Pensée du mardi 8 juillet 2014.


« La mort est un changement d’état qui nous permet de connaître
des régions auxquelles nous ne pouvons pas avoir accès tant que
nous sommes enfermés dans notre corps physique. Vivre sur la
terre et vivre dans l’autre monde sont des expériences
nécessaires à notre évolution, c’est pourquoi nous venons,
puis nous repartons… puis encore nous revenons…
Le désir d’immortalité qui habite les humains n’est pas une
chimère, il est réellement fondé, mais comme ils ignorent ce
qui en eux est immortel, la plupart se raccrochent autant
qu’ils le peuvent à la vie physique. Or, l’immortalité
n’est pas donnée au corps physique, et ils se sentiront
immortels seulement le jour où ils auront appris à imprégner
leurs pensées, leurs sentiments et leurs actes de la vie de
l’esprit. La vie immortelle est là. Ceux qui vivent la vie de
l’esprit, qui ont vraiment compris ce qu’est la vie de
l’esprit, n’ont pas peur de la mort. Ils ont conscience que
les richesses qu’ils ont accumulées dans leur cœur et dans
leur âme ne les quitteront jamais : au contraire, ils savent
qu’ils les trouveront amplifiées dans l’au-delà, puisque
c’est dans l’au-delà que nous avons tous notre origine. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

La parfaite petite aryenne des nazis était en fait juive


 

la-parfaite-petite-aryenne-des-nazis-etait-en-fait-juive 2.jpgLa parfaite petite aryenne des nazis était en fait juive

 

Hessy Taft était la parfaite petite aryenne. Sa photo choisie par Joseph Goebbels, ministre de la propagande et proche d’Hitler, parmi de nombreuses autres photos de bébés avait été placée en « une » du magazine nazi Sonne ins haus.

 

Oui, mais voilà…

80 ans plus tard, Hessy Taft, qui vit désormais aux Etats-Unis, vient de révéler qu’elle était ce joli bébé et qu’elle était en fait juive. 

 

Hessy Taft a raconté son histoire au Bild. En 1935, ses parents avaient fait immortaliser la bouille de leur petite fille de six mois chez un célèbre photographe de Berlin. Quelques mois plus tard, ceux-ci découvraient avec effroi la photo dans tous les kiosques. Grosse panique.

 

Le photographe expliquera à cette mère effrayée qu’il avait délibérément de donner la photo d’une enfant juive aux nazis venus lui demander une sélection de ses plus belles photos de bébés. « Je voulais me faire le plaisir de leur faire cette blague », aurait-il dit. 

 

la-parfaite-petite-aryenne-des-nazis-etait-en-fait-juive.jpg

Si l’histoire ne sort que maintenant c’est parce qu’Hessy Taft a gardé son identité secrète longtemps. Il y a quelques jours, elle a fait don de son exemplaire du Sonne in Haus au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. 

Ecoutez-la raconter son histoire dans cette vidéo en anglais:

la-parfaite-petite-aryenne-des-nazis-etait-en-fait-juive

Auto : les meilleures applications anti radar | Planet


Auto : les meilleures applications anti radar

Réagissez ! – 4 commentaires

Souvent gratuites de petites applications parfois en marge de la légalité permettent de s’auto-défendre. Découvrez-les avec Planet.fr.

Publicité

Bientôt la route des vacances et ses milliers de radars ! Pour passer entre les mailles du filet, le mieux est de télécharger une des applications conçues pour mobiles. Concrètement votre choix dépend de l’OS de votre téléphone. C’est a priori sur androïd que l’on trouve les produits les plus efficaces car sa centrale d’achat est politiquement moins correcte que celle d’Apple.

Androïd

Le vainqueur : CamSam. Si vous tournez sous Androïd, allez sur le play store et téléchargez cette petite application gratuite. C’est une merveille. Testée de nuit entre Paris et Toulouse, une autoroute truffée de mouchards et même d’un radar tronçon, elle a signalé tous les pièges de la route dont un appareil invisible, juché sur un mât, sur le contournement de Toulouse.

