Pensée du mercredi 26 juin 2013.


« En même temps que la nature possède et entretient les germes
des maladies, elle possède aussi les moyens de leur guérison.
Seulement, si les humains ne sont pas raisonnables, ils
permettent aux germes nocifs de se développer, et limitent
l’efficacité des éléments qui pourraient leur être
bénéfiques.
Certains diront : « Mais la science fait tellement de progrès
qu’elle doit… » Non, la science ne doit rien car elle n’a
pas tous les pouvoirs. Quels que soient ses progrès, elle est
impuissante devant la mauvaise volonté de ceux qui refusent de
reconnaître les lois de la nature et d’agir en conséquence.
Alors, attention, plus les sciences et les techniques
progresseront, plus les humains devront se montrer conscients,
attentifs, vigilants. Le progrès, c’est beaucoup
d’avantages, beaucoup de facilités, mais c’est en même
temps beaucoup de tentations. Et compter sur les progrès de la
médecine pour se permettre tous les caprices et tous les excès,
cela mènera droit à la catastrophe. Jamais la vie ne se
soumettra aux volontés des humains déraisonnables. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

La minute positive du jour‏


Créez vos pensées, vos pensées créent vos intentions, et vos intentions créent votre réalité. Afin d’obtenir ce que vous désirez, surveillez votre monologue intérieur, assurez-vous que vos pensées correspondent à ce que vous avez l’intention de créer.
Les qualités d’un esprit créatif et génial sont en vous, attendant patiemment que vous preniez la décision de puiser dans le pouvoir de l’intention.
TOUT EST POSSIBLE À CELUI QUI CROIT ET QUI A FOI EN LUI

Vivez une merveilleuse journée positive.

Pratiquer quotidiennement les 3 P, Pensée Positive Permanente.

http://www.youtube.com/watch?v=BJiB8GxfYJA

http://www.penseepositive.

Vivez une merveilleuse journée positive.

Frédéric Lilienfeld

Votre Coach en développement personnel
Vous avez le pouvoir de changer.

Membre de l’Académie Belge de Coaching

Tél +32.475.580.790

La montre qui vous donne les chiffres de l’Euro Millions


Le 25/06/2013 à 14:33 – Clémence Pouletty

!

La montre s’appelle Wish, est garantie 2 ans, ne vaut que 17,90 euros et peut vous permettre de gagner des millions.

Pourquoi ne pas l’adopter ?

© Wish Watch

Pourquoi ne pas mettre toutes les chances de son côté pour gagner la super cagnotte de l’Euro Millions et adopter la montre Wish ? Elle a pour objectif de faire gagner ceux qui la portent à l’Euro Millions. Ainsi tous les mardis et vendredis matins, jours de tirage, la montre Wish affiche sur son cadre les 5 numéros à jouer ainsi que les 2 numéros dits « étoiles ». Ces chiffres sont donnés de manière totalement aléatoire. Des Suisses, porteurs de cette montre, auraient déjà gagné le gros lot grâce à elle, selon le site internetMenly.fr.

Les caractéristiques de la montre

Elle ne vaut que 17,90 euros, est garantie 2 ans et de plus, vous pourrez jouer ses numéros depuis la plage puisqu’elle est étanche. Ses bracelets sont disponibles en plusieurs coloris (rose, bleu, noir, blanc, jaune, rouge, orange…) et  sont interchangeables. Bien sûr, la Wish Watch garde sa fonction première : elle donne l’heure. Elle est vendue chez tous les buralistes affiliés Française des Jeux.

Top 10 des religions à la con, quand on ne sait plus à quel saint se vouer


Avatar Burnain_1358333498

30Catégorie : Life

Par Burnainle 17/06/2013

Dans le monde des religions, il y a celles qu’on respecte et dont il est difficile de se moquer ouvertement (en gros le Big 3 monothéiste), celles qu’on tolère et dont on se moque un peu (Boudhisme, Mormonisme) et toutes les autres. Dans cette dernière catégorie, les croyants ne sont souvent pas pris au sérieux, et minoritairement faibles. L’un expliquant souvent l’autre. Pourtant, dans la mesure où on a la preuve de rien, toutes les explications se valent. Non ? Pas si sûr. Voici 10 religions qui de par leurs excès, leur coolitude ou leur originalité ont retenu notre attention.

