Pensée du mardi 17 février 2015.


« Apprenez à considérer vos difficultés comme une matière brute sur laquelle vous avez à travailler. Dès l’instant où vous adoptez ce point de vue, c’est tout un processus qui se déclenche en vous, des appareils qui se mettent en marche et qui commencent à moudre cette matière brute pour la transformer. Bien sûr, c’est difficile. Mais essayez, au moins par curiosité ; faites seulement l’expérience pendant une semaine. Dites-vous : « Cette façon de voir les choses est tellement nouvelle pour moi que je ne sais pas comment m’y prendre ; mais quand même, je vais faire un essai. »
À chaque contrariété, à chaque difficulté qui se présente, au lieu de pester, de vous lamenter et d’importuner le ciel et la terre, faites un travail par la pensée. Et pour mettre toutes les chances de succès de votre côté, tâchez surtout de vous montrer vigilant : au moment où vous prenez conscience que vous risquez de vous laisser emporter par la mauvaise humeur, le découragement ou l’exaspération, etc., réagissez ! Car une fois qu’on a commencé à se laisser aller, il est plus difficile de revenir en arrière. Cultivez donc cette vigilance qui évite de se laisser surprendre et mettez-vous au travail. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

L’appel au secours d’un ado au pénis géant


 

L'appel au secours d'un ado au pénis géant 1.jpgL’appel au secours d’un ado au pénis géant

 

À l’heure où de plus en plus d’hommes ont recours à la chirurgie pour augmenter la taille de leur sexe, un adolescent américain vient quant à lui de subir la première opération de réduction du pénis.

C’est une première mondiale que vient de réaliser le chirurgien américain Rafael Carrion. Cet urologue à l’Université de Floride reconnaît avoir été plutôt surpris en rencontrant ce jeune patient de 17 ans qui lui a directement demandé « s’il était possible de rendre son pénis plus petit ».

1 L'appel au secours d'un ado au pénis géant 1.jpg


Il faut dire que le sexe de ce jeune homme était véritablement au-delà de toutes les normes. Avec 18 centimètres de long et 25 centimètres de circonférence, son sexe avait la forme d’un ballon de rugby. Et selon le principal intéressé, il ne cessait de grandir. « Il lui était impossible d’avoir des relations sexuelles, de faire du sport ni même de porter un pantalon normal », confie le chirurgien au DailyMail.

Pour les médecins, il s’agissait là d’un véritable défi. Jusqu’ici, aucune opération de ce genre n’avait jamais encore été réalisée. « Nous avons consulté les archives de long en large mais il n’y avait jamais eu de cas similaire ». 

Après une longue réflexion, les chirurgiens ont procédé à l’opération qui a été un véritable succès. Après deux jours d’hospitalisation, le jeune homme a pu quitter l’hôpital. « Il était tout sourire, il dit que ça a changé sa vie ».

 

L-appel-au-secours-d-un-ado-au-penis-geant

Un smiley surgit des étoiles comme par miracle !


 

01 sourire seul.jpgUn smiley surgit des étoiles comme par miracle !

 

Le télescope Hubble a immortalisé dans l’espace des astres qui semblent former un sourire.

Une étonnante photo publiée par l’Agence spatiale européenne (ESA) montre un smiley formé par des étoiles dans l’espace. Le cliché provient du télescope spatial Hubble. Les scientifiques expliquent ce phénomène par un effet de lentille gravitationnelle.

 

01 sourire.jpg

L’importante masse exercée par cet amas de galaxies déforme l’espace-temps tout autour et dévie les rayons lumineux qui passent à proximité. Ce qui nous donne l’impression que ces astres nous sourient. C’est ce qu’avait découvert le physicien Albert Einstein avec sa théorie de la relativité.

 

Ce mirage gravitationnel, appelé un anneau d’Einstein dans le jargon astronomique, représente le contour du visage. Deux galaxies parfaitement positionnées à l’intérieur de l’anneau complètent le tableau.

 

Un-smiley-surgit-des-etoiles-comme-par-miracle

La chasse au bonheur



On peut être heureux partout. Il y a seulement des endroits où il semble qu’on peut l’être plus facilement qu’à d’autres. Cette facilité n’est qu’illusoire : ces endroits soi-disant privilégiés, sont généralement beaux, et il est de fait que le bonheur a besoin de beauté, mais il est souvent le produit d’éléments simples. Celui qui n’est pas capable de faire son bonheur avec la simplicité ne réussira que rarement à le faire, et à le faire durable, avec l’extrême beauté.

