Pensée du mercredi 31 juillet 2013.


« Chaque matin, dès l’aurore, le soleil projette dans l’espace
une profusion de paillettes d’or ; et ces paillettes d’or,
nous pouvons en remplir notre esprit, notre âme, notre
intellect, notre cœur, et aussi notre corps physique. Cet
or-là, tout notre organisme peut en bénéficier, depuis le
cerveau jusqu’aux pieds.
Il existe différentes sortes de lumières. Celle dont notre
système nerveux et tout notre organisme ont le plus besoin est
la lumière du soleil avant son lever. C’est la lumière la
plus subtile, la plus spirituelle, et elle agit sur nos corps
psychiques. C’est pourquoi, si nous savons comment regarder le
soleil, une porte s’ouvre dans notre plexus solaire et nous
commençons à boire la lumière. C’est comme un réservoir qui
se remplit d’une quintessence précieuse. Quand le réservoir
déborde, on n’éprouve plus que le besoin de distribuer cet
élixir à toutes les créatures vivantes, et il n’y a pas de
plus grande joie que de donner ce qu’on a reçu du soleil. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Le prince Harry compte prendre en main l’éducation de George !


 

harry et kate.jpgLe prince Harry compte prendre en main l’éducation de George !

 

Quand Dirty Harry promet à quelqu’un « du bon temps », vous pouvez être sûr que cette personne va passer un moment dont elle se souviendra. Même si l’heureux élu n’a que trois jours.

 

A la place de Kate et William, on serait un poil inquiet. Le prince Harry a enfin fait la connaissance de son tout petit neveu George de Cambridge.

 

Une rencontre qui a eu lieu mercredi à Kensington Palace. Le prince a fait un compte rendu détaillé de sa royale entrevue lors d’un évènement caritatif organisé par sa fondation Sentebale, qui vient en aide aux enfants touchés par le sida au Lesotho. Harry a précisé qu’il avait fait un câlin à George. Un moment privilégié, même si l’enfant « pleurait toutes les larmes de son corps, comme tous les bébés », a-t-il précisé en riant. « C’est merveilleux d’avoir ce nouveau membre dans notre famille, a-t-il confié. J’espère seulement que mon frère est bien conscient que mes tarifs de baby-sitter sont exorbitants ! »

 

Lorsqu’on lui a demandé à qui George ressemblait le plus, Harry s’est trouvé en galère. « Je pense que vous pourrez juger par vous même, a-t-il répondu, je n’en ai aucune idée ! » Le prince sait qu’il a désormais un nouveau rôle à assumer : Dirty Harry va devoir se transformer en Oncle Harry. Une responsabilité qu’il prend très à cœur : « Je vais m’assurer qu’il ait une bonne éducation, le garder hors des chemins dangereux et m’assurer qu’il s’amuse ! Le reste, je le laisse à ses parents. »

Voilà, vous avez bien lu, Harry va s’assurer que son neveu « s’amuse » et on sait TOUS ce que ça veut dire. Si vous croisez à Las Vegas un grand rouquin avec plein de jolies nanas et un porte bébé, vous n’êtes pas en plein tournage de Very Bad Trip IV. C’est juste Harry qui fait du baby-sitting.

 

voici.fr

Du Wi-Fi pour voir à travers les murs !


 

wi-vi-output.jpgDu Wi-Fi pour voir à travers les murs !

 

Des chercheurs de MIT ont publié un papier montrant qu’il était possible d’utiliser un réseau  Wi-Fi pour détecter et suivre les mouvements d’une personne présente dans une autre pièce. La vidéo ci-dessous est intéressante et montre le niveau de précision de la technologie surnommée Wi-Vi.

 

Ce n’est pas la première fois que l’on voit ce genre de système, mais il a le grand avantage d’être très bon marché et d’ouvrir la voie à une nouvelle utilisation du Wi-Fi.

 

Les scientifiques imaginent utiliser ce système pour aider les forces de police à savoir si des personnes se trouvent dans une pièce avant d’y entrer. Le Wi-Vi utilise du Wi-Fi 2,4 GHz et se limite à des bandes de fréquence de 20 MHz de largeur. Ils utilisent aussi trois antennes MIMO, ce qui permet de configurer le signal avec plus de précision et annuler les signaux reçus par certaines antennes pour mieux détecter si une personne bouge ou pas.

tomshardware

Une émission de télé offre des bébés !