  • Les Maradoniens

    « Notre Diego – Qui est sur les terrains – Que ton pied gauche soit béni – Que ta magie ouvre nos yeux – Fais nous souvenir de tes buts – Sur la terre comme au ciel – Donne-nous aujourd’hui notre bonheur quotidien – Pardonne aux Anglais- comme nous pardonnons à la mafia napolitaine – Ne nous laisse pas abîmer le ballon – Et délivre-nous de Havelang ». Cette religion crée en Argentine en 1998 compte plus de 100 000 fidèles provenant des quatre coins du globe. Elle a deux fêtes majeures : le Noël maradonien (la veille de l’anniversaire du monsieur) et les Pâques maradoniennes (célébration de l’anniversaire de la « mano de dios »).

    maradona

    Crédits photo (creative commons) : dieghito from

  • Happy science

    « La vérité universelle que nous enseigne Maitre Okawa nous offre une meilleure connaissance de nos vies et du monde. » En tout cas c’est ce qu’ils racontent sur la page d’accueil de leur site internet. Pour résumer, Maitre Okawa possède la vérité universelle (pas mal mais il en faut plus pour nous impressionner), il communique régulièrement avec les esprits de Mahomet, Jesus, Boudha et Confucius (ok, là c’est bad ass) et il est l’incarnation d’ El cantare, un être spirituel suprême (c’est bon il nous a eu). Voilà, on a ici une bonne leçon de plus c’est gros plus ça passe.

    happy science

    source photo : asniardarmawati

  • Discordianisme

    L’idée principale du discordianisme c’est que le chaos gouverne le monde. C’est sommaire, mais ça a le mérite d’être clair. Dans cette religion tout le monde peut devenir pape. Il suffit pour ça d’imprimer sa « carte de pape » sur leur site internet. Moralité ne pas faire confiance à un diplôme qu’on a imprimé sur internet.

    discordianisme

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

  • Pastafarianisme

    Ou l’église du monstre spaghetti volant. Ses adeptes sont les pastafarians (dérivé des rastafarians). Le but de cette église est avant tout parodique et militant. Ce que les adeptes veulent prouver, c’est que toutes les religions ont un postulat stupide de base et qu’elles se valent toutes. Donc que si on permet d’en enseigner une on devrait toutes pouvoir les enseigner. Logique implacable.

    Touched_by_His_Noodly_Appendage

    Crédits photo (creative commons) : Osado

  • Jediisme

    La religion qui devrait rassembler le plus de monde et balayer le Big 3 de la planète dans les prochaines années. Les adeptes croient dur comme fer au pouvoir de la force : « La Force est ce dont tout provient, ce en quoi tout existe, et ce en quoi tout retourne ». Comment les contredire ? Cette organisation ne bénéficie pas d’une couverture médiatique optimum. En effet, elle est souvent attaquée par les médias, car elle abriterait de nombreux individus complètement dérangés, voire dangereux, qu’elles n’arrivent pas à faire taire. Fait divers rigolo : un jour un homme déguisé en Dark Vador, et accessoirement complètement bouffé s’en est pris violemment aux membres de l’organisation. Quand on l’attaque, l’empire contre-attaque.

    jediism

    source photo : Glogster

  • Apathéisme

    Dans la vie il y a les croyants, les agnostiques et les athées. Plus maintenant. Il existe une petite fraction d’indépendants qui ont décidé qu’ils n’en avaient rien à taper. Leur conviction : peu importe que Dieu existe, nous n’avons pas besoin de lui. S’il se pointait devant eux, leur mission est simplement de l’ignorer. Les adeptes se rassemblent une fois par an… pour faire des bulles de savon. Oui, là c’est sûr, définitivement ils s’en tapent.

