Pensée du jeudi 3 juillet 2014.


« Pour ne pas tomber dans les pièges que la vie nous tend
inévitablement à un moment ou à un autre, nous devons
développer deux qualités : le discernement et l’humilité.
Le discernement est une qualité de l’intellect, et
l’humilité une qualité du cœur.
Le discernement nous permet de distinguer en toute circonstance
le vrai du faux, la réalité des apparences ; il nous indique
la direction à suivre et les faux pas à éviter, il nous met à
l’abri des erreurs et des illusions. Quant à l’humilité,
qui est une qualité tellement négligée, méprisée même, on
ne peut en mesurer la valeur que si on comprend combien son
opposé, l’orgueil, est dangereux. L’orgueil ferme l’homme
au monde spirituel, il coupe les courants qui lui apportent
l’eau vivante du Ciel. C’est pourquoi, en même temps que
nous devons cultiver le discernement qui nous indique le chemin
à suivre, il est indispensable aussi de cultiver l’humilité
qui nous ouvre aux courants d’en haut, car ces courants sont
des viatiques qui nous soutiennent sur les chemins de la vie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Pourquoi la fin de la double nationalité est vide de sens


Publié par La rédaction le Lundi 30 Juin 2014 à 14h40

Interrogée sur les débordements constatés en marge de la qualification de l’Algérie, Marine Le Pen a livré son analyse pour endiguer le problème. Pour elle, il s’agit de « mettre fin à la double nationalité ».

© AFP

 

Dimanche, au micro d’Europe 1, Marine Le Pen a donné sa version sur les incidents observés en marge de la qualification de l’Algérie. Sa solution, « mettre fin à la double nationalité » et « arrêter l’immigration« . Une vraie fausse idée presque aussi vieille que le Front National. Cette proposition fait-elle sens au regard de la situation de notre pays ? Rien n’est moins sûr. Explications.

Quelques chiffres

Pour qu’une telle décision puisse avoir de l’effet, regardons tout d’abord le nombre de binationaux présents sur notre territoire. Pour cela, rien de mieux que l’Ined, l’institut national des études démographiques. Selon l’institution, les binationaux« représentent 5% de la population de France métropolitaine âgée de 18 à 50 ans« .

Lire aussi : Quand Jean-Marie Le Pen et des élus FN quittent sans payer le restaurant du Parlement européen

Toujours selon cette étude la corrélation « binationalité/rejet du pays » est loin d’être établie. « On observe peu d’impact de la double nationalité sur le sentiment d’être Français. Les immigrés doubles-nationaux se sentent autant Français que ceux qui ont abandonné leur ancienne nationalité (82 % dans les deux cas) » conclut ainsi l’Ined.

À la lecture de cette étude, la motivation même de la proposition de Marine Le Pen se vide de sa substance. Mais ce n’est pas fini.

Est-ce réalisable ?

Comme le rappelle FranceTVInfo, au regard du nombre de cas particuliers, une telle mesure serait très complexe à mettre en œuvre. Premièrement, les conditions d’accès à la nationalité françaises sont nombreuses (droit du sol, naturalisation, mariage, obtention de la nationalité à 18 ans…). Ainsi comment procéder ?

Ceux qui sont nés avant cette loi seraient-ils concernés ? Les binationaux de l’Union Européenne sont-ils assujettis à cette solution ? Si non, sur quels critères juridiques et légaux justifier que la France puisse faire le tri entre différentes nationalités (sans que cela nous soit par exemple reproché par la CEDH) ? Quid des Français qui vivent à l’étranger et qui jouissent de ce statut ?

Outre stigmatiser une part de la population comme ceci est dénoncé par SOS Racisme, la proposition faite par Marine Le Pen, élaborée en son temps par son père, relève plus de l’écran de fumée que de la réelle proposition de bon sens.

