Pensée du lundi 16 février 2015.


« Calculez le temps que vous passez chaque jour à manger, à dormir – ce qui est bien sûr utile, indispensable – mais aussi à parler à tort et à travers, à vous occuper de futilités. Les années passent ainsi loin de la vraie vie, la vie de l’âme et de l’esprit. Quel gâchis, quel gaspillage ! Et c’est pourquoi le jour où vous devrez partir dans l’autre monde, vous vous retrouverez pauvre et nu.
Pénétrez-vous bien de la pensée qu’en quittant ce monde, vous n’emporterez pour toutes pierres précieuses que vos seules vertus, pour tout or votre seul savoir, et pour tout vêtement les seules parures de votre âme. Au moment de la mort, on est comme ces gens qui, chassés de chez eux, sont obligés de laisser leurs terres, leurs maisons, leurs meubles : ils se précipitent vers leurs coffres pour prendre l’or et les bijoux qui sont les seuls objets de valeur grâce auxquels, en les monnayant, ils pourront survivre. Lorsque la mort arrive, on ne peut emporter que ses qualités et ses vertus, il faut abandonner tout le reste. Alors, demandez-vous dès aujourd’hui combien d’or et de pierres précieuses véritables sont en votre possession. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Vidéo : un OVNI filmé au-dessus du Loch Lomond !


 

ovni_loch_lomond.pngUn OVNI filmé au-dessus du Loch Lomond !

 

Le Loch Lomond, un des plus beaux sites écossais, a été récemment le théâtre d’un très étrange phénomène. Un mystérieux point lumineux a évolué à proximité durant de longues minutes, sans que sa nature puisse être identifiée.

 

Pour beaucoup, le Loch Lomond est le nom du whisky favori du capitaine Haddock, l’ami de Tintin, qui en appréciait la consommation, non sans excès bien souvent. Mais désormais, ce nom – qui est aussi celui d’un lac écossais – pourrait bien devenir lié à une énigme ufologique.

 

Le 1er février, un promeneur qui en arpentait les berges a en effet été le témoin d’une mystérieuse apparition lumineuse, évoluant très lentement dans les airs, avant de disparaître derrière la ligne d’horizon constituée de conifères.

 

L’hypothèse de l’OVNI

 

Les images ont été fimées de très loin et l’effet de zoom en dénature la qualité. Néanmoins, au regard de la vitesse d’évolution du phénomène, il ne semble guère probable qu’il s’agisse du projecteur d’un hélicoptère en vol quasi stationnaire, ou a fortiori d’une fusée de détresse.

 

En l’absence d’explication fiable, certains amateurs d’interprétations paranormales n’ont pas hésité à considérer qu’il s’agissait-là d’un OVNI. 

un-ovni-filme-au-dessus-du-loch-lomond

Peur de l’avion? Ce stage est pour vous !


 

Emilie, 37 ans,.jpgPeur de l’avion? Ce stage est pour vous!

 

Emilie, 37 ans, décrit un véritable calvaire: des bruits qui la terrifient, le coeur qui palpite, la panique à chaque décollage et atterrissage et la peur de mourir. Face au boom du transport aérien et aux crashs ultra médiatisés comme le spectaculaire accident cette semaine d’un ATR de TransAsia à Taïwan, les candidats aux stages pour surmonter leur phobie de l’avion se multiplient.

Surfant sur ce phénomène, la société Smart Flight dont les simulateurs de vol sont habituellement utilisés pour la formation des pilotes des compagnies du monde entier, a mis au point un stage sur mesure, non loin de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Les participants y apprennent à ne plus se laisser submerger par leur anxiété, encadrés par un spécialiste de la sécurité aéronautique, Xavier Tytelman, d’une psychologue clinicienne du Centre de traitement de la peur de l’avion (CTPA) Margot Ferrand, et de pilotes de ligne.

 

650.000 personnes dans les airs à chaque instant

Première étape, rappeler les statistiques, a priori rassurantes, de la sécurité aérienne. « Il y a un décollage et un atterrissage chaque seconde. 650.000 personnes sont dans les airs à chaque instant. Et il y a quelques accidents meurtriers par an. On a beaucoup plus de chance de gagner au loto que d’avoir un accident d’avion », sourit M. Tytelman. « On a beau savoir que le transport aérien est le moyen de transport le plus sûr au monde et qu’on prend plus de risque en prenant sa voiture chaque jour, c’est plus fort que nous », confie Laurence, 35 ans. La jeune femme, coordinatrice médicale, a fondu en larmes lorsque son mari lui a offert un voyage en Turquie pour leur anniversaire de mariage.

