Pensée du mercredi 20 juin 2012.


« Quand il s’agit de faire le bonheur d’un peuple, évidemment
la responsabilité des dirigeants est grande. Mais le peuple
aussi a quelque chose à faire pour attirer des dirigeants qui
feront régner la justice, la prospérité, la paix. C’est la
leçon contenue dans ce conte.
Il était une fois un royaume où n’arrivaient que des
malheurs : famines, épidémies, émeutes…. Le roi, inquiet,
ne sachant que faire pour remédier à ces calamités qui
menaçaient aussi son pouvoir, fit venir un sage. Et le sage lui
dit ceci : « Majesté, c’est toi qui es la cause de cette
situation : tu vis dans la mollesse, la débauche, tu es souvent
dur, injuste, cruel, et voilà pourquoi les catastrophes ne
cessent de tomber sur ton peuple. » Ensuite le sage se
présenta devant le peuple et lui dit : « Si vous souffrez,
c’est que vous l’avez mérité. Est-ce que vous-mêmes vivez
de manière raisonnable ? Est-ce que vous êtes honnêtes,
justes, patients les uns avec les autres ? Non, et c’est
pourquoi vous avez attiré un monarque qui vous ressemble. »
Voilà comment les sages expliquent les choses. Quand un peuple
entier décide de vivre dans la lumière, le Ciel lui envoie des
dirigeants nobles et honnêtes qui ne lui apportent que des
bénédictions. Mais si un peuple est gouverné par des gens
incapables de prendre de bonnes décisions, il doit savoir
qu’il en est lui-même le principal responsable. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Couple : On vous donne le profil d’un homme infidèle !



couple.jpgCouple : On vous donne le profil d’un homme infidèle !

 

Attention mesdames, prenez des notes, nous allons vous donner les astuces pour reconnaître un mari infidèle ! Et il y a de quoi s’inquiéter !

 

Sachez d’avance que si votre mari correspond à ces critères cela ne veut pas forcément dire qu’il fait partie de ses goujats qui trompent à tout vas !


L’infidélité est de plus en plus mise en avant dans nos sociétés : livres, sites de rencontres extra-conjugales, hôtels réservés aux amants illégitimes et même films ; l’adultère est tellement représenté que l’on pourrait bientôt parler d’un phénomène de mode. 


Une pratique assez répandue apparemment pour qu’un site internet, leader dans les rencontres extra-conjugales, s’amuse à dresser un « profil » du mari adultère.

 

Celui-ci a dans les 40 ans, il est marié depuis plus de 10 ans – aïe ça fait mal pour l’institution du « fidèle jusqu’à ce que la mort nous sépare » – et il a le plus souvent deux enfants de plus de dix ans, révèle le site 7 sur 7.

 

Sur les 11 500 hommes interrogés – anonymement bien sûr – on a pu distinguer des professions « adultères ».


Ces messieurs volages travaillent principalement dans l’informatique ou dans l’ingénierie à plus de 10 % puis dans la finance (8.2 % ) ou dans l’éducation (6.5 %). Et enfin, ils sont médecins ou avocats à moins de 5 %.

 

La fidélité considérée comme un CDD n’est pas qu’une affaire d’homme ! Et oui, les femmes adultères ont aussi un profil-type et sont le plus souvent mariées depuis 5 ans au moins et mamans d’enfants en bas âges. Au vu de ces résultats, ce serait donc la femme qui tromperait en premier…

 

Voila qui donne matière à réfléchir !

 

Et avant d’être infidèle, il faut d’abord faire des rencontres. Voici un nouveau moyen pour draguer sans se prendre un râteau !

 

aufeminin

Les réponses les plus drôles du Baccalauréat


Le Bac 2012 s'ouvre sur la traditionnelle épreuve de philosophie

Pour fêter le top départ de la session 2012 du Baccalauréats et soutenir les bacheliers qui planchent depuis 8h ce matin sur des questions philosophiques, voici une partie des réponses les plus incongrues de l’année 2011, toutes matières confondues.