Il photographie le fantôme d’un soldat dans un cimetière


 

1.fantôme.jpgIl photographie le fantôme d’un soldat dans un cimetière

 

Alors qu’il était en visite dans un cimetière militaire de la Première guerre mondiale, un jeune Britannique a pris une photo du sanctuaire avec son téléphone. En regardant les clichés, il a remarqué une silhouette étrange sur l’un d’entre eux.

 

Un adolescent britannique de 14 ans a photographié ce qui semble être le fantôme d’un soldat de la Première guerre mondiale dans le cimetière allemand de Neuville-Saint-Vaast, près d’Arras dans le Nord-Pas-de-Calais.

 

Mitch Glover était en voyage scolaire lorsqu’il a pris des photos du sanctuaire avec son portable.

 

Une fois chez lui, il a observé les clichés de son séjour avec stupéfaction. Car sur l’un d’entre eux,une étrange silhouette d’homme est visible.

 

Un ami de l’adolescent a noté la ressemblance de l’apparition avec celles des “Seaforth Highlanders”, les soldats d’un régiment spécial de l’armée britannique, principalement composé d’Ecossais, explique le Daily Record.

Le cimetière allemand est situé à quelques centaines de mètres du cimetière militaire Nine Elms, où de nombreux « Seaforth Highlanders » reposent.

 

il-photographie-le-fantome-dun-soldat-dans-un-cimetiere

Coca Cola met au point un réfrigérateur qui fonctionne sans électricité !


 

coca-cola-refrigereting-biocooler-cans,4-6-442086-3.jpgCoca Cola met au point un réfrigérateur qui fonctionne sans électricité !

 

Coca Cola et l’agence Léo Burnet ont développé un appareil innovant qui se passe d’électricité pour maintenir les boissons au frais.

 

Baptisé BioCooler, il s’agit d’un réfrigérateur tout bonnement bio. Nul besoin d’alimentation électrique, il utilise le soleil et une ancienne méthode de refroidissement pour rafraîchir l’eau ou le soda. A cet effet, sur le dessus de l’appareil se trouvent des plantes dont leur arrosage permettra de réduire la température interne. Le fonctionnement est simple : l’évaporation de l’eau sous l’influence du soleil et de l’air ambiant permet de faire passer un gaz à l’état liquide. Créant ainsi un espace de fraîcheur à l’intérieur de l’appareil pour refroidir les boissons. En outre, plus la température est élevée, plus l’appareil conserve ses propriétés réfrigérantes. 

A l’état de prototype, BioCooler a été testé à Airpir, un village colombien où la chaleur atteint 45 degrés durant la journée.

Pour l’heure, on ignore si la marque envisage de le commercialiser. Mais le système peut s’avérer pratique.

appareil-refrigerateur

Fatigué…‏Claude Cléret


Bonjour Sami,

Est-ce que vous connaissez la chanson de Renaud qui s’appelle « Fatigué » ?

Je vous donne les paroles en dessous de ce mail, je trouve qu’elles s’appliquent hélas bien à la confusion de notre époque.

Personnellement, je suis fatigué de la violence, de la méchanceté, de la mesquinerie, de la bêtise, de la négativité, …

Après moultes années de recherches spirituelles, je ne sais toujours pas ce qu’est la spiritualité.

Il me semble à peine entrevoir ce qu’elle n’est pas, perspective personnelle que je partage ici sans l’imposer à personne.

Etre spirituel, pour moi, ce n’est pas être dogmatique.
Ce n’est pas l’intolérance, la haine de l’autre et de sa différence, l’illusion de détenir la seule vérité. Ce n’est pas opposer Bouddha à Jésus ou Vishnou à Mahomet. Ce n’est pas mépriser l’Autre pour sa couleur ou ses idées. C’est au contraire être curieux de tout ce qui fait la vie, respectueux de toutes les incarnations de l’Univers. C’est reconnaître et saluer – Namaste – le dieu qui existe en tout, en tous et en chacun.

Etre spirituel, pour moi, ce n’est pas être parfait.
Comme dit le Zen, chaque jour même le maître trébuche. C’est embrasser nos erreurs et nos imperfections, celles des autres aussi, comme autant d’opportunités de grandir. Comme autant de chances d’aimer les autres … et peut-être encore plus difficile, de nous aimer nous-mêmes.