 

Comme Laurence et Emilie, plus de 20% de la population européenne auraient peur de prendre l’avion, selon le CTPA. La proportion avoisinerait même les 30% à l’échelle planétaire. Et la surmédiatisation des accidents a pour effet de charger le cerveau en émotion négative. Les circonstances sont à chaque fois exceptionnelles mais le visuel reste plus fort que tout. Au cours du stage d’une journée précédé d’un long entretien individuel, les organisateurs décortiquent méthodiquement la mécanique d’un vol, la formation des pilotes, la maintenance des avions.

 

Ils s’attachent également à démystifier des impressions. « Quand un avion décolle, l’angle de montée est de 15 degrés maximum. Ce n’est pas une fusée », explique Xavier Tytelman. « Mais plus on est crispé, plus on a l’impression que l’angle est important ». « Dans une forte turbulence, l’avion chute d’une vingtaine de centimètres, pas plus », poursuit-il. « Mais 20 cm à 800 km/h suffisent à faire tomber les plateaux repas ». Les visages sont incrédules. Aussi fortes soient-elles, les turbulences ne peuvent à elles seules provoquer un accident. Un avion résiste à la foudre. Et les trous d’air n’existent pas.

 

‘Rallumer le cortex’

Deuxième étape, apporter des solutions concrètes. « Le stress et les émotions modifient votre fréquence cardiaque », souligne Margot Ferrand. Or, plus on respire mal, plus les symptômes physiques (vertige, palpitations, mains moites) sont accentués. Il faut donc se forcer à expirer lentement pour calmer l’anxiété. La psychologue active un logiciel avec guide respiratoire. Les stagiaires passent à la pratique. Margot Ferrand liste ensuite des exercices simples tels que l’écriture pour « rallumer le cortex afin qu’il reprenne le dessus sur le cerveau des émotions ».

 

Etape ultime, un vol en simulateur

Alexandre, informaticien en traitements d’images, prend la place du copilote. Lui, qui rêvait enfant de devenir pilote, a renoncé à l’avion depuis un an. « Mon rêve s’est transformé en cauchemar. Après un vol mouvementé, ma peur s’est progressivement décuplée jusqu’à l’année dernière. Je devais aller à Dubaï pour le travail. Je ne me suis même pas rendu à l’aéroport », raconte-t-il, visiblement affecté. À 34 ans, il n’a pas d’autre choix que de vaincre sa phobie pour mener à bien sa carrière professionnelle. Dans le cockpit du Boeing 737, il reprend espoir. Le pilote simule de très fortes turbulences. Alexandre reste zen. Pour autant, c’est accompagné de Xavier Tytelman et Margot Ferrand qu’il effectuera son retour dans les airs: un Paris-Genève. Les études de Smart Flight montrent que les stagiaires sont près de trois fois moins stressés lors du premier vol suivant ce stage. Pour lequel ils auront dû tout de même débourser 530 euros.

 

Peur-de-l-avion-Ce-stage-est-pour-vous

L’optimisme, ça s’apprend !


12 Février 2015 , Rédigé par Michel POULAERTPublié dans #Articles bien être

ob_804f67_optimisme-intelligent

Comment enseigner l’optimisme à ses enfants, et leur faire du bien au corps et à l’esprit ? Les conseils du psychiatre et psychologue Alain Braconnier (*).

Le Point.fr : Quels sont les avantages à être optimiste ?

Alain Braconnier. L’optimisme serait-il la première marche de l’éducation, que ce soit à l’école ou en famille ? On sait qu’il permet, avant toute chose, de rendre un enfant plus motivé, plus confiant en lui et plus heureux. Il favoriserait même sa santé physique. Dès tout petit, à propos d’un même événement désagréable, douloureux ou traumatique, certains enfants auront le pouvoir de le vivre, d’y faire face avec énergie et volonté, alors que d’autres le subiront douloureusement ou passivement. Pour les premiers, devant cette épreuve, ils auront en mémoire qu’ils ont été « courageux », l’entourage leur aura dit, ils en garderont une certaine fierté. Celle-ci sera la source, quand ils grandiront, d’une meilleure estime d’eux-mêmes. Ultérieurement, ils seront moins tentés de fuir les obstacles qu’ils rencontreront à l’école ou en famille. À l’adolescence, quand ils ressentiront des moments d’angoisse ou de déprime, ils sauront s’appuyer rapidement sur leur fond d’optimisme acquis dans l’enfance. Grâce à cette nouvelle spirale éducative, cela leur permettra d’éviter de devenir dépendants de substituts extérieurs comme l’alcool ou la drogue. Ils n’auront pas besoin de prendre des risques inconsidérés pour se sentir exister. L’avenir de l’enfant dépend pour une part de son niveau d’optimisme.

