Pensée du vendredi 25 mai 2012.


« Vous pouvez trouver beaucoup de livres qui vous enseignent des
méthodes pour devenir clairvoyant : regarder dans une boule de
cristal ou un miroir magique, utiliser certaines plantes, se
faire hypnotiser, etc. Mais ces méthodes sont souvent
dangereuses, surtout si vous cherchez à développer la
clairvoyance avant d’avoir travaillé sur la pureté. Oh, bien
sûr, on peut devenir clairvoyant sans s’être purifié ;
développer la clairvoyance n’est pas tellement difficile.
Seulement, si vous n’êtes pas pur, ce n’est pas le monde
divin que vous verrez, mais les entités ténébreuses qui
rôdent autour des humains ; vous verrez la méchanceté, la
trahison, le mensonge ; vous verrez les catastrophes qui se
préparent. Autrement dit, vous ne pourrez voir que des
réalités qui correspondent au niveau que vous avez vous-même
atteint, ou à peine davantage.
Jésus disait : « Bienheureux les cœurs purs car ils verront
Dieu. » La meilleure méthode pour obtenir la vraie
clairvoyance, la vision du monde divin, c’est de travailler sur
la pureté et l’amour spirituel. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Un bébé décapité à la naissance au Brésil – Faits divers : LaDépêche.fr


Publié le 21/05/2012 14:25 – Modifié le 21/05/2012 à 14:27 | avec Agence

Un bébé décapité à la naissance au Brésil

Femme enceinte

Femme enceinte DR

Le drame s’est déroulé mardi 15 mai à l’hôpital Santa Isabel, dans le nord d’Aracaju, au Brésil.

Tandis que les médecins tentaient de débloquer un nourrisson durant un accouchement, une fausse manœuvre les a mené à le décapiter.

Une histoire parfaitement cauchemardesque pour Maria Viera Alcilne Amoin, la jeune parturiente de 22 ans, qui a réalisé l’horreur en entendant un terrible craquement tandis qu’un des médecins hurlait : « Marcos, tu es fou? ».

Selon le site globo.com, quotidien en ligne brésilien, le bébé avait les épaules coincées dans le vagin de sa mère et en tirant, les médecins ont décroché sa tête. La mère a alors aussitôt été emmenée en salle de chirurgie afin de subir une césarienne en urgence dans le but de retirer au plus vite le reste du corps de l’enfant.

« Nous voulons que justice soit faite »

Gilmara Azevedo dos Santos, la cousine de la victime, a indiqué que la famille veut « que justice faite ». « Nous allons solliciter le procureur d’État car ma cousine a été victime d’une erreur médicale ».

Bébé mort-né, selon le directeur

Le directeur de l’hôpital a indiqué au site d’information que le fœtus était déjà mort avant l’accident : « Il y a eu un problème avec les épaules du bébé. La tête du bébé est passée mais son corps est resté bloqué par le pelvis de la mère. Nous avons essayé plusieurs manœuvres chirurgicales mais la seule solution a été de retirer la tête du bébé ».

« Il était vivant »

La famille réfute complètement cette explication et indique que « tout allait bien jusqu’à son arrivée à l’hôpital. Elle nous a dit qu’à son arrivée, on lui a fait subir un examen qui montrait que le cœur du bébé battait. Cela prouve qu’il était vivant et pas mort comme le disent les médecins maintenant. »

Le corps de l’enfant est donc resté à la morgue de l’hôpital jusqu’à ce qu’une autopsie vienne éclairer les circonstances de sa mort.

Source : Huffingtonpost.co.uk

25 mai : Journée Mondiale des enfants disparus


 

25 mai : Journée Mondiale des enfants disparus

25 mai : Journée Mondiale des enfants disparusCréée pour renforcer la lutte contre la pédophilie et les réseaux pédo-criminels, cette journée mondiale est soutenue par différentes instances, notamment européennes.

En France, environ 40.000 enfants disparaissent chaque année mais fort heureusement, la très grande majorité est retrouvée dans les huit jours.

Cependant, certains de ces enfants sont exploités dans des réseaux pédophiles, et ne sont parfois jamais retrouvés.

Pour cette raison, la commission européenne insiste sur la nécessité d’une coopération internationale pour éradiquer les crimes sur internet, la pédo-pornographie et l’exploitation des enfants.