Une fois l’application activée (GPS actif), l’écran du mobile affiche une grande flèche verte. Elle passe au rouge en cas de danger. Le conducteur est aussi averti par une série de signaux sonores dont l’intensité varie selon la distance du contrôle. Une fois l’obstacle passé, la signalétique redevient verte. En ce qui concerne les radars mobiles, les utilisateurs du système ont la possibilité de les signaler en « live » mais il y a parfois de fausses alertes. CamSam est donc d’abord un renifleur de radars fixes.

Autre choix : RadarDroid Lite. Egalement en marge de la légalité, puisque la législation française interdit au GPS (et donc à l’utilisateur) de signifier explicitement la présence de radars, fixes ou mobiles, cette application tourne bien même si des problèmes de fonctionnement ont touché la version pro (payante) du système. La carte des radars a parfois des trouées. Testé entre Paris et Chartres, RadarDroid a longtemps ignoré un radar fixe situé sur le contournement de Chartes. Idem pour un autre appareil situé en se dirigeant vers Courville/Eure. La version gratuite de RadarDroid ne prévient que de la présence des fixes, le conducteur étant averti par une série d’alarmes.

IOS + Windows phone

Impossible de trouver des avertisseurs de radars purs et durs sur l’Apple store où les applications se présentent comme des dispositifs d’aide à la conduite.

ICoyote, indépassable. Dans cette catégorie multi-infos, ICoyote règne en maître. Outre sa base de données, le système est efficace dans le repérage des mobiles. Quand les « éclaireurs », comprendre les utilisateurs d’un coyote circulant devant vous, identifient un point de contrôle, ils avertissent la « communauté » grâce des messages signalant l’apparition d’une « zone à risque ». Dans ce fourre-tout, les radars mobiles ont leur place. Testé entre Orléans et Paris, le système a bien signalé un mobile situé en bordure d’autoroute. Seul bémols : l’application n’est pas gratuite. Elle coûte 1,79 euros. Au-delà de 30 jours, la facture monte à 11,99 euros/mois. Ce système est donc réservé aux gros rouleurs.

NB : ICoyotte est aussi disponible sur Windows phone.

Avertinoo est une des rares applications de l’Apple Store a proposer un service d’aide à la conduite sans abonnement. Une fois, l’application payée (4,99 euros), le service est gratuit. Les diverses indications figurant sur l’écran du mobile rendent préférable un affichage horizontal. Les éclaireurs, ici appelés des « suricates » préviennent des zones de danger qu’ils repèrent. Reste à s’assurer que la base radar soit à jour, notamment en ce qui concerne les nationales.

NB : Avertinoo fonctionne aussi sur Windows Phone.

Wikango. Le challenger d’ICoyotte a récemment annoncé qu’il quitte l’association des avertisseurs d’aide à la conduite en demandant un protocole restreignant l’usage anti radar de ces dispositifs. En attendant, Wikango peut encore être utilisé de manière pragmatique par ses utilisateurs.

NB : Wikango fonctionne aussi sur Windows phone.

Des chercheurs créent un virus capable d’anéantir l’espèce humaine !


 

Des chercheurs créent un virus capable d'anéantir l'espèce humaine.jpgDes chercheurs créent un virus capable d’anéantir l’espèce humaine !

 

Et si un virus était capable de détruire l’espèce humaine? C’est digne d’un scénario de film catastrophe, mais c’est pourtant bien réel. Des chercheurs ont réussi à créer ce genre de virus.

 

Des virologues américains ont créé en laboratoire des virus H1N1 de la pandémie de 2009 capables d’échapper au système immunitaire humain pour développer des vaccins plus efficaces contre la grippe saisonnière et de potentielles souches dangereuses, a indiqué mercredi un de ces chercheurs. « Nous avons pu identifier en laboratoire, dans des conditions sécurisées, des parties-clés du virus H1N1, apparu en 2009, qui le rendent invincible par le système immunitaire », a expliqué à l’AFP le professeur Yoshihiro Kawaoka, de l’Université de Wisconsin-Madisson, responsable de ces travaux devant être prochainement publiés dans une revue scientifique.