 

bébé offert.jpgUne émission de télé offre des bébés !

 

Un présentateur a offert des bébés abandonnés à des couples sans enfant en direct à la télévision pakistanaise.

On peut remporter de tout à la télévision. Mais l’émission de télévision « Amaan Ramadan » très populaire pendant le Ramadan au Pakistan, offre bien autre chose que des encyclopédies, des smartphones ou autre jeux de société. Ce sont des bébés que le présentateur a offert.

 

Le 14 juillet dernier, Aamir Liaquat Hussain, le présentateur de l’émission est, en effet, arrivé avec un bébé dans les bras. Un nourrisson qu’il a ensuite offert à un couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant. Une semaine plus tard, il a remis ça. « C’est une magnifique petite fille qui a été jetée sur une pile d’ordure. Regardez n’est-elle pas magnifique et innocente ? » a-t-il expliqué en donnant l’enfant à un autre couple.

 

D’après Aamir Liaquat Hussain, les bébés offerts ont tous été retrouvés dans des poubelles par des bénévoles de l’association hhipa Welfare Association, qui oeuvre contre l’abandon de nourrissons dans des décharges, un phénomène très répandu au Pakistan. Offrir ces enfants à un couple « aimant » est donc un geste noble selon lui.

7sur7

Elle survit après être passée sous un métro – 7SUR7.be


     

    Par: Loïc Struys
    4/07/13 – 10h51
    Capture d’écran. © Youtube..

    VIDÉO Une femme a vu la mort en face. Elle a survécu miraculeusement au passage d’une rame, lundi, dans le métro de Prague, peu de temps après être tombée entre les rails.

    Scène surréaliste dans le métro de Prague. Lundi dernier, une jeune tchèque, dont l’identité et l’âge n’ont pas été révélés, a semble-t-il été prise d’un malaise et, malgré la vaine tentative d’un passager, est tombée de la plateforme pour se retrouver entre les rails du métro.

    « Un enregistrement vidéo la montre vaciller. Elle a trébuché et est tombée sur la voie », a déclaré une porte-parole de la police Eva Kropacova dans un communiqué publié sur Youtube. « Miraculeusement, la femme s’est relevée, a secoué la poussière de ses vêtements et est partie », a-t-elle précisé ajoutant qu’elle avait refusé toute aide médicale et alcootest expliquant qu’elle était « simplement fatiguée ».

    Une « fatigue » passagère qui a failli lui coûter la vie. Car sans une chance inouïe, elle aurait été écrasée au passage du métro. Comme le montrent les images des caméras de surveillance, elle réapparaîtra indemne quelques minutes plus tard et remontera à quai grâce à l’aide providentielle des navetteurs qui ont eu la peur de leur vie.

    Il reçoit 44 millions pour avoir perdu une partie de la tête – 7SUR7.be


    Par: 
    3/07/13 – 17h27
    Antonio Lopez Chaj, 43 ans. © ap.

    La Cour suprême de Torrance (Californie) a rendu son verdict. Antonio Lopez Chaj, un peintre en bâtiment de 43 ans, sera indemnisé à hauteur de 58 millions de dollars (44 millions d’euros) après avoir perdu une partie de la tête lors d’une bagarre en 2010. Depuis lors, il a perdu l’usage de la parole.

    © photo news.

    © ap.

    Le 20 avril 2010, Antonio Lopez Chaj, ainsi que son frère et deux neveux, se sont rendus dans un bar situé à Los Angeles. La tension est rapidement montée entre les membres de la famille Chaj et le gérant de l’établissement.

    Matraque et crâne fracassée sur le trottoir
    L' »erreur » d’Antonio Lopez Chaj aura été celle de se mêler à cette bagarre générale. L’un des portiers du bar, Emerson Quintanilla, l’a frappé à coups de matraque et de coups de pieds. Le vigile a ensuite fracassé le crâne d’Antonio Lopez Chaj sur le trottoir à quatre reprises.

    Il a perdu l’usage de la parole
    Ce peintre en bâtiment de 43 ans a été plongé dans l’inconscience et le silence par la même occasion. Depuis ce soir-là, il a perdu l’usage de la parole. La moitié de son crâne est irrémédiablement déformée.

