Pensée du mercredi 15 octobre 2014.


« Ce qui nuit tellement à nos contemporains, c’est cette agitation continuelle, cette fièvre dans laquelle ils vivent, et qui finit par produire des dégâts dans leur organisme physique comme dans leur organisme psychique. De plus en plus on entend des gens se plaindre : « Que je suis fatigué ! » Mais malgré cela ils continuent à courir à droite et à gauche. C’est bien de vouloir être actif, mais pour pouvoir rester actif sans s’épuiser, il faut savoir se détendre. Comment ? En cherchant à rompre ce rythme accéléré qui fait d’eux des machines propulsées par un moteur impossible à maîtriser. Et il existe pour cela des méthodes très simples.
Plusieurs fois par jour, arrêtez-vous au moins une minute, pensez à quelqu’un ou à quelque chose que vous aimez, qui vous apaise, vous inspire, vous donne du courage. Si vous le pouvez aussi, retirez-vous dans une pièce calme, allongez-vous à plat ventre sur un lit ou par terre sur le tapis, les bras et les jambes détendus, et laissez-vous aller comme si vous flottiez sur un océan de lumière, sans bouger, sans penser à rien d’autre qu’à la lumière… Après une ou deux minutes seulement, vous vous relèverez rechargé. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Une pieuvre robotique plus vraie que nature !


 

pieuvre-artificielle-sur-la-plage_w_6001.jpgUne pieuvre robotique plus vraie que nature !

 

La robotique s’inspire souvent de la nature dans le but d’imiter le mode de locomotion animal. Dans cette optique, des chercheurs de l’institut FORTH en Grèce sont parvenus à créer une pieuvre robotique capable de se déplacer dans l’eau comme un vrai céphalopode.

 

En dehors de la ressemblance physique, cette pieuvre artificielle reproduit les mouvements de son homologue animal pour se propulser dans l’eau. Cela est rendu possible grâce à l’ajout d’un manteau en silicone, la membrane qui relie les tentacules entre elles.

Résultat, le robot se déplace deux fois plus vite qu’auparavant. En effet, ce système lui permet de booster ses mouvements tout en augmentant l’efficacité énergétique. En outre, les concepteurs ont travaillé ses aptitudes de sorte qu’il puisse ramper au fond de l’eau ou transporter un objet entre ses tentacules.

 

Entièrement fonctionnel, ce robot poulpe a été testé en laboratoire avant de prendre la mer Égée où il a même été suivi par des petits poissons. À l’avenir, il pourrait être utilisé pour surveiller la vie marine en se fondant de façon naturelle dans son environnement.

pieuvre-artificielle-sur-la-plage_w_6002.jpg

pieuvre-artificielle-sur-la-plage_w_6003.jpg

pieuvre-artificielle-sur-la-plage_w_6004.jpg

robot-pieuvre

Voici la femme au plus grand plateau labial !


 

femme plateau.jpgVoici la femme au plus grand plateau labial !

 

Le mystère des « femmes à plateau » prend une nouvelle dimension avec la découverte, par une équipe de tournage australienne, d’une jeune femme portant un labret identifié comme étant le plus grand du monde.

 

Cette Éthiopienne de 20 ans prénommée Ataye est la femme présentant le plus grand plateau labial jamais recensé à l’heure actuelle. Découverte par hasard au détour d’une visite de la région par un guide local qui avait emmené des cinéastes australiens dans les zones les plus reculées d’Éthiopie, Ataye devance de quatre centimètres l’actuelle détentrice du titre très convoité.

 

Près de 60 cm de lèvre en trois ans

Son labret mesure en effet 59,5 cm de circonférence et 19,5 cm de diamètre, soit le double des plateaux labiaux généralement observés dans les peuplades traditionnelles. Ataye a pourtant commencé la pratique il y a trois ans seulement.

 

Les femmes surmas et mursis (peuples d’Éthiopie mais la tradition existe également au Tchad, en Alaska, au Brésil et au Cameroun) ont coutume de se faire poser un premier plateau à l’adolescence, entre 15 et 18 ans. Pour ce faire, elles se font enlever deux incisives inférieures et selon les cas, l’intérieur de la lèvre peut être déchiré (comme Ataye) pour voir à travers les trous du plateau. Le plateau évolue (grandit) avec « l’expérience » et reflète le statut social de la femme.