Etre spirituel, pour moi, ce n’est pas fuir le matériel.
La matière, l’argent, le corps, le sexe, le travail, le commerce, la nourriture et le reste font partie de notre vie. Il ne s’agit pas d’en avoir peur ou d’en avoir honte. Il ne s’agit pas de les rejeter ou de les fuir. Simplement de les considérer comme des parties de nous-même, faisant intégralement partie de notre expérience d’incarnation.

Etre spirituel, pour moi, ce n’est pas séparer.
Ce n’est pas opposer l’homme à la femme, le travail à la prière, la vie à la mort, la matière à l’immatériel, la science à la foi, le nord au sud, le pauvre au riche, le spirituel au non-spirituel, le corps à l’esprit, …
C’est au contraire réunir. Reconnaître que les poles opposés sont en réalité l’expression d’une unique réalité.

Pour moi, être spirituel, c’est tenter d’être simplement et profondément humain. De vivre nos expériences dans le monde tel qu’il est, d’aller vers nos rêves et de réaliser ainsi notre potentiel de vie.

Comme le dit si bien Neale Walsche, de chercher à devenir, dans le monde réel, la plus haute expression de la plus belle version de nous-mêmes.

C’est chercher à exprimer la divinité qui est en nous, à reconnaître la divinité qui est hors de nous, et à constater qu’elles sont en fait les deux aspects d’une même réalité.

Avec amour et respect, je vous dis merci d’être là, merci d’être qui vous êtes, dans votre profonde humanité et votre éternelle divinité.

Amicalement,
Claude

PS : Si vous aussi, comme moi, vous vous sentez parfois fatigué par la violence et la folie du monde, si vous ressentez les profonds changements énergétiques en cours, alors j’ai trouvé récemment un havre de lumière et de paix qui peut vous intéresser.

Comme le dit le créateur du site, prenez ce qui vibre en vous et laissez le reste :

>>> Le Grand Changement

Ingrédients interchangeables


Ajouté le 06/14/2014 21:11:47 par Gertrude_Lafond

Il vous manque un aliment pour réaliser une recette? Ne vous en faites pas, plusieurs ingrédients de base peuvent être remplacés par d’autres.

Dans certains cas, le goût et la texture du produit final sera peut-être un peu différents, mais la plupart des substitutions représentent une solution tout à fait acceptable si on n’a pas le temps ou le courage de courir à l’épicerie.

Remplacer le babeurre : Mélanger 2 c. à soupe (30 ml) de vinaigre avec suffisamment de lait pour obtenir 2 tasses (500 ml). Laisser reposer de 5 à 10 minutes.

Remplacer le beurre : Remplacer 1 tasse (250 ml) de beurre par une tasse de margarine, ou 7/8 de tasse (220 ml) de graisse ou 7/8 de tasse d’huile ( 220 ml) de saindoux.

Remplacer la crème 35% : Pour 1 tasse (250 ml) de crème, utiliser 3/4 de tasse (180 ml) de lait et 1/3 de tasse (80 ml) de beurre.

Remplacer la crème 15% : Pour 1 tasse (250 ml) de crème, utiliser 7/8 de tasse (220 ml) de lait et 1/4 de tasse (60 ml) de beurre. On peut aussi utiliser du lait évaporé 2% en conserve.

Remplacer la crème aigre : Ajouter 1 c. à thé (5 ml) de vinaigre dans 1 tasse (250 ml) de lait. Laisser reposer 5 à 15 minutes. Brasser avant l’utilisation.

Remplacer le Yogourt: Remplacer 1 tasse (250 ml) de yogourt par 1 tasse (250 ml) de babeurre, ou 1 tasse (250 ml) de crème aigre, ou par 1 tasse (250 ml) de fromage cottage (passé au mélangeur) et 1 c. à thé (5 ml) de jus de citron.