    apatheism

    Crédits photo (creative commons) : wikimedia

  • L’euthanasisme

    « Tu ne procréera point ». L’église de l’euthanasie est convaincue que l’espèce humaine est surreprésentée sur la planète et qu’elle devrait disparaitre, le plus vite possible. Une chouette théorie, qui en pratique s’appuie sur quatre piliers fondamentaux : le suicide, la sodomie, le cannibalisme (seulement si les gens sont déjà morts, ça va ils sont cools) et l’avortement. Leurs prises de position sont, en partie, une réaction (un poil satirique) aux organisations pro-life qui pullulent aux États-Unis, contre lesquels ils se fritent régulièrement. « Save the planet, Kill yourself ».

    euhanasia

    source photo : idealpopulationiszero

  • Nuwaubianisme

    Alerte aux gogols, alerte aux gogols !! On vous aura prévus le Nuwaubisme n’est pas pour les fillettes, ni pour les gros malins. Doctrine basée sur les écrits de Dwight York (en prison depuis), cette organisation qui est à l’origine une association de défense des Afro-Américains musulmans, a quelque peu dérapé au fil des années. Ils pensent notamment qu’on doit enterrer les placentas juste après la naissance pour que le diable ne les récupèrent pas. Mais aussi que les femmes étaient sur terre bien avant les hommes et qu’elles les ont crées génétiquement (n’importe quoi !). Qu’au départ, nous étions tous ambidextres avec le cœur au milieu de la poitrine mais qu’une météorite est venue tout dérégler. Et enfin, que le fils de Satan existe, qu’il a été béni par le pape lui-même et élevé par Richard Nixon (bon ça, ça se tient presque).

    nuwab

    source photo : ugo

  • Les raëliens

    Eh oui. Pourquoi est-ce qu’on serait moins tarés que les autres par chez nous ? Notre auvergnat, pilote de course est un bon gros dingo dont les théories font passer un film de Micheal Bay pour une histoire drôlement bien ficelée. Un petit peu d’Élohim, pas mal de voyage dans l’espace, du clonage et beaucoup de sexe, voici les fondements de cette religion qui compte des adeptes partout sur le globe. Un sacré déconneur ce Raël !

    rael

    Crédits photo (creative commons) : Kmarinas86

  • Le Dudisme

    De loin notre préféré. Le dude, personnage (inspiré par une vraie personne) joué par Jeff Bridges dans le chef d’oeuvre The Big Lebowski, est le maitre à penser des adeptes du dudisme. Les préceptes sont simples : ne pas trop bosser, dormir quand on en a envie, jouer au bowling et boire des russes blancs. On a du mal à trouver ce qu’il y a de mal là-dedans.

    dude-vinci

    source photo : dudeism

  • On vous a fait voir la lumière ?

    Source : Listverse, Urbaintitan

Bientôt un "bar à chats" à Paris, les défenseurs des animaux s’inquiètent


Photo Par Jose Luis Roca - Siroter un thé, un café, ou déguster une tarte en caressant un chat : une Parisienne veut ouvrir un salon de thé peuplé de chats, à Paris, "pour le bien être des clients", à l'image des Neko cafés japonais, un projet qui inquiète les défenseurs des bêtes

Par Isabelle TOUSSAINT | AFP

Siroter un thé, un café, ou déguster une tarte en caressant un chat : une Parisienne veut ouvrir un salon de thé peuplé de chats, à Paris, « pour le bien être des clients », à l’image des Neko cafés japonais, un projet qui inquiète les défenseurs des bêtes.

Margaux Gandelon, amoureuse des chats qui revendique les bienfaits du ronron sur la santé humaine, veut ouvrir son « bar à chats » en septembre 2013.

Les professionnels animaliers s’accordent à dire que le stress, l’insomnie ou l’anxiété peuvent aussi se soigner ponctuellement sans médicament grâce au ronronnement du chat.

Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse, qui revendique la paternité en France de la « ronron thérapie », assurait récemment à l’AFP que le ronronnement « apaise » et agit comme « un médicament sans effet secondaire ».

