « considérablement la production photovoltaïque ».

 

« Il faudra donc s’assurer que des moyens de production sont disponibles pour prendre le relais », a-t-il ajouté.

 

l-eclipse-solaire-mettra-a-l-epreuve-le-systeme-electriqu…

Un mystérieux grimoire retrouvé sur Mars ?


 

livre_mars_ok.jpgUn mystérieux grimoire retrouvé sur Mars ?

 

Des passionnés des phénomènes martiens pensent avoir fait une nouvelle découverte à la surface de la planète rouge. Cette fois-ci, c’est un livre ancien qui aurait été photographié.

 

Ce sont des spécialistes des phénomènes spatiaux inexpliqués, des intelligences extraterrestres et des énigmes paranormales en tous genres. Chaque jour, ils scrutent à la loupe les photos multiples que la NASA met à la disposition du public. Et chaque jour ou presque, ils font des trouvailles.

La surface de Mars, arpentée par les robots et les sondes, est particulièrement prolixe en la matière, et regorgerait d’artefacts, comme le pensent ces experts indépendants.

 

livre_mars_ok.jpg

Une bible extraterrestre ?

Leur dernière « découverte » en date serait un grimoire ancien, photographié sur le sol de la planète rouge. De fait, un cliché diffusé sur le site de l’Agence spatiale américaine montre un parallélépipède régulier. En extrapolant un peu, on peut même distinguer des « pages ».

Pour le site UfoSightingsDaily, aucun doute n’est possible. Il s’agit là d’un grimoire abandonné là il y a longtemps par des extraterrestres ou des explorateurs humains antiques. Une bible alien. Pour des esprits plus prosaïques, il s’agit sans doute là d’un simple caillou.

 

un-mysterieux-grimoire-retrouve-sur-mars

Un homme découvre une nouvelle oubliée de Sherlock Holmes dans son grenier !


 

Sherlock holmes 0.jpgUn homme découvre une nouvelle oubliée de Sherlock Holmes dans son grenier !

 

Un Écossais a fait une découverte historique de taille, selon le Telegraph. Walter Elliot, 80 ans, a retrouvé non sans surprise dans son grenier une nouvelle oubliée du célèbre détective Sherlock Holmes, qu’un de ses amis lui avait offerte.

C’est en Écosse, dans la petite ville de Selkirk, que cet historien a découvert l’oeuvre d’Arthur Conan Doyle: « Sherlock Holmes: Discovering the Border Burghs and, by deduction, the Brig Bazaar« . « Je n’ai aucune idée de si elle a jamais été publiée… », explique-t-il au Telegraph.

 

Sherlock holmes 1.jpg

Sherlock holmes 2.jpg

Une nouvelle qu’il a écrite pour sauver le pont de Selkirk

 

Cachée depuis plus de cinquante ans dans son grenier, ce livre de 1300 mots, imprimé en 1904, a été rédigé par Doyle pour aider la ville de Selkirk dont le pont en bois a été détruit après l’inondation de 1902. Pour en construire un nouveau, les habitants se sont mobilisés et ont organisé un événement durant trois jours afin de lever des fonds.

A l’occasion de celui-ci, plusieurs histoires courtes ont été rédigées et auxquelles Arthur Conan Doyle, qui aimait particulièrement la ville, a participé en mettant en scène son personnage Sherlock. Selon Walter Elliot, il s’agirait d’histoires sur les habitants de la ville ainsi que sur l’écrivain.

 

Elles ont ensuite été regroupées dans un livre appelé « Book o’ the Brig« , actuellement exposé au musée de Selkirk. Grâce à cette mobilisation, ce sont plus de 560£ (760 euros) qui avaient été récoltés – une sacrée somme pour l’époque. Une somme qui a permis la reconstruction du pont, en fer, toujours debout aujourd’hui.

 

Sherlock Holmes un véritable succès

Mondialement connues, les histoires du détective passionnent. Rappelons certaines de ses aventures comme « Le Chien des Baskerville » (1902), « Le signe des quatre(1889), « Les aventures de Sherlock Holmes » (1892), « Les mémoires de Sherlock Holmes » (1893), ou encore « Le retour de Sherlock Holmes  » (1905).

