MON POEME DU LUNDI 19 JANVIER 2015: Une femme espiègle


 

 

Je n’ai plus rien à te dire .

Tu m’as fait assez souffrir .

Je préfère t’oublier

Et de mon coeur te chasser .

 

Tu es une femme espiègle .

Ton âme est celle d’un aigle

Qui éprouve de la joie

A se jeter sur sa proie .

 

Tu crois me briser le coeur

Et me causer des douleurs .

Je peux cesser de t’aimer

En toute sérénité .

 

Je me sens déjà guéri

De tes yeux , de ma folie .

Je n’ai plus de sentiments ,

Ni d’amour ni de tourments .

 

Mon coeur s’est vite allégé

D’un rêve souvent brisé :

Le rêve d’un grand amour

Qu’il te vouait pour toujours .

 

                      Sami Chaiban .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s