 

« Des virus capables de déjouer le système immunitaire »

Ces changements se produisent dans l’hémagglutinine, une protéine présente à la surface des virus de la grippe qui leur permet de s’attacher à un récepteur des cellules qu’ils infectent, a-t-il expliqué. Ces travaux « montrent que des virus capables de déjouer le système immunitaire émergent dans la nature », a poursuivi ce chercheur. Tous ces changements de cette protéine ne persistent pas et tous les trois à cinq ans, les virus acquièrent suffisamment de modifications pour ne plus répondre au vaccin contre la grippe saisonnière. « L’objectif de cette recherche est d’améliorer notre capacité à sélectionner les virus de la grippe pour développer de nouveaux vaccins capables de mieux répondre aux souches en circulation », a par ailleurs précisé un porte-parole de l’Université du Wisconsin, Terry Devitt.

 

Accusé d’avoir créé une nouvelle souche mortelle du virus H1N1 de 2009

Le professeur Kawaoka a rejeté avec force un article paru mardi dans l’Independent de Londres qui l’accuse d’avoir ‘créé une nouvelle souche mortelle du virus H1N1 de 2009’ contre laquelle le système immunitaire humain est impuissant, et de se livrer à des manipulations risquées pour des recherche sur la pandémie. « C’est regrettable qu’un quotidien choisisse de manipuler le message de cette façon pour attirer les lecteurs avec des titres à sensation », écrit-il dans un courrier électronique à l’AFP.

 

Le laboratoire respecte « strictement toutes les réglementations fédérales »

Ce virologue, qui avait été interviewé par l’Independent, souligne que le virus H1N1 de 2009 circule désormais tous les ans et n’est plus un agent viral pandémique. Il s’agit désormais d’un virus de la grippe saisonnière contre lequel la majorité des gens sont actuellement immunisés. Il précise avoir soumis les résultats préliminaires de ses travaux à un groupe d’experts de la grippe de l’Organisation Mondiale de la Santé qui « les ont bien accueillis », selon lui. Pour sa part, le porte-parole de l’Université du Wisconsin souligne que « de nombreux laboratoires dans le monde font couramment des recherches similaires sur le virus H1N1 de 2009 ». Enfin, il affirme que le laboratoire de l’Université de Wisconsin respecte « strictement toutes les réglementations fédérales » en matière de bio-sécurité.

 

des-chercheurs-creent-un-virus-capable-d-aneantir-l-espec…

Histoire inspirante : le candidat héritier et la graine de maïs


Un roi vieillissant s’est réveillé un jour et s’est rendu compte qu’en mourant il n’aura pas de fils dans la famille royale pour le remplacer.

Il était le dernier homme dans la famille royale dans une culture où seulement un héritier mâle pourrait succéder au trône.

Il envisageât l’adoption d’un garçon qui alors pourrait prendre sa place. Ses critères étaient clairs : un tel fils adopté devait être extraordinaire au sens réel du mot.

Il a donc lancé un concours ouvert à tous les garçons de son royaume. Tous y étaient conviés, peu importe leur origine.

Dix garçons ont réussi une première préselection.

Il y avait peu de différence pour séparer ces garçons quant à l’intelligence, les attributs physiques etc.

Le roi leur dit : « j’ai une dernière épreuve et quiconque arrive à bout de cette dernière deviendra mon fils adoptif et héritier à mon trône. »

Il continua : « Ce royaume dépend uniquement de l’agriculture. Donc le roi doit savoir comment cultiver des plantes.

Voici une graine de maïs pour chacun de vous.

Emportez-la à la maison, plantez-la et élevez-la pour trois semaines.

À la fin de trois semaines, nous verrons qui a fait le meilleur travail en cultivant la graine. Cette personne sera mon héritier. »

Les dix candidats ont pris leurs graines et, en toute hâte, sont rentrés à la maison.

Ils ont eu chacun un pot de fleur et ont planté la graine dès arrivée.

Il y avait une énorme excitation dans le royaume. Les gens attendaient avec impatience de savoir qui assurerait la relève de leur roi vieillissant.

L’un de ces dix prétendants éprouvait cependant quelque difficulté. Avec ses parents, ils étaient terriblement déçus lorsqu’après quelques jours de soins intenses, la graine n’a pas poussé.