L’optimisme s’enseigne. Expliquez-nous comment ?

Au-delà des tempéraments de l’enfant qui fait qu’il soit destiné à être plutôt optimiste ou pessimiste, chaque parent, y compris ceux qui sont plutôt pessimistes, mais aussi chaque enseignant, pourra profiter aujourd’hui des connaissances plus précises sur les comportements et les pensées qu’il faut savoir privilégier pour qu’un enfant soit optimiste. Les attitudes à favoriser dès le plus jeune âge sont connues : insister sur le fait d’entreprendre une seule chose à la fois permettant de mieux la réaliser, encourager la ténacité pour réussir ce que l’on a commencé, partager les sourires et les rires. Stimuler la curiosité, le goût de la connaissance et même l’émerveillement favorise l’optimisme chez l’enfant un peu plus âgé. Lorsque l’enfant grandit, il est bon de l’aider à aller vers les autres plutôt que de rester inhibé ; il est recommandé de lui enseigner à manier l’humour à la place de l’agressivité.

L’optimisme n’est pas seulement un sentiment, il correspond aussi à un mode particulier de pensée. Il devient alors intéressant de lui apprendre à penser de façon optimiste afin qu’il devienne lui-même le contestataire de ses pensées négatives. Comment ? En l’aidant à se rappeler les bons souvenirs, les moments heureux qu’il vit plutôt que les mauvais ; en lui montrant que chacune des explications qu’il donne à ce qui lui arrive de pénible ou à ce qui se passe autour de lui d’angoissant est liée à un seul fait ou à un moment précis. L’enfant combat ainsi toute généralisation qui l’amènerait trop facilement à penser face à un échec « de toute façon je suis nul, je le serai toujours ». Il faut savoir féliciter un enfant, mais à juste titre, l’enfant n’est pas dupe de ce qu’il fait. Il est important aussi de savoir critiquer l’enfant lorsque cela est nécessaire, mais de la même façon : sur un point précis et non pas sur tout ce qu’il est. Un programme, pour appliquer ces conseils, s’est montré efficace (le « Penn Prevention Program »). Il a été développé dans différents pays du monde auprès de parents et d’enseignants, mais malheureusement pas encore en France.

Envisager la vie avec optimisme n’est pas toujours aisé. Que faire quand le moral flanche ?

Avoir à l’esprit que rien n’est jamais figé doit toujours être gardé à l’esprit, c’est la caractéristique de l’enfance comme jouer, rire et rêver. Il s’agit de faire trouver à l’enfant un équilibre satisfaisant entre des moments où il peut être optimiste et d’autres plus pessimistes. Le refus de toute pensée pessimiste est à proscrire (le pessimisme permet aussi d’anticiper des situations dangereuses), de même que l’optimisme « béat ». Mais quand le moral continue de flancher, le programme évoqué ci-dessus s’est montré réellement utile chez des enfants qui se montraient déprimés. Quand le moral flanche, on peut ajouter qu’à tout âge, et dès la petite enfance, sentir un soutien par ceux qui vous entourent et construire des projets, prenant du sens selon chacun, permettent de combattre le risque d’un effondrement.

(*) Alain Braconnier est l’auteur de « Optimiste » aux éditions Odile Jacob.

Article paru dans LePoint.fr le 9 février 2015

http://www.lepoint.fr/insolite/l-optimisme-ca-s-apprend-09-02-2015-1903405_48.php

Une Introduction Au Canada


Une Introduction Au Canada

 

Canada

Le Canada est un pays situé dans la partie septentrionale de l’Amérique du Nord. Politiquement, le Canada est une monarchieconstitutionnelle fédérale à régime parlementaire composée de dix provinces et de trois territoires. Encadré à l’est par l’océanAtlantique, au nord par l’océan Arctique et à l’ouest par l’océan Pacifique, il est bordé par les États-Unis au sud et au nord-ouest.