« Le chat est un éternel bébé qui aime se faire cajoler et ne demande qu’à jouer et dans certains cas il comble un manque affectif pour ceux qui n’ont pas d’enfant », ajoutait-il.

« J’ai toutes les autorisations et grâce à mes associés et au crowdfunding, un site de participation financière collective sur le web, j’ai réuni les 40.000 euros nécessaires », explique la jeune femme de 26 ans qui veut loger ses chats dans le Marais.

« Ce sera un e ndroit zen et convivial. Les clients pourront caresser les animaux en buvant un thé ou un café ou bien en dégustant une tarte », dit-elle.

Claire Bentolila, comportementaliste animalier, trouve « cette idée géniale ».

« Le chat est un anti-stress, il fait baisser la tension artérielle et nous ramène à l’instant présent », estime-t-elle. « Si on respecte sa nature indépendante et qu’il peut partir quand il en a envie, tout devrait bien se passer ».

Des matous de la SPA

Margaux Gandelon , en quête d’un local, dit qu’elle réservera une salle de repos à ses « greffiers » (chats en vieil argot).

Une fois dans ses locaux, elle compte adopter une dizaine de matous, « des laissés-pour-compte à la SPA pour leur donner une seconde chance ».

Mais aujourd’hui, la SPA dit « avoir donné uniquement son soutien moral dans l’attente de l’ouverture du café ».

« On est neutre. On attend de voir si le café ouvre. Alors, on ira voir si les chats seront bien installés avant de céder les bêtes de nos refuges », commente Oriane Vatin, porte-parole de la SPA.

La porteuse du projet martèle que « les chats seront avant tout chez eux et qu’elle respectera leur indépendance ».

« Ils viendront se faire caresser uniquement s’ils en ont envie. Pas question comme au Japon de réserver un chat une heure pour le cajoler ! »

Plus réservé, Christophe Marie, de la Fondation Bardot, « n’apprécie guère que l’animal soit relégué au rang de d’objet ».

« Ce qui me gêne dans la démarche c’est que l’animal soit relégué au rang de peluche. Les chats n’ont pas forcément envie d’être tripotés par les clients d’un bar », estime-t-il. « La Fondation Brigitte Bardot ne souhaite pas voir ce genre d’initiative se multiplier. »

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’amis, s’interroge aussi sur le bien-être animal : « qui s’occupera des chats et dans quelles conditions en dehors des heures d’ouverture de l’établissement ? »

Il reste deux mois à la jeune femme amoureuse des chats pour apporter des réponses et rassurer les défenseurs des bêtes.

Morris le chat, candidat en lice pour devenir maire au Mexique !


Morris le chat candidat aux municipales au Mexique

À Xalapa, au Mexique, deux étudiants ont lancé en campagne municipale un personnage fictif représenté par un chat. Ce chat, Morris, est la façon dont ses créateurs ont pensé à dénoncer la corruption et le laxisme de la classe politique locale. À grand renfort de réseaux sociaux, le chat a récolté bien plus de like sur sa page Facebook que son principal conccurent.

.

Après un maire âgé de 4 ans, c’est au tour d’un chat de se présenter pour le poste de maire ! Il ne s’agit pas d’une blague, ce candidat est bien réel. Cette situation incongrue fait écho à la frustration provoqué par le laxisme des politiciens tire-au-flan. Deux étudiants ont en effet nommé Morris le Chat pour participer aux municipales de Xapala, une ville de l’est du Mexique, dans l’état de Véracruz.