 Taille proportionnelle aux richesses

Voués en effet à attirer les hommes, les labrets traduisent la valeur des troupeaux de la famille de la femme, puis de son époux. C’est donc une question d’honneur et de fierté pour beaucoup dans la région et ce depuis 1896 au moins. Sources d’orgueil, les records sont disputés par les adeptes aux quatre coins du monde. Le gouvernement éthiopien a cependant récemment pris des mesures pour restreindre la pratique sur son sol.

 

Très impressionnés par leur découverte, les réalisateurs ont questionné Ataye. La jeune femme, dont le disque est plus large que son visage, ne semble pas affectée par la douleur. « Elle ne voit pas d’inconvénient à vivre affublée d’un tel attirail dans la bouche, elle n’a donc pas mal. À la question de savoir si elle encouragera ses filles à perpétuer la tradition, elle répond uniquement qu’elles pourront choisir elles-mêmes », relatent-ils.

 

Du Coca sur un plateau

Pour parfaire le cliché des cultures qui s’entrechoquent, les cinéastes lui ont fait goûter du Coca-Cola durant l’interview. « Elle s’en est délicatement versé sur la langue et a immédiatement paru extrêmement étonnée. Elle n’avait jamais expérimenté un tel goût », sourient les Australiens.

 Voici-la-femme-au-plus-grand-plateau-labial

Vaison-la-Romaine » Ma Planète


Vaison-la-Romaine : Rue étroite pavée de la cité médiévale (Haute-Ville) avec une maison, des murs en pierre, des plantes et des arbres

Située à 27 km d’Orange, 50 km d’Avignon, 10 km des Dentelles de Montmirail et 10 km du pied du mont Ventoux, Vaison-la-romaine fait partie du « pays Voconce ». Elle est entourée de sept collines couvertes de forêts et de vignes.

La rivière de l’Ouvèze passe dans le village et sépare la Haute Ville de la ville moderne. Sur la rive gauche, adossée à un éperon rocheux, s’étend la Haute-Ville, dont les origines remontent au XIIIème siècle. Le château des Comtes de Toulouse domine la cité.  Sur la rive droite de l’Ouvèze se trouvent deux quartiers : le site de l’ancienne colonie romaine et la partie contemporaine de Vaison. Les fouilles archéologiques ont révélé d’immenses et luxueuses demeures gallo-romaines à l’agencement intérieur très élaboré.

Le chateau des comtes de Toulouse

Plus d’histoire

Objet de fascination depuis toujours, la capitale du Pays Voconces, Vaison-la-Romaine, a inscrit dans ses pierres 2000 ans d’une histoire palpable à chaque coin de rue, dans une balade au travers du temps.

Vaison-la-Romaine : Ruelle en escalier et demeures de la cité médiévale (Haute-Ville)

La région est d’abord habitée par les Ligures qui introduisent le bronze. À la fin du IVème siècle av. J.-C., Vaison devient la capitale d’une tribu celtique, intégrée au sein du peuple des Voconces. Après la conquête romaine (125-118 av. J.-C.), la cité des Voconces compte deux capitales, Luc-en-Diois et Vaison. Les Romains en font l’une des villes les plus riches de la Gaule narbonnaise. Elle fut la patrie de l’historien Trogue Pompée. Les invasions barbares du Vème siècle ruinent la cité.

ruines romaines

Au Moyen âge, la ville est le siège d’un évêché important, puis passe sous la domination du Comte de Toulouse qui fait construire le château qui domine aujourd’hui la ville, sur la rive gauche de l’Ouvèze, et autour duquel s’est édifiée la ville médiévale.

Avec tout le Comtat Venaissin, la ville devint propriété des Papes en 1274 jusqu’à la Révolution.

Le Pont sur l’Ouvèze
La Ville aujourd’hui

Comme de nombreuses communes du Vaucluse, Vaison vit d’une arboriculture fruitière et surtout de la viticulture. Une partie de cette production est frappée des AOC Côtes du Rhône et Côtes du Ventoux.

Le tourisme, grâce à son patrimoine, est une part importante de l’activité de Vaison-la-Romaine. Les sites de fouilles ont permis de mettre au jour de nombreux vestiges. Cependant, l’aspect médiéval du vieux village attire également beaucoup de visiteurs.

les vestiges romains

Le somptueux décor du Mont Ventoux et des célèbres Dentelles de Montmirail est le support d’un tourisme sportif lié à la découverte de la nature.

