Pensée du jeudi 24 juillet 2014.


« La plupart des gens ne sont ni méchants ni mal intentionnés,
beaucoup souhaitent sincèrement être utiles aux autres et en
sont même capables. Mais les bons sentiments et les bonnes
intentions ne suffisent pas pour faire réellement le bien. Celui
qui veut aider les autres doit commencer par s’étudier et
chercher à se débarrasser de tous les éléments qui, en lui,
s’opposent à ce bien qu’il veut réaliser. Le bien et le mal
sont en effet si intimement enchevêtrés dans chaque être que
des forces obscures arrivent souvent à profiter de sa bonne
volonté. Et alors qu’il est persuadé de se rendre utile,
toutes sortes d’éléments contraires au bien se mêlent à ses
actions, et les personnes qui devaient en bénéficier ne sont
finalement que des victimes.
Vous voulez vraiment aider les autres, leur faire du bien ? Par
un travail patient de chaque jour, efforcez-vous de neutraliser
les états intérieurs qui peuvent servir d’aimants aux
courants négatifs qui circulent dans l’atmosphère. Et, en
même temps, cherchez à intensifier les états qui attirent à
vous les influences bénéfiques. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

FRANÇOIS HOLLANDE ET JULIE GAYET MARIÉS LE 12 AOÛT ? LA (FOLLE) RUMEUR ENFLE…


News publiée le 21/07/2014 à 16h23 – Mise à jour le 21/07/2014 à 16h25

Par Jordan Grevet

François Hollande et Julie Gayet

© COPYRIGHT KCS/MONTAGE CLOSER.FR

Agrandir

François Hollande et Julie Gayet

 

François Hollande et Julie Gayet vont se marier dans quelques jours ! C’est en tout cas ce qu’affirme une rumeur qui court depuis plusieurs mois… Même les Anglais en parlent, c’est dire !

Elle court, elle court la rumeur… Dans son livre Passions d’Etat, paru le mois dernier aux éditions du Moment, le journaliste et documentariste Yves Azéroual prétend queFrançois Hollande serait à deux doigts d’officialiser enfin son idylle avec Julie Gayetaprès trois ans à l’aimer en secret. On parle même d’un mariage qui aurait lieu en août… Mais rendons à César ce qui est à César. La « théorie du mois d’août », c’est Elizabeth Teissier qui l’a avancée la première. En février dernier, la célèbre astrologue avançait déjà, après s’être penchée sur le thème astral du président de la République, qu’il allait épouser Julie Gayet au mois d’août, le 12 pour être exact. Etrange coïncidence (ou pas), le 12 août est également la date d’anniversaire de François Hollande, qui fêtera cette année ses 60 ans. L’occasion rêvée pour se marier !

UNE FOLLE RUMEUR QUI TRAVERSE LA MANCHE

Mais alors que la date fatidique approche à grands pas – et que François Hollandecontinue à affirmer qu’il n’a « aucune annonce à faire » sur sa vie privée, on commence à ne plus y croire… Ajoutez à cela le fait que notre cher président est connu pour ne pas croire à l’institution du mariage – il n’a jamais épousé sa précédente compagne, Valérie Trierweiler, ou même Ségolène Royal, avec qui il a pourtant eu quatre enfants – et qu’Elizabeth Teissier avait déjà prédit – à tort – le mariage du président l’an dernier, et là, tout s’effondre…

Pourtant, la rumeur de désenfle pas, bien au contraire ! Reprise ce week-end par certains médias, notamment par Le Parisien, elle est même arrivée aux oreilles de nos amis britanniques. C’est ainsi que le Daily Mirror met  le président français en Une de son édition du jour, affirmant qu’il se fera passer la corde au cou le 12 août prochain… Alors, info ou intox ? La réponse dans quelques jours !

NABILLA "UNE BRANCHE VOISINE DE LA PROSTITUTION" ? PATRICK SÉBASTIEN ENFONCE LE CLOU


News publiée le 21/07/2014 à 13h45 – Mise à jour le 21/07/2014 à 14h18

Par Lucile Pesquet

Patrick Sébastien à Paris le 29 janvier 2014

© COPYRIGHT BESTIMAGE

Patrick Sébastien à Paris le 29 janvier 2014

Après avoir déclaré sur le plateau du Grand 8 que les jeunes femmes qui participent à des émissions de télé-réalité comme Nabilla faisaient partie d’une « branche voisine de la prostitution » il y a quelques mois, Patrick Sébastien à tenu à s’excuser à sa façon lors d’un entretien accordé à Sud-Ouest ce week-end.