Il ne savait pas ce qui n’allait pas avec la sienne. Il avait pourtant tout fait pour qu’elle pousse. Il avait sélectionné le sol avec soin, il avait appliqué la bonne quantité et type d’engrais, il avait été très assidu dans l’arrosage avec les bons intervalles, il avait même prié pour elle jour et nuit, mais toujours sa graine s’était avérée stérile.

Quelques-uns de ses amis l’ont recommandé d’aller acheter une graine au marché et la planter.

« Après tout », leur dirent-il, « comment est-ce que quelqu’un peut différencier une graine de maïs d’un autre ? ».

Mais ses parents qui lui avaient toujours appris la valeur de l’intégrité lui ont rappelé que si le roi voulait juste qu’ils plantent du maïs, il aurait demandé qu’ils aillent chercher leur propre graine.

« Si tu prends n’importe quelle autre graine différente que celle que le roi t’a donnée cela serait malhonnête », rappelèrent ses parents.

Désillusionnés, ils continuèrent : « Peut-être nous ne sommes pas destinés pour le trône. S’il en est ainsi, donc laisse, ne sois pas celui qui va tromper le roi ».

Au terme des trois semaines, tous les candidats revinrent au palais en exhibant fièrement leur jeune plant de maïs.

C’était évident, les autres neuf garçons avaient eu grand succès avec leurs graines.

Le roi descendit le long du rang où sont alignés les garçons passionnés et demande à chacun d’eux : « c’est ce qui est sorti de la graine que vous ai donnée ? »

Tous les garçons répondirent en chœur : « Oui, votre majesté ! »

Le roi approuva d’un signe de la tête et continua son inspection le long de la ligne.

Le monarque arriva finalement au dernier garçon.

Ce dernier était secoué par la peur, il savait que le roi allait le jeter en prison pour avoir gaspillé sa graine.

Le roi demanda : « Qu’est-ce que tu as fais avec la graine que je t’ai donnée ? »

« Je l’ai plantée et me suis occupé d’elle diligemment votre majesté, mais hélas elle n’a pas poussé », dit le garçon en larmes. La foule se mit à le huer.

Mais le roi leva ses mains et réclama le silence.

Il enchaîna : « Mon peuple, voici votre prochain roi ! »

La foule, silencieuse, stupéfaite, était attentive.

« Pourquoi celui-là ? », se demandèrent-ils.

« Comment est-ce qu’il peut être le bon choix ? »

Le roi prit sa place sur son trône avec le garçon à son côté et continua : « j’ai donné à ces garçons des graines stériles. Cette épreuve n’avait pas pour but de cultiver le maïs. Il s’agissait d’une épreuve de caractère, d’honnêteté et d’intégrité. C’était l’épreuve ultime. Si un roi doit avoir une qualité, ce serait celle d’être au-dessus de la malhonnêteté. Seul ce garçon a réussi l’épreuve ! »

La morale, vous l’avez comprise . A vous de jouer !

Merveilleuse journée positive à vous.

Votre serviteur dans l’optimisme,

Michel POULAERT.

La lingerie invisible mais douloureuse: le C-string !


 

le C-string.jpgLa lingerie invisible mais douloureuse: le C-string !

 

Les stars sont de plus en plus nombreuses à s’afficher avec des robes incroyablement fendues montrant à tous qu’elles ne portent pas de sous-vêtements. A moins qu’elles ne craquent pour le C-string?

Ce véritable objet de torture (mais c’est connu, il fait souffrir pour être belle) dissimule votre intimité à l’avant et pour le faire tenir, on le coince entre ses fesses. Selon celles qui l’ont tenté, c’est incroyablement inconfortable. Sans surprise, il plaît globalement aux hommes.

le C-string 1.jpg


Il se murmure que c’est ce que Kendall Jenner, la demi-soeur de Kim Kardashian, portait sous sa robe coquine du weekend dernier. 

 

c'string.jpg

La-lingerie-invisible-mais-douloureuse-le-C-string

Une top renonce à sa carrière pour devenir nonne ! VIDÉO


 

Une top renonce à sa carrière pour devenir nonne.jpgUne top renonce à sa carrière pour devenir nonne ! 

 

Olalla Oliveros, actrice et mannequin espagnole, a renoncé à sa carrière pour entrer dans les ordres.