    « Les docteurs ont réussi à le sauver »
    « Il avait déjà perdu une partie de son crâne lors de son arrivée à l’hôpital. Les docteurs ont réussi à le sauver mais il ne peut toujours pas parler », précise encore Federico Sayre, l’avocat d’Antonio Lopez Chaj.

    Souffrance quotidienne
    Antonio Lopez Chaj a été indemnisé à hauteur de 58 millions de dollars (44 millions d’euros). Mais rien ni personne ne pourra compenser sa souffrance endurée au quotidien depuis trois ans.

    PHILIPPE, Charles-Louis – Les Deux Mendiants – L’Enfant malade | Litterature audio.com


    PHILIPPE, Charles-Louis – Les Deux Mendiants – L’Enfant Malade

    Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles

    Vieux mendiants

    Charles Louis Philippe, poète et romancier, fils de sabotier de l’Allier, ouvrier à la Ville de Paris, handicapé par une tuberculose infantile, est mort, en 1909, à 35 ans de la typhoïde.
    « Ma grand-mère était mendiante, mon père, qui était un enfant plein d’orgueil, a mendié lorsqu’il était trop jeune pour gagner son pain. J’appartiens à une génération qui n’est pas encore passée par les livres… Je crois être en France le premier d’une race de pauvres qui soit allée dans les lettres. » (Lettre à Maurice Barrès)
    Avec quelques amis, dont André Gide, il fonda laNouvelle Revue Française (N.R.F.). On le classe parmi les auteurs « populistes » s’intéressant à l’univers des humbles dont le peuple est le héros, en opposition avec la littérature des salons académiques.
    Philippe a laissé une œuvre littéraire forte avec des personnages se débattant dans un univers d’inégalités, d’injustices, de maladies, mais aussi d’amour maternel et de bonheurs quotidiens…

    Les Deux Mendiants s’achèvent ainsi : « C’étaient, son mari ainsi qu’elle, des mendiants comme il n’y en a pas beaucoup. On était heureux de pouvoir leur faire du bien. On les regretta. »

    L’Enfant malade apparaît comme une sorte d’autobiographie du poète fragile dès l’âge de sept ans :
    « Un jour succède à l’autre pendant qu’une douleur succède à une autre douleur. Voici les jours noirs qui naissent avec un matin fatigué. Huit heures et la soupe sont tristes comme un remède à ceux qui n’ont pas d’appétit. Neuf heures, dix heures, onze heures, la Douleur habite votre cerveau, votre mâchoire, vos tempes et votre sang. Vous n’êtes plus vous, cet enfant aux regards et aux idées, car la Douleur vous bouche les yeux et remplace vos idées. »

    Les Deux Mendiants.

    > Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

    L’Enfant malade.

    Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

    > Consulter les versions textes de ce livre audio : Les Deux MendiantsL’Enfant malade.

    > Rechercher : 6. XIXe siècleNouvelles

    NB. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux livres audio sur le site, inscrivez-vous à notre lettre d’information ! (indiquez simplement votre e-mail dans la colonne de droite, sous l’intitulé « Recevoir les nouveautés »)

    Déclarée morte, elle se réveille au bloc opératoire prête à se faire prélever ses organes


    Le 12/07/2013 à 06:00 – Philippe Guédon

    Aux Etats-Unis, une quadragénaire, déclarée décédée par les médecins, s’est réveillée sur la table d’opération au moment où ces derniers allaient lui prélever ses organes.

    L’hôpital a été condamné a verser 6000 dollars pour négligence.

    Publicité

    Les faits remontent à 2009 mais l’histoire vient juste de paraître, relayée par les médias du monde entier. L’hôpital Saint Joe de Syracuse, dans l’Etat de New York, aux Etats Unis, vient d’être reconnu coupable de négligence, après une faute qui aurait pû etre fatale.

    Une femme déclarée morte

    Le corps inerte et livide de Madame Burns est arrivé aux urgences de l’hôpital. Pour les médecins, cette femme, mère de trois enfants vient d’être victime d’une overdose de barbituriques. Plongée dans un coma causé par l’intoxication médicamenteuse, les médecins diagnostiquent un état de mort cérébrale. La famille donne alors son autorisation pour cesser les soins et procéder au  prélèvement les organes. Au moment de prélever les organes dans la salle d’opération, Mme Burns ouvre les yeux sous les néons de la table chirurgicale.