On entend souvent dire : « Si j’avais ceci, si j’avais cela, je serai heureux », et l’on prend l’habitude de croire que le bonheur réside dans le futur et ne vit qu’en conditions exceptionnelles. Le bonheur habite le présent, et le plus quotidien des présents. Il faut dire : « J’ai ceci, j’ai cela, je suis heureux. » Et même dire : « Malgré ceci et malgré cela, je suis heureux. » Les éléments du bonheur sont simples, et ils sont gratuits, pour l’essentiel.

Il n’est pas de condition humaine, pour humble ou misérable qu’elle soit, qui n’ait quotidiennement la proposition du bonheur : pour l’atteindre, rien n’est nécessaire que soi-même. Ni la Rolls, ni le compte en banque, ni Megève, ni Saint-Tropez ne sont nécessaires.

Au lieu de perdre son temps à gagner de l’argent ou telle situation d’où l’on s’imagine qu’on peut atteindre plus aisément les pommes d’or du jardin des Hespérides, il suffit de rester de plain-pied avec les grandes valeurs morales. Il y a un compagnon avec lequel on est tout le temps, c’est soi-même : il faut s’arranger pour que ce soit un compagnon aimable. Qui se méprise ne sera jamais heureux et, cependant, le mépris lui-même est un élément de bonheur : mépris de ce qui est laid, de ce qui est bas, de ce qui est facile, de ce qui est commun, dont on peut sortir quand on veut à l’aide de sens.

Dès que les sens sont suffisamment aiguisés, ils trouvent partout ce qu’il faut pour découper les minces lamelles destinées au microscope du bonheur. Tout est de grande valeur : une foule, un visage, des visages, une démarche, un port de tête, des mains, une main, la solitude, un arbre, des arbres, une lumière, la nuit, des escaliers, des corridors, des bruits de pas, des rues désertes, des fleurs, un fleuve, des plaines, l’eau, le ciel, la terre, le feu, la mer, le battement d’un cœur, la pluie, le vent, le soleil, le chant du monde, le froid, le chaud, boire, manger, dormir, aimer. Quand l’homme s’est fait une nature capable de fabriquer le bonheur, il le fabrique quelles que soient les circonstances, comme il fabrique des globules rouges.

Source : Giono, Jean. La chasse au bonheur, Recueil de chroniques écrites à la fin de sa vie, entre 1966 et 1970, Éditions Gallimard

Elle loue un hélico pour retrouver son chien !


 

Elle loue un hélico pour retrouver son chien.jpgElle loue un hélico pour retrouver son chien !

 

La maîtresse d’un chien perdu est allée jusqu’à louer un hélicoptère dans l’espoir de retrouver son animal de compagnie, rapportent les médias d’outre-Manche.

 

Janice Bannister ratisse l’île galloise d’Anglesey jusqu’à douze heures par jour depuis la disparition de sa chienne Sylvia, un shiba de neuf ans, introuvable depuis samedi après-midi. Après avoir cherché à vélo, la quinquagénaire originaire de Telford a décidé d’utiliser les grands moyens, embarquant mercredi à bord d’un hélico, loué 750 livres, soit près de 1.000 euros.

 

« J’avais fait un ‘sight-seeing’ il y a quelques années et je me demandais s’ils faisaient aussi des vols privés. Heureusement, oui, j’ai donc réservé et je me suis envolée pour avoir une meilleure vue, mais je n’ai pas pu apercevoir Sylvia », a expliqué Janice Bannister, citée jeudi par le quotidien Metro. « Le pilote était super, il a pu rester assez bas, vu qu’il n’y avait pas de bâtiments aux alentours, et il m’a même accordé du temps supplémentaire, mais je n’ai pas pu la voir », a regretté la dame.

 

Des affiches ont été placardées et un groupe Facebook a été créé.Deux battues sont prévues ce weekend. 

 

Elle-loue-un-helico-pour-retrouver-son-chien

Innvelo Three, un concept de trois roues électrique !


 

innvelo-three-by-form-and-drang1_.jpgInnvelo Three, un concept de trois roues électrique !

