Pensée du mardi 30 septembre 2014.


« Comme les pierres, les plantes, les animaux, l’être humain fait partie de l’univers. Mais, en tant qu’être pensant, il a un rôle particulier à y jouer : il doit participer à la construction de cet édifice qu’est la vie collective. À celui qui travaille seulement pour lui-même, rien ne peut advenir de bon. Quelqu’un dira : « Mais comment ? C’est en travaillant pour moi que je gagne quelque chose ! » Non, car ce « moi » auquel il consacre tous ses efforts, ce moi égoïste, séparé des autres, est un gouffre, et en se concentrant sur ses seuls intérêts, il jette sans s’en rendre compte toutes ses richesses dans ce gouffre. Tandis qu’il croit gagner, en réalité il perd.
Rares sont les humains qui ont conscience de tout ce qu’ils pourraient acquérir en travaillant pour la collectivité ; et par « collectivité », il ne faut pas entendre uniquement la collectivité humaine, mais toutes les créatures dans l’univers, jusqu’à Dieu Lui-même. Pour me faire comprendre même des matérialistes les plus endurcis, je dirai que cette collectivité cosmique, cette immensité pour laquelle nous devons travailler, est comparable à une banque dans laquelle on place des capitaux : tout ce que nous faisons pour elle nous reviendra un jour amplifié. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

OVNI de Portsmouth : ce que c’était vraiment !


 

ovni_portsmouth_0.jpgOVNI de Portsmouth : ce que c’était vraiment !

 

L’affaire passionnait la Grande-Bretagne et tous les spécialistes d’ufologie, mais « l’OVNI de Portsmouth », qui avait alimenté toutes les spéculations, n’est en fait qu’un hoax habilement monté.

 

Le canular était particulièrement bien pensé. Laisser croire que le mystérieux phénomèneobservé dans le ciel de Portsmouth était d’origine naturelle – un nuage lenticulaire – avant d’invalider cette hypothèse grâce à l’analyse d’un météorologue.

Cette première approche rationnelle écartée, la seconde, envisageant l’irrationnel, devenait bien plus crédible. Malheureusement pour ceux qui espèrent détenir un jour la preuve tangible d’une vie et d’une intelligence extra-terrestres, l’OVNI de Portsmouth n’en était pas un.

 

Echo international

Tout avait été monté par un certain Joshua Hibberd afin de faire la promotion d’un festival de films de science-fiction et de fantasy. Dix complices mobilisés ont pris simultanément des photos du même coin de ciel depuis différents endroits de la ville. Puis, à l’aide d’un logiciel de retouche d’images, l' »OVNI » a été rajouté sur ces clichés.

Distillés presque en même temps sur les réseaux sociaux, ils n’ont pas manqué de déclencher immédiatement un buzz très efficace en Inde, au Canada, à Singapour et même en France puisque Direct Matin s’en était fait l’écho. Bien joué !

 

ovni-de-portsmouth-ce-que-cetait-vraiment

Il vivait dans 40 ans de détritus


 

déchets.jpgIl vivait dans 40 ans de détritus

 

Les autorités de Cleethorpes en Grande-Bretagne ont découvert une maison infestée de rats et de 144 tonnes de détritus amassés sur 40 ans par une personne âgée qui n’avait jamais rien laissé transparaître.

 

Il aura fallu un mois à l’équipe de six nettoyeurs dépêchés sur place pour déblayer les 144 tonnes de détritus en décomposition. Averties par des voisins qui s’inquiétaient après avoir remarqué des rats pénétrer dans la maison, les autorités communales ont envoyé du personnel en repérage. 

Rats et pièces remplies jusqu’aux plafonds
Le propriétaire des lieux, qui sortait toujours de chez lui très soigné, n’avait jamais laissé transparaître un quelconque manque d’hygiène. Pourtant, derrière les portes de sa maison cachée des regards indiscrets par de grandes haies, les agents communaux ont découvert l’inimaginable. Une odeur de putréfaction insupportable, un sol jonché de restes alimentaires et de déchets de toutes sortes en décomposition, des pièces infestées de rats visibles ici.