Morris, le « chatdidat » à l’élection qui se jouera le 7 juillet prochain, ne lésine pas en matière de communication. Le matou a une page Facebook ainsi qu’un compte Twitter dans lesquelles il promet de « se débarrasser des rats de la ville », désignant ainsi les politiciens corrompus. Au delà de cette initiative, son programme se résume à deux choses, propres aux chats : « Dormir et se relaxer ». « Les candidats ne tiennent presque jamais leurs promesses ici », a déclaré Jair Cuevas, un des étudiants à l’origine de la campagne de Morris. « Notre candidat promet de dormir, manger, bâiller, de jouer dans la saleté et c’est ce qu’il va faire s’il gagne l’élection. »

Le félin en tête de la course aux likes Le candidat à quatre pattes est devenu très populaire quand la presse locale en a parlé cette semaine, après que la page Facebook de Morris soit devenue virale. Vendredi après-midi, Morris avait plus d’adeptes sur Facebook (50 000) que n’importe lequel des candidats humain de la ville, écrasant Americo Zuñiga, qui est actuellement le favori dans la course à la mairie, par 20.000 « J’aime ». Cependant, Morris ne sera pas autorisé sur les bulletins de vote à Xalapa. Mais son équipe de campagne a demandé aux gens d’écrire son nom sur le bulletin de vote le jour du scrutin, ou dessiner le visage d’un chat, afin d’envoyer un message aux politiciens de la ville. Les fonctionnaires de Xalapa ont averti jeudi que les bulletins marqués avec le nom de Morris ou des photos de félins seront comptés comme votes nuls. Mais cela ne semble pas inquiéter son équipe de campagne, qui a écrit sur ​​Facebook que tout ce qui ne tue pas Morris le rend plus fort. Yes we Cat !

La Nasa veut imprimer des pizzas pour nourrir ses astronautes !


 

nourriture 3D.jpgLa Nasa veut imprimer des pizzas pour nourrir ses astronautes !

 

Imprimer sa nourriture pour manger à la demande, la Nasa met en place un projet pour nourrir les futurs hommes de l’espace ! L’imprimante est en 3D bien évidemment !

 

Les astronautes vont-ils bientôt manger des pizzas imprimées ?

 

Le synthétiseur universel de nourriture, il fallait le trouver, est le fait des travaux de l’ingénieur Anjan Contractor sur lesquels la NASA investit quelques 125.000 dollars !

 

Elle doit donc croire en l’impression des aliments à consommer par les êtres humains ! Mais quel aspect et quel goût pour cette nouvelle forme d’alimentation pour les femmes et les hommes ? Un des avantages mis en avant par l’ingénieur est la durée de vie des produits annoncée à 30 ans !

 

Peut-être pas très appétissante, la cuisine en impression 3D pourrait bien se développer si la nourriture venait à manquer sur notre bonne vieille planète Terre.

Et une cartouche de tomate, et une cartouche de champignons. Vive l’impression et la cuisine numérique !

 

Mais que va devenir la cuisine française célèbre dans le monde entier ?

 

par Syberco

Penélope Cruz deviendrait la prochaine James Bond Girl !


 

Penélope Cruz.jpgPenélope Cruz deviendrait la prochaine James Bond Girl !

 

En attendant de donner naissance à son deuxième enfant, Penélope Cruz aurait déjà décroché un rôle post accouchement. Elle devrait endosser le rôle de James Bond Girl pour le 24e et prochain volet des aventures de 007.

 

Qui l’aurait cru ? À 39 ans, et bientôt mère de son deuxième enfant, Penélope Cruz serait pressentie pour devenir la nouvelle James Bond Girl ! Selon le Daily Mail, le tournage du 24e volet des aventures de 007 commencerait l’année prochaine, le temps pour elle pour profiter du nouveau-né et retrouver la ligne. Du haut de ses 40 printemps en 2014, Penélope Cruz ravirait à Honor Blackman (âgée de 39 ans dans Goldfinger) le titre de la James Bond Girl la plus âgée de la saga. Mais qu’importe, « les Bond Girls ont de l’esprit et elles sont magnifiques. Tout comme Penélope », précise la source, qui ajoute que « la production a déjà essayé plusieurs fois d’engager la comédienne, mais qu’elle n’était pas libre à cause d’autres tournages ».

Rien n’est sûr pour autant. On ne connaît toujours pas le nom du réalisateur de ce 24ème volet, et sans réalisateur, difficile d’établir un casting. Selon le Daily Mail, Sam Mendès, qui a réalisé le dernier opus, Skyfall, remettrait le couvert et serait actuellement en négociations avec la production pour les deux prochains longs-métrages, au terme desquels Daniel Craig devrait rendre son costume de 007.