Le Bac 2012 a commencé ce lundi 18 juin avec la célèbre et redoutéeépreuve de philosophie. Si vous ne savez pas si nous « serions plus libres sans État ? » ou si nous avons « le devoir de chercher la vérité ? », il vous sera difficile de répondre aussi mal que ces candidats, dont les citations proviennent d’un Tumblr. Entre malentendus grotesques et manque de révisions, ces bacheliers auront au moins réussi à nous fais rire, même si l’on doute qu’ils aient eu une excellente note.

– « Pour étudier un fossile, il faut qu’il soit vivant. »

– « On s’est rendu compte que si on continuait à perdre des arbres, on finirait par ne plus en avoir. »

– « Le suivi cinétique d’une réaction chimique est le fait de la filmer sur grand écran. »

– « La Suisse est une fée des rations. »

– « L’affaire des SK montre bien que la justice britannique ne rigole pas avec les femmes de ménage. »

– « Triangle rectangle : c’est un triangle qui a trois côtés parallèles. »

– « Plus tu vas moins vite, moins tu vas plus vite. »

– « L’eau dissée d’Homer est un concept physique écrit dans un livre encore très connu de notre temps. »

– « La principale industrie alimentaire de Bretagne est la crêpe. »

– « Le site internet Facebook permet de photocopier son visage dans un livre. »

– « Internet a révolutionné les moyens de communication sans fil, particulièrement avec Louis Fy. »

– « Les latins parlaient le grec ancien. »

– « La solidarité sociale a poussé l’Etat Français à construire des H&M. »

– « Pendant la guerre, les gens étaient très occupés par l’occupation. »

– « En mai 1948, le procès de Nuremberg condamne les étudiants à jeter des pavés sur le Général de Gaulle. »

– « La décolonisation était nécessaire car on ne peut pas laisser les enfants en vacances dans des colonies toute l’année. »

– « The scene takes place in the United Kingdom of America. »

– « Quand il y a des problèmes dans le monde, l’ONU envoie des casquettes bleues. »

– « Mitterand est mort du cancer de l’utérus. »

– « La physique a été découverte par hasard dans l’antiquité par Larry Stote. »

– « Le taux de fécondation chez les PD (pays développés) tend vers zéro. »

– « Les plus célèbres comédies de Molière sont ‘Le médecin malgré Louis’ et ‘Les Fous Rires de Scapin’. »

– « Les pauvres s’appelaient sans-culottes car ils n’avaient pas les moyens de s’acheter un slip. »

– « Le mont Blanc est à 4 807 mètres au dessus du niveau de la mer, sauf quand la mer monte. »

Certains bacheliers tentent toutefois de masquer leurs lacunes et usent de subterfuges élaborés pour bénéficier de la compréhension du correcteur. Pour leur imagination et leur audace, un grand bravo !

– « Pour illustrer mon propos, je devrais mettre une citation, mais il y en a tellement qui me viennent à l’esprit qu’en choisir une serait faire injure aux autres. »

– « A l’heure actuelle, je ne peux pas vous donner le PIB du Japon en 1960, mais si vraiment ça vous intéresse, vous le trouverez sans doute sur Google. »

– « La Deuxième Guerre Mondiale a duré de 1939 à 1946. Si c’est pas les bonnes dates, c’est parce qu’elle a peut être duré plus longtemps, mais tout le monde le savait pas à l’époque. »

20 juin : Journée Mondiale des réfugiés


20 juin : Journée Mondiale des réfugiésPendant des années, plusieurs pays et régions ont célébré leur propre Journée des réfugiés, voire parfois leur semaine. L’une parmi les plus connue, c’est la Journée africaine des réfugiés, qui a été célébrée le 20 juin dans plusieurs pays.

En témoignage de solidarité avec l’Afrique, qui abrite le plus grand nombre de réfugiés, et envers qui elle a toujours montré une grande générosité, l’Assemblée générale des Nations Unies a adoptée la résolution 55/76 le 4 décembre 2000. Dans cette résolution l’assemblée générale a noté que l’année 2001 marquait le cinquantième anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et que l’Organisation de l’unité africaine (OUA) avait accepté que la Journée internationale des réfugiés coïncide avec la Journée du réfugié africain du 20 juin. L’Assemblée générale des Nations Unies a décidé par conséquent qu’à compter de 2001, le 20 juin marquerait la Journée mondiale des réfugiés.