Les services de nettoyage ont passé tout le mois d’août à retirer ce qu’ils estiment être l’équivalent de quarante ans de déchets ménagers entassés sur place, remplissant des containers de 144 tonnes de saletés (le poids moyen d’une baleine bleue). La décomposition de ces pièces poubelles dégageait une chaleur insupportable, ont décrit les personnes chargées d’assainir la propriété.

déchets 2.jpg


Les murs et les fondations de la maison ont largement pâti de ce laisser-aller. Certaines pièces étaient envahies jusqu’au plafond, endommageant et pourrissant la structure de l’habitation. La salle de bain, inutilisable, est dans un état innommable, les couloirs étaient quant à eux impraticables. À l’extérieur, trois véhicules étaient enfouis sous de hautes herbes, le jardin étant à peine plus entretenu que l’intérieur du domicile du vieil homme.

dechets 1.jpg


Dizaines de chats !
Dans le voisinage qui n’avait rien suspecté de tel, c’est la stupéfaction et l’effroi. Tous connaissaient l’habitant âgé, lequel semblait vivre tout à fait normalement bien qu’à l’abri des regards indiscrets. Une dératisation a été entreprise et les voisins du pensionné ont déjà moins de nuisances. La commune doit désormais trouver une solution pour les nombreux chats appartenant au retraité. Ceux-ci seront confiés temporairement à des familles d’accueil en attendant de retrouver leur propriétaire. Les autorités estiment en effet que les animaux n’ont pas été maltraités malgré l’hygiène déplorable dans laquelle ils vivaient. Nourris correctement et quotidiennement, ils n’auraient en effet manqué de rien. La petite ville n’a pas donné de précisions sur les circonstances financières et pyschologiques qui ont poussé le citoyen à délaisser son habitation de la sorte.

 

Il-vivait-dans-40-ans-de-detritus

Zaya, la fillette de deux ans qui fait craquer le net !


 

Zaya, la fillette de deux ans qui fait craquer le net.jpgZaya, la fillette de deux ans qui fait craquer le net !

 

VIDÉO À deux ans à peine, Zaya a déjà tout d’une grande. Les talents de danseuse de la fillette ne laissent d’ailleurs personne indifférent.

C’est sur le tube de Sia, « Chandelier », que la petite s’est déhanchée de la sorte. Une chorégraphie incroyable qu’elle maîtrise parfaitement et qui en a fait craquer plus d’un.

 

La vidéo publiée sur la plateforme de partage YouTube, a déjà été visionnée plus d’1,2 million de fois. 

Zaya-la-fillette-de-deux-ans-qui-fait-craquer-le-net

Il se bat pour faire publier cette photo


 

Il se bat pour faire publier cette photo.jpgIl se bat pour faire publier cette photo

 

Un étudiant, Draven Rodriguez, aimerait que son chat et lui figurent dans le yearbook de son école. Le jeune homme a lancé une pétition en ligne, espérant ainsi que l’établissement scolaire accepte de l’intégrer au livre destiné aux étudiants.

 

Le livre de fin d’année est un incontournable pour les étudiants américains. Le bouquin compile les photos et informations concernant les étudiants rhétoriciens de l’année scolaire. 

Draven Rodriguez, un jeune étudiant, a décidé d’envoyer une photo décalée (et un brin kitsch) à l’établissement scolaire. Il pose avec son chat dans un décor de lasers devant l’objectif de Vincent Giordano. 

Pour parvenir à ses fins, il a lancé une pétition en ligne et ainsi fait le buzz. L’établissement scolaire devrait lui faire savoir prochainement si la photo sera publiée ou pas dans le livre, en tant que « photo de présentation » de l’étudiant déterminé.

 

Il se bat pour faire publier cette photo.jpg

Il-se-bat-pour-faire-publier-cette-photo

Des photos du tournage de Star Wars VII prises par accident !


Des photos du tournage de Star Wars VII prises par accident.jpg

Des photos du tournage de Star Wars VII prises par accident !

 

Matthew Myatt n’en revient toujours pas. Alors qu’il effectuait un vol de routine pour le compte d’une école d’aviation du sud de l’Angleterre, ce pilote fan de Star Wars a pris sans le savoir des clichés du tournage du septième épisode de la saga.

Ce n’est qu’une fois rentré chez lui que Myatt a réalisé ce qu’il tenait dans les mains: des photos de deux maquettes de vaisseaux, et non les moins célèbres, puisqu’il s’agit du Millenium Falcon, l’appareil de Han Solo (Harrison Ford) et d’un X-Wing.