L’expérience James Bond n’est pas totalement inconnue pour Penélope Cruz. En effet, son mari Javier Bardem a endossé dans Skyfall, le rôle du méchant peroxydé. Ensemble depuis 2007, mariés depuis 2010, et déjà parents d’un petit Léo âgé de deux ans, ils s’apprêtent à accueillir leur deuxième enfant. Penélope devrait d’ailleurs accoucher d’ici peu, suivant sa soeur Monica Cruz, qui a donné naissance il y a deux semaines à son premier enfant, une petite fille.

 

voici.fr

Le mystère de la disparition de l’aviatrice Amelia Earhart enfin résolu ?


 

amélia 1.jpgLe mystère de la disparition de l’aviatrice Amelia Earhart enfin résolu ?

 

L’aviatrice américaine Amelia Earhart avait disparu dans le Pacifique en 1937. Aujourd’hui, des passionnés qui recherchent son avion depuis des années affirment avoir détecté l’épave au terme d’une nouvelle campagne d’exploration.

 

Sa disparition, en 1937, avait alimenté les rumeurs les plus folles. Plus de sept décennies plus tard, le mystère autour de la disparition d’Amelia Earhart, première femme à avoir traversé l’Atlantique en avion, serait-il en passe d’être résolu ? C’est ce qu’affirment des passionnés qui recherchent son avion depuis des années dans le Pacifique, et qui pensent avoir localisé l’épave de l’appareil.

 

« C’est enthousiasmant, c’est frustrant, et ça rend fou. Une image sonar montre quelque chose qui pourrait être le Lockheed Electra d’Amelia Earhart. C’est la bonne taille, la bonne forme, le bon endroit », écrit sur son site l’association Tighar (The International Group For Historic Aircraft Recovery). Une expédition – la dixième en 23 ans de ces passionnés d’archéologie aéronautique – avait filmé en juillet 2012 les fonds marins près de l’île de Nikumaroro, dans l’archipel de Kiribati, en plein milieu du Pacifique, et les images en sont longuement décortiquées depuis.

 

« Plus on regarde cette anomalie, plus ça semble coller »

 

Ce que Tighar appelle toujours une « anomalie » a été détecté à 183 mètres de profondeur, et paraît faire moins de 10 mètres, alors que le fuselage de l’Electra était de 11,76 m, peut-on lire sur le site Web. « Plus on regarde cette anomalie, plus ça semble coller. Mais c’est peut-être du corail, peut-être un bateau qui a coulé là sans qu’aucun document n’en ait jamais parlé, ou peut-être une coïncidence », modèrent ces passionnés.

 

« Nous ne le saurons pas tant que nous ne retournerons pas là-bas », ajoutent-ils, en évoquant une prochaine expédition dès qu’ils en auront trouvé le financement.

 

Des indices de sa survie

 

Le 2 juillet 1937, Amelia Earhart, 39 ans, accompagnée du navigateur Fred Noonan, tentait de rallier la Californie après avoir décollé de Nouvelle-Guinée à bord d’un bimoteur Lockheed Electra. Il s’agissait de la dernière étape d’un tour du monde par l’Est, au niveau de l’équateur. Elle avait prévu de se poser sur l’île d’Howland afin de se ravitailler en carburant. Quelques heures après le décollage, elle annonçait dans un dernier message radio qu’elle n’arrivait pas à localiser l’île et que « le carburant commençait à manquer ». Puis plus rien.

 

Malgré les recherches, aucune trace de l’avion n’a jamais été détectée.

 

Pour les passionnés de Tighar, Amelia Earhart a pu se poser en catastrophe et même survivre quelque temps sur le minuscule atoll inhabité de Nikumaroro, à 480 km de Howland. En effet, une série d’indices, y compris des transmissions radio, ont été découverts à l’époque et des traces d’objets manufacturés ont été découvertes depuis.