A noter qu’une seconde journée est consacrée aux réfugiés : la journée mondiale du migrant et du réfugié, instituée par l’église catholique et célébrée le 17 janvier.

Grande Étoile


Pays de collecte : France

Illustration : Vérane Cottin

Grande Etoile et ses frères, Ciel et Soleil habitaient dans la plus belle des maisons. Un vieux meunier et son épouse les avaient trouvés au bord de l’eau. Lorsque ses parents adoptifs ne se réveillèrent pas, ils se retrouvèrent seuls. Une rencontre va amener Grande Etoile à découvrir la vérité sur leurs véritables parents…

Elle s’appelait Grande Etoile et ses frères, Ciel et Soleil. Ces trois jeunes gens habitaient dans la plus belle des maisons. Elle était cachée dans les arbres, au bord d’une grande rivière et bâtie si légèrement parmi les branches et les fleurs qu’elle aurait pu être invisible. C’était une maison parfaite. C’était une maison bénie. C’était l’œuvre de Grande Etoile. Quand, par bonheur, on y était invité, c’était comme entrer dans un cœur. Et c’était plus grand que le monde. Tout y chantait. Tout y riait. Grande Etoile était la joie même.

Quand elle était arrivée là, petite enfant abandonnée dans un berceau sur la rivière, cet endroit était devenu comme le paradis sur terre.

Un vieux meunier et son épouse l’avaient trouvée au bord de l’eau comme auparavant ils avaient trouvé ses deux frères ainés. Ces bonnes gens n’avaient pas pu avoir d’enfant et voilà qu’ils en avaient trois. Devant eux, tout émerveillés, les portes de ce grand bonheur qu’ils avaient cessé d’espérer s’ouvraient à eux, voir venir un enfant chez soi. Le monde leur appartenait. Et c’était vrai, ces enfants étaient leur soleil, tout en même temps que leur ciel et plus encor leur grande étoile.

Mais ce bonheur passa trop vite. Les enfants grandissaient trop vite, trop vite aux yeux de leurs parents, qui trop vite aussi vieillissaient. Grande Etoile veillait sur eux, jour et nuit les accompagnait. Et puis un jour, elle les trouva endormis et ils ne se réveillèrent pas. Elle était seule avec ses frères et presque aussi abandonnés que quand ils étaient arrivés dans leurs berceaux sur la rivière. Ils ne pourraient jamais connaître ceux qui les avaient mis au monde, ceux qui étaient leurs vrais parents.

Pourtant ils n’étaient pas très loin, ces vrais parents si désirés. Mais qui aurait pu deviner que c’était le roi et la reine ?

Ce roi devenu si cruel, cette reine déshonorée, enfermée dans une prison, après ses trois accouchements.

Celle qui aurait pu répondre, c’était le monstre que tout le monde connaissait, elle s’était débarrassée de ces enfants le jour même de leur naissance en les jetant dans la rivière.

Celle qui aurait pu répondre, c’était le monstre qui avait accablé le roi de mensonges et elle avait dit :

– La reine a accouché d’un chien, d’un chat et d’un vilain morceau de bois.

Elle avait convaincu le roi.

Elle avait agi en secret et personne ne l’avait vu, et quand bien même on l’aurait vu, on ne l’aurait pas révélé car ce monstre, ce criminel, c’était la mère de ce roi, la puissante mère du roi, jalouse de sa belle-fille.

Et tant qu’elle ne dirait rien, personne ne pourrait savoir. Et elle préférait mourir plutôt que dire la vérité. Et ces enfants, et leurs véritables parents, resteraient toujours séparés par ce secret qu’elle avait tissé autour d’eux.

Un jour, Grande Etoile aperçut une vieille qui observait la maison attentivement. En la voyant et sans pouvoir se l’expliquer, Grande Etoile sentit en elle un grand sentiment de tendresse.