 

Le Canada s’étend sur une superficie de 10 millions de km2, ce qui en fait le deuxième pays le plus vaste du monde après la Russie5. En 2015, le pays compte environ 35 millions d’habitants6, et constitue le 36e pays le plus peuplé du monde.

Le territoire contient plus de 31 700 lacs7, faisant du Canada le pays possédant les plus grandes réserves d’eau douce du globe8. Les langues nationales sont l’anglais et le français, la capitale fédérale Ottawa, et la monnaie le dollar canadien.

 

Les premiers occupants du territoire canadien ont été les Amérindiens, dont les migrations remontent à environ 15 000 ans9 lors de la dernière glaciation qui a baissé le niveau des océans et créé un pont terrestre reliant l’Eurasie à l’Amérique, permettant à ces derniers de s’installer10.

 

 

Les premières explorations des Européens débutèrent à la fin du XVe siècle. Le 5 août 1583, la colonie anglaise de Terre-Neuve est fondée, amorçant le processus de la colonisation européenne, et par la suite, d’autres colonies britanniques seront établies, notamment dans la région de la côte Atlantique ainsi que dans la zone arctique, tandis que d’autres puissances européennes tel laFrance, l’Espagne et la Russie exploreront le reste du territoire canadien.

 

À la suite de divers conflits, la Grande-Bretagne gagna et perdit des territoires au XVIIIe siècle, aboutissant à ce qui correspond au territoire canadien d’aujourd’hui. Trois de ces colonies se fédérèrent le 1er juillet 1867 et formèrent le Dominion du Canada, une nation indépendante.

 

L’histoire contemporaine du Canada a été marquée par une vigoureuse expansion territoriale, la ruée vers l’or et la participation à laPremière Guerre mondiale. Le pays fut durement touché par la Grande Dépression en 1929 mais son économie rebondit grâce à sa participation à la Seconde Guerre mondiale, où il émergea comme puissance moyenne et fut l’un des vainqueurs en tant que membre des Alliés11.

 

En 2015, le Canada possède le dixième revenu par habitant le plus élevé12, et est classé huitième par le PNUD en termes d’indice dedéveloppement humain4.

 

 

Il s’agit de la dixième puissance économique mondiale par son PIB en 20152, dont les principaux secteurs de son économie sont lesservices, les télécommunications, l’agriculture, l’énergie, l’aéronautique et la construction automobile. Il entretient de forts liensavec les États-Unis (pays anglo-saxon le plus proche et partageant une partie de son histoire), qui sont son principal client et fournisseur avec lequel perdure une des relations les plus intimes et les plus approfondies au monde entre deux nations.

Le pays est un des leaders en matière de recherche scientifique13, et se range parmi les plus éduqués du monde en étant classé premier par le nombre d’adultes possédant une éducation universitaire, avec 51% d’entre eux ayant au moins atteint un diplôme à l’université14.

Le Canada est membre du G8, du G20, de l’Accord de libre-échange l’Atlnord-américain (ALENA), de l’Organisation du traité del’antique Nord (OTAN), de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), de l’Organisation des États américains(OEA), de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de l’Organisation des Nations unies (ONU), duCommonwealth et de l’Organisation internationale de la francophonie.

 

 Source  :  Dominion Du Canada en 1867
Articles détaillés : Histoire du Canada,

Politique au CanadaMonarchie canadienne et Gouverneur général du Canada.

 Source  :  Lac Jasper Dans le Parc National De Horseshoe
En Alberta( Ouest Cnadien)
Provinces & Territoires
Article détaillé : Provinces et territoires du Canada.
Provinces

Territoires

Toutes les provinces ont une législature élue et monocamérale qui est chapeautée par un premier ministre choisi de la même façon que le Premier Ministre du Canada.

Source  :  Pont De La Confédération

Chaque province a aussi son lieutenant-gouverneur, représentant de la Couronne et homologue provincial du gouverneur général du Canada, assermenté sous l’avis du Premier ministre du Canada, et depuis quelques années avec des consultations croissantes avec les gouvernements provinciaux. Toutes les provinces et territoires ont leurs propres emblèmes.

 Source  :  Découvrez le Nouveau-Brunswick

Night In Edmunston N.B.