 

Après avoir célébré son incroyable coup de chance par quelques sauts de joie avec son fils (également fan de Star Wars), Matthew Myatt a transmis les photos à la BBC. Les images ont très vite largement circulé sur la toile et ravi les fans de la série. En effet, celles-ci confirment la présence des deux vaisseaux emblématiques dans ce septième épisode actuellement en tournage au Royaume-Uni.

 

Disney, propriétaire de Lucasfilm depuis fin 2012, n’a pas souhaité faire de commentaires sur ces photos. La sortie du film est attendue pour décembre 2015. Les trois protagonistes du premier volet – Luke Skywalker (Mark Hamill), la princesse Leia (Carrie Fisher) et Han Solo (Harrison Ford) seront présents dans le film, selon la BBC.

 

Des photos du tournage de Star Wars VII prises par accident.jpg

Des-photos-du-tournage-de-Star-Wars-VII-prises-par-accident

Et sinon, on en est où de la VIème République ?


Publié par Romain Herreros le Vendredi 12 Septembre 2014 : 15h22

Et sinon, on en est où de la VIème République ?

C’est un débat vieux de plusieurs décennies mais remis au goût du jour par le déficit de confiance dont souffre le gouvernement. Mais alors, qu’en est-il ?

PUBLICITÉ

« Crise de régime », « dissolution », « isolement du chef de l’Etat »… Ces jours-ci, l’étroite marge de manœuvre de François Hollande dans sa capacité à réformer le pays s’expliquerait tant par les choix politiques du président que dans le mode de fonctionnement de la Vème République.

Ainsi, le contexte actuel met en lumière ce concept qui compte de nombreux adeptes. Cécile Duflot n’a-t-elle pas récemment enjoint le chef d’État à organiser un référendum pour le passage à une VIème République ? Planet.fr revient sur cette idée vieille de plusieurs décennies

La critique de la « monarchie républicaine »

Depuis les années soixante, la Vème République est contestée. Dans Le Coup d’État permanent (1964), François Mitterrand critiquait déjà le régime institutionnel créé par le général De Gaulle. La toute puissance régalienne confiée au président de la République cristallisait alors l’ensemble des critiques.

En 1974 déjà, Michèle Cotta publiait un ouvrage intitulé Sixième République pointant la stature du chef de l’Etat. À cette époque, on s’est alors rendu compte que la « Vème » a été taillée sur mesure par Michel Debré pour le général De Gaulle.

Les premières critiques portent ainsi sur les airs de « monarchie républicaine » de ce régime qui permet par exemple de faire passer en force un texte à l’Assemblée grâce à l’article 49-3 permettant au président, comme le qualifie le constitutionnaliste Bastien François, de s’abriter dans une « tour d’ivoire présidentielle« .

Mais si beaucoup s’accordent sur la nécessité de changer cette Constitution qui a été modifiée à 24 reprises depuis sa création, tous les militants pour une VIème République ne le sont pas pour les mêmes raisons.

Simone Veil, Arnaud Montebourg, Jean-Marie Le Pen…

Dans les années 1990, c’est Simone Veil qui s’interroge à droite sur la modernité de ce régime. Partisane d’une rupture avec la Vème République, elle milite pour le passage à une VIème qui s’inspirerait de la Constitution américaine (comprendre : sans Premier-ministre).

Si l’on se bat du côté du Front National des années 1990 pour un changement de régime, c’est surtout pour promouvoir la représentativité proportionnelle intégrale à l’Assemblée nationale et dénoncer une Vème République jugée conservatrice.

À gauche en revanche les motifs sont tout autres. Dès 1992 des personnes comme Julien Dray ou Jean-Luc Mélenchon (à l’époque membre du PS) militent pour une VIème République plus sociale censée revenir sur le caractère « intouchable » du président, renforcer le pouvoir de l’Assemblée et revoir (ou supprimer) les attributions du Sénat. Cette initiative sera poursuivie avec la création en 2002 de la « Convention pour la VIème République » créée par un certain… Arnaud Montebourg.

La VIème République aujourd’hui

Aujourd’hui, cette notion est partagée par les écologistes et les membres du Front du Gauche. A ce propos, Jean-Luc-Mélenchon avait appelé à manifester à la Bastille en mars 2013 « contre l’austérité et pour la VIe République« .