C’était sa méchante grand-mère. Elle avait appris l’existence de la maison et de ces trois beaux jeunes gens qui l’habitaient. Elle s’en était inquiétée. Elle craignait que ces enfants ne soient ceux qu’elle avait noyé, qu’elle croyait avoir noyé (chaque nuit, elle les voyait dans ses rêves sortir de l’eau où elle les avait jetés. Ils venaient se blottir contre elle, elle en était terrorisée).

Et quand elle vit Grande Etoile, si douce, si belle et si vive et ressemblant tant à la reine, elle fut tout à fait certaine que c’était sa petite fille. Et sans pouvoir s’y opposer, cette si cruelle personne se sentit elle aussi emplie d’une tendresse inexplicable.

Un court instant, elle faillit tout avouer, se ravisa et demanda à Grande Etoile de lui faire voir sa maison. Grande Etoile la lui montra. La grand’mère voulait tout voir. Elle avait une idée en tête. Elle s’exclamait :

– C’est très beau ! Et puis ceci et puis cela ! Et ce jardin, c’est admirable !

Quand la visite fut finie, elle ajouta :

– Cette maison est magnifique mais il y manque trois merveilles. Si cette maison disposait de l’eau qui redonne la vie, de l’arbre qui fait voyager et puis surtout du grand oiseau qui révèle la vérité, elle serait inégalable et la plus parfaite du monde car dans ce lieu on y retrouve ceux qu’on aime.

Sans pouvoir avouer ses crimes et cependant le désirant, elle avait donné le moyen à Grande Etoile de connaître la vérité sur ses parents.

Elle savait que Grande Etoile allait désirer ces merveilles, s’en irait pour les rapporter pour que sa maison soit parfaite et y accueillir ses parents. Et elle était presque certaine que, malgré les difficultés, Grande Etoile réussirait.

Elle sortit de la maison, elle disparut à jamais.

Alors à partir de ce jour, Grande Etoile perdit sa joie.

Elle était devenue si triste que Soleil et Ciel s’en allèrent à la cherche des merveilles. Ils rencontrèrent sur leur chemin, au pied d’une grande montagne où se trouvait beaucoup de pierres, un vieil homme couvert de barbe et de cheveux entremêlés. Cette barbe était si épaisse que l’on ne pouvait pas comprendre les mots qui sortaient de sa bouche.

Ils ne l’écoutèrent pas jusqu’au bout, ils étaient pressés d’aboutir, ils auraient dû.

Il leur disait :

– Les merveilles que vous cherchez se trouvent sur cette montagne. Vous les trouverez aisément. Mais ne vous retournez jamais, quelques cris que vous entendrez, avant de les avoir saisi, sinon vous deviendrez des pierres !

Ils le quittèrent sans savoir.

Mais lorsque soudain, derrière eux, ils perçurent, sortant des pierres, des cris, des avertissements, ils regardèrent en arrière et furent aussitôt changés en pierre comme ceux qui avaient criés. C’étaient les hommes et les femmes, les animaux que la magie de la montagne avait, avant eux, transformés et emprisonnés dans les pierres.

Et c’est alors que Grand Etoile, comme avait prévu sa grand’mère, partit chercher les trois merveilles mais, avant tout, chercher ses frères.

Elle rencontra le vieillard, le prit en pitié, lui démêla ses longs cheveux et sa barbe.

C’est ainsi qu’elle put entendre et comprendre tous ses conseils. Elle se boucha les oreilles avec de la cire d’abeilles. Les pierres criaient derrière elle, elle ne les entendit pas. Elle arriva jusqu’au sommet de la montagne, les trois merveilles l’attendaient.

Alors, elle s’en retourna avec une petite gourde remplie de cette eau merveilleuse qui redonne la vie aux pierres, elle ressuscita ses frères et tous les autres malheureux transformés en pierre avant eux. Elle s’en retourna aussi avec une graine de l’arbre qui fait voyager où l’on veut et grâce à elle, s’en retourna avec ses frères jusque dans sa maison chérie. Elle avait pris sur son épaule l’oiseau qui dit la vérité, il lui révéla le secret de sa véritable naissance.