    L’enquête du département de la Santé de l’Etat de New-York a révélé qu’un traitement recommandé anti-drogue aurait dû être effectué en raison des médicaments qu’elle a absorbé (Xanax, Benadryl et autres relaxants…). De plus, le protocole n’a pas été respecté, aucun scanner du cerveau n’ayant été réalisé.

    La veille de l’opération pourtant, une infirmière consciencieuse avait fait remarquer que la patiente végétative réagissait à l’effleurement de sa voûte plantaire et qu’elle parvenait à respirer sans l’aide de l’appareil d’assistance respiratoire. Observations que l’équipe médicale feindra d’ignorer et elle procédera à l’opération, avortée au dernier moment.

    Elle se suicide plus d’un an après

    La femme est aujourd’hui décédée. Ses proches ont confié qu’elle avait mis volontairement fin à ses jours 16 mois après les faits, en janvier 2011. Elle était dans un état de profonde dépression et n’avait pas porté plainte contre l’hôpital. « Elle était tellement déprimée que cela ne faisait pas tellement de différence pour elle ». expliquait sa mère, Lucille Kuss.

    Cette erreur a coûté 6000 dollars à l’hôpital (4600 euros) additionnée d’une autre amende de 16 000 dollars  après qu’une autre patiente soit tombée sur la tête en l’absence de toute surveillance. Pour le cas de Mme Burns, « l’hôpital n’avait même pas procédé à un examen approfondi de l’incident « , a déclaré le rapport fédéral. Depuis, l’hôpital a été placé sous haute surveillance par l’Etat de New York.

    Tout savoir sur la vente de médicaments en ligne


    SANTÉ – L’arrêté qui encadre la vente de médicaments sur Internet, publié au Journal officiel le 23 juin dernier, entre en vigueur aujourd’hui. Metronews vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau mode de consommation.

    Tweet

    Médicaments en ligne

    Déjà une réalité dans bien des pays du monde, comme ici aux Philippines, la vente de médicaments en ligne est lancée en France aujourd’hui vendredi 12 juillet.Photo : JAY DIRECTO / AFP

    Quels médicaments sont concernés ?

     

    La vente en ligne de médicaments ne concerne que les produits d’automédication, soit les médicaments délivrés sans ordonnance (paracétamol, antitussif…). Selon l’Agence nationale du médicament (ANSM), cela correspond à environ 4 000 produits. Le gouvernement souhaitait que l’arrêté publié au Journal Officiel ne concerne que les médicaments vendus devant le comptoir, environ 450, mais le Conseil d’Etat et l’Autorité de la concurrence l’ont jugé trop restrictif.

     

     

    « Avant la publication de cet arrêté, environ sept millions de personnes avaient déjà acheté leur médicament sur Internet, explique à metronews Cédric O’Neill, fondateur du site 1001Pharmacies.com. Mais vu que ce n’était pas possible en France ils se tournaient vers des sites européens, où la vente en ligne de médicaments est autorisée depuis plusieurs années. Pour éviter toute concurrence, il fallait donc proposer cette offre légale. « 

    Qui pourra les vendre ?

    Le texte stipule que le site sera le « prolongement virtuel » d’une pharmacie physique elle-même autorisée. Les médicaments seront donc vendus sur des sites édités par des pharmacies qui devront recevoir l’aval de l’Agence régionale de santé (ARS) dont elles dépendent. De plus, le gérant de la pharmacie souhaitant ouvrir un site doit également en référé au Conseil de l’ordre des pharmaciens. Si la pharmacie ferme, le site aussi.

    « Cette initiative répond à une demande de la Commission européenne pour harmoniser la législation avec les autres pays membres. Soit le gouvernement refusait et devait payer une amende, soit il ouvrait totalement ce marché au risque d’un mésusage des médicaments pouvant amener à des hospitalisations. Le fait de ne laisser le monopole de la vente qu’aux pharmaciens agréés est un bon compromis », souligne Lucien Bennatan, président du Groupe PHR qui représente 11 % des officines françaises.

    Comment procède-t-on ?

    Il faut avant tout savoir reconnaître les sites agréés. Une liste de sites autorisés est disponible sur le site des ARS, du Conseil de l’ordre des pharmaciens et du ministère de la Santé. Chaque commande sera accompagnée d’un questionnaire où il faudra préciser son âge, poids, sexe, traitements en cours, antécédents allergiques, état de grossesse ou d’allaitement. Le patient a ensuite le choix entre aller chercher le traitement dans les locaux de la pharmacie ou demander une livraison à domicile.