Chez les Verts, Eva Joly ou encore Cécile Duflot ont appelé François Hollande à se diriger vers l’instauration d’un nouveau régime. Lundi 9 novembre, l’ancienne ministre du logement a par ailleurs invité le président à consulter le peuple par référendum sur cette question.

Parmi les leitmotivs de ses partisans, la VIème République devrait comprendre les modifications suivantes : la fin de l’impunité présidentielle, de réelles garanties concernant la transparence de la vie publique, un renforcement du pouvoir du gouvernement, la mise en place d’un régime parlementaire, la fin du cumul des mandats ou encore l’introduction d’une dose de proportionnelle.

Les détracteurs de cette mutation profonde, à l’image d’Eric Zemmour, plaident contre ce concept en affirmant que cela constituerait un retour à la IVème République considérée comme « ingouvernable ». Or, la comparaison ne prend ni en compte la remise en cause de l’impunité présidentielle, ni la fin du cumul des mandats, ni le renfort des exigences de transparence de la vie publique.

Publié par Romain Herreros le Vendredi 12 Septembre 2014 : 15h22

Tourisme 100% halal : "Des séjours adaptés à tous les vacanciers, musulmans ou non"


Publié par Anaïs Korkut le Jeudi 11 Septembre 2014 : 14h21

Tourisme 100% halal : "Des séjours adaptés à tous les vacanciers, musulmans ou non"

Depuis une dizaine d’années, une nouvelle façon de voyager s’est développée : le tourisme 100% Halal. Parmi les leaders mondiaux qui surfent actuellement sur cette vague, HalalBooking nous explique ce concept novateur qui séduit de plus en plus de vacanciers à travers le monde.

 

Planet : En quoi vos voyages sont-ils différents de ceux proposés par les autres centrales de réservations ?

Laurence Dubois, salariée de HalalBooking : « Le site a été créé en 2009 par un groupe de musulmans professionnels du tourisme. Leur objectif : proposer des vacances dans le respect de l’éthique musulmane. En d’autres termes, des séjours touristiques familiaux dans le respect de l’islam. Concrètement, les hôtels et les villas proposées ont des piscines, des spas et des espaces de loisirs distincts pour les femmes et pour les familles. Certains hôtels-clubs disposent de plages privées réservées uniquement aux femmes et d’autres ont des plages mixtes pour les familles avec un code vestimentaire islamique. Tous les programmes de divertissement proposés aux familles préservent par ailleurs les valeurs et la pudeur des musulmans, tandis que les cafés et les restaurants des établissements servent de la nourriture halal et des boissons non alcoolisées. Dans les villas privées, les clients peuvent également commander des packs d’épicerie halal à l’avance.

Planet : Quels sont les pays dans lesquels vous proposez ce type de voyages ?

Laurence Dubois : Actuellement, nous proposons des séjours en Turquie, en Afrique du Nord, dans la Péninsule arabe, à Malte, en Bosnie et en Malaisie. Nous travaillons par ailleurs sur le développement de nouvelles destinations dans des pays européens.

Planet : D’où viennent vos clients ?

Laurence Dubois : Aujourd’hui HalalBooking recense près de 60 000 clients venant de 75 pays. De plus en plus de familles musulmanes optent pour des vacances alliant loisirs et divertissements tout en étant en accord avec leurs croyances et leurs pratiques. La Turquie en est d’ailleurs un très bon exemple : au cours de ces dernières années, le nombre de complexes 100% halal implantés sur ses côtes a considérablement augmenté. On en trouve aujourd’hui entre 40 et 50 contre une petite dizaine il y a dix ans. Et cette croissance devrait se poursuivre en Turquie et dans plusieurs autres pays. Le marché mondial du tourisme halal est en augmentation rapide. Il est actuellement estimé à 160 milliards de dollars (plus de 120 milliards d’euros, ndlr) et selon les prévisions, la demande devrait augmenter d’au moins 10% par an sur les 5 à 10 prochaines années…

Planet : En regroupant les touristes en fonction de leur religion, ne craignez-vous pas de les stigmatiser ?

Laurence Dubois : Nos séjours sont certes, adaptés aux familles musulmanes mais ce ne sont pas des vacances religieuses. Ils sont donc adaptés à tous ceux qui recherchent des vacances familiales sûres, musulmans ou non. Les hôtels halal offrent simplement des services qui les rendent plus adaptés aux personnes qui pratiquent cette religion. Plusieurs hôtels avec qui nous travaillons ont d’ailleurs un nombre significatif de clients qui ne sont pas de cette confession sans que cela pose de problème. Ces derniers doivent cependant respecter les consignes de l’établissement pour ne pas enfreindre l’éthique musulmane ».