Il perd son pantalon après un vol dans le métro !


 

Il perd son pantalon après un vol dans le métro.jpgIl perd son pantalon après un vol dans le métro !

 

Un homme qui a réussi à s’emparer du contenu d’une distributrice de billets dans une station de métro de Vancouver a apparemment quitté les lieux avec beaucoup d’argent… mais sans pantalon.

 

Une porte-parole des agents de sécurité des transports en commun de Vancouver, Anne Drennan, a raconté que le pantalon de l’homme s’était coincé dans des fils de métal alors qu’il s’enfuyait à la suite de l’un de ses cinq vols perpétrés dans trois stations de Vancouver et Burnaby au cours du dernier mois.

 

Une vidéo de surveillance montre qu’au moment de l’incident, survenu le 27 août, le pantalon du suspect s’est coincé dans une clôture métallique et que lorsqu’il a tenté de le reprendre, un complice l’a convaincu de quitter les lieux. Ils se sont alors enfuis ensemble.

 

Deux ou trois hommes sont impliqués dans les vols, selon Mme Drennan. En plus des pantalons, les suspects portaient des vêtements sombres et des bandeaux, des chapeaux et des capuchons pour cacher leur visage. Ils ont utilisé des barres à clous et des tournevis pour commettre leurs crimes.

 

Lors d’un incident, les suspects ont utilisé un Jeep Cherokee volé, récupéré par la suite par les autorités, a indiqué Mme Drennan.

 

Les voleurs ont jusqu’ici réussi à s’emparer de 2000 $, et les dommages aux machines sont évalués à 7000 $.

 

il-perd-son-pantalon-apres-un-vol-dans-le-metro

Un agent de police aspergé par une bombe à purin !


 

Un agent de police aspergé par une bombe à purin.jpgUn agent de police aspergé par une bombe à purin !

 

Alors qu’il se rendait sur le bord de la route nationale où il a l’habitude de contrôler les excès de vitesse, hier en fin d’après-midi, un agent de police autrichien a été complètement aspergé de matières fécales suite à l’explosion d’une « bombe à lisier », dans la commune de Stall.

 

C’est un véritable piège que l’on a tendu à cet agent de police autrichien, coutumier de cette route nationale. En effet, il ne s’agit pas là d’un accident mais bel et bien d’une agression.

 

Un piège bien ficelé

Les premiers éléments de l’enquête montrent que la machine était constituée d’une charge explosive, d’un seau rempli de lisier, c’est-à-dire un mélange de déjections d’animaux d’élevage et d’eau, et d’un détonateur relié à une cordelette tendue au travers du chemin d’accès.

 

Des risques non-négligeables

Si, par chance, le policier n’a pas été blessé, le piège aurait pu s’avérer dangereux dans d’autres situations. « On n’ose imaginer ce qui aurait pu se passer si l’agent s’était trouvé plus près, ou si un enfant avait déclenché l’explosion », confie à l’AFP, Rainer Dionisio, un porte-parole. De fait, une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver l’auteur de cette mauvaise farce. 

 

un-agent-de-police-asperge-par-une-bombe-purin

Valérie Trierweiler dévoile les raisons qui l’ont poussée à écrire son livre


Publié par La rédaction le Jeudi 02 Octobre 2014 : 16h51

Valérie Trierweiler dévoile les raisons qui l’ont poussée à écrire son livre

Près d’un mois après la sortie du « Merci pour ce moment », l’ex-compagne du président François Hollande explique enfin pourquoi elle a voulu écrire ce livre-bombe.

PUBLICITÉ

 

Il y a bientôt un mois Merci pour ce moment sortait en librairie, provoquant un véritable raz-de-marée dans le milieu de l’édition. En seulement deux jours les stocks ont été épuisés et Valérie Trierweiler s’est rapidement retrouvée millionnaire. Le Figaro estime à 1,3 million d’euros la somme qu’elle va empocher avec ce livre.