Pour ce qui est du relief, le pays se dessine principalement de par les plaines des Prairies, et des plateaux du Bouclier canadien. Les Basses terres continentales de la Colombie-Britannique ainsi que la chaîne des Rocheuses occupent la région à l’Ouest des Prairies alors que les montagnes Appalaches s’étalent du Sud du Québec vers les provinces maritimes.

La moyenne des températures absolues hivernales et estivales diffèrent largement d’une région à l’autre. L’hiver peut être très rude dans certaines régions du pays, avec des températures moyennes mensuelles pouvant descendre à −15 °C dans la partie méridionale du pays, bien qu’il soit aussi possible d’atteindre des températures de −45 °C avec de forts vents glaciaux.

Les chutes de neige annuelles peuvent atteindre plusieurs centaines de centimètre en moyenne (par exemple, une moyenne de337 cm à Québec). La côte de la Colombie-Britannique, notamment l’Île de Vancouver, constitue une exception, et jouit d’un climat tempéré avec des hivers doux et pluvieux.

Pour ce qui est des étés, les températures peuvent grimper jusqu’à 35 °C, voire 40 °C en tenant compte de l’indice humidex. La température la plus froide jamais observée au Canada est de −63 °C, au Yukon.

La moyenne des températures absolues hivernales et estivales diffèrent largement d’une région à l’autre. L’hiver peut être très rude dans certaines régions du pays, avec des températures moyennes mensuelles pouvant descendre à −15 °C dans la partie méridionale du pays, bien qu’il soit aussi possible d’atteindre des températures de −45 °C avec de forts vents glaciaux.

Les chutes de neige annuelles peuvent atteindre plusieurs centaines de centimètre en moyenne (par exemple, une moyenne de337 cm à Québec). La côte de la Colombie-Britannique, notamment l’Île de Vancouver, constitue une exception, et jouit d’un climat tempéré avec des hivers doux et pluvieux. Pour ce qui est des étés, les températures peuvent grimper jusqu’à 35 °C, voire 40 °C en tenant compte de l’indice humidex. La température la plus froide jamais observée au Canada est de −63 °C, au Yukon.

 

Source  :  Prairies Dans L’ouest Canadien

Pour ce qui est du relief, le pays se dessine principalement de par les plaines des Prairies, et des plateaux du Bouclier canadien. Les Basses terres continentales de la Colombie-Britannique ainsi que la chaîne des Rocheuses occupent la région à l’Ouest des Prairies alors que les montagnes Appalaches s’étalent du Sud du Québec vers les provinces maritimes.

La moyenne des températures absolues hivernales et estivales diffèrent largement d’une région à l’autre. L’hiver peut être très rude dans certaines régions du pays, avec des températures moyennes mensuelles pouvant descendre à −15 °C dans la partie méridionale du pays, bien qu’il soit aussi possible d’atteindre des températures de −45 °C avec de forts vents glaciaux.

Les chutes de neige annuelles peuvent atteindre plusieurs centaines de centimètre en moyenne (par exemple, une moyenne de337 cm à Québec).

La côte de la Colombie-Britannique, notamment l’Île de Vancouver, constitue une exception, et jouit d’un climat tempéré avec des hivers doux et pluvieux. Pour ce qui est des étés, les températures peuvent grimper jusqu’à 35 °C, voire 40 °C en tenant compte de l’indice humidex. La température la plus froide jamais observée au Canada est de −63 °C, au Yukon.

Toronto

Source  :   Ville De Toronto L’hiver

Toronto est la plus grande ville du Canada devant Montréal et la capitale de la province de l’Ontario. La ville est située sur la rive nord-ouest du lac Ontario. Avec plus de 2,5 millions d’habitants118, Toronto est la cinquième plus grande ville en Amérique du Nord.En 2006, 5 113 149 personnes vivaient dans la région du Grand Toronto ainsi que 8,1 millions dans la mégapole du Croissant d’or (nommée Golden Horseshoe, en anglais).

Toronto est la principale place financière et économique du Canada et la deuxième en Amérique du Nord. La capitale de l’Ontario possède une bourse qui se nomme le Toronto Stock Exchange (abrévié TSX). La plupart des compagnies minières émettent des actions dans cette bourse, ainsi que des compagnies gazières et pétrolières. Le TSX est le meneur mondial dans les échanges boursiers dans ces deux catégories. En août 2012, le TSX comptait plus de 1577 entreprises enregistrées, avec une capitalisation totale qui est de 1 989 562 971 807 $CAN.