Les ministres de la Justice et de l’Intérieur du G8 ont aussi indiqué vouloir intensifier la lutte contre la pédo-pornographie sur internet: « Nous dénonçons catégoriquement ceux qui exploitent sexuellement les enfants en produisant des images de leurs crimes sexuels et en distribuant ou en collectionnant de telles images ».

Des discussions sont également en cours pour impliquer les fournisseurs d’accès internet dans cette lutte.

Soutenue par la commission européenne, une association internationale rassemble depuis 1996 des informations sur les enfants disparus… Child Focus est d’ailleurs en train de mettre en place un numéro de téléphone d’appel international, le 116000.

 

25 mai : Journée Mondiale de l’Afrique

25 mai : Journée Mondiale de l'AfriqueLa journée mondiale de l’Afrique célèbre l’anniversaire de la signature des accords de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine), le 25 mai 1963. C’est l’occasion pour chaque pays d’organiser des événements dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples africains. Cette journée (déclarée fériée sur l’ensemble des états membres de l’OUA) est aujourd’hui devenue une tradition fortement enracinée dans l’ensemble des pays africains, et elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique.

Un continent en mutation profonde

L’Afrique est considérée à juste titre comme le berceau de l’humanité, à l’origine d’un grand nombre de peuples, de langues, de religions et de traditions. Ce tableau ne peut pas occulter les tristes records battus par le continent Africain : Le PIB par habitant est le plus bas du monde et l’évolution actuelle ne corrige en rien le chiffre malgré les extraordinaires ressources naturelles dont regorge le continent Africain. L’endettement des pays reste très lourd faute d’un développement économique harmonieux. La pénurie d’eau potable demeure un sujet de préoccupation et ses conséquences sur la santé des populations sont importantes. Le SIDA quant à lui fait de réels ravages et le continent africain présente le plus fort taux de séropositivité au monde.

Pourquoi le cheval ne parle-t-il pas ? |conte-moi.net


 

Pourquoi le cheval ne parle-t-il pas ?

Pays de collecte : Mali

Illustration : Yacouba Diarra

A l’époque où les chevaux parlaient, une jeune femme voulut se rendre dans un village réservé aux hommes. Le fétiche du village sentit qu’il y avait une femme parmi les villageois. Mais comme elle était déguisée et profitait des conseils habiles du cheval, elle ne fut pas démasquée. Une fois rentrée chez elle, la jeune femme fut ingrate envers le cheval qui l’avait aidée, et celui-ci arrêta de parler.

Au temps jadis, le cheval parlait comme nous parlons aujourd’hui. Il allait guerroyer. On ne l’égorgeait pas pour le manger. À cette époque là, il y avait un village interdit aux femmes. Celles qui essayaient d’y pénétrer périssaient.

Yassama était la fille du roi, elle était belle et séduisante. Quand elle portait un costume d’homme, elle prenait l’apparence d’un homme. Un jour, elle décida de se rendre dans ce village, ce fameux village interdit aux femmes. Malgré la protestation de ses parents, elle s’entêta. Un matin, elle s’habilla comme les cavaliers, monta sur un cheval et partit avec ses frères.

Quand ils rentrèrent dans le village, le fétiche du village s’écria :

– Hakoi ! hakoi ! Parmi ces étrangers il y a une femme, faites-les tous sortir de notre village car il est souillé et un malheur va nous frapper.

– On fit venir les étrangers chez le chef du village, mais personne ne vit de femme parmi eux.

Le fétiche cria une nouvelle fois :

– Hakoi, faites sortir ces étrangers le village est souillé, un malheur va nous frapper.

– Vite, les villageois trouvèrent un plan pour découvrir l’intrus.

Le cheval dit alors à Yassama :

– Gare à toi, ils cherchent à te découvrir. S’ils te donnent de l’eau pour te laver ne prend pas l’eau chaude. S’ils t’offrent de la viande ne mange pas la viande cuite.

Yassama suivit intégralement les recommandations de son cheval et échappa au piège.

À la fin de leur séjour, les villageois organisèrent une course de chevaux au cours de laquelle Yassama les battit tous. C’est alors qu’elle montra ses seins et dit qu’elle était une femme. On la poursuivit, mais on ne put la rattraper. Le fétiche du village se transforma en pluie pour l’atteindre. Son cheval enleva sa peau pour la protéger car elle deviendrait stérile si cette pluie la mouillait.