Les choses ne sont pas prêtes de s’arranger entre Patrick Sébastien etNabilla ! Il y a quelques mois, le présentateur du Plus grand cabaret du monde avait déclaré lors d’un passage dans Le Grand 8 qu’il estimait que les jeunes femmes comme Nabilla qui faisaient de la télé-réalité « appartenaient à une branche voisine de la prostitution« . Cette déclaration avait alors beaucoup fait réagir sur le net et certains n’avaient pas hésité à répondre au présentateur sur les réseaux sociaux notamment. Ce week-end, lors d’une interview accordée à Sud-Ouest,Patrick Sébastien a une nouvelle fois évoqué le sujet, présentant ses excuses… à sa façon. « Dernièrement, j’ai eu le malheur de dire que la télé-réalité et Nabilla, c’était une branche voisine de la prostitution. Résultat, on m’inonde d’insultes sur les réseaux sociaux. Donc je retire ce que j’ai dit… parce que c’est pas gentil pour les pu***, » a balancé le présentateur. C’est certain, Nabilla risque de ne pas beaucoup apprécier !

Récemment, Nabilla a justement donné son point de vue sur les déclarations de Patrick Sébastien dans Le Grand 8 lors d’une interview accordée au Mag, sur NRJ12. La bimbo avait alors déclaré avoir été « blessée » par les propos tenus par le présentateur du Plus grand cabaret du monde. « Je lui ai dit, quand tu auras fini de compter les sardines, toi et moi on parlera. Parce que je trouve que c’est trop fort (…) je lui ai dit clairement, ça m’a vraiment fait mal, » avait expliqué Nabilla, vexée par les déclarations de Patrick Sébastien.

Il dompte une vague géante en skimboard (VIDEO)


 

Il dompte une vague géante en skimboard.jpgIl dompte une vague géante en skimboard  !

 

Un Américain un peu fou a tenté l’impossible. Et a réussi ! Impressionnant !

 

Brad Domke, vous connaissez ? En Floridien bon teint, cet Américain apprécie les sports nautiques. Sa spécialité ? Le skimboard. Debouts sur leur planche plus courte et plus fine qu’un surf normal, les amateurs de cette discipline partent de la plage avant de rejoindre les tubes afin de dompter ces derniers. Mais le manque de surface rend le planche plus difficile à contrôler. S’attaquer à des rouleaux de grande taille est don particulièrement ardu pour les skimboarders.

C’est à Puerto Escondido que se situe les plus grandes vagues du monde. En effet, celles-ci peuvent atteindre jusqu’à cinq mètres de haut. Une démesure qui n’a pas effrayé Brad Domke, l’un des maîtres de l’art délicat du skimboarding. A vingt-quatre ans, le jeune homme a réalisé un exploit que l’on pensait impossible, explique le Huffington Post: dompter la fameuse vague mexicaine. 

Une véritable révolution dans le monde de la glisse, qui considérait comme « infaisable » de réussir à passer une vague sans aucune dérive (NdlR: il s’agit des « ailerons » situés au bas des planches de surf, qui permettent d’orienter celui-ci). Le site meltyxtrem.fr, spécialisé dans l’actu des sports extrêmes, salue la « détermination, le talent et la technique de Brad Domke », qui est devenu le nouveau héros de la glisse aquatique.

il-dompte-une-vague-geante-en-skimboard

Histoire des Cathares » Ma Planète


Ajouté le 07/05/2014 22:40:00 par willow84

Histoire Des Cathares - Hérésie, Croisade, Inquisition Du Xie Au Xive Siècle de michel roquebert

introduction
Entre le Xe et XIIe siècle, une mystérieuse « hérésie » fait son apparition dans le Midi de la France. Bientôt son expansion et sa menace sont telles que l’Eglise catholique est contrainte de mener une guerre à l’éradication de cette religion. Deux croisades seront menées par le royaume de France, il s’agit surtout pour le roi de France de dominer tout le Languedoc et l’Aquitaine. La lutte contre les cathares s’achèvera par la chute de la forteresse de Montségur en 1244.