Remplacer le jus de citron : Pour 2 c. à soupe (30 ml) de jus de citron, utiliser 1 c. à soupe (15 ml) de vinaigre.

Vin de riz et saké : Utiliser la même quantité de sherry ou de xérès.

Vin dans une sauce : Ajouter un peu de sucre à 5 c. à soupe (75 ml) de vinaigre.

À suivre la semaine prochaine.

Bonne semaine

Gertrude

Me rejoindre cuisine@planete.qc.ca

Bientôt des triporteurs électriques pour touristes à Bruxelles?


 

Bientôt des triporteurs électriques pour touristes à Bruxelles.jpgBientôt des triporteurs électriques pour touristes à Bruxelles?

 

Le vélo-taxi a le vent en poupe dans plusieurs villes d’Europe et pourrait débarquer au profit des touristes à Bruxelles: c’est du moins l’objectif d’un des projets lauréats de la BSE Academy dont le porte-parole s’est vu décerner vendredi le prix de la presse. Ce prix permet de bénéficier de conseils en communication lors de la création de l’entreprise.

Les auteurs, Mathieu Dejemeppe et Benjamin François, défendent un projet visant à promouvoir les triporteurs électriques comme moyen de découvrir la capitale à l’aide d’un cyclo-guide bruxellois formé pour faire connaître sa ville autrement, se jouant des embouteillages, tout en offrant à ses hôtes, outre sa sympathie, un minimum de protection contre la pluie et le vent.

 

Baptisé « GUMBA » (Green Urban MoBile Advertising), le projet repose aussi sur l’exploitation des triporteurs électriques pour de la communication événementielle au centre de la ville.

 

Il pourrait devenir réalité dès 2015, voire avant à l’occasion de l’un ou l’autre événement, si l’on en croit ses auteurs.

 

Bientot-des-triporteurs-electriques-pour-touristes-a-Brux…

À 9 ans, il retrouve l’usage de son bras grâce à une imprimante 3D !


 

À 9 ans, il retrouve l'usage de son bras.jpgÀ 9 ans, il retrouve l’usage de son bras grâce à une imprimante 3D !

 

Il s’agit d’une première mondiale et elle est belge: un garçon de neuf ans de Brasschaat, Joos Van Dyck, a retrouvé l’usage de son bras grâce à une imprimante 3D, ou plus précisément à des broches créées à partir de cette technologie.

 

Les médecins n’étaient guère optimistes sur le cas du petit Joos, dont le bras est malformé à la suite d’une double fracture à l’âge de 6 ans. « Les bouts de ses doigts étaient même devenus insensibles », raconte sa mère, Kathleen Verlinden, au Laatste Nieuws.

 

« Il n’y avait pas grand-chose à faire, à part espérer que son état s’améliore avec le temps. Même si nous ne pouvions nous résoudre à ne rien tenter », poursuit-elle. « On se faisait surtout du souci pour son avenir, nous craignions que son handicap l’empêche de faire des études ou de mener à bien une carrière. »

 

Aujourd’hui, grâce à une nouvelle technologie d’une société louvaniste, Materialise, et le travail du chirurgien orthopédiste Frederic Verstreken, de l’hôpital Sint-Monica de Deurne, le petit Joos a retrouvé une vie normale. Des broches créées à partir d’une imprimante 3D permettent en effet aux os du bras de Joos de grandir normalement.

 

À 9 ans, il retrouve l'usage de son bras pt.jpg

À 9 ans, il retrouve l'usage de son bras 2.jpg

A-9-ans-il-retrouve-l-usage-de-son-bras-grace-a-une-impri…

Deux chiots naissent… verts !


 

chiots verts.jpgDeux chiots naissent… verts !

 

Ils ont été surnommés les « chiots Hulk ». Et pour cause, deux chiens sont venus au monde avec un pelage vert!