Toute joyeuse, elle rentra avec ses frères à la maison. Mais quand son père lui demanda de raconter son voyage, elle expliqua que le cheval n’avait rien fait et qu’elle s’était débrouillée toute seule. C’est alors que le cheval hennit et cessa de parler à cause de l’ingratitude de cette femme.

Je change, je suis ado


 

Je change, je suis ado

Changements_ado_site.jpg

À l’adolescence, chez les filles et les garçons, tout change au niveau du corps comme de la tête. On grandit vite, on prend du poids, des poils poussent, on devient plus sensible. Que se passe-t-il ?

La puberté marque le début de l’adolescence, étape de la vie qui sépare l’enfance de l’âge adulte. L’apparition de la puberté dépend de facteurs génétiques, environnementaux, nutritionnels et hormonaux. L’apparition du bourgeon mammaire constitue le premier signe de puberté chez les filles, 6 mois environ avant le début de la puberté chez les garçons, qui se signale par l’augmentation du volume des testicules.

Les hormones agissent à différents niveaux chez les filles et les garçons et contribuent au développement des caractères sexuels secondaires ainsi qu’au gain remarquable de poids et de taille. Chez les garçons, la prise de poids résulte du développement musculaire alors que chez les filles, elle résulte de l’accumulation des graisses corporelles au niveau des hanches, des fesses, des bras et de la poitrine ; les graisses corporelles étant importantes pour l’activité des hormones féminines.

Hormones impliquées dans la croissance

L’hormone de croissance humaine ou GH est sécrétée de manière épisodique par les cellules de l’hypophyse (glande endocrine se trouvant à la base du cerveau). Sa production est régulée par l’hypothalamus (partie du cerveau située au-dessus de l’hypophyse). Le sommeil et l’exercice physique la stimulent. Il faut donc bien dormir pour bien grandir. L’hormone de croissance a des actions directes sur le métabolisme tandis que ses effets concernant la croissance, c’est-à-dire ses effets sur les os, le cartilage et le tissu musculaire sont indirects.

Les hormones thyroïdiennes sont sécrétées par la thyroïde, glande située dans la face antérieure du cou. Elles contrôlent la maturation et la différentiation osseuse en synergie avec l’hormone de croissance.

Rôle des hormones sexuelles

Des hormones hypophysaires (LH et FSH) également contrôlées par l’hypothalamus stimulent les gonades qui vont produire les hormones sexuelles responsables du développement des caractères sexuels secondaires. Les ovaires vont produire les œstrogènes alors que les testicules vont produire la testostérone. Chez les filles, on observe une augmentation de la taille des auréoles mammaires, ainsi que l’apparition des premières règles… Les premiers cycles sont anovulatoires et ne deviennent réguliers qu’un à deux ans plus tard. Chez les garçons, on observe la mue de la voix, l’augmentation de la taille du pénis, les premières éjaculations qui se manifestent au début durant le sommeil.

Chez les 2 sexes, les caractères sexuels secondaires incluent également un pic de croissance en poids et en taille, une pilosité pubienne et axillaire, une augmentation de l’activité des glandes sudoripares et des glandes sébacées. L’activité des glandes sébacées peut provoquer une acné. Les hormones sexuelles sont également responsables de la maturation des cartilages de croissance qui vont se souder, marquant ainsi la fin de la croissance.

La nutrition des adolescents

L’adolescence est une étape très sensible sur le plan nutritionnel, d’autant plus que les comportements alimentaires de l’adolescent sont très influencés par le groupe, la mode et l’image corporelle. Les besoins nutritionnels des adolescents varient d’un individu à un autre et selon les phases de croissance, mais généralement, l’adolescent doit manger davantage pour faire face à sa croissance accélérée.

En effet, ses besoins en calories, protéines et minéraux peuvent être supérieurs à ceux d’un adulte. À titre d’exemple, les besoins en calories des adolescents peuvent atteindre les 2500 à 3000 calories par jour alors que les besoins d’un adulte sont de 2000 calories par jour. De plus, les adolescents arrêtent souvent de boire du lait ou de consommer des produits contenant du calcium, minéral indispensable à l’élaboration, la consolidation et la préservation du squelette. La déficience en fer est fréquemment observée chez les adolescentes en raison des pertes liées aux règles surtout quand elles excluent la viande de leur alimentation.