Publié par Anaïs Korkut le Jeudi 11 Septembre 2014 : 14h21

Moutarde


Moutarde : Intérêt nutritionnel

Riche en protéines : la moutarde apporte peu d’énergie (165cal pour 100g), pauvre en glucides, sucres et amidon (2,3 g), mais est riche en protéines (7,08 g), qui fabriquent les structures cellulaires de l’organisme. Ce condiment est plutôt salé : 2 360mg de sodium soit l’équivalent de 6g de sel/100g, et contient des lipides et corps gras.

Un bon antioxydant : la moutarde est riche en minéraux : magnésium, potassium, manganèse, fer, phosphore, cuivre, sélénium, calcium, zinc et iode. Elle apporte entre 10 et 35% de la quantité journalière nécessaire. La moutarde contient des vitamines E – qui ont un rôle antioxydant, luttent contre le vieillissement et stimulent le système immunitaire – et de la vitamine C à hauteur de 38mg/100g, soit le tiers de la quantité journalière nécessaire à un adulte. La vitamine C joue le même rôle que la vitamine E et elle permet à l’organisme d’assimiler le fer des aliments.

Moutarde : Son histoire

La variété Brassica juncea, brune, est issue d’Inde et de Chine ; celle appelée Brassica hirta, jaune ou blanche, provient d’Asie centrale ; et la troisième variété, Brassica nigra, noire, trouverait son origine dans le Bassin méditerranéen. Le condiment a été inventé par les Romains qui en faisaient une préparation proche de la moutarde actuelle. Le mot « moutarde » apparaît dans la langue française au XIIIe siècle. Les moutardes fines et aromatiques sont créées en France dès le La variété Brassica juncea, brune, est issue d’Inde et de Chine ; celle appelée Brassica hirta, jaune ou blanche, provient d’Asie centrale ; et la troisième variété, Brassica nigra, noire, trouverait son origine dans le Bassin méditerranéen. Le condiment a été inventé par les Romains qui en faisaient une préparation proche de la moutarde actuelle. Le mot « moutarde » apparaît dans la langue française au xiiie siècle.

Les moutardes fines et aromatiques sont créées en France dès le XVIIe siècle.

Famille

On tire le condiment de la moutarde qui est un légume crucifère.

Moutarde : Sa production

Le condiment est réalisé à partir de la graine de la plante. La moutarde est fabriquée dans le monde entier, en France également, en particulier dans les régions de Meaux et de Dijon. Depuis l’Antiquité, la moutarde est utilisée pour accompagner les plats de viande et entre dans la composition des mayonnaises et vinaigrettes. De nombreuses recettes de cuisine font appel à ce condiment.

Saison

La moutarde est une plante qui peut être semée dès le début du printemps. La récolte s’effectue au bout de 90 jours. On trouve le condiment toute l’année.

Conseils d’achats et d’utilisation

La moutarde contient de la vitamine K, vitamine utile à la coagulation sanguine. Toute personne sous anticoagulants devrait par conséquent aborder la question de sa consommation de moutarde avec un médecin.

Publié par La rédaction le Mardi 12 Février 2013 : 13h58

Le vampire


 

Le bijou qui la fera pleurer !

Idée cadeaux récoltez vos oignons !

 

Le bijou qui la ferra pleurer ! Idée cadeaux récoltez vos ognons !

Par un soir de pleine lune, un homme traverse un bois pour rentrer chez lui. Au beau milieu du trajet, il tombe nez à nez avec un vampire qui lui dit d’une voix sinistre: « T’as de la chance, ce soir, je suis de bonne humeur… Je vais te laisser choisir. Soit je te mords, soit je t’enfile ! »

Le type opte pour la seconde proposition. Mais, au bout d’un moment, le vampire finit par s’énerver et lance : « Tu pourrais y mettre un peu du tien ! »

Le type répond: « Ben oui, mais mets toi à ma place, je ne suis pas un pédé ! »

 

Et l’autre : « Pourquoi, tu crois vraiment que je suis un vampire ? »

Pensée du lundi 29 septembre 2014.