Deux films ont également été réalisés. L’un en 2010: « Sherlock Holmes » avec Robert Downey Jr. et Jude Law. L’autre en 2011: « Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres« , toujours avec les mêmes acteurs.

Enfin, depuis 2010 le célèbre détective fait également l’objet d’une série « Sherlock » avec Benedict Cumberbatch dans le rôle titre.

Un personnage qui continue de fasciner le monde du cinéma et le grand public.

 

sherlock-holmes-livre-arthur-conan-doyle

Ce qu’il ne faut jamais dire à une célibataire


Publié le 20/02/2015

Une femme comme les autres

La femme célibataire, comme toutes les autres femmes, a besoin d’être aimée. Mais avant tout, elle a besoin d’être considérée comme une personne normale.

Il est déjà suffisamment pénible de n’avoir personne avec qui parler en rentrant le soir, sans que les collègues de travail, les amis, ou encore la famille n’en rajoute une couche à chaque discussion sur le sujet. Les invitations à partir en vacances, ou à dîner ne doivent pas être motivées que par un trou à boucher, parce qu’un invité s’est désisté, ou parce que le garçon qu’on veut absolument faire rencontrer à la célibataire de service sera présent.

Une femme, quelle qu’elle soit est capable de trouver l’amour toute seule. Il n’est pas utile de rappeler sans cesse à une personne seule que sa situation est désespérée et désespérante. Sans compter les conseils vestimentaires, capillaires et autres des bonnes copines, des frères et sœurs, des parents qui partent d’un bon sentiment, mais finissent par lasser. Etre célibataire, ce n’est pas une maladie, ni une anomalie.. C’est simplement un état dans lequel les femmes peuvent se retrouver, après une séparation, entre deux histoires de cœur, voire par choix personnel.

Les regards compatissants, les mots gentils ne servent bien souvent qu’à créer un malaise, une culpabilité là où elle n’a pas lieu d’être. Plutôt que d’encourager les recherches, les proches accentuent les échecs pour, au final, ne retenir que cela. Le célibat provoque une discrimination qui fait se retrouver mis à l’écart des personnes en couple.

Dans un mariage, dans une soirée, les hôtes essaient toujours de coller les célibataires ensemble, sans se préoccuper le moins du monde si cela leur conviendra ou pas. Sans compter toutes les petites phrases maladroitement échappées pour signaler, au cas où tout le monde ne l’aurait pas remarqué, que telle ou telle femme est seule. En précisant, bien évidemment, qu’elle cherche l’âme sœur. La famille, en général, est assez forte pour trouver des expressions qui font mouche à chaque fois. Surtout pendant les réunions où toute la tribu est réunie, avec époux et enfants. Histoire de bien appuyer là où ça fait mal. La croyance populaire veut qu’être seule n’est jamais un choix pour une femme, alors que pour un homme, c’est tout à fait normal.

 

Et puis, il y a aussi cette belle théorie qu’une femme qui reste seule, c’est forcément parce qu’elle veut en profiter, côté sexe. Elle doit prendre du bon temps, les hommes défilent dans son lit. C’est sûr que, dans de telles conditions, avec des idées aussi rétrogrades, il devient compliqué pour les femmes célibataires de se caser. Pourtant, il y en a des sérieuses, en grand nombre, qui cherchent un homme pour les accompagner dans la vie. Elles ne vont tout de même pas se jeter dans les bras du premier venu, sous la pression de leur entourage.

 

 

En fait, la célibataire moderne n’aspire qu’à une seule chose : qu’on la laisse mener son existence comme elle l’entend. Si elle veut s’inscrire sur un site de rencontre, c’est son choix. Si elle se trompe en amour, elle l’assumera. Vivre sans amour est impossible. Néanmoins, certaines personnes, hommes ou femmes, n’ont pas besoin d’être en couple conventionnel pour être heureux. Il est certain que vivre seule n’a rien de bien réjouissant. Il est toujours mieux de pouvoir partager ses joies, ses peines avec celui que l’on aime. Pourtant, la question qu’on peut se poser, c’est de savoir si une femme célibataire est nécessairement esseulée.