La civilisation occitane

Au XIIe siècle, le sud-ouest de la France est une région bien différente de celle du nord de la Loire. On y parle une langue distincte (langue d’oc et non d’oïl) et une civilisation brillante et raffinée s’y épanouit. Se déplaçant de château en château, les troubadours, poètes et musiciens, chantent l’amour, mais aussi l’honneur et la négation du droit du plus fort. Ces idées et ces valeurs sont très présentes dans une région où les gens cultivés, surtout dans les villes, ont gardé vivants les souvenirs de la civilisation romaine. Des règles, des lois et des codes limitent le pouvoir des grands et régissent les rapports qui les unissent à leurs vassaux et à leurs sujets. Tandis qu’en Île de France, le roi se bat à cheval et s’impose de diverses manières à ses vassaux récalcitrants, dans les villes du Midi languedocien et aquitain, les habitants élisent des consuls ou des capitouls qui gouvernent et parlent d’égal à égal avec les seigneurs dont ils dépendent. Plus libres, les villes du Midi sont aussi les plus accueillantes aux idées étrangères : leur importante activité commerciale (Toulouse est la troisième ville d’Europe) les met en relation avec de nombreux pays. Les commerçants qui y échangent des denrées et des biens, y puisent des idées qu’ils propagent ensuite vers l’Occitanie.


Les Cathares chassés de la ville de Carcassonne

L’origine de la religion cathare

C’est dans ce milieu que se répandit une religion nouvelle dont le succès fut si rapide qu’il effraya l’Église catholique. Cette dernière fut en partie responsable de cet extraordinaire essor : critiquée de toutes parts et incapable de se réformer, elle prépara le terrain sur lequel le catharisme put s’enraciner. Bien avant l’apparition de la religion cathare, de nombreux moines avaient prêché la révolte ouverte contre l’Église, ses prêtres et ses sacrements : l’exigence entre une plus grande simplicité dans la relation des hommes avec Dieu, d’un retour à une foi moins prisonnière du cadre luxueux dans lequel l’avait enfermée l’Église, étaient des revendications très largement répandues à l’époque.

Mais le catharisme était bien plus qu’un mouvement de simple critique; il était aussi et surtout une religion différente du catholicisme romain. La tradition qui le nourrissait était très ancienne puisqu’elle s’était développée à partir du VIIe siècle avant J.-C., autour d’un personnage important de l’Antiquité, le prophète perse Zoroastre. Ce dernier pensait qu’il existait dans l’univers deux principes irréductibles, le Bien et le Mal, en lutte permanente l’un contre l’autre. Les idées de Zoroastre eurent une influence considérable pendant toute l’Antiquité et elles furent, dans leurs grandes lignes, reprises au IIIe siècle après J.-C. par le prophète Manès, fondateur de la doctrine manichéenne. Au Xe siècle, en Bulgarie, cette doctrine donna naissance aux bogomiles (De Bogomile, le fondateur de la secte), qui avaient repris les idées religieuses des conceptions manichéennes. Par la suite, on a souvent établi un lien de filiation entre le catharisme et le bogomilisme, cependant, ce lien est aujourd’hui contesté. Si ces deux doctrines sont très proches, il semble que le catharisme soit directement issu du christianisme et des doctrines marcionistes (de Marcion) et gnostiques. Le catharisme est en effet le fruit d’un travail scripturaire, proposant une interprétation différente des évangiles, rejetant notamment tous les sacrements de l’Église catholique (baptême d’eau, culte des reliques, mariage, etc.).

Dispute entre saint Dominique et des Albigeois, où les livres des deux parties furent jetés au feu pour une ordalie.

L’essor de la religion cathare

La religion cathare tire son nom du terme grec catharos, qui signifie pur, car elle donne comme but à l’homme d’atteindre la pureté parfaite de l’âme. Pendant la durée de sa vie terrestre, considérée comme une épreuve, l’Homme doit s’efforcer, par une conduite appropriée, de rompre avec la matière, le monde physique et les besoins grossiers. Pour les cathares, qu’on appelle aussi albigeois (de la région d’Albi), tout cela représente le Mal auquel est opposé le Bien, c’est-à-dire l’âme purifiée, ignorant les désirs du corps. Ceux qui parviennent à purifier leur âme se reposent à jamais dans le Bien après la mort. Les autres doivent se réincarner indéfiniment. Pour les cathares, la mort n’était pas redoutée car elle pouvait signifier la délivrance. Ce mépris de la mort leur donna l’énergie nécessaire pour combattre le roi de France et le pape. Dès 1147, des moines furent envoyés pour redonner la raison aux albigeois, mais tous échouèrent. La dernière tentative fut celle de Saint Dominique (fondateur de l’ordre des Dominicains), mais il n’obtint qu’un succès limité. Le pape en vint progressivement à penser qu’il fallait mener contre eux une guerre sainte. La rupture entre cathares et catholiques fut totale en 1208 lorsque le légat du pape fut assassiné.