« Du point de vue de la Science initiatique, l’artiste véritable est celui qui aspire à ce que la beauté et l’harmonie de la création passent à travers lui, se reflètent à travers lui. Le véritable travail de création est donc le travail spirituel ; en cherchant à projeter sa pensée le plus haut possible, le spiritualiste découvre peu à peu un ordre, une structure, il capte des particules de lumière qui entreront dans la matière de ses corps psychiques et de son corps physique aussi.
Sachez donc que, même si la nature ne vous a pas favorisé par des dons artistiques, intérieurement toutes les possibilités vous sont données pour trouver en vous la matière des plus belles créations. Dans le monde psychique vous pouvez être musicien, poète, architecte, sculpteur. Tous les arts sont compris dans le travail du spiritualiste. Même la danse. Si vous y mettez de l’attention et les accompagnez d’une pensée, une démarche et des gestes simples, sobres, s’imprègnent d’une souplesse, d’une grâce qui s’apparentent à la danse, et vous vous sentez léger, en harmonie avec toutes les créatures qui peuplent l’univers. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Un patron de 18 ans qui voit grand !


 

Un patron de 18 ans qui voit grand.jpgUn patron de 18 ans qui voit grand !

 

Harris Aslam a beau avoir quitté l’école à 13 ans, rien ne lui fera perdre du temps dans son ascension sociale.

 

Agé d’à peine 18 ans, il est candidat à la succession du PDG d’un groupe alimentaire britannique, Nisa Retail, dont le chiffre d’affaires annuel pèse près de 2 milliards d’euros. Harris estime avoir de bonnes chances.

 

Passionné par le jeu Monopoly, il voue sa vie au business. « Ma jeunesse n’est pas un frein pour diriger une compagnie et j’ai déjà une vision claire de ce que  je veux que notre affaire soit dans cinq ans », affirme-t-il.

 

Il faut dire que le jeune homme n’en est pas à ses débuts. Depuis ses 15 ans, il a repris la boutique franchisée gérée par sa famille, puis dirigé trois autres magasins de Nisa Retail et envisage cette année d’en racheter cinq autres. A 16 ans, il prenait déjà part aux réunions portant sur les résultats de ce groupe et donnait son avis sur des investissements, selon le Daily Mail.

 

Reste toutefois à Harris Aslam de convaincre les actionnaires de croire en sa courte expérience. L’actuel PDG, Neil Turton, part après avoir tenu les rennes du groupe durant vingt-trois ans.

 

un-patron-de-18-ans-qui-voit-grand

50 ans après, Barbra Streisand est toujours au top !


 

50 ans après, Barbra Streisand est toujours au top.jpg50 ans après, Barbra Streisand est toujours au top !

 

Les plus jeunes peuvent en prendre de la graine : « Partners », le nouvel album de Barbra Streisand, 72 ans et 50 ans de carrière, a pris mercredi la tête des meilleures ventes du Billboard 200 dès sa sortie.

« Partners » est le dixième album numéro Un de la chanteuse, compositrice, actrice et metteur en scène aux deux Oscars et huit Grammy, indique le magazine de l’industrie musicale sur son site http://www.billboard.com.

 

Il sort 50 ans après le premier album, « People », alors également en tête du classement, dans une carrière qui compte 34 albums studio et des numéros Un au hit-parade au cours de chaque décennie depuis les années 1960. Prendre immédiatement la tête du classement est devenu courant pour des vedettes comme Lady Gaga, Katy Perry ou Taylor Swift mais les sorties de leurs albums font toujours l’objet de campagnes massives de communication.

 

« Partners » rassemble des duos avec des partenaires tels que Stevie Wonder, Billy Joel, Blake Shelton, le fils de la chanteuse Jason Gould et, d’outre-tombe, Elvis Presley. 

50-ans-apres-Barbra-Streisand-est-toujours-au-top

Le clown culbuto


22 SEPTEMBRE 2014 BY SANDRINE 3 COMMENTS

Toujours debout !

« Ne me jugez pas sur mes succès. Jugez-moi sur le nombre de fois où je suis tombé et où je me suis relevé. » – Nelson Mandela

Qu’est-ce qui fait que certaines personnes semblent traverser avec plus de facilité que les autres les épreuves de la vie ? Qu’est-ce qui leur donne la force de se relever encore et toujours, malgré la violence de ce qu’elles traversent ? Quelles sont les clés de leur réussite ?