Les adolescents oublient souvent que ce qu’ils acquièrent durant la puberté constituera leur corps d’adulte

Vers l’âge de 13-15 ans, les jeunes filles commencent à se faire une image de leur corps et sont prêtes à tout pour perdre quelques kilos. C’est le moment privilégié des régimes alimentaires outranciers. Certaines peuvent devenir très sensibles à l’égard de leur poids. Elles ne comprennent pas que leur corps se transforme et ne grossit pas, que l’arrondissement des hanches et des seins sont le signe qu’elles deviennent femmes. Elles peuvent en faire une obsession et finissent par souffrir de troubles du comportement alimentaire. Cette importance excessive accordée au poids traduit des troubles psychologiques : les adolescents se sentent mal dans leur peau et sont convaincus que la source de leur malheur n’est autre que les kilos de trop. Le bouleversement physiologique et psychique qui occupe cette période met en question la conception que chacun a de son propre corps.

Quelques bons trucs pour ne pas grossir

• Éviter le grignotage : Consommer 3 repas réguliers, variés et équilibrés, associés à 1 ou 2 goûters. Cela permettra d’éviter le grignotage, responsable principal de prise de poids excessive. Ces repas doivent comprendre des produits laitiers (de préférence écrémés ou demi-écrémés pour limiter la quantité de graisses), des féculents en alternant ceux complets et ceux raffinés, de la viande (viande rouge, poulet ou poisson) ainsi que des fruits et des légumes.

• Ne pas sauter de repas: Il est prouvé que moins on prend de repas plus on risque de grossir.

• Limiter la consommation de fast-food: Ces aliments sont très gras, très sucrés, pauvres en vitamines et minéraux. Ne pas s’en priver, mais en manger une fois par semaine si ceci procure du plaisir.

• Diminuer la consommation des graisses visibles (beurre, huile, mayonnaise…) et celle des graisses cachées présentes dans les sauces, pâtisseries, charcuteries, cacahuètes…

• Privilégier l’eau aux boissons gazeuses et sucrées pour assouvir sa soif.

• Éviter l’alcool : Il peut avoir des conséquences à court terme (accidents de la voie publique, violence…) ainsi qu’à long terme sur le plan nutritionnel (prise de poids) et pathologique.

• Pratiquer une activité physique quotidienne, le sport aide à maintenir une bonne santé physique et morale.

Diane KASSIS

La dramathérapie pour améliorer le quotidien des prisonniers


 

La dramathérapie consiste à appliquer les processus du théâtre afin d’aider les gens à se sentir mieux. Zeina Daccache en a introduit le concept au Liban.

Lorsqu’on rencontre Zeina Daccache, on n’imagine pas que cette jeune femme brune souriante et dynamique se rend tous les jours à la prison de femmes de Baabda pour y animer un atelier de dramathérapie. Ni qu’elle a fait pareil pendant trois ans dans la prison pour hommes de Roumié, tristement célèbre pour ses conditions de détention inhumaines et pour sa violence.

Et pourtant, Zeina Daccache est actrice de formation. Elle est venue à la dramathérapie en animant un atelier de théâtre à l’ONG Oum el-Nour, qui s’occupe de toxicomanes. En 2006, elle suit une formation de dramathérapie aux Etats-Unis. A son retour au Liban, elle crée Catharsis, une ONG dédiée à la dramathérapie. « Nous formons des dramathérapeutes, nous travaillons dans les hôpitaux psychiatriques, dans les centres de toxicomanes, nous avons notre clinique privée à Kaslik », explique la jeune femme.


L’expérience à Roumié

 

 

En 2008, elle commence à travailler avec les détenus de la prison de Roumié. « Nous avions obtenu le financement de l’Union européenne en 2007, mais nous avons dû nous battre pour obtenir l’accord des autorités libanaises», raconte Zeina. Le résultat est 12 Angry Lebanese, ou 12 Libanais en colère, une pièce de théâtre jouée par les prisonniers en 2009. La pièce la propulse sur le devant de la scène médiatique: les Libanais découvrent alors cette jeune femme au caractère bien trempé qui mène à la baguette ces hommes souvent accusés de crimes et autres délits. Un an plus tard, le documentaire sur l’expérience paraît. «Au total, nous avons formé 250 personnes, et quelque 45 personnes se sont produites en spectacle ».

En avril 2011, l’incendie de la prison de Roumié détruit le théâtre dans lequel Catharsis animait ses ateliers. « Nous attendons maintenant qu’il soit restauré, cela dépend de l’Etat libanais. En attendant, nous avons créé un petit atelier de bougies ».