Croyants et Parfaits

Les cathares et ceux qu’on appelait « Parfaits » ou « Bonshommes », qui jouaient en quelque sorte le rôle de prêtres, devaient observer des règles très strictes. Ils étaient astreints à jeûner fréquemment, et une série d’aliments leur étaient défendus en temps ordinaire. Ils ne construisaient pas de temples, ils priaient et prêchaient n’importe où, chaque fois que la possibilité s’en offrait. Ils rejetaient tous les sacrements à l’exception du Consolamentum. Elle concernait les croyants désireux de devenir Parfaits (sorte de baptême). Le croyant s’engageait à respecter les règles propres aux Parfaits : ne plus mentir, ni jurer, ne plus avoir de relations sexuelles, régime alimentaire très strict… Recevant l’accolade de ses initiateurs, qui s’agenouillaient ensuite devant lui, le nouveau Parfait était censé sentir descendre sur lui l’Esprit saint. Tant qu’ils purent afficher librement leurs opinions, les cathares s’habillaient de préférence en noir. Après la répression, ils se contentaient de dissimuler une ceinture noire sous leurs vêtements ordinaires.

La lutte contre les cathares

La première croisade contre les albigeois (1209 – 1218)

L’assassinat de son légat amena le pape à lever une croisade contre les hérétiques. Le roi de France, Philippe Auguste, répondit à l’appel et laissa ses plus puissants vassaux, le duc de Bourgogne, les comtes de Montfort et de Saint-Pol prendre la tête de l’armée. Ce sont 300 000 croisés qui descendirent dans la vallée du Rhône. Le comte de Toulouse, Raymond VI, soupçonné d’avoir encouragé le meurtre du légat, s’était rallié à l’Église et s’était croisé contre ses propres sujets. L’armée des croisés mit le siège sur la ville de Béziers, une ville solidement fortifiée. Cependant les habitants, forts de ce sentiment de sécurité, assaillirent les campements qui se tenaient aux pieds des murailles. Les ribauds (mercenaires et chevaliers recrutés pour l’expédition) profitèrent que les portes des remparts étaient ouvertes pour se frayer un chemin à l’intérieur de la cité et pour y faire pénétrer ensuite une partie de l’armée. Aux soldats qui se demandaient comment faire pour distinguer, dans la population, ceux qui étaient hérétiques de ceux qui étaient fidèles, l’abbé de Cîteaux, Arnaud Amaury, répondit par cette phrase terrible : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens! » La mise à feu du Languedoc commença : la ville fut incendiée et ses habitants, massacrés. Après Béziers, ce fut le tour de Carcassonne où l’armée s’annonça à la fin du mois de juillet 1209. L’âme de la résistance de la ville fut le jeune vicomte Roger de Trencavel. Le siège dura trois semaines, les assiégeants avaient privé la ville d’eau, obligeant les assiégés à parlementer. Trencavel qui était venu parlementer fut mis prisonnier par les croisés, rompant ainsi le code d’honneur de la chevalerie. Simon de Montfort, un chevalier croisé dont le courage avait été remarqué, fut choisi pour succéder aux biens de Trencavel. Cependant, ses sujets lui étaient naturellement hostiles. Aussi, jusqu’à sa mort, en 1218, il fut constamment en guerre contre ses sujets récalcitrants.

Simon de Montfort, vainqueur et vaincu

A l’issue de ces sièges longs et éprouvants, les croisés victorieux offraient la vie sauve aux hérétiques acceptant de renier leur foi, mais ils étaient bien peu nombreux. Par le fer, le feu et le sang, la croisade continuait, mais l’enjeu devenait chaque jour plus clair, il s’agissait pour les seigneurs du Nord de maîtriser le Midi. Le comte de Toulouse et le roi d’Aragon finirent par s’en inquiéter et, en 1213, ils unirent leurs forces pour attaquer Simon de Montfort au château de Muret. L’assaut tourna court malgré l’avantage numérique, Pierre d’Aragon fut tué, et Raymond VI dut se replier dans sa ville de Toulouse qui fut par la suite investie par l’armée de Simon de Montfort.

Simon de Montfort

Mais le peuple gardait une fidélité profonde et préférait aller au bûcher en chantant plutôt que de renier sa foi. Lorsque Raymond VI et son fils Raymond VII revinrent d’Angleterre où ils s’étaient réfugiés, ils furent accueillis avec beaucoup d’enthousiasme. Une émeute populaire avait chassé les chevaliers français de la ville de Toulouse. A cette nouvelle, Montfort accourut aussitôt pour mettre le siège dans la ville, c’est là qu’il fut tué en 1218. Sa mort fut accueillie par des cris de joie : les cathares voyaient disparaître le plus cruel de leurs ennemis.