« L’écriture m’a aidée à surmonter le passé »

Vengeance d’une femme trompée et humiliée par l’homme qu’elle aimait, voilà à quoi ce sont jusqu’à présent résumées les prétendues raisons pour lesquelles l’ex-Première dame a voulu écrire cet ouvrage. Oui, mais pas que, a-t-elle en substance répondu cette semaine dans les colonnes de Paris Match. Au magazine qui l’emploie depuis 1989, la journaliste a en effet expliqué avoir voulu écrire, avant tout, pour elle-même.  Pour se libérer de cette affaire qui l’a empoisonnée au cours de ces derniers mois. « L’écriture m’a aidée à surmonter le passé », a confié celle qui n’a jamais vraiment commenté la sortie de son livre, préférant fuir à l’étranger pour réaliser des reportages. « J’aurai 50 ans dans quelques mois. J’ai vécu des choses pas banales. J’aborde une autre période de ma vie, plus sereine, j’espère. L’écriture m’a aidée à surmonter le passé et je suis heureuse de l’avoir fait », a-t-elle aussi raconté.

« Un dirigeant ne voit pas la réalité »

Alors que François Hollande et son entourage sont montés au créneau pour dénoncer certains passages incisifs de Merci pour ce moment qu’ils assurent mensongers, Valérie Trierweiler a également profité de son interview pour remettre les points sur les « i ». « Le seul reproche que je n’accepte pas, c’est celui du manque de sincérité. Et je n’accepte pas les accusations de mensonges », a-t-elle lâché. Et celle-ci d’ajouter, dans une pique à peine dissimulée à l’égard de celui qu’elle accuse de surnommer les pauvres « les sans-dents » : « La politique isole de tout et de tous. Un dirigeant ne voit pas la réalité ».

Valérie Trierweiler a par ailleurs indiqué comment l’humanitaire l’aidait également à surmonter l’épreuve de sa rupture avec le chef de l’Etat. « Personne ne me reconnaît au fin fond d’un village de Madagascar ou dans un quartier défavorisé au bout du monde », a-t-elle déclaré avant de conclure : « C’est sans doute la meilleure façon de passer à autre chose, de tourner la page. Et d’être enfin moi-même, libérée du passé ».

Carlton met toujours le feu !


 

carlton.jpgCarlton met toujours le feu !

 

Alfonso Ribeiro, alias Carlton dans « Le Prince de Bel-Air », est actuellement candidat de « Danse avec les stars » version US. Il n’a rien perdu de ses talents de danseur, ni de son énergie.

La 19e édition de « Danse avec les stars » outre-Atlantique est marquée par la présence d’Alfonso Ribeiro.

 

Celui qui brillait jadis par ses danses inimitables aux côtés de Will Smith dans la série « Le Prince de Bel-Air » (voir sous l’article) fait un véritable carton aux Etats-Unis.

 

Sur TF1 ce samedi 27 septembre

Bien guidé par sa partenaire Witney, Alfonso Ribeiro fait clairement monter d’un cran l’émission.

En France, « Danse avec les stars » débutera ce samedi sur TF1 avec notamment Anthony Kavanagh, Ophélie Winter, Elisa Tovati, Nathalie Péchalat et Miguel Angel Munoz. 

Carlton-met-toujours-le-feu

Des objets connectés pour surveiller la grossesse


Ajouté le 10/11/2014 12:20:16 par Indiana2

Une start-up de San Francisco a imaginé une gamme de nouveaux produits permettant aux femmes enceintes de suivre le poids et d’écouter le cœur de leur bébé entre leurs visites chez le gynécologue.

Des objets connectés pour surveiller la grossesse

On peut écouter et enregistrer le cœur de son bébé avec le moniteur Shell de Bellabeat et même lui faire entendre une musique douce.

 

Dans le sillage d’applications visant à aider les femmes à suivre leur grossesse, une petite entreprise, Bellabeat, propose une série de gadgets assez innovants pour relier la mère à son enfant à venir.

Écouter ses battements de cœur

Le moniteur Bellabeat Shell permet aux mères de jouer de la musique douce à leur bébé in utero et de suivre ses réactions. Grâce à cet appareil, on peut aussi écouter ses battements cardiaques et les partager avec ses proches.

Des objets connectés pour surveiller la grossesse

Les enregistrements des battements de cœur d’un enfant à naître peuvent être envoyés à toute la famille…

Gestion du stress

Bellabeat Leaf est un appareil de suivi d’activité et de santé adapté à la grossesse. Ressemblant à un simple pendentif en forme de feuille, il est censé permettre de gérer son stress en dispensant des conseils en fonction de ses résultats.