La maison était maintenant presque totalement parfaite. Les trois merveilles s’y trouvaient, il n’y manquait que les parents.

Grande Etoile invita le roi à se rendre dans sa maison pour y manger des légumes de son jardin. C’était de très simples courgettes entières et non épluchées mais dont elle avait remplacé les graines par des diamants.

Le roi en fut très étonné :

– Il n’est pas possible de croire que les graines de vos courgettes aient pu devenir des diamants !

Alors l’oiseau de vérité, l’oiseau qui dit la vérité, lui répondit :

– Majesté vous avez pu croire que votre épouse si fidèle avait pu accoucher d’un chien, d’un chat et d’un vilain morceau de bois et vous vous refusez à croire que les graines de vos courgettes puissent devenir des diamants. La jalousie vous a fait croire aux mensonges de votre mère. Votre crédulité coupable a engendré votre malheur, celui de celle qui vous aime et que vous aimerez toujours, enfin celui de vos enfants !

Obtenez d’eux qu’ils vous pardonnent.

Et l’oiseau lui révéla tout, lui révéla la vérité que trop longtemps il n’avait pas voulu chercher.

Le roi fit chercher son épouse et devant elle et leurs enfants il implora d’eux leurs pardons et tous trois ils lui pardonnèrent. Et la joie de la vérité répara tout dans la maison.

Elle était maintenant parfaite. Les trois merveilles s’y trouvaient : la source qui redonne vie, l’arbre qui fait voyager loin et puis surtout le grand oiseau qui révèle la vérité à tous ceux qui s’aiment vraiment.

C’était une maison parfaite. C’était une maison bénie. C’était l’œuvre de Belle Etoile.

Classification AaTh : 707, (The Three Golden Sons). L’oiseau de vérité (selon Paul Delarue).

conte-moi.net/contes

Un Bébé pour Messi ! [Mignon]


Un Bébé pour Messi !  [Mignon]

Social Fuzz | Publié par Sara

Hier, jour de fête des pères, Lionel Messi, le célèbre footballeur aux trois ballons d’or, a confirmé au quotidien argentin, Olé, qu’il allait devenir papa !

En couple depuis plusieurs années avec le mannequin argentin, Antonella Roccuzzo, le joueur du FC Barcelone a mis fin à plusieurs semaines de rumeurs qui la disaient enceinte. Lionel Messi a même confié le sexe de l’enfant…

« Ce sera un garçon. Nous ne voulions pas parler de notre vie privée, mais les informations étaient de plus en plus insistantes, donc nous avons voulu les confirmer. C’est un moment d’un immense bonheur pour nos familles. Nous attendons avec impatience la naissance.» », a déclaré le footballeur.

L’enfant du couple devrait naître à l’automne !

Source: Foot espagnol

Un bar sous-marin pour les 250 ans de Guiness !



beer-guiness-submarine-bar-1.jpgUn bar sous-marin pour les 250 ans de Guiness !

 

Cela fait déjà un quart de millénaire que Guiness propose sa bière. Pour fêter son 250ème anniversaire, la brasserie a décidé de faire les choses en grand en ouvrant un bar très particulier.

 

Pour fêter l’évènement, ce n’est pas une tournée générale que la société Guiness offre à ses consommateurs. Elle a opté pour un projet ambitieux : un bar sous-marin à son effigie. La collaboration avec un cabinet de Londres dénommé Jump Studio spécialiste en « architecture design » donne naissance alors à GRP. Pour cette occasion, ils ont transformé un vieux sous-marin touristique en bar submersible. Ce bar affiche un intérieur à l’apparence futuriste. Il est réalisé avec une coque interne mélangée avec des matériaux spéciaux et du plastique renforcé au verre en LED éclairé. La paroi interne est parsemée de bulles en caoutchouc  dont certains sont creux pour y mettre les verres.

 

beer-guiness-submarine-bar-2.jpg

Le bar peut accueillir cinq personnes dans une espace de 11 m2, il est actuellement dans la mer Baltique au large de Stockholm. Les gagnants du jeu organisé par la firme auront la chance d’y faire un tour et d’y siroter une bière.

 

tomsguide.fr