La jeune femme a rejoint l’Ordre de Saint-Michel après avoir visité un sanctuaire au Portugal. La jeune femme de 36 ans a expliqué avoir eu un « tremblement de terre interne » en visitant le sanctuaire.

 

« Le Seigneur ne se trompe jamais. Il m’a demandée si je voulais le suivre et je n’ai pas pu refuser », a-t-elle confié au National Catholic Register. 

Olalla a pris sa décision il y a quatre ans mais elle n’en parle que maintenant. Elle est désormais connue sous le nom de Soeur Olalla del Si de Maria.

Une-top-renonce-a-sa-carriere-pour-devenir-nonne

Une brigade contre les hommes qui urinent dans la rue !


 

uriner dans la rue 1.jpgUne brigade contre les hommes qui urinent dans la rue !

 

Dans les rues de Bombay, en Inde, une brigade très spéciale a été mise en place par des citoyens révoltés pour essayer d’assainir un peu les rues. En effet, de nombreux passants urinent en plein milieu des rues, la métropole n’étant pas pourvue d’assez de sanitaires publics.

 

Mais comment s’y prend l’association pour inciter ses citoyens, masculins notamment, les femmes n’étant (pas encore) admises à la pissotière comme les mecs, à ne plus uriner sur les trottoirs ou dans les caniveaux de la ville ?

 

La méthode vous surprendra sans aucun doute : un camion citerne portant le slogan « You Stop, We Stop », équipé d’un canon à eau similaire à celui des forces de police, sillonne les rues de Mumbai, à la recherche des irrespectueux.

 

Et lorsque cette brigade d’activiste que forme les Clean India tombe sur un flagrant délit, la punition est lourde !

Canon à eau ouvert à fond sur lui, celui qui enfreint les règles se prend une bonne douche bien fraîche, pantalon en bas des chevilles et ne sachant pas quoi faire face à la puissance du jet d’eau. En plus de mettre fin à l’infraction, le « châtiment » humilie juste ce qu’il faut le citoyen fautif, et éduque tout en faisant rire, tous les témoins de la scène.

 

Mais imaginons que cette méthode, certes contestable de par son mode d’action radical, mais néanmoins efficace, arrive en France. Imaginez un « Pissing Tanker » circuler dans les rues de Paris, traquant chaque personne en train d’uriner ailleurs que dans un toilette public, et l’aspergeant.

Et si cela vous arrivait, rentreriez vous dans les rangs ou seriez plutôt du genre à rigoler ? Quoi qu’il en soit, il y en aura toujours certains que ça énervera de finir trempé jusqu’aux os, donc évitez dès maintenant d’uriner dans les rues, c’est illégal, et même en cas d’urgence, essayez de trouver un moyen, sans quoi on pourrait bien tous finir trempés la fois ou on sera pris d’une envie pressante. 

N’hésitez d’ailleurs en aucun cas à consulter The Bro Code, qui vous indique comment on doit se comporter dans les toilettes publiques, si jamais ces règles de vivre ensemble vous échappent encore.

une-brigade-contre-les-hommes-qui-urinent-dans-la-rue

Le grand retour de Lio ! Vidéo


 

1. grand retour de Lio.jpgLe grand retour de Lio !

 

La chanteuse belge vient de dévoiler son nouveau single, « Poupée pop ».

En 1980, Lio a 18 ans à peine quand elle chante « Banana Split », son premier titre produit par Marc Moulin. Le succès est immédiat pour celle qui a grandi à Charleroi. Le single, qui ne manque pas de sous-entendus érotiques malgré sa musique enfantine, sera vendu à plus de deux millions d’exemplaires.

 

Trente ans plus tard, l’interprète de tubes comme « Amoureux solitaires » et « Les brunes comptent pas pour des prunes » reste une « poupée pop », comme elle le chante dans son nouveau single, dont les paroles sont signées Jérémie Lefebvre, relate le site du Figaro.

 

Mais une poupée pop qui règle ses comptes, l’air de rien: « Quand j’étais môme sous les stroboscopes, toujours au top du top, le vent en poupe / Je n’étais pour toi qu’une poupée pop, qu’une petite croupe, qu’une touffe, qu’une petite pouffe », fredonne Lio d’entrée de jeu. Un retour qui fera plaisir aux fans de l’artiste, plus connue ces dernières années pour ses participations à La Nouvelle Star et The Voice.