A méditer.

Un Australien surprend un koala en flagrant délit de vol de voiture !


 

un Australien surprend un koala en flagrant délit de vol de voiture.jpgUn Australien surprend un koala en flagrant délit de vol de voiture !

 

Un jeune Australien a surpris un koala au volant de la voiture de son père.

Ce lundi, Sam Box rentre de l’école comme d’habitude. Le jeune Australien descend du bus et en passant devant la voiture familiale, il surprend un koala qui tente de conduire la Land Rover. Pattes sur le volant, assis sur le siège conducteur, le petit animal semble chercher à faire démarrer le véhicule, raconte Sam au site d’informations australien 9news.com. Le jeune de 15 ans prend immédiatement des photos pour prouver la culpabilité de l’animal.

« Il me regarde autant que je le regarde »

 

un Australien surprend un koala en flagrant délit de vol de voiture.jpg

Sam tente ensuite d’intimider le koala, mais celui-ci n’est pas impressionné. »Il me regarde autant que je le regarde. J’ouvre la porte de la voiture et il finit par sortir et s’en aller », relate l’adolescent. Lui et son père habitent à Geelong, près de Melbourne. Dans cette région, il est de plus en plus fréquent de voir des koalas s’aventurer en milieu urbain. Il y a quelques années, un jeune koala déshydraté lors d’une canicule et abandonné par sa mère était venu dans un jardin pour se rafraîchir dans un seau d’eau, indique le site français 20minutes.fr.

 

Victimes du réchauffement climatique

Les koalas, qui ont pour habitude de dormir plus de vingt heures par jour, sont en effet victimes du réchauffement climatique. Les fortes chaleurs australiennes menacent d’ailleurs l’espèce, selon une étude relayée par le site français d’informations. Une situation qui pourrait favoriser les rencontres entre hommes et koalas.

 

un-australien-surpend-un-koala-en-flagrant-delit-de-vol-d…

La piscine à boules pour… adultes !


 

boules piscine.jpgLa piscine à boules pour… adultes !

 

La piscine à boules, un plaisir de gosses généralement interdit aux parents. A Londres, en revanche, les « grands enfants » qui rêvaient d’y piquer une tête possèdent désormais leur propre aire de jeu…

Conçue par la société britannique Pearlfisher pour les besoins d’une opération caritative, l’installation artistique « Jump In! » consiste en une gigantesque piscine à boules… pour adultes, relate le magazine Quartz. 

Par l’intermédiaire de cette structure ludique, Pearlfisher souhaite sensibiliser la population à l’importance du jeu et du sport chez l’enfant. Un droit élémentaire souvent rélégué au second plan au sein des familles défavorisées et pour lequel milite l’association « Right to Play« . PearlFisher entend d’ailleurs reverser une livre sterling par participant à l’association caritative. 

Cette idée a récolté un énorme succès outre-Manche: « Cet afflux de réservations démontre à quel point l’être humain a besoin de se défouler au quotidien », confie un porte-parole de la société britannique. 

La preuve en images… 

 

La-piscine-a-boules-pour-adultes

La ville d’Alaska où tout le monde vit sous le même toit !


 

alaska.jpgLa ville d’Alaska où tout le monde vit sous le même toit !

 

Vous vous plaignez d’habiter dans un quartier pas très sympa, un rien morose et dans un immeuble de rangée sans âme? Sachez qu’il existe en Alaska, une (très) petite ville (enfin un village plutôt) qui ne compte quasiment qu’un seul et unique immeuble. Et c’est dans cet édifice que presque tous les habitants vivent, vont à l’école, travaillent, etc.

 

Quand on vous dit Alaska, vous pensez montagnes, grandes études vierges, beautés de la nature, lacs et rivières? Vous avez raison, mais tout n’est pas forcément vert dans cet état américain. Whittier, petit hameau rassemblant 200 habitants, offre ainsi un spectacle inattendu: au milieu des montagnes enneigées, on découvre des hangars, des murs de conteneurs, un ou deux petits bâtiments et une grosse barre de type H.L.M., rien de très romantique, ni de bucolique. Et la beauté du paysage n’y change pas grand chose.