Simon de Montfort a plus brûlé de cathares en deux ans de croisade que l’inquisition en un siècle.

Chef de la croisade contre les albigeois, il mena cette guerre avec courage et cruauté. Il s’était déjà illustré pour sa bravoure au cours de la quatrième croisade. Il représente le « puritanisme du nord ». Il est le parfait opposé de son ennemi, le comte Raymond VI de Toulouse, symbole du « méridional libertin ». Ils sont le modèle du choc des deux cultures en présence.

La seconde croisade contre les albigeois (1226)

En 1224, de nouvelles menaces se précisèrent sur le pays occitan. Le nouveau roi Louis VIII va se montrer plus implacable encore que son père Philippe Auguste. En 1226, alors que les seigneurs et comtes du Midi se voyaient réinstallés sur leurs terres, une seconde armée croisée allait déferler sur le Languedoc, avec le roi de France en personne à sa tête. La plupart des villes s’effondrèrent ou se soumirent assez facilement. Seul Avignon opposa une âpre résistance de trois mois. La mort de Louis VIII sauva Toulouse d’un nouveau siège, mais les redditions successives de ses vassaux finirent par convaincre Raymond VII qu’il valait mieux capituler. Par le traité de Meaux, signé en 1229, le comte de Toulouse s’engagea à demeurer fidèle au roi et à l’Eglise catholique, à mener une guerre intraitable contre les hérétiques et à marier sa fille unique au frère du nouveau roi de France, Louis IX, afin de préparer le rattachement du Languedoc à la France. Après la signature du traité et le retour de Raymond VII à Toulouse, le tribunal d’Inquisition fut créé et confié à une poignée de dominicains. Jouissant d’un pouvoir sans limites, les inquisiteurs sillonnèrent le Midi pour débusquer les hérétiques. Mais ces mesures ne suffirent pas à étouffer l’aspiration du Midi à croire et à gouverner comme il l’entendait. Une seconde révolte secoua la région après l’assassinat, en 1242, des juges du tribunal de l’Inquisition par des chevaliers cathares.

Blog de almouni :Les cathares, images d'hérésie, La bataille de Muret 1213-2013  conférence à Rieucros (09)

Bataille de Muret

La bataille de Muret, le 12 septembre 1213 fut un tournant dans la lutte pour le Midi occitan, à l’avantage de l’armée royale.

La prise du château de Montségur

Une paix définitive fut signée à Lorris en 1243 entre le roi de France et le comte de Toulouse. C’était la fin de l’Occitanie indépendante et surtout du catharisme. Pour leur porter le coup de grâce, il fallut cependant prendre la forteresse de Montségur, symbole du refus de l’autorité royale, où s’était réfugiés 400 croyants de la religion cathare. La position de la forteresse (un pic dominant de plus de cent mètres des terres voisines) donnait un sentiment de confiance immense aux assiégés. Durant une année, ils défièrent avec succès l’autorité du roi et du pape. Les 10 000 soldats engagés dans le siège ne pouvaient que constater l’inefficacité des boulets que catapultaient les pierrières contre les remparts. Cependant, une nuit de juillet 1244, grâce au renfort d’un groupe de montagnards habitués à l’escalade et connaissant parfaitement les lieux, les assiégeants réussirent à pénétrer dans la place par surprise et parvinrent à obtenir sa capitulation complète. Ne disposant plus d’aucun refuge sûr, pourchassés par les inquisiteurs, les derniers cathares vécurent comme des bêtes traquées, suscitant parfois de brèves révoltes. Les Parfaits survivants émigrèrent en Catalogne, en Sicile et en Lombardie. Ainsi disparaissait la culture la plus raffinée de l’époque : la civilisation occitane issue du mythe de la chevalerie, de l’honneur chevaleresque et de l’amour-courtois, honorée par les troubadours.

Hérétiques au bûcher

Hérétiques au bûcher

Le trésor des cathares

Après la chute de Montségur, de nombreux cathares émigrèrent en Italie. C’est là qu’ils  ont sans doute transféré leur trésor. Il s’agit peut être du vieux trésor wisigoth d’Alaric, caché dans les environs de Carcassonne. Cependant, au début du XXe siècle, près de Rennes-le-Château, l’abbé Béranger Saunière fait des dépenses exubérantes sans que l’on  sache d’où venait sa fortune. Une chose est sûre, ce curé a trouvé un trésor. Pourrait-il s’agir du trésor des cathares ? N’oublions pas que lors du siège de Montségur, une poignée d’assiégés s’enfuirent du château pour une destination mystérieuse.