L’album complet sortira en septembre.

Le-grand-retour-de-Lio

10 ASTUCES POUR AVOIR DE BEAUX PIEDS DANS VOS GOUGOUNES


Ajouté le 04/17/2014 08:33:16 par Louise_Bourgoin

Accueil Beauté  Tendances

 

10 astuces pour avoir de beaux pieds dans nos gougounes…

 

 

 

Tendances Audrée Archambault

 

 

 

Quel plaisir de troquer nos bottes contre des gougounes, lorsque la chaleur est de retour! Après avoir passé plusieurs mois enfermés dans nos bas de laine, nos pieds ne demandent qu’à respirer un peu… mais avant de les laisser prendre l’air, il faut s’assurer de leur refaire une beauté, des talons aux orteils.

 

Vous ne savez pas par quoi commencer? Voici 10 astuces qui vous permettront d’afficher de beaux pieds tout au long du printemps et de l’été.

 

1) Offrez-vous une vraie bonne pédicure professionnelle, avant de porter vos sandales pour la première fois.

 

Cela vous permettra de repartir à neuf. Profitez-en pour choisir une nuance de vernis que vous ne possédez pas déjà!

 

2) Par la suite, offrez-vous une pédicure maison 2 à 3 fois par mois environ, selon vos besoins. Ça semble beaucoup ? C’est tout simplement l’occasion pour relaxer et cette activité s’intègre facilement à une soirée spa à la maison. Pensez détente.

 

3) Procurez-vous dès le départ tous les outils nécessaires pour rendre l’expérience la plus profitable possible. Pierre ponce, coupe ongles, crème émolliente, lime à ongles… Vous retrouverez le tout en pharmacie, sans payer le gros prix !

 

4) N’oubliez surtout pas vos pieds lors de l’application de votre crème hydratante quotidienne. Profitez-en pour les masser délicatement, sans oublier la plante.

 

5) Traînez toujours dans votre sac à main des lingettes nettoyantes qui vous permettront de refaire une beauté à vos pieds, peu importe l’endroit.

 

Après une journée de magasinage au centre-ville, un film de poussière grisâtre risque d’avoir fait son apparition sur vos orteils et c’est loin d’être chic !

 

6) Attention aux ampoules ! Assurez-vous de porter des chaussures et sandales confortables, de la bonne pointure, afin d’éviter l’apparition de vilaines cloques. Si c’est toutefois le cas, courez vous procurer une boite de pansements pour guérir les ampoules.

 

7) Vous transpirez des pieds ? Coup de coeur pour le traitement Stress Resist, de Vichy. Il sera votre meilleur allié pour l’été puisqu’il contrôle la transpiration excessive pendant 24 heures. Vous le retrouverez en pharmacie.

 

8) Offrez-vous quelques journées «sans vernis» afin de permettre à vos ongles de se reposer un peu et de reprendre des forces.

 

9) L’exfoliation est indispensable de la tête aux pieds! On a tendance à les oublier, mais il faut prendre le temps de retirer régulièrement les peaux mortes et les impuretés.

 

10) Finalement, choisissez de couper vos ongles d’orteils courts. Cela évitera d’accumuler la saleté !

 

Avec tout ça, vous devriez avoir de beaux pieds à présenter dans vos gougounes cette saison! Il ne reste maintenant qu’à faire un peu de shopping afin de dénicher les sandales parfaites…

 

Quels sont vos trucs pour conserver de beaux petits pieds tout le printemps et l’été ?

 

À quelle fréquence vous offrez-vous une pédicure ?

 


Amicalement

Tu veux caresser…


Elle fait des étincelles

 

Elle fait des étincelles

Une très belle femme, très classique, bien habillée, se balade avec 2 chiens de montagne énormes et magnifiques.

 

Un petit garçon passe par là, s’arrête net devant ses chiens, la bouche ouverte, reste en admiration pendant un long moment devant les animaux. La femme lui demande :

– Tu veux caresser mes Saint-Bernard?

– Ô oui, je veux bien, mais moi, c’est Didier, pas Bernard!