Pensée du samedi 29 juin 2013.


« Considérez l’être humain tout au long de son existence.
Enfant, il est poussé à tout toucher, ramasser et porter à sa
bouche, même ce qui peut lui faire du mal, car l’enfance est
l’âge du cœur, de la première opération, l’addition.
Adolescent, son intellect commence à se manifester et il se met
à rejeter tout ce qui lui est désagréable, inutile ou
nuisible : il soustrait. Adulte, il se lance dans la
multiplication : sa vie se peuple de femmes, d’enfants, de
succursales, d’acquisitions de toutes sortes… Enfin, arrivé
à la vieillesse, il pense qu’il va bientôt partir dans
l’autre monde, il écrit son testament pour léguer ses biens
aux uns et aux autres : il divise.
Ainsi, l’être humain commence par accumuler, puis il rejette
beaucoup de choses. Mais ce qui est bon, il doit le planter pour
le multiplier. Et que doit-il planter ? Ses bonnes pensées et
ses bons sentiments, par exemple. Oui, voilà la véritable
multiplication. Et ce qu’il récolte, il peut le diviser,
c’est-à-dire en faire la distribution. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Alain Mimoun, de la légende à l’éternité, en courant | Slate Afrique


Alain Mimoun avec la flamme olympique, Paris, 2004 / REUTERS
Alain Mimoun avec la flamme olympique, Paris, 2004 / REUTERS

Alain Mimoun, de la légende à l’éternité, en courant

L’athlète d’origine algérienne, décédé dans la nuit du 27 juin, aura été le sportif français du XXe siècle.

Alain Mimoun, légende du sport français et ancien combattant, est décédé jeudi 27 juin à l’âge de 92 ans, a annoncé la Fédération française d’athlétisme.

Né à Maïder en Algérie, en 1921, Ali Mimoun Ould Kacha découvre la course à pied pendant son service militaire chez les tirailleurs algériens. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, à peine âgé de 19 ans, il s’engage dans l’armée française et continue à pratiquer différents sports dans les régiments auxquels il est affecté.

Blessé par des obus, il manque de perdre sa jambe gauche en 1943. La paix revenue, il s’entraîne de manière régulière au Racing club de France. En 1947, première victoire: Alain Mimoun, 26 ans, est champion de France du 5.000 mètres.

Commence alors une longue carrière, auréolée d’une trentaine de titres nationaux et de quatre médailles olympiques.

Hommage à Alain Mimoun athlète français du… par France-3-Limousin

En 1956, c’est la consécration: âgé de 35 ans, le sportif d’origine algérienne remporte la médaille d’or du marathon aux Jeux olympiques de Melbourne, vainqueur surprise du tchèque Emile Zatopek.

Nommé chevalier de la Légion d’honneur la même année par le président René Coty, il est élevé au grade de Grand officier par Nicolas Sarkozy en 2008.

Grand-mère de 29 ans


Une jeune Italienne de la ville de Naples de 29 ans vient d’obtenir le titre de « plus jeune grand-mère d’Europe « , après que sa fille a donné naissance à une petite fille.

Giulia Elia est, à 29 ans, l’heureuse grand-mère d’une fille de quelques semaines appelée Lucia. Le bébé est l’enfant d’Anna, la fille de la jeune grand-mère, qui a donné naissance à son premier enfant à l’âge de 14 ans. Heureuse aujourd’hui de ce titre, Giula explique qu’elle n’a pas facilement admis la grossesse de sa fille. Elle explique au Bild : « J’aurais voulu un autre avenir pour ma fille parce que je ne sais que trop bien combien il est difficile d’être une mère-ado. En fait l’histoire s’est répétée, mais je m’occupe de ma petite-fille. Pour moi, c’est ma deuxième fille ». A noter que Giulia n’avait que 15 ans lorsqu’elle a donné naissance à Anna.Aujourd’hui, mère, fille et petite-fille vivent ensemble au domicile familial. Le père de la jeune Lucia, un jeune homme de 18 ans, s’est aussi installé avec elles, afin de s’occuper de son enfant après ses études alors qu’Anna a décidé d’arrêter sa scolarité pour s’occuper du bébé.