Quels sont ces visiteurs qui viennent faire du trampoline chez elle en son absence (+ vidéo)


 

Quels sont ces visiteurs qui viennent faire du trampoline chez lui en son absence 1.jpgQuels sont ces visiteurs qui viennent faire du trampoline chez elle en son absence 

 

Une ancienne (2008) vidéo Youtube d’une abonnée américaine (Colorado) refait surface ces derniers jours.

Ces images + quelques photos sur Reddit donnent une histoire surprenante.

 

En fait, la dame avait constaté en son temps des trous assez étonnants au pied de sa palissade au fond du jardin. 

Puis elle avait trouvé des traces de pattes sur le trampoline de ses enfants…

Quels sont ces visiteurs qui viennent faire du trampoline chez lui en son absence 2.jpg

quels-sont-ces-visiteurs-qui-viennent-faire-du-trampoline…

Des serveuses invitées à travailler avec des armes chargées !


 

1.Des serveuses invitées à travailler avec des armes chargées.jpgDes serveuses invitées à travailler avec des armes chargées !

 

Non satisfait de permettre à ses clients de manger avec leur arme à feu, un restaurant d’une ville de l’ouest du Colorado accorde à ses serveuses le droit de s’acquitter de leurs tâches avec un pistolet chargé.

 

Le Colorado ne figure pas parmi les États où le port d’armes chargées en public est permis par la loi, mais au Shooters Grill, la chose est encouragée, a rapporté un média local, le Post Independent.

 

Sur la porte du restaurant ayant pignon sur rue dans la ville de Rifle, à environ 300 kilomètres à l’ouest de Denver, une affiche précise que les armes chargées sont permises, mais qu’elles doivent rester dans un étui, «sauf si besoin est (de dégainer)».

 

La propriétaire de l’établissement, Lauren Boebert, a souligné qu’elle souhaitait simplement que les citoyens puissent jouir de leur droit constitutionnel de porter des armes à feu.

 

Les clients qui souhaitent «se prévaloir de ce droit» sont encouragés à le faire, a-t-elle indiqué, disant avoir choisi le nom de son restaurant (Le gril du tireur) en fonction de cette politique.

 

La question du port d’armes chargées en public a fait les manchettes dans les dernières semaines après que des militants pro-armes se furent rassemblés avec leurs fusils chargés dans des magasins Target du Texas, de l’Alabama et de la Caroline du Nord.

 

des-serveuses-invitees-a-travailler-avec-des-armes-chargees

Les dangers insoupçonnés du headbanging !


 

Les dangers insoupçonnés du headbanging.jpgLes dangers insoupçonnés du headbanging !

 

Le headbanging, un type de danse impliquant de violents mouvements de la tête synchronisés avec de la musique hard rock ou heavy metal, peut parfois s’avérer dangereux pour la santé, selon une étude de cas publiée vendredi dans la revue médicale britannique The Lancet.

 

Bien que le headbanging soit généralement considéré comme inoffensif, des médecins allemands rapportent le cas d’un homme de 50 ans qui a développé un hématome dans le cerveau en janvier 2013 quatre semaines après avoir participé à un concert de Motörhead, un groupe de heavy metal britannique.

 

Le patient se plaignait de violentes migraines qui s’étaient aggravées au fil des jours.

 

Les médecins ont découvert un hématome sous-dural (un épanchement de sang entre les tissus des méninges qui entourent le cerveau)  qu’ils ont évacué en perçant un  «trou» dans le crâne (ou trépanation).

 

Les hématomes sous-duraux font souvent suite à des traumatismes crâniens. Lorsque ce dernier est peu important, l’hématome peut apparaître plusieurs semaines après le choc.

 

Les hématomes sont à l’origine d’une compression progressive du cerveau.

 

La littérature scientifique fait état de trois cas similaires attribués au headbanging ces dernières années. L’un des patients est même décédé suite à un hématome sous-dural aigu.

 

«Mais l’incidence pourrait être plus élevée car les symptômes de ce type de blessures sont souvent silencieux sur le plan clinique ou n’entraînent que des maux de tête modérés qui disparaissent spontanément» relève le Dr Ariyan Piradesh Islamian de l’Ecole médicale de Hanovre.