 

Voici une nouvelle solution de mobilité urbaine imaginée par un designer industriel allemand. Dénommé Innvelo Three, il s’agit d’un concept de voiture électrique à trois-roues. Une citadine capable d’atteindre une vitesse de 100km/h.

 

Affichant un design sobre, c’est une voiture compacte capable d’accueillir deux passagers à l’intérieur. Le concept s’inspire des insectes sociaux, c’est pourquoi, le véhicule est décliné en trois modèles basés sur un seul châssis. Le premier baptisé Abeille, est une voiture commerciale adaptée aux besoins des sociétés. Le second dénommé Frelon, est un modèle taillé pour la course. Le dernier, quant à lui, est un Bourdon spécialement conçu pour le travail. Accusant un poids de 500kg, chaque voiture est propulsée par deux moteurs électriques logés dans les roues. Sa batterie de 200Ah est rechargeable sur secteur.

 

Innvelo Three a été conçu par Ronny Sauer, un designer de chez FORM & Drang. Une fois produit, ce trois-roues électrique coûtera la bagatelle de 10.000€.

 

innvelo-three-by-form-and-drang2.jpg

innvelo-three-by-form-and-drang3.jpg

innvelo-three-by-form-and-drang4.jpg

transport-vehicule

17 faits scientifiques très étonnants que vous ne saviez surement pas


Ah la science quoi qu’on en dise, elle nous accompagne dans notre quotidien, avec toujours plus d’informations émmanant de plusieurs sources différentes, surtout sur Internet. Alors parfois on se dit qu’on comprend le monde dans lequel nous vivons, mais vous allez voir que c’est un endroit merveilleux que la science rend encore meilleur.

1.La cuvette de vos toilettes est plus propre que votre brosse à dents

Lorsque vous laissez votre brosse à dents sur l’évier , elle se couvre de matières fécales et de cellules mortes de la peau.

foxnews.com

2.Un micro-ondes classique consomme plus d’électricité pour l’affichage du minuteur que pour chauffer vos aliments…

Même si les aliments chauffés nécessitent plus de 100 fois la puissance d’une guitare électrique, la plupart des micro-ondes sont ralentis plus de 99 % du temps.

northstarmoving.com

3.L’espace sent mauvais

L’espace a la même odeur qu’une combinaison entre de la viande grillée, du métal chaud et de l’essence.

csmonitor.com

4.L’érection moyenne d’un homme contient assez de sang pour garder ces trois souris en vie

thecoffeeclubandme.wordpress.com

5.La surface de la Russie est plus étendue que celle de Pluton

La Russie a une surface de 17 millions de kilomètres carrés, alors que celle de Pluton est de 16,6 millions de km².

saduseless.com

6.Un tiers des dinosaures que vous connaissez et aimez sont en fait des « hybrides »

Parce que les bébés dinosaures sont très différents de leurs parents et passent par des changements dramatiques au cours de leur « dino-puberté »

giphy.com

7.Les anguilles électriques peuvent lancer des décharges cinq fois plus puissantes qu’une prise électrique

Lorsqu’elle est menacée ou qu’elles attaquent leurs proies, les anguilles peuvent émettre des décharges d’au moins 600 volts.

8.Si vous mangez un ours polaire vivant, vous mourrez

C’est le foie de l’ours polaire qui est fatal.

9.Croyez-le ou non, les nuages ne sont ni légers, ni mousseux !

En fait, un groupe de nuages peut peser l’équivalent de 80 éléphants !

10.Nous partageons 50 % de notre ADN avec les bananes

Cela signifie-t-il que nous avons évolué de la même manière ?!

mirror.co.uk

11.Les grenouilles étaient utilisées comme tests de grossesse vivants

Jusque dans les années 1960 , les médecins utilisaient des grenouilles vivantes pour les tests de grossesse . Ils leur injectaient l’urine de la mère et si la grenouille ovulait dans les 12 heures , cela signifiait que la femme était enceinte.

clawedfrogs.com

12.Notre corps contient assez de carbone pour fabriquer 9 000 crayons à papier

13.Le son peut nous tuer

160 décibels de bruit nous rendra certainement sourds et 200 décibels (3 fois plus bruyant qu’une alarme incendie) peut carrément rompre nos poumons !