 

Whittier, et donc son ancienne caserne de l’armée transformée en « ville » et qui porte le nom de Begich Towers, n’est accessible que par une seule voie: un tunnel de quatre kilomètres qui ferme tous les soirs à 22h30. Les habitants du coin, eux, ne voient aucun mal à vivre là. « Si ne nous voulons pas quitter ce bâtiment, personne ne nous le demande donc pourquoi partirions-nous? », affirme Erika Thompson, institutrice.

 

Ce bloc comporte 14 étages, dispose d’un bureau de poste, d’une supérette, d’une vidéothèque, de bureaux municipaux et privés, mais aussi d’un poste de police, d’un centre médical, d’une église, d’une laverie automatique, bref, tout ce qu’il faut pour s’occuper au quotidien. Pour ceux qui désirent s’y rendre, sachez qu’un Bed&Breakfast est également installé dans ses murs.

 

Attention! En été, quelques milliers de visiteurs font le voyage jusque Whittier, mieux vaut donc réserver. Par contre, en hiver, personne à l’horizon. Certainement à cause des vents violents qui soufflent sur la région et de la neige abondante qui rend son accès laborieux. Des conditions climatiques extrêmes qui peuvent peut-être expliquer pourquoi ces habitants préfèrent vivre entre quatre murs. Et puis, pour sortir, il y a toujours le petit bar du village!

 

« C’est difficile de rester en bonne santé dans une ville comme ça » explique Mme Thompson, qui propose notamment des cours de remise en forme. « Vu que tout se trouve dans le bâtiment, c’est devenu normal pour nous de ne pas nous déplacer ». La plupart des 200 habitants sont employés par la commune et travaillent au déneigement des routes, à l’entretien des bâtiments et à l’administration de la ville.

 

Les avantages d’une ville rassemblée en un seul lieu? Les élèves sont toujours à l’heure puisque l’école est située juste en face. Sauf en cas de file aux ascenseurs (jamais en somme). Et puis, si vraiment l’envie les prenait de voir autre chose, la ville d’Anchorage n’est pas si loin (1h30 de route minimum). Et à condition de rentrer avant 22h30. « Si non, le tunnel est fermé et vous êtes obligés de dormir dans votre voiture, ce qui arrive souvent » ajoute Madame Thompson.

 

alaska 1.jpg

Question vie sociale, selon les habitants, ce système serait assez positif. « Nos amis, nos voisins, nos collègues, nos élèves vivent tous au bout du couloir ! C’est toujours facile de se voir ».

 

Et vous, vous aimeriez vivre dans cet endroit? 

La-ville-d-Alaska-ou-tout-le-monde-vit-sous-le-meme-toit

Le robot tortue de Disney dessine sur la plage


 

beachbot_w_600.jpgLe robot tortue de Disney dessine sur la plage

 

Beachbot est le dernier-né des scientifiques de Disney en matière de conception robotique. Derrière son faux air de tortue Ninja se trouve en réalité un robot fonctionnel qui a la fibre artistique.

 

On doit le prototype à une équipe de l’ETH de Zurich, une division rattachée à Disney Research. Il s’agit d’un robot tortue capable de dessiner des esquisses sur le sable. Pour cela, il se sert d’un râteau attaché à son corps pour racler le sable et en contrôle la pression pour reproduire des dessins. Un algorithme spécialement développé lui permet de traduire les dessins en trajectoires. Il peut ainsi se déplacer de façon autonome et coordonner ses mouvements pour mener à bien son travail artistique. Grâce quatre bornes qui délimitent son champ d’intervention, le robot utilise son scanner embarqué pour les détecter et se repérer. Enfin, son ordinateur de bord est équipé d’un module Wifi et d’une unité de mesure inertielle.

 

beachbot02_w_600.jpg

Si Beachbot est déjà fonctionnel, les grandes œuvres nécessitent toutefois un coup de main des opérateurs. Dans l’avenir, les concepteurs espèrent que leur robot sera en mesure de réaliser des dessins étonnants comme les lignes de Nazca.

 

robot-artiste-disney

La bave d’escargot, l’anti-rides à la mode !