 

Le headbanging a également été associé par la littérature à d’autres types de blessures comme des traumatismes de la région cervicale (ou «coup du lapin»), des dissections de l’artère carotide ou des fractures de la 2e vertèbre cervicale.

 

Il existe plusieurs techniques de headbanging, la plus courante étant le «up and down» (qui consiste à secouer la tête de haut en bas). Parmi les autres figurent le «circular swing» (ou «moulin à vent») qui se traduit par  un mouvement circulaire de la tête, ou le «side-to-side» qui se fait de droite à gauche.

 

les-dangers-insoupconnes-du-headbanging

Un yacht hybride qui carbure à l’écologie !


 

Un yacht hybride qui carbure à l'écologie 1.jpgUn yacht hybride qui carbure à l’écologie !

 

Même les yachts se mettent à l’écologie. Après les voitures et les motos, les bateaux deviennent plus respectueux de l’environnement. L’illustration avec Swath Electra Glid, un yacht de luxe agrémenté de panneaux solaires.

 

Le Swath Electra Glid est un bateau de type tender qui peut accueillir 12 passagers dans un cadre confortable. Conçu pour sillonner la mer à la découverte des paysages lointains, il est fabriqué à partir de carbone epoxy et dispose d’une construction double coque.

Propulsé par deux moteurs électriques. Sur son toit se trouvent des panneaux solaires qui assurent leur alimentation. Capable d’atteindre une vitesse de 83Km/h, sa batterie intégrée assure une autonomie de 72km pour une vitesse moyenne de 15km/h.

Egalement silencieux, le yacht embarque un moteur diesel supplémentaire. Ceci afin de prolonger l’autonomie de la batterie en attendant qu’elle fasse le plein d’énergie.

 

Un yacht hybride qui carbure à l'écologie 2.jpg

A l’intérieur, les passagers ont droit à un bar, une cuisine équipée avec chauffage et climatisation. Le concept vient des designers du studio Sauter Carbon Offset Conception.

 

Un yacht hybride qui carbure à l'écologie 3.jpg

Un yacht hybride qui carbure à l'écologie 4.jpg

transport-yacht

Cirrhose hépatique


Cirrhose hépatique : Définition

La cirrhose du foie correspond à une lente dégénérescence des tissus du foie. Les cellules hépatiques détruites par diverses agressions (abus d’alcool, hépatite, intoxication médicamenteuse…) sont progressivement remplacées par de la fibrose qui empêche le foie de fonctionner normalement.

Avec le temps, finit par apparaître  une insuffisance hépatique (de fonctionnement du foie), une hypertension portale (d’une grosse veine qui traverse le foie, et ainsi d’hémorragies digestives) et un cancer du foie quand elle n’est pas soignée.

Cette pathologie est responsable de la mort d’au moins 10 000 personnes par an en France. La maladie est plus fréquente chez l’homme que chez la femme et apparaît en général entre 40 et 60 ans.

Cirrhose hépatique : Causes

L’abus d’alcool est le principal responsable de la cirrhose du foie. Il est estimé que la quantité journalière entraînant un risque élevé de cirrhose est de 60 à 100g d’alcool pur (10g pour une bière de 25cl, 8g pour un verre de vin, 9g pour un ricard 2,5cl…) pour les hommes et de 20g pour les femmes, pendant 10 à 15 ans. Une autre cause fréquente : les hépatites virales (B, C, D) devenant chroniques.

D’autres causes existent, mais sont plus rares: l’hémochromatose génétique (accumulation progressive de fer dans l’organisme), la maladie de Wilson (maladie génétique liée à une accumulation de cuivre dans l’organisme), le déficit en alpha 1 antitrypsine (maladie génétique liée à un déficit d’une protéine), l’hépatite auto-immune (auto-destruction du foie), l’exposition prolongée à un produit toxique (hépatite médicamenteuse, au paracétamol par exemple)…

La cirrhose peut être provoquée aussi par la destruction progressive des canaux biliaires (cirrhose biliaire primitive, une affection auto-immune dans laquelle le système immunitaire s’attaque par erreur à certaines cellules).

Cirrhose hépatique : Symptomes

La progression de la maladie étant très lente, la cirrhose peut exister sans entraîner de symptôme particulier pendant plusieurs années. On observe cependant une fatigue progressive, une perte d’appétit et un amaigrissement, l’apparition d’ecchymoses, de petits malaises, des douleurs de l’abdomen, des troubles des règles chez la femme (aménorrhée), une impuissance chez l’homme, une fièvre parfois.