Lorsqu’Aida Molina, de Valladolid, a vu les chiots qui venaient de naître, son premier réflexe a été de frotter leur pelage vert pour essayer de faire partir la couleur… Mais les poils sont restés verts. « Je ne pouvais pas y croire quand je les ai vus! Je pensais qu’ils étaient sales et j’ai essayé de les laver, mais la couleur ne partait pas, puis j’ai réalisé que c’était leur couleur naturelle. »

 

Elle a appelé le vétérinaire qui pensait qu’elle se foutait de lui. « Il pensait que je voulais lui faire perdre du temps avec une blague, jusqu’à ce que je lui envoie les photos. Il n’y a pas cru non plus », ajoute l’Espagnole à Libertad Digital. 

De la portée de quatre chiots, deux sont nés avec cet étrange pelage. La femelle n’a pas survécu. Le mâle lutterait encore pour la vie. En réalité, leur apparence étonnante serait due à une intoxication à la biliverdine, un pigment biliaire.

Deux-chiots-naissent-verts

Perte de poids : une capsule d’hydrogel pour ne plus avoir faim


Une nouvelle capsule, le Gelesis100, induirait un sentiment de satiété et augmenterait la perte de poids.

© Doruk Sikman – Fotolia.com

Vous voulez maigrir ? Une nouvelle capsule d’hydrogel, nommée Gelesis100, a été présentée lors de la Réunion de la Société internationale d’endocrinologie et de l’Endocrine Society à Chicago (USA). Cette capsule est composée de milliers de petites particules d’hydrogel. En se mêlant aux aliments digérés, elle augmente le volume de l’estomac et réduit le sentiment de faim, tout en diminuant l’apport calorique.

Afin de tester son efficacité, trois groupes de moins de 50 volontaires chacun ont été constitués. Le premier a reçu pendant trois mois 2,25 g de Gelesis100 avant le déjeuner et le dîner. Le second en a ingéré 3,75 g au même moment, alors que le dernier n’a pris qu’une capsule placebo avant les repas. Tous les participants ont suivi un régime limité à 600 calories par jour.

Résultat ? Une perte de 6,1% du poids corporel a été constatée chez les individus du premier groupe, contre 4,5% chez le deuxième et 4,1% pour le groupe placebo. Si aucun participant aux tests ne souffraient de diabète, certains étaient en pré-diabète. Chez cette population, les pertes de graisses ont été les plus impressionnantes, atteignant jusqu’à 11% du poids corporel.

Toutefois, le Gelesis100, en attente d’approbation par l’Agence américaine des médicaments (Food and Drug Administration, FDA), a entraîné des effets secondaires tels que des ballonnements, des flatulences, des douleurs abdominales et de la diarrhée chez certains participants.

La fille enceinte


ALLEZ LES BLEUS

on compte sur vous

ALLEZ LES BLEUS on compte sur vous

Une Sicilienne de 16 ans rentre penaude chez ses parents au petit matin :

 

– Papa, mamma, j’ai couché avec un homme et je suis enceinte.

Le père devient fou, brandit son fusil, demande qui est le coupable et jure sur la Madone qu’il va le plomber.

La gamine :

– Mais c’est un type bien, il va prendre ses responsabilités.

Le père hurle pendant quelques heures. À un point tel que sa femme se demande s’il ne va pas en mourir.

Un peu avant neuf heures, une superbe BMW arrête devant la porte. Une homme, dans la quarantaine, cheveux sel et poivre, de très belle allure, cogne à la porte.

On l’invite dans la cuisine, où il prend place autour de la table, avec papa et mamma.

– J’ai eu une petite aventure avec votre fille. Elle est magnifique, mais ça ne peut pas durer. Je suis marié, j’ai une famille et mes obligations et mon statut social m’interdisent de prolonger cette relation.

Cependant, je suis un homme d’honneur, et je tiens à ce que votre fille et son enfant ne soient pas laissés

dans le besoin. Voici ce que je vous propose.

Que ce soit un garçon ou une fille, à la naissance, je dépose un million d’euros dans son comte de banque. Et si elle perd l’enfant…

– Tu couches à nouveau avec elle lui dit le père.