 

                                                           Source internet

En pleine santé, elle planifie son enterrement depuis trois ans


Par: Déborah Laurent

© thinkstock.

26/06/13 – 12h05

Angelica Bull est en pleine forme. Pourtant, cela fait trois qu’elle peaufine le moindre détail de ses funérailles. A 43 ans, cette Anglaise a choisi les fleurs, les chansons, le cercueil, l’endroit et même les plats qui seront servis à son enterrement.

« J’aime bien planifier les choses », confie-t-elle au Sun. « Mes amis pensent que c’est bizarre mais ils penseront différemment si je meurs demain. »

Angelica a commencé à préparer sa cérémonie d’adieu à 40 ans. « Tout le monde me disait: La vie commence à 40 ans. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser: Et si ça ne fonctionne pas? »

Du coup, elle s’est mise en tête de trouver le cercueil parfait (ça sera une boîte violette en osier), la musique (on pourra entendre « One » de U2) et a demandé à trois copines de préparer l’éloge funèbre. « J’ai demandé aussi à ce que le cercueil soit rempli de jasmin comme ça quand j’arrive, tout le monde peut le sentir et je veux que les gens portent des couleurs vives. »

L’obsession d’Angelica cache une solitude probablement douloureuse. Elle glisse entre deux phrases qu’elle est célibataire. « Je ne peux pas planifier mon mariage, je n’ai pas eu un rendez-vous au cours de ces cinq dernières années. Je sais que je vais probablement mourir un jour mais je ne sais pas si je me marierai. C’est plus important de planifier un enterrement qu’un mariage parce qu’un enterrement pèse sur les épaules de quelqu’un d’autre que vous », essaie-t-elle de se convaincre. Et de conclure par un déroutant: « Mon seul regret, c’est que je ne serai pas là pour en profiter. »

La bonne décision


La scène qui suit a eu lieu dans un vol entre Johannesburg et Londres :

 

Une femme blanche, d’environ cinquante ans, est assise à côté d’un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l’hôtesse de l’air : – Quel est votre problème, Madame? demande l’hôtesse.

– Mais vous ne le voyez donc pas? répond la dame. Vous m’avez placée à côté d’un noir ! Je ne supporte pas de rester à côté d’un de ces êtres répugnants ! Donnez-moi un autre siège !

– S’il vous plait, calmez-vous, dit l’hôtesse. Presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s’il y a une place disponible.

L’hôtesse s’éloigne et revient quelques minutes plus tard : – Madame, comme je le pensais, il n’y a plus aucune place libre dans cette classe économique. J’ai parlé au commandant et il m’a confirmé qu’il n’y avait plus de place dans la classe exécutive. Toutefois, nous avons encore une place en première classe.

Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l’hôtesse de l’air continue : Il est tout à fait inhabituel dans notre compagnie de permettre à une personne de classe économique de s’asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve qu’il serait scandaleux d’obliger une personne respectable à s’asseoir à côté d’une personne aussi désagréable.Et s’adressant au noir, l’hôtesse dit : Donc, monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage car un siège en première classe vous attend. Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent….

Et si vous adoptiez une mygale rose du Chili ?


 

mygale rose.jpgEt si vous adoptiez une mygale rose du Chili ?

 

Elle est docile, frugale et n’a pas besoin de promenade: la mygale rose du Chili, une araignée géante, est devenue le dernier animal de compagnie exotique à la mode et s’exporte comme des petits pains dans le monde entier.

 

Dans sa ferme de Batugo, une soixantaine de kilomètres au nord de Santiago, Juan Pablo Orellana, un agronome fanatique de documentaires animaliers recueille et élève ces « araignées poussin » (« aranas pollitos » au Chili), une sorte de tarentule géante trapue et velue mais inoffensive malgré sa quinzaine de centimètres de diamètre.

 

Pour un prix modique de 25 dollars et une alimentation économique composée essentiellement de cafards et de vers de terre vivants une fois par semaine, la mygale du Chili peut devenir un animal de compagnie à la portée de tous et pour longtemps, la femelle pouvant vivre jusqu’à 25 ans.