Arthur et sa maman font des courses dans une grande surface.

Le petit garçon, qui à l’habitude d’accompagner sa maman dans ce magasin, se précipite dans le rayon des jouets.

Sa maman le laisse quelques instants sans le quitter des yeux, le temps de regarder les articles en tête de gondole !

Le regard du petit garçon est rapidement attiré par un jouet qu’il n’avait jamais vu jusque là… Un clown culbuto !  Vous savez, ces petits personnages dont la base arrondie est lestée de sorte que, même si le jouet est frappé ou renversé, il se redresse toujours et revient à la verticale en oscillant.

Prénom

Email:

Arthur est intrigué, il pousse le clown doucement, celui-ci, déstabilisé, pivote légèrement sur lui-même puis, reprend rapidement sa position de départ.

Arthur le pousse plus fort, le jouet oscille de plus belle mais après quelques temps, reprend à nouveau sa position initiale.

Etonné, l’enfant le pousse de toutes ses forces… Le clown tombe violemment au sol, se redresse, oscille, tangue, tourne sur lui-même et … reprend peu à peu sa position habituelle.

Sa maman, qui n’avait rien perdu de la scène, vient près de lui. Elle voit le regard rempli d’étonnement de son fils.

Elle lui demande – D’après toi, pourquoi est-ce que ce clown se relève toujours, même quand tu le frappes de toutes tes forces ?

– Je ne sais pas, lui répond Arthur, peut-être parce qu’en réalité il est toujours debout à l’intérieur !

« Notre plus grande gloire n’est pas de tomber,

 

mais de nous relever chaque fois que nous tombons. » – Confusius

 

 

Et vous, êtes-vous toujours debout à l’intérieur de vous-même ?

Quand vous allez mal, posez-vous cette question et repensez à cette histoire.

Cela me fait penser à un passage de livre :

« Nous qui avons vécu dans les camps de concentration, gardons un souvenir ému de ces hommes qui allaient et venaient dans les baraques, réconfortant les autres, donnant leur derniers morceaux de pain.

Ils étaient peu nombreux,

Mais ils suffisent à faire la preuve qu’un homme peut être privé de tout, sauf d’une chose :

la dernière de ses libertés, la liberté de choisir sa propre attitude quelles que soient les circonstances, La liberté de choisir sa propre voie. »

Viktor E. Frankl (L’homme en quête d’une raison d’être)

Où allons-nous puiser nos ressources ?

 

Qu’est-ce qui fait que certains se relèvent toujours quelque soit l’adversité ?

Prénom

Email:

Pour en revenir aux camps de concentration,… Des études ont été faites sur les survivants de ces camps ainsi que sur des personnes ayant vécu des situations similaires (otages, détentions arbitraires… ) Ces études montrent que les personnes qui durant leur détention ont gardé à l’esprit qu’on pouvait les priver de liberté mais qu’on ne pouvait leur ôter leur liberté de penser et de rester des êtres humains avec des valeurs humaines… Ces personnes ont nettement mieux vécu leur réinsertion !

Je pense aussi aux études qui ont été menées sur des personnes malades, qui montrent que les personnes qui imaginaient leur vie après la maladie, qui se voyaient guéries, qui se voyaient reprendre des activités…sortaient beaucoup plus rapidement de l’hôpital !

Rien à voir me diront certains…

Je pense que dans l’un et l’autre cas, c’est une forme de résistance.

Ce que ces personnes semblent dire c’est : « Je ne me laisserais pas abattre ! Je souffre, soit, mais vous n’aurez pas ce qu’il y a de plus précieux en moi. »

Elles ont gardé l’espoir !

Persuadées qu’il y aurait des jours meilleurs, elles ont lutté et ont survécu.

L’état d’esprit pour lequel vous optez (car il s’agit bien d’un choix),

votre fidélité aux valeurs fondamentales qui font ce que vous êtes,

la visualisation positive de l’avenir….

sont des clés que nous avons tous en main

qui peuvent nous permettre de rester debout !

PS : N’hésitez pas à vous inscrire au cours gratuit de développement personnel.

Cela pourra réellement vous aider, on y apprend, entre autres, à prendre conscience de nos pensées, de nos émotions, on apprend également la visualisation…:

http://www.loptimiste.org/cours-gratuits.html

Sandrine vp__

Par Sandrine Van Parys

Rédactrice pour Ressources & Actualisation