    « Ce procédé permet de pallier une demande de personnes en mobilité réduite ou ayant des horaires de travail décalés. Mais que ce soit sur Internet ou dans les pharmacies, il faut toujours qu’il y ait une pédagogie et une communication auprès des personnes qui sont sujettes à l’automédication. Les internautes doivent savoir que le médicament commandé provient directement du stock de la pharmacie et qu’il est traçable dès sa sortie de laboratoire », ajoute Cédric O’Neill.

    Quelles sont les règles de sécurité ?

    De son côté le pharmacien se doit de suivre des consignes très précises. Chaque site devra obligatoirement présenter ces informations : les coordonnées de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et des liens hypertextes vers les sites de l’Ordre national des pharmaciens et du ministère de la Santé.

    À l’inverse, les liens hypertextes vers les sites des laboratoires pharmaceutiques sont interdits. Enfin, seuls le nom commercial, la ou les indications thérapeutiques, la forme galénique (sachets, comprimés, gélules etc.), le nombre d’unités de prise et le prix devront figurer sur la présentation du médicament et les notices doivent être disponibles en ligne et imprimables. La préparation des commandes ne pourra se faire qu’au sein de l’officine.

    Y a-t-il des risques ?

    Tel est la question que peuvent se poser de nombreux patients. Car toutes ces réglementations sont avant tout destinées à différencier les sites autorisés des sites illégaux et ainsi s’assurer de la qualité du produit : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’environ 50 % des médicaments vendus sur Internet sont falsifiés. Or, ces médicaments contrefais peuvent dans le meilleur des cas s’avérer inefficaces mais, dans le pire, être toxiques. En outre, l’avènement des « e-pharmacies » peut remettre en cause la relation de conseil, essentielle, entre le pharmacien et le consommateur.

    « Je pense notamment aux plus jeunes. Quand je vois dans mon officine que certains ne savent pas faire la différence entre de l’aspirine et du paracétamol, ils n’auront qu’à cliquer pour avoir le médicament qu’ils veulent sans que quelqu’un ne soit là pour les conseiller, précise Lucien Bennatan. Il ne faut pas oublier que le médicament est dangereux si les prescriptions et les règles de base ne sont pas respectées ». Le meilleur moyen de ne pas prendre de risques est donc de continuer à inclure le pharmacien dans ses choix de traitement, peu importe le mode de commande.

    La voisine


    jupettes.... ....a yoyo

    Une très belle femme frappe à la porte de son voisin et lui dit :

    – J’ai une envie folle de m’amuser.

    – Ah oui ? fait le voisin interloqué.

    – Oui, ce soir j’ai envie de me saouler et de faire l’amour toute la nuit.

    – Et bien dites donc en voilà un bon programme, s’exclame le voisin les yeux pétillants.

    – Oh oui dites moi vous êtes occupé ce soir ?

    – Et bien non ! répond le voisin tout heureux, vous ne pouviez pas tomber mieux.

    – C’est super alors vous pouvez garder mon chat ???

    Pensée du mardi 30 juillet 2013.


    « Un homme avait semé du blé dans son champ, mais pendant que
    tous dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie au milieu
    du blé. Quel est cet ennemi dont parle Jésus dans la parabole
    de l’ivraie et du froment, et en quoi nous concerne-t-il ? En
    réalité, cet ennemi est en l’homme, et avec quel zèle il
    entreprend de détruire le travail de ceux qui ont décidé de
    faire de tout leur être une terre fertile ! Il s’ingénie à
    introduire des germes nocifs ; il a le choix : cela peut être
    l’orgueil, la sensualité, la cupidité, la vanité, la
    colère… Et pourquoi réussit-il ? Parce que, comme dans la
    parabole, les gens « dorment », ils ne sont pas vigilants.
    Cherchez donc à identifier cet ennemi intérieur qui essaie de
    se faufiler en vous pour détruire vos bons projets. Étudiez les
    méthodes qu’il emploie et vous pourrez alors être averti
    d’avance de sa venue. Car chaque fois que s’approche cet
    ennemi, il est annoncé par quelques signes précis, une pensée,
    une sensation. Et si vous devenez chaque fois sa victime, c’est
    que vous ne cherchez pas à vous analyser, vous vous promenez à
    la surface de votre être, vous attendez les grands tourments
    pour commencer à vous préoccuper de ce qui se passe en vous.
    Maintenant que vous êtes prévenu, tâchez de mieux vous
    observer afin de percevoir les fils ténus qui relient vos
    différents états intérieurs. »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

    Qu’attendent les hommes lors du premier rapport sexuel ?