 

amelia.jpeg

metronews-amelia-earhart

Un paléontologue belge identifie le plus vieil oiseau du monde !


 

1er oiseau.jpgUn paléontologue belge identifie le plus vieil oiseau du monde !

 

Un paléontologue belge vient d’identifier ce qui peut aujourd’hui être considéré comme l’oiseau le plus primitif du monde. C’est en fait un cousin très proche du vélociraptor, ce reptile très féroce rendu célèbre par le film Jurassic Park. L’oiseau de l’aurore serait le premier de la lignée des oiseaux actuels, à la base de la séparation il y a des millions d’années entre les oiseaux et le reste des dinosaures.

 

L’oiseau de l’aurore est petit, à peine a-t-il la dimension d’une poule. Un paléontologue belge a identifié son fossile récemment et le qualifie d’oiseau le plus primitif du monde. Il vivait en Chine il y a 160 millions d’années.

 

« Ce qui est assez curieux, c’est que ces oiseaux primitifs avaient des dents », relève Pascal Godefroid, le paléontologue. « Au Jurassique, les poules avaient des dents », s’amuse-t-il. Vu la taille des animaux, vu la taille de leurs dents, ils étaient probablement insectivores.

 

Et comme une poule, mais avec des dents, l’oiseau de l’aurore planait plus qu’il ne volait. Ils ne pratiquaient donc pas le vol actif que les oiseaux actuels.

 

Oiseau de l’aurore, c’est un peu comme le chaînon manquant entre les oiseaux et les dinosaures. Les paléontologues ont aussi la certitude qu’il était un proche cousin du vélociraptor. Le vélociraptor était, parmi les dinosaures, un proche parent des oiseaux. « Mais la représentation qu’en faisait Spielberg (dans Jurassic Park, ndlr) était tout-à-fait fausse », explique encore Pascal Godefroid. « On sait à l’heure actuelle que le vélociraptor était entièrement recouvert de plumes ».

 

Essayez d’imaginer ces monstres du film Jurassic Park couverts de plumes comme des autruches… Il n’y a pas à dire, ça enlève pas mal de leur férocité…

 

rtbf.be

JIM – Moins de thrombose veineuse post AVC grâce à la compression pneumatique intermittente


On estime que sans traitement préventif 20 à 42 % des accidents vasculaires cérébraux (AVC) hospitalisés se compliquent de thromboses veineuses profondes (TVP) et/ou d’embolies pulmonaires (EP). Pour les prévenir on dispose bien sûr de différents protocoles de prescriptions d’anticoagulants (par voie parentérale ou plus récemment per os), mais ces traitements ne sont pas possibles chez tous les patients, notamment chez ceux qui présentent un risque hémorragique élevé (qu’il s’agisse d’une pathologie générale ou de particularités de l’AVC notamment dans les 24 heures qui suivent une thrombolyse, dans les premiers jours d’une hémorragie cérébrale, en cas de coma ou d’infarctus cérébral massif).

C’est pour se substituer aux anticoagulants en cas de contre-indication absolue ou relative que diverses techniques mécaniques de prévention des TVP ont été mises au point.

La compression pneumatique intermittente (CPI) consiste à équiper le patient d’un dispositif comprimant à l’aide de manchon pneumatique et de façon intermittente les mollets et/ou les cuisses du patient. Si la CPI a prouvé son efficacité prophylactique après une intervention chirurgicale (réduction du risque de TVP estimée à 64 %), il n’en était pas de même jusqu’ici chez les patients « médicaux » pour lesquels les données étaient insuffisantes.

Un groupe multicentrique britannique a donc entrepris l’essai CLOTS 3, vaste étude randomisée conduite chez 2 876 patients ayant souffert d’un AVC et étant immobilisés (les malades ne devaient pas pouvoir aller aux toilettes sans aide). Hémorragies sous arachnoïdiennes et contre-indications habituelles de la CPI (notamment locales) étaient les critères d’exclusion principaux.