D’autres symptômes peuvent apparaître comme des signes traduisant la défaillance du foie: un ictère (jaunissement de la peau et du blanc de l’oeil), un gros foie à la consistance dure à la palpation, des troubles cutanés comme une érythrose palmaire (rougeur au niveau de la paume de la main), un tremblement des mains, le gonflement des chevilles et du ventre avec la présence d’eau dans l’abdomen (ascite), une hémorragie digestive avec vomissements de sang et des selles noires, une confusion mentale (encéphalopathie hépatique),…

Cirrhose hépatique : Prévention

– Limiter la consommation de vin et de boissons alcoolisées.

– Prévenir les hépatites qui se transmettent par voie sanguine ou sexuelle. Pensez ainsi à vous protéger avec des préservatifs, à prendre des précautions quand vous utilisez des aiguilles, ou quand vous vous faites percer ou tatouer. Evitez aussi d’échanger lames de rasoirs et brosses à dents (surtout si vous saignez régulièrement des gencives).

– Le vaccin contre l’hépatite B sert également de prévention contre sa survenue.

– Soigner les hépatites virales B et C pour éviter l’évolution de l’infection hépatique vers une cirrhose

– En cas d’hémochromatose génétique, il est conseillé de faire régulièrement des saignées.

Cirrhose hépatique : Examens

Le médecin procède à une palpation du foie. Celui-ci peut avoir grossi, être dur avec une surface tranchante. Il interroge le patient sur sa consommation en boissons alcoolisées, sur les médicaments pris habituellement, sur d’éventuels antécédents d’hépatite virale… Lorsqu’une cirrhose est soupçonnée, le médecin demande à effectuer un bilan sanguin. Si le fonctionnement du foie est perturbé, une échographie abdominale, un scanner ainsi qu’une IRM sont le plus souvent prescrits.

La confirmation du diagnostic nécessite parfois une biopsie hépatique (prélèvement d’un échantillon de foie).

Une endoscopie haute (fibroscopie gastrique) peut être demandée pour rechercher la présence de varicesau niveau de l’oesophage, conséquence de la cirrhose, qui constitue une menace d’hémorragie digestive.

Cirrhose hépatique : Traitements

Il n’existe pas de traitement qui permette la guérison d’une cirrhose car les lésions du foie sont irréversibles. Cependant, pris tôt et après traitement de la cause initiale (alcoolisme, hépatite,…), le foie peut se régénérer en partie et les lésions se stabiliser.

Les traitements complémentaires visent à contrôler les complications et à les prévenir.

Au stade de l’insuffisance hépatique, il n’y a pas de traitement en dehors de la greffe de foie.

Cirrhose hépatique : Evolution

Un des problèmes majeurs avec la cirrhose est son évolution. Etant donné qu’elle est longtemps asymptomatique, il est possible d’avoir la maladie sans le savoir pendant de nombreuses années.

Certaines complications peuvent cependant apparaître. C’est le cas de l’hémorragie digestive, qui demande une assistance médicale d’urgence, ou une encéphalopathie hépatique qui peut entraîner le coma.

Les patients présentent également des problèmes de malnutrition, dû à l’incapacité du foie à absorber des corps gras et des vitamines essentielles à l’organisme, et des infections de plus en plus fréquentes. La maladie peut également évoluer vers une insuffisance rénale, une insuffisance hépatique, voire un cancer du foie.

Cirrhose hépatique : Sources

Vulgaris-médical

Société française nationale de gastro-entérologie

La Fête des mères


Y' a pas photo ! Un immense moment de solitude

C’est le jour de la Fête des Mères. Bizarrement, Sylvie reste silencieuse durant tout le repas. En allant préparer le café, son mari Jean lui demande ce qui ne va pas.

 

– Non, ce n’est rien…

– Mais voyons, je vois bien que ça ne va pas…

– Tu veux vraiment le savoir? Eh bien je vais te le dire. Ça fait quinze ans que je torche, que j’habille et que je nourris les enfants, et le jour de la Fête des Mères, qu’est-ce que j’obtiens de leur part? Rien! Pas un merci, rien du tout! Pas un cadeau. Pas une fleur. Pas un maudit mot.

– Bon, bon, bon. Oui tu as raison, mais moi c’est la même chose. Depuis quinze ans, pas une seule fois ils ne m’ont offert de cadeau de Fête des Pères!

– Oui, peut-être, mais moi je suis leur vraie mère…

– &# »!!!!grrr #####