 

La bave d'escargot, l'anti-rides à la mode gr.jpgLa bave d’escargot, l’anti-rides à la mode !

 

Comment bénéficier des vertus anti-rides de la bave d’escargot sans s’appliquer sur le visage des gastéropodes dégoulinants, comme c’est la mode dans certains pays asiatiques? En mettant le mucus frais directement dans des tubes de crème, répond Emmanuelle Taulet, qui a lancé sa ligne de cosmétiques à La Rochelle dès 2011.

 

La bave d’escargot est au coeur des produits commercialisés sous la marque « Jeanne M », du nom de sa grand-mère qui a donné l’idée à la jeune entrepreneuse de se lancer dans ce secteur des « cosmétiques sexygénaires ». « Elle s’étonnait que l’on vende des crèmes antirides à des personnes déjà ridées », sourit la trentenaire, interrogée par l’AFP.

 

« 10% Helix aspersa, 100% made in France », s’enorgueillit sa gamme de produits de beauté « Hélix’ir », en référence au nom scientifique de l’escargot petit-gris (Helix aspersa aspersa), qui se décline en différents soins pour le visage, les mains ou le corps. « Les bienfaits de la bave d’escargot sont connus depuis longtemps », assure Emmanuelle Taulet.

 La bave d'escargot, l'anti-rides à la mode pt.jpg

« Les femmes mapuches (communauté aborigène du Chili et d’Argentine) l’utilisent depuis des siècles. Elle contient de l’allantoïne, de l’élastine, du collagène et de la vitamine D qui sont très bons pour la peau, surtout si elle n’est pas chauffée ou lyophilisée ou traitée aux rayons gamma », explique-t-elle.

 

50 nuances de petit-gris

La chef d’entreprise, dont l’intégralité de la chaîne de production est concentrée en Charente-Maritime, n’a recours à aucun de ces procédés, qui seraient, selon elle, très répandus dans le monde des crèmes de beauté. Au contraire, elle se procure sa matière première auprès d’un producteur de petits-gris de Charente-Maritime qui sait récupérer la bave d’escargot, sans stresser ni blesser l’animal, pour conserver toutes les nuances du principe actif.

 

« Il est le seul au monde à maîtriser le procédé, qui est breveté et gardé secret », assure Emmanuelle Taulet. « Tout ce que je peux dire, c’est qu’il s’appuie sur une de leurs fonctions vitales pour les faire baver et sur un système à lui pour récupérer la sécrétion à l’état liquide avant de les replacer dans leur pré. »

 

« Dans d’autres pays, les escargots sont électrifiés pour les faire baver », souligne Emmanuelle Taulet, aussi soucieuse de l’efficacité de ses lotions (10% de principe actif) que du bien-être de ses petits protégés: elle respecte ainsi les cycles de vie des escargots qui hibernent en ce moment.

 

En Vendée voisine, la maison Royer, qui élève des gastéropodes destinés à la consommation depuis 1989, a elle aussi décidé de surfer sur la vague de la bave d’escargot. Et elle est présente pour la première fois au Salon international de l’agriculture, qui a ouvert ses portes à Paris depuis samedi, pour y présenter en avant-première ses produits de beauté.

 

Le stand Royer proposera donc du lait anti-vergetures ou de la crème réparatrice pour les pieds à 30% de bave d’escargot bio, aux côtés d’escargots farcis ou au court-bouillon. Emmanuelle Taulet, elle, se contente pour l’instant des salons du bien-être pour promouvoir ses cosmétiques.

 

La-bave-d-escargot-l-anti-rides-a-la-mode

La foi


Croquer une blonde

Dans un avion, l’hôtesse annonce au micro :

« Chers passagers, notre pilote demande si, dans l’ensemble des passagers, l’un d’entre vous serait un chrétien fervent ? »

Un bon Pasteur qui, ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond ainsi à l’appel.

– Vous avez vraiment une foi forte, sans faille ? C’est sûr ?, lui demande l’hôtesse de l’air.

– Aucun problème, Mademoiselle !

– Bravo ! et merci, voyez-vous nous avions un soucis… L’avion est en feu, et il nous manque un parachute…