3,6 % de thromboses proximales de moins avec la CPI

La CPI a été poursuivie durant 12,5 jours en moyenne. La prescription d’un traitement anticoagulant à doses prophylactiques ou thérapeutiques était laissée à la discrétion des cliniciens (il n’y a pas eu de différence significative entre les deux groupes sur ce point).

L’efficacité de la CPI a été jugée principalement sur les résultats d’échographies doppler des membres inférieurs réalisées entre le 7ème et le 10ème  jour et, lorsque cela était possible, entre le 25ème et le 30ème  jour et par des opérateurs ignorant (le plus souvent) le groupe auquel le patient était assigné.

Sur ce critère la CPI a démontré son intérêt avec 8,5 % de TVP proximale au doppler contre 12,1 % chez les patients du groupe contrôle soit une réduction non ajustée du risque de 31 % (intervalle de confiance à 95 % [IC 95] entre 14 et 44 % ; p<0,001). Cet avantage est resté significatif même après ajustements et en décomptant les  patients décédés comme ayant une TVP et les perdus de vue comme sans thrombose.

La CPI a également confirmé son efficacité sur la survenue de TVP symptomatiques (proximales ou distales). Une tendance (non significative) à la réduction de la mortalité a également été constatée (10,8 % de décès à 30 jours contre 13,1 % ; risque relatif diminué de 18 % [IC95 entre – 34 et + 1 % ; p=0,057]).

Une adhésion médiocre au traitement

La tolérance de cette prévention mécanique a été jugée comme satisfaisante avec toutefois un risque plus élevé d’effractions cutanées (3,1 % contre 1,4 % ; p=0,002) et une tendance non significative aux chutes.

CLOTS qui est de loin l’étude la plus large conduite sur la CPI, toutes indications confondues, démontre donc l’efficacité de ce type de prévention chez les patients immobilisés par un AVC. Il faut bien sûr souligner quelques limites de ce travail, inhérentes au type de traitement testé et au schéma de l’étude (adhésion imparfaite au protocole, suivi en ouvert des patients, évaluation non aveugle de certains critères, pas de recherche systématique des EP, absence d’examen probant des veines du mollet lors de certains dopplers, minimisation possible de l’effet de la CPI par la libre prescription d’anticoagulants…).

Malgré les difficultés pratiques d’utilisation qui peuvent expliquer que seuls 31 % des patients ont parfaitement suivi le traitement durant toute la durée de l’étude, la CPI devient avec CLOTS une option à envisager pour la prévention des TVP après un AVC, et ce tout particulièrement lorsqu’il existe, comme cela est fréquent, une contre-indication absolue ou relative aux anticoagulants. Par extrapolation certains estimeront également que cette méthode peut être envisagée pour tout patient alité de façon prolongée pour des raisons médicales.

Seules des études randomisées comparant cette fois la CPI à divers protocoles médicamenteux permettraient de mieux préciser la place de ce dispositif dans l’arsenal préventif dont nous disposons. Mais le nombre très élevé de patients requis pour espérer détecter une différence entre deux traitements efficaces dans ce type d’indications (et donc le coût de ces éventuels essais) rend peut-être ce souhait illusoire.



Dr Céline Dupin

CLOTS Trials Collaboration. : Effectiveness of intermittent pneumatic compression in reduction of risk of deep vein thrombosis in patients who have had stroke (CLOTS 3): a multicenter randomised controlled trial. Lancet 2013; publication avancée en ligne le 31 mai 2013 (doi: 10.1016/S0140-6736(13)61050-8).

Élémentaire…


promo pas de prime à la casse

Sherlock Holmes et le Dr. Watson font du camping. Alors qu’ils s’étendent pour la nuit, Holmes dit :

 

– Watson, regarde le ciel et dis-moi ce que tu vois.

– Je vois des millions et des millions d’étoiles.

– Et que peux-tu déduire de cela?

– Astronomiquement, je déduis qu’il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes!

Théologiquement, je déduis que Dieu est grand et que nous sommes petits et insignifiants.

Météorologiquement, je déduis que nous aurons une journée magnifique demain. Et toi, que déduis-tu de cela?

– Que quelqu’un nous a volé la tente!