    Pas facile de savoir faire plaisir à l’autre sous la couette.

    Encore moins, quand c’est la première fois qu’on s’y retrouve. Dans sa dernière chronique pour le Dailymail, la spécialiste Tracey Cox cite les 6 choses que ces messieurs attendent la première fois.

    Publicité

    La première fois avec un homme est souvent ponctuée de maladresse et de timidité. Pour ne plus vous tromper et -mieux- l’emmener au 7e ciel, voici les 6 choses qu’il attend vraiment, selon les conseils de Tracey Cox, spécialiste en sexualité.

    Du plaisir via le sexe oral. Selon la spécialiste, prodiguer des baisers intimes à un homme n’est pas seulement lui faire plaisir, c’est aussi lui montrer que vous aimez donner autant que recevoir.

    Une femme active. Ce n’est pas parce que c’est la première fois que vous devez rester passive. Au contraire, il est conseillé de ne pas le laisser prendre tous les devants et d’imposer votre rythme.

    Une femme sans complexe. On a toutes des complexes mais lorsqu’on se retrouve sous la couette avec lui, il faut les oublier… et se dénuder entièrement !

    Ne pas chercher la performance. L’homme est toujours en quête de performances en matière de sexualité. Pour autant, il ne faut pas mettre la barre trop haute la première fois. Il faut rester calme et sereine pour qu’il se sente à l’aise et détendu.

    Ne pas simuler. L’homme sait que la femme peut simuler l’orgasme. C’est une erreur de tomber dans ce piège. Ce qu’il attend c’est lui montrer quand vous avez du plaisir et quand vous aimez moins. Comme ça, ce ne pourra être qu’encore mieux la prochaine fois !

    Pas trop de bavardages après l’acte. Les femmes aiment bien demander après l’acte ce que leur homme en ont pensé. Erreur selon Tracey Cox. « Mieux vaut être détendue et affecteuse », pas plus !

    Plus de 1.500 lingots d’argent datant de 1941 remontés du fond de la mer !


     

    1.500 lingots d'argent datant de 1941 remontés du fond de la mer.jpgPlus de 1.500 lingots d’argent datant de 1941 remontés du fond de la mer !

     

    Plus de 1.500 lingots d’argent pesant au total près de 56 tonnes, qui gisaient au fond de la mer après le torpillage en 1941 du bateau britannique qui les transportait, ont été retrouvés ce mois-ci par la société spécialisée Odyssey. Les 1.574 lingots ont été retrouvés à bord du SS Gairsoppa, qui repose à 4.700 mètres de fond dans l’Atlantique Nord, au sud-ouest de l’Irlande, a annoncé dans un communiqué cette société de Tampa, en Floride, spécialisée dans la récupération d’épaves.

     

    Odyssey n’a avancé aucun montant pour la valeur de ces lingots mais d’après le cours actuel de l’argent, le butin récupéré s’élèverait à 40 millions de dollars.

     

    Le cargo britannique avait coulé en février 1941 après avoir été torpillé par un sous-marin allemand alors qu’il naviguait de Calcutta vers Londres.

     

    Les lingots ont été déposés en lieu sûr en Grande-Bretagne.

     

    Odyssey avait déjà récupéré dans ce bateau 1.218 lingots pesant 43 tonnes en 2012, ce qui porte à 2.792 le nombre des lingots assurés par le gouvernement britannique sortis de l’eau, représentant plus de 99% de la cargaison.

     

    Selon le contrat passé entre Odyssey et le ministère britannique des Transports, la société garde 80% de la valeur de la cargaison.

     

    D’après les dossiers de la compagnie d’assurance Lloyd’s, d’autres lingots, non assurés, pourraient s’être trouvés à bord du SS Gairsoppa mais aucun n’a pour l’instant été repéré.

     

    La récupération de la cargaison a pu se faire grâce à des engins conduits à distance équipés spécialement pour les grandes profondeurs.

     

    afp./lalibre