 

Chaque année, la ferme Orellana exporte quelque 30.000 mygales, qui sont transportées en avion dans de petites boîtes spéciales et munies d’un certificat officiel.

 

Le gros des exportations se fait vers les Etats-Unis, plus intéressés par le volume que la variété, les clients étant généralement des « grossistes ».

 

Les clients européens sont plus spécialisés et demandent moins de quantité d’araignées mais davantage de variétés.

 

paris-normandie.fr

La Lutèce antique à Paris ou à Nanterre ?


 

La Lutèce antique.jpgLa Lutèce antique à Paris ou à Nanterre ?

 

Depuis avril et jusqu’à septembre, des archéologues creusent sur l’île de la Cité pour percer les mystères de la Lutèce antique.

 

Si tous les chemins mènent à Rome, les archéologues (se) creusent encore pour savoir où se situait la Lutèce antique. A l’époque de la conquête romaine, la ville gauloise des Parisii se trouvait-elle au cœur du Paris actuel ou à Nanterre (Hauts-de-Seine), à une dizaine de kilomètres de la capitale, comme le pensent certains archéologues ?

Des fouilles, menées dans le centre de la capitale, sur l’île de la Cité, entre deux imposants bâtiments de la préfecture de police, pourraient résoudre cette énigme. Le chantier, dirigé depuis avril par les spécialistes de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), ouvrira au public samedi 8 et dimanche 9 juin pour la 4e édition des Journées nationales de l’archéologie.  

 

Une polémique née en 2003

Si les textes de César placent Lutèce sur une île, aucun vestige gaulois majeur n’a jamais été découvert sur l’île de la Cité. Depuis 2003, certains archéologues ont avancé l’hypothèse que la ville des Parisii était en réalité implantée un peu plus en aval, dans la boucle que la Seine forme à Nanterre (Hauts-de-Seine), avant d’être reconstruite sur la montagne Sainte-Geneviève, au cœur de l’actuel Paris. 

 

L’objectif principal des fouilles dans l’enceinte de la préfecture de police est donc « de déterminer la chronologie précise de la création de la ville et de l’oppidum gaulois »,  a expliqué Xavier Peixoto, le responsable des fouilles. « Nanterre est une possibilité. Mais je pense que quand César arrive, [les Gaulois] sont là », à Lutèce.

« D’autres horizons plus anciens pourraient donc être présents, espère un autre responsable de l’Inrap. On va aller le plus profond possible. D’ici septembre, il y aura peut-être un petit élément qui fera avancer le débat ».

 

> Le chantier, 2, rue de Lutèce, à Paris, ouvrira gratuitement ses portes aux visiteurs samedi 8 et dimanche 9 juin, de 10 heures à 18 heures.

 

francetvinfo

Frissons garantis, la compilation photos qui prend de la hauteur » Ma Planète


Ajouté le 06/06/2013 16:32:12 par lazar_adriana

La recherche de ces émotions extrêmes peut même parfois s’apparenter à une consommation de drogue : à partir du moment où comme certains sportifs particulièrement « accros », on se sent vraiment vivant uniquement dans les moments de « shoot » d’adrénaline. Allez, une petite dose d’adrénaline ci-dessous… Dans la sécurité de votre fauteuil

 clique:

 http://ow.ly/lLlqH

Tammy, le seul animal du zoo de Londres qui a droit à une baby-sitter


Edité par A.-C.H.

le 07 juin 2013 à 22h41 , mis à jour le 07 juin 2013 à 22h56.

Un fourmilier.

Tammy, un fourmilier de 12 ans du zoo de Londres, s’est vu adjoindre une baby-sitter pour ne pas se faire piétiner par les visiteurs nocturnes du zoo. Le zoo espère que ce privilège ne la transformera pas en « diva ».

C’est un peu la privilégiée du zoo de Londres. Tammy, un fourmilier de 12 ans s’est vu adjoindre une baby-sitter pour éviter de se faire piétiner par les visiteurs nocturnes du zoo. Car cette charmante femelle est connue pour son tempérament amical et son penchant pour aller déambuler dans les allées du zoo après les heures d’ouverture du parc. Mais, dotée d’une mauvaise vue, elle a tendance à être maladroite, ce qui a incité le zoo à prendre des mesures particulières pour lui éviter des ennuis nocturnes.