Dans le monde du sport, il y a les Maple Leafs de Toronto dans la NHL, les Blue Jays de Toronto dans la MLB, le Rock de Torontodans la ligue de crosse, les Raptors de Toronto dans la NBA et les Argonauts de Toronto dans la LCF.

Montréal

Source  :  Ville De Montreal la Nuit

Montréal est la métropole du Québec. Elle constitue un centre majeur du commerce, de l’industrie, de la culture, de la finance et des affaires internationales. Montréal a accueilli l’exposition universelle de 1967 et les Jeux olympiques d’été de 1976. On peut y voir aussi le Festival International de Jazz de Montréal, le Festival Juste Pour Rire, le Festival International Nuits d’Afrique, le Festival Montréal en lumière, le club de hockey les Canadiens de Montréal et le Grand Prix de Formule 1 du Canada. Le Vieux-Montréal a été déclaré arrondissement historique en 1964.

Montréal est considérée comme la deuxième agglomération francophone de langue officielle dans le monde119 et la seule métropole francophone en Amérique du Nord.

Elle est aussi, après Toronto, la deuxième agglomération canadienne en importance ainsi qu’une des villes financières les plus importantes dans le monde. Les secteurs économiques les plus importants sont la finance, les télécommunications, le secteuraérospatial, les transports, les médias, les arts, le cinéma, la production de séries télévisées, la publication de documents, l’informatique, les jeux vidéo, la recherche médicale, l’éducation, le tourisme et les sports.

Vancouver

Source  :  Ville de Vancouver , Colombie Britanique

Vancouver est une ville portuaire et la métropole de l’Ouest canadien. Elle est la troisième agglomération canadienne en importance. Vancouver a accueilli les Jeux olympiques d’hiver de 2010. L’équipe des Canucks, qui joue dans la Ligue nationale de hockey, est basée à Vancouver.

Amicalement De Louise

Petite robe sans soutien-gorge + froid = oups !


 

Amanda Holden 1.jpgPetite robe sans soutien-gorge + froid = oups !

 

Les flashes ont crépité lors de l’arrivée d’Amanda Holden aux dernières auditions de « Britain’s Got Talent ».

 

L’actrice et présentatrice Amanda Holden a certainement dû avoir été très mal à l’aise lors des dernières auditions de « Britain’s Got Talent » à Birmingham.

 

Et pour cause, sa petite robe cachait difficilement sa poitrine, rétractée à cause du froid ambiant.

 

Amanda Holden 2.jpg

Amanda Holden 3.jpg

Ce n’est pas la première fois qu’elle est victime d’un vêtement révélateur: il y a quelques semaines, elle portait une robe/veste qui faisait la part belle à ses jambes et en montrait plus qu’il n’en faut.

 

Amanda Holden4.jpg

Sa styliste lui en veut-elle?

 

Petite-robe-sans-soutien-gorge-froid-oups

Elle quitte Wall Street pour devenir une star du X !


 

Elle quitte Wall Street 1.jpgElle quitte Wall Street pour devenir une star du X !

Une reconversion inattendue pour Paige Jennings, 23 ans.

 

Elle a tout plaqué pour se lancer dans le porno. A 23 ans, Paige Jennings, stagiaire à Wall Street, a surpris ses proches. 

« Intellectuellement parlant, j’aime l’analyse financière et la réflexion. Mais je me suis rendu compte que je n’avais pas la fibre politicienne nécessaire pour réussir, et rester assise derrière un bureau pendant huit heures par jour vous use la vie », estime Veronica Vain, son nouveau pseudo dans le monde des films pour adultes.

Elle quitte Wall Street 3.jpg


Selfies dénudés dans sa boîte


A la recherche d’un travail moins strict et histoire de passer le temps, comme le précise The Independent, Paige Jennings a débuté par prendre des selfies dénudés dans les toilettes de sa boîte « Lazard Asset Management ». Ces clichés diffusés sur Twitter lui ont permis de poser sa candidature pour « Sex Factor », un télé-crochet visant à recruter les futures stars du porno.

Elle quitte Wall Street 3.jpg

Elle quitte Wall Street 23.jpg


« J’ai quitté le monde de la finance pour une carrière dans le porno parce que je ne peux pas m’empêcher de me masturber au boulot. Ça vous va? », a ajouté sans détour sur Twitter celle qui posera ses valises à Las Vegas la semaine prochaine.