14.En conduisant, vous pourrez quitter l’athmosphère terrestre en une heure

Si l’on pouvait conduire à la verticale à 95 km / h , cela vous prendrait environ une heure pour aller dans l’espace

itsupportnewcastle.org.uk

15.Un éclair représente assez d’énergie pour griller 100 000 morceaux de pain

16.Une carpe pèse 0,0371 grammes

memecenter.com

17.Notre cerveau peut générer assez d’électricité pour allumer une ampoule

Mais uniquement si on est bien réveillé !

Source: Entertainment life.diply.com

Elle ignorait qu’elle assistait à son propre mariage !


 

Elle ignorait qu'elle assistait à son propre mariage.jpgElle ignorait qu’elle assistait à son propre mariage !

 

Se rendre à son propre mariage sans le savoir, c’est possible. La preuve…

Les préparatifs d’un mariage peuvent être extrêmement stressants. Pour éviter ce stress inutile à sa fiancée, Brian a décidé de tout organiser lui-même et de faire la surprise à Christina.

 

Quelques jours avant Noël, Brian a convaincu sa compagne de revêtir une robe de mariée pour se prêter à une séance de photos et rendre service à un ami photographe. Mais lorsque Christina est arrivée sur les lieux du shooting, tous ses proches l’attendaient. La jeune femme n’a pu contenir ses larmes en comprenant qu’elle était sur le point d’assister à son propre mariage.

 

Une vidéo émouvante qui connait un très grand succès sur la toile.

 

Elle-ignorait-qu-elle-assistait-a-son-propre-mariage

Un gynécologue radié pour avoir aidé deux patientes à trouver leur point G…


Dans l’Ohio, un gynécologue a été démis de ses fonctions après avoir aidé deux de ses patientes à trouver leur point G et l’avoir stimulé…

Aux Etats-Unis, dans l’Ohio, un gynécologue vient d’être radié par le Conseil d’Etat de la médecine pour avoir eu un comportement inapproprié avec deux de ses patientes. Il les aurait en fait « aidé » à trouver leur point Gavant de stimuler cette zone pour les conduire à l’orgasme. Les deux femmes étaient employées dans un hôpital de Cincinnati où le praticien de 48 ans exerçait la majeure partie de son temps. Ce dernier a déclaré qu’en 2010, la première patiente lui avait demandé de lui montrer où se situait le point G. Il lui aurait alors concrètement montré en introduisant sa main dans son vagin. Lors d’une visite ultérieure, elle lui aurait une nouvelle fois posé la même question.

« Il a eu des rapports sexuels avec cette femme »

  1. « Le Dr Kurt Froehlich a reconnu qu’il a stimulé la femme jusqu’à l’orgasme, dans une chambre de l’hôpital. Une semaine plus tard, il a eu des rapports sexuels avec cette femme » indiquent les rapports de la commission médicale cités par le site américain The Smoking Gun. Il aurait eu les mêmes agissements avec une seconde patiente en 2012 mais sans aller jusqu’à l’acte sexuel. Cette relation étant restée « très brève » selon lui. En 2013, le Dr Froehlich a été accusé d’agression sexuelle sur une assistante médicale. Consternés par tous ces faits, les membres de la commission médicale n’ont pas pu envisager d’autres possibilités que la révocation définitive du praticien.

Publié par Rédaction le Mercredi 11 Février 2015 : 12h01

L’arrêt d’autobus attendait un p’tit


0000000000000000000000000000000000000000000000200000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000_calins

À l’arrêt d’autobus attendait un p’tit monsieur âgé appuyé sur sa canne. Au loin il aperçoit, à l’arrêt avant le sien, un homme entrer dans l’autobus avec ses 14 enfants. Le p’tit monsieur âgé en entrant à son tour dans l’autobus, remarque qu’il n’y aucune place disponible. Il marche donc jusqu’à l’arrière de l’autobus. L’autobus s’arrête à une lumière rouge. Le chauffeur freine brusquement et le p’tit monsieur glisse jusque dans le pare-brise. Frustré, il se relève et entreprend de marcher jusqu’à l’arrière de l’autobus encore une fois quand, à nouveau, l’autobus freine brutalement. Il se voit encore projeté vers l’avant du bus, cette fois en tombant au pied du père des 14 enfants. Le père des 14 enfants lui dit :

 

-« Si tu avais mis un bout en caoutchouc au bout de ta canne. Tu ne glisserais pas comme ça ». Le p’tit monsieur de rétorquer :

-« Ouais ! Mais si t’en avais mis un à TON bout, j’aurais peut-être pu m’asseoir.