« Les fourmiliers sont plus actifs le matin et le soir, ce qui fait des sessions nocturnes du zoo le meilleur moment pour les visiteurs qui veulent voir Tammy grimper aux branches et se promener dans sa maison », a expliqué Caroline Westlake qui s’occupe de l’animal. « Afin de s’assurer qu’elle peut vaquer à ses occupations, nous fournissons à Tammy sa propre baby-sitter pour la guider tranquillement au milieu de nos visiteurs nocturnes », a-t-elle ajouté. « Nous croisons les doigts pour que ce privilège de star ne la conduise pas à adopter une attitude de diva », a-t-elle ironisé.

Les visites nocturnes du zoo de Londres commencent vendredi soir et dureront tout l’été. Elles sont réservées aux adultes.

JIM – Prévention du rachitisme de l’enfant : l’intérêt de la vitamine D pendant la grossesse remis en question


La nécessité d’une supplémentation en vitamine D de la femme enceinte,en prévention du rachitisme de l’enfant, est pour le moins controversée. Des recommandations contradictoires ont été émises ces dernières années, qui ne favorisent pas l’harmonie des pratiques. Pour exemple, le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE), au Royaume-Uni, recommande la prise quotidienne de 400 UI de vitamine D pendant la grossesse, alors que laCanadian Pediatric Society préconise jusqu’à 2 000 UI quotidiennes. Dans le même temps, l’American College of Obstetricians and Gynecologists estimait insuffisantes les données disponibles. Ces dernières sont en effet jusqu’à présent limitées et la plupart des recommandations ont été élaborées à partir de 3 essais de petite taille dont les conclusions s’avèrent elles-mêmes contradictoires.

L’équipe de DA Lawlor a repris le sujet et publie dans le Lancet des résultats qui devraient faire date. L’étude qu’ils ont réalisée rassemble en effet à elle seule 3 960 femmes enceintes, soit plus de 10 fois plus que les 3 précédentes études réunies. Les patientes avaient toutes eu au moins un dosage sérique de la 25 OH vitamine D pendant leur grossesse. Ces taux ont été confrontés aux résultats d’une ostéodensitométrie osseuse à laquelle les enfants ont été soumis à l’âge de 9-10 ans.

L’analyse ne met en évidence aucune association entre le taux maternel de 25 OH vitamine D pendant la grossesse et la densité minérale osseuse (DMO) de l’enfant à 9-10 ans. Les valeurs moyennes de la DMO, mesurée sur tout le squelette et sur le rachis, sont les mêmes dans les groupes des enfants dont la mère avait une carence ou un déficit en vitamine D (< 27 nmol/l et entre 27 et 49 nmol/l respectivement) et dans celui  dont le taux maternel était suffisant (≥ 50 nmol/l). Ce constat s’applique aux taux relevés quel que soit le trimestre de la grossesse, y compris au troisième trimestre, pourtant souvent considéré comme déterminant. Les auteurs sont allés jusqu’à ajuster les résultats en fonction des saisons et de l’exposition au soleil de la mère au cours du dernier trimestre de la grossesse et ne retrouvent là encore aucune association avec la DMO des enfants.

Les auteurs précisent que, si ce travail ne permet pas de légitimer une supplémentation en vitamine D dans le but de prévenir le rachitisme de l’enfant, il n’autorise toutefois aucune conclusion quant aux autres effets possibles de la vitamine D chez la femme enceinte.



Dr Roseline Péluchon

Lawlor D.A. et coll. : Association of maternal vitamin D status during pregnancy with bone-mineral content in offspring: a prospective cohort study.
Lancet 2013 ; 381 : 2176-83

Video FUNNY – Just For Laughs: Gags – Season 9 – Episode 2


TÉGORIE FUNNY

Just For Laughs: Gags – Season 9 – Episode 2

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES !

 

VOUS AIMEREZ AUSSI…
Just For Laughs: Gags - Season 9 - Episode 2
Just For Laughs: Gags – Season 9 – Episode 2

Just For Laughs: Gags – Season 9 – Ep…

110 vues