L’expérience à Baabda

 

 

En juillet 2011, Zeina Daccache commence à travailler dans la prison de femmes de Baabda, grâce à un financement de l’association suisse Drosos. La prison est prévue pour accueillir 40 personnes, plus du double s’y entasse aujourd’hui. La pièce de théâtre « Shéhérazade» voit le jour au printemps 2012. Une vingtaine de femmes y racontent leurs histoires : viols, crimes, drogue, violence domestique… Elles y dénoncent le système patriarcal, et la pauvreté dans laquelle elles vivent ; elles expliquent leur souffrance de ne pas pouvoir embrasser leurs enfants (c’est interdit dans la prison). Mais elles se rendent compte également de leur responsabilité en tant que mère : «Elles veulent changer le futur, en éduquant leurs enfants de façon différente, plus égalitaire entre hommes et femmes. » Le documentaire sur l’expérience devrait sortir à l’automne prochain.

Courbefy, le village fantôme vendu pour 520.000 euros !


 

Courbefy, le village fantôme vendu pour 520.000 euros.jpg

Courbefy, le village fantôme vendu pour 520.000 euros !

 

Le village fantôme a trouvé acquéreur ! Le hameau abandonné de vingt-et-une bâtisses de Courbefy, dans la Haute-Vienne, a été adjugé ce lundi à 520.000 euros à l’artiste d’origine sud-coréenne Ahae, passionné de nature, lors d’une vente aux enchères devant le Tribunal de grande instance de Limoges. Trois potentiels acquéreurs, représentés chacun par un avocat, participaient lundi à partir de 14h30 aux enchères dont la mise à prix était fixée à 330.000 euros.

 

Village « conceptuel »

 

Au bout de quatre minutes d’enchères, le montant des offres s’élevait à 450.000 euros et c’est finalement l’artiste photographe Ahae, par l’intermédiaire de sa société Ahae Press inc., qui a remporté la vente de ce hameau deserté à la vue imprenable sur la plaine périgourdine et les derniers contreforts du Massif central. Un représentant de Ahae Press inc, a indiqué que le projet de l’artiste serait « environnemental, artistique et culturel » et qu’il « ressemblera à des projets déjà montés ailleurs ».

 

Ces vingt dernières années, Ahae, qui présente à partir du 26 juin sa série photographique Through my window (De ma fenêtre) au jardin des Tuileries, rattaché au musée du Louvre à Paris, recherche depuis des années des sites sur lesquels il puisse mettre en pratique ses « concepts de style de vie organique », indique-t-il sur sa page internet. Ahae dit ainsi faire tout son « possible pour permettre à la nature de se développer comme cela devrait être le cas, sans l’interférence de l’homme ou d’activités humaines ».

 

Télé-réalité ou centre pour handicapés

 

Les deux autres enchérisseurs étaient une société belge, qui envisageait d’y créer un centre d’hébergement pour personnes handicapées mentales, et la fameuse société néerlandaise Endemol, à l’origine notamment de Loft Story, qui souhaitait organiser un jeu de téléréalité à Courbefy, ayant pour but de sauver le village.

 

Michel Lagaese, qui portait le projet de la structure pour handicapés, s’est dit « très déçu ». « Nous étions prêts à monter jusqu’à 450.000 euros et on prévoyait un plan d’investissement de trois millions d’euros de travaux en recourant à la main d’oeuvre locale, soit une cinquantaine d’emplois. » Avec l’artiste Ahae, « il y aura des embauches », a cependant tenu à rassurer le maire de la commune voisine, sans pouvoir en préciser le nombre.

 

Adossé à une forteresse du XIIIe siècle, culminant à 557 mètres d’altitude et offrant une vue à 360 degrés, le hameau de Courbefy comprenant 21 bâtisses, boxes pour chevaux, piscine et tennis, est à l’abandon depuis 2008. L’ancien propriétaire l’avait acquis en 2003 pour le réhabiliter en complexe hôtelier puis avait fait faillite, cumulant 650.000 euros de dettes auprès de sa banque qui avait saisi le bien pour le vendre aux enchères.

 

francesoir

Dubaï: la tour d’habitation la plus haute du monde !


 

Dubaï, la tour d’habitation la plus haute du monde pt.jpg

Dubaï: la tour d’habitation la plus haute du monde !

 

Dubaï a ajouté à son actif un nouveau record, celui de la tour d’habitation la plus haute du monde.