 

Elle quitte Wall Street 22.jpg

Elle-quitte-Wall-Street-pour-devenir-une-star-du-X

Escroqué par son dealer, il se confie à la police !


 

Escroqué par son dealer, il se confie à la police.jpgEscroqué par son dealer, il se confie à la police !

 

Un jeune homme de 17 ans, qui estimait avoir été escroqué par un dealer de Roubaix, s’est présenté lundi soir au commissariat, afin d’exposer son infortune et d’obtenir réparation.

 

Le jeune homme, qui habite Lille, s’est présenté lundi, vers 23h, à l’accueil du commissariat de Roubaix, expliquant être venu dans cette ville «pour acheter de l’herbe». Il a raconté aux policiers avoir rencontré un jeune homme, qui lui a montré sa marchandise, avant de partir en courant une fois les 20 euros de la transaction en poche, a-t-on appris de même source, confirmant une information de la Voix du Nord.

 

Les policiers roubaisiens, pleins de bonne volonté, l’ont pris en charge pour aller retrouver l’auteur des faits et, après avoir circulé un moment, l’ont localisé. Auditionné librement, l’escroc présumé, également âgé de 17 ans, a livré une toute autre version: il a affirmé n’avoir jamais vendu d’herbe de sa vie. Il a raconté avoir accepté de «rendre service» au jeune Lillois et avoir pris l’argent, avant de partir dans des immeubles du quartier en quête d’un trafiquant pour le dépanner. Il a expliqué être revenu les mains vides pour lui restituer l’argent et n’avoir trouvé personne.

 

Il aurait ensuite partagé son butin avec un ami, avec lequel il serait allé manger un kebab. Il s’est toutefois engagé à rendre l’argent. «C’est un dossier qui va partir pour appréciation au parquet, qui déterminera si oui ou non il y a eu infraction et s’il faut faire des actes supplémentaires ou si on laisse tomber. Les collègues ont consigné tout ça sur procès-verbal», a dit la source policière.

 

Escroque-par-son-dealer-il-se-confie-a-la-police

Constipation : quels fruits manger ?


En cas de constipation, il est important de modifier son alimentation afin de retrouver un transit normal. Les meilleurs aliments contre la constipation sont ceux qui affichent une bonne teneur en fibres. C’est le cas, notamment, de nombreux fruits.

aliments constipation

©Fotolia

Aliments contre la constipation : vive les fruits frais !

De manière générale, les fruits frais sont d’excellents aliments contre la constipation car ils sont très riches en fibres, et en particulier en pectine. En cas de constipation, il est donc conseillé d’augmenter leur consommation. Certains fruits sont un peu plus laxatifs que d’autres : c’est le cas par exemple du kiwi ou du melon. Vous pouvez également consommer des oranges, de l’ananas, des pommes, des prunes, des mûres, des framboises… Quand cela est possible, consommez le fruit avec la peau, après l’avoir bien lavé : c’est elle qui concentre la plus grande partie des fibres. Certains jus de fruits, comme le jus de pomme par exemple, ont également un effet laxatif.

Aliments contre la constipation : n’oubliez pas les fruits secs

Pour lutter contre la constipation, vous connaissez bien sûr le pruneau. Mais saviez-vous que de nombreux autres fruits secs et fruits oléagineux sont également excellents pour le transit ? C’est le cas par exemple de la noix de coco et des amandes, tout aussi riches en fibres que les pruneaux, mais aussi des abricots secs, des figues, des graines de sésame, des cacahuètes, des noisettes… Si vous souffrez de constipation, n’hésitez pas à en grignoter quelques-uns avant le repas. En veillant toutefois à ne pas en abuser, car ces aliments anti-constipation sont généralement assez caloriques.

Publié par La Rédaction Médisite le Mercredi 11 Février 2015 : 12h50

Attachée sur le lit


C'est dur à avaler...

Deux amis discutent le lundi matin :

– T’en fais une tête !

– M’en parle pas ! Ma femme veut divorcer

– Qu’est-ce que tu lui as fait ?

– Mais rien, j’y comprends rien ! Figure-toi qu’hier soir, je sors du café du village, pour une fois pas trop tard, je file chez moi. En arrivant, ma femme m’accueille, habillée seulement de sous-vêtements très sexy et elle tenait deux petites cordes en velours… Elle me dit : « Attache-moi, et tu pourras faire tout ce que tu veux après… » Donc, je l’ai attachée… Et je suis retourné prendre une bière avec mes potes…