Le football est-il homophobe ?


mardi 19 juin 2012

 

Alors qu’on compte plus de 500 000 footballeurs professionnels, aucun n’avoue être gay. A l’origine de cette particularité, on met souvent en avant l’intolérance des fans, mais une étude britannique révèle que 93 % d’entre eux s’opposent à l’homophobie et supporteraient des joueurs gays. Selon les auteurs, les clubs et les agents très conservateurs seraient les principales causes de cette situation.

 

 

cassano

Le footballeur italien Antonio Cassano s’est excusé via l’agence de presse italienne Ansa après ses déclarations sur les homosexuels.

L’homophobie des supporters : mythe ou réalité ?

Le professeur Ellis Cashmore et le Dr Jamie Cleland de Staffordshire University ont collecté les points de vue de 3500 supporters via un sondage anonyme en ligne (83 % étaient des hommes, dont 52 % âgés de 17 à 30 ans et une majorité de Britanniques). « On pense généralement que le football n’est pas prêt à voir des joueurs ouvertement gays« , déclare Cashmore. « En 2010, l’Association anglaise de football a même abandonné une campagne de lutte contre l’homophobie, quand l’Association des Footballeurs Professionnels a déclaré qu’une telle campagne serait plus appropriée quand les foules seront « un peu plus civilisées«  ».

Mais les résultats de cette étude en ligne offrent un contraste frappant avec ces a priori puisque 93 % des supporters se sont déclarés opposés à l’homophobie et prêts à soutenir des joueurs ouvertement gay, observant que seule leur performance sur le terrain comptait.

L’intolérance dans les stades ou sur la pelouse ?

A la lumière des résultats de leur enquête, le Dr Cleland précisent que pour expliquer cette situation, « les fans accusent les agents qui ont peur de perdre leurs commissions et les clubs conservateurs qui souhaitent maintenir le statu quo. C’est le marché qui contrôle le football qui interdit les coming-out de joueurs gays« .

« Presque chaque annonce traitant d’homophobie dans le football suppose que les supporters sont hostiles aux joueurs gays » conclut Cashmore. « Nous avançons la première preuve que les joueurs gays ne seraient pas rejetés par les fans de tous les âges et de toutes les origines, une acceptation tempérée par la rivalité entre supporters bien sûr. Ce qui prouve que l’idée d’une homophobie ancrée dans la culture des supporters est fausse« .

Mais peut-on en dire autant de la part des joueurs ? Après le match nul de l’Italie contre l’Espagne à l’Euro 2012, l’attaquant Antonio Cassano (30 ans) espérait ne pas avoir de joueurs « gays » au sein de l’Equipe d’Italie. Des propos grossiers et maladroits pour lesquels le footballeur s’est ensuite excusé. Mais ces propos ont conduit l’association Paris Foot Gay à écrire une lettre à l’UEFA, l’association européenne de football estimant que de telles déclarations méritent une sanction. Selon l’association, « Il ne suffit pas d’inscrireRESPECT sur les maillots des joueurs, il faut inscrire ce mot dans votre politique et dans vos règles« .

David Bême

Sources :

Fans, homophobia and masculinities in association football: evidence of a more inclusive environment – Ellis Cashmore, Jamie Cleland – The British Journal of Sociology Volume 63, Issue 2, pages 370–387, June 2012 (abstract accessible en ligne)

Lettre ouverte à M. Michel Platini – Paris Football Gay – (accessible en ligne)

Photo : Gregorio Borgia/AP/SIPA

A propos samichaiban

Licencié ès lettres modernes de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III, je donne des leçons particulières en langue et littérature françaises, je prépare au Bac français et je compose des notes de recherches ou des memoires pour les étudiants des Universités francophones. Contactez-moi au 9613150447 ou au 9614923322 Né le 26 octobre 1947 , à Beyrouth ( Liban ) , j’ai passé ma jeunesse au Sénégal où j’ai vécu de 1951 à 1962.J’y ai fait mes études primaires et complémentaires chez les Pères Maristes à Hann ( Dakar ).Doté de mon BEPC en 1962, je suis retourné au Liban avec mes parents.J’ai fait mes études secondaires chez les Frères Maristes à Jounieh puis à Champville et ma Terminale A au Lycée Franco-Libanais à Beyrouth.J’ai eu ma « Licence ès lettres modernes » de « l’Ecole Supérieure des Lettres de Beyrouth » , faculté française dont les diplômes sont dispensés par l’Université Lyon III.J’ai enseigné la langue et la littérature françaises de 1962 à 2006,dans différents établissements scolaires tout en ayant comme point d’attache « Saint Joseph School »,Cornet Chahwan. J’ai pris ma retraite en 2006 pour des raisons personnelles. Je suis marié et père de famille.Je suis poète à mes moments perdus,romantique et fidèle à mes amitiés.Je suis AMOUREUX FOU DU LIBAN .
Cet article a été publié dans Santé et bien-être. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s