Suivre le poids de son petit avant qu’il ne soit né

La Bellabeat Balance enregistre le poids de la mère avant, pendant et après la grossesse. Elle peut ainsi dissocier le poids de la mère de celui de son fœtus. Après la naissance, elle peut être utilisée comme un pèse-bébé, la mère s’installant sur la balance sans puis avec l’enfant dans les bras. Elle est recouverte de bois et envoie directement les informations de poids à une application spécifique. Elle produit aussi une frise chronologique sur laquelle les femmes enceintes peuvent suivre leur prise de poids et celle de leur bébé.

Rions un peu elle est extra


Rions un peu.. elle est extra!

Ajouté le 10/12/2014 09:59:20 par shannina

Un curé qui a besoin d’argent pour sa paroisse s’inscrit à un jeu télévisé. C’est un peu surprenant, mais Jean-Pierre Foucault en a vu d’autres et il commence :

– « Alors, première question, Monsieur l’Abbé, pour 1 000 EUR : à quoi vous fait penser le chiffre 22″ ? 
– à l’expression « 22, v’là les flics » !
 – « C’est votre dernier mot ? »
– « Oui, Jean-Pierre, c’est mon dernier mot »
– « Très bonne réponse, Monsieur l’Abbé ! »
– « On continue pour 5 000 EUR ?
–  » Oui ! »
– « À quoi vous fait penser le chiffre 33 » ? -« A une visite chez le médecin, lorsqu’il demande au patient : Dites 33 » – « C’est votre dernier mot ? » – « Oui, Jean-Pierre, c’est mon dernier mot » 
– « Encore une bonne réponse, Monsieur l’Abbé » ! – « Bien ! Alors pour vingt mille 20 000 EUR, un peu plus compliqué : à quoi vous fait penser le chiffre 69 » ?

Les sourires fleurissent dans le public, qui imagine l’embarras du candidat curé. Au bout d’un moment, le prêtre semble abandonner et annonce :

 

– « Là, je donne ma langue au chat ! »

 

Tonnerre d’applaudissements des spectateurs et félicitations de l’animateur :

 

– « Excellent, Monsieur l’Abbé ! Excellent ! Votre expression est pudique, mais tout le monde aura compris » !

 

–  » On continue pour 50 000 EUR» ? – « Oui ! «  – « Alors là, je dois dire que vous avez de la chance : nous sommes dans votre domaine ! La question est en effet la suivante :qu’a dit Ève en se voyant pour la première fois dans la glace » ?

 

Cette fois-ci encore, notre brave curé se creuse la cervelle, il se récite mentalement toute la Genèse, mais sur ce point précis, rien ! Finalement, il avoue : > 

 

– « Alors là, j’ai vraiment un trou… »
De nouveau, les applaudissements de la foule font trembler le studio d’enregistrement et l’animateur en sautille d’excitation :

 

– « Magnifique, mon Père : c’est la bonne réponse. Que fait-on après cet exploit ? On tente les 100 000 EUR » ?

 

Le curé ne comprend pas très bien comment il a pu donner la bonne réponse sans la connaître, mais, admettant que les voies du Seigneur sont impénétrables même à la télévision, il décide de continuer :

 

– « C’est pour les œuvres de la paroisse, donc, oui, je continue ! »

 

L’animateur exulte. Le public aussi. La tension est à son comble.

 

– « Et qu’a dit Adam en se voyant pour la première fois dans une glace » ?

 

Le pauvre curé qui ne savait même pas qu’il y avait un miroir dans le jardin d’Eden, réalise que les questions du jeu sont bien plus difficiles que ce qu’il avait imaginé :

 

– « Oh ! Franchement, je ne pensais pas que cela deviendrait si dur » !

 

La foule est carrément debout et scande « Le million ! Le million ! »

 

–  » Excellentissime ! » dit le maître du jeu. « Alors, tenterons-nous le million » ?

 

Le curé n’a toujours pas compris pourquoi on lui dit qu’il a bien répondu, mais conclut que c’est Dieu qui l’aide. Du coup, en pensant à tout ce qu’il pourra faire avec un million, il décide de continuer !

 

– L’animateur : – « Alors, qu’a dit Adam quand il a su qu’Ève était enceinte » ?

 

Après un long silence, catastrophé d’avoir tout perdu, le curé a tout de même la force de répondre :

 

« Mon   Dieu, je savais que j’aurais dû me retirer plus tôt » !

 

 

 

« Bingoooooooooooooo ! »    

 

 
View : 33