 

La tour Princess, haute de 414,3 mètres, est surmontée par un dôme en forme de couronne. Elle est construite sur la Marina de Dubaï, bâtie sur un canal artificiel relié des deux côtés aux eaux du Golfe. Elle a notamment une vue sur Palm Jumeirah, l’île artificielle en forme de palmier.

 

Dubaï abrite déjà la plus haute tour du monde, Bourj Khalifa (828 m), inaugurée en janvier 2010 et qui est devenue le nouvel emblème de l’émirat. Cette tour compte 200 étages, mais seuls 160 d’entre eux sont occupés par des appartements ou des bureaux, ainsi que par un luxueux hôtel Armani.

 

La tour Princess est par contre un immeuble résidentiel, et l’appartement le plus haut est à 356,9 mètres. Elle compte 107 étages, dont six souterrains.

Dubaï, la tour d’habitation la plus haute du monde.jpg

 

Outre des appartements, dont des duplex, elle compte plusieurs piscines, couvertes ou en plein air, et des salles de sport pour les résidents.

lavenir

L’orgasme est-il obligatoire pour tomber enceinte? – Canal You – 7s7


 

L’orgasme est-il obligatoire pour tomber enceinte?

Y a-t-il une position idéale au lit pour tomber enceinte rapidement? Un orgasme encourage-t-il vraiment la fertilisation de l’ovule? Les questions les plus techniques et les plus farfelues s’emparent de notre petit cerveau quand on décide de faire un bébé. La version anglaise de Doctissimo tente d’y répondre avec le plus de précisions possibles. Un petit partage de ces indications utiles s’impose…

Si cela fait un certain temps que vous essayez de faire un bébé (deux mois n’était pas considéré comme « un certain temps », bande d’impatientes!) et que vous n’êtes toujours pas enceinte, rappelez-vous que le timing a un rôle à jouer. Les relations sexuelles doivent avoir lieu pendant la période proche de l’ovulation. En général, cela se situe aux alentours du 14e jour du cycle menstruel (en commençant à compter au premier jour des règles).

L’idée est de faire l’amour autant que possible à partir de trois jours avant l’ovulation jusqu’à trois jours après. Les hommes sont invités à éviter les rapports sexuels trois jours avant cette période afin de maintenir leur niveau de petits nageurs au top.


Pas de position idéale

 

 

Dans quelle positions faire l’amour pour tomber enceinte? Celle que vous voulez! Il n’y a pas de position idéale. Allez, on peut seulement vous dire qu’il vaut mieux rester allongée, histoire d’aider les spermatozoïdes à aller jusqu’au bout du tunnel. Le missionnaire et ses variantes est donc encouragé, un peu moins les acrobaties qui mettent la femme au dessus de l’homme. Mais bon, rien n’est prouvé de manière scientifique, donc laissez-vous aller.


Un orgasme obligatoire?

 

 

Evidemment, on vous souhaite des orgasmes systématiques mais sachez que l’ovulation et l’orgasme sont deux choses bien séparées. L’ovule est prêt à être fécondé, que vous preniez votre pied ou pas.

Après l’amour, pas la peine de faire un poirier ou une chandelle, les spermatozoïdes n’en demandent pas autant. Mais vous pouvez rester couchée dix petites minutes. Certains gynécologues conseillent de mettre un coussin sous les hanches et de mettre les pieds contre le mur mais rien n’a été prouvé.

En fait, voila tout le problème: rien n’a été prouvé. On peut donc croire ce que l’on veut et faire ce que l’on veut. On vous rappelera juste que l’important est de prendre du plaisir, de faire l’amour avec… amour. C’est ça l’important: ne pas transformer cette union de deux corps en obsession ou activité obligatoire. Ca perdrait de son charme. Et ça pourrait justement être la source de votre difficulté à tomber enceinte.

Dé.L.

06/01/12 14h59

Une Autre Blague….» Ma Planète


Ajouté le 01/20/2011 23:47:17 par normanderacine

images drôles Stopcar

Une femme avait un amant qu’elle voyait le jour pendant que son mari était au travail.

  
Un beau jour, elle est au lit avec lui lorsqu’elle entend l’auto de son mari arriver dans la cour.

– « Vite, crie-t-elle à son amant, ramasse ton linge et sors par la fenêtre ».

– « Je ne peux pas faire ça, il pleut dehors, et je suis tout nu! »

– « Dépêches-toi, insiste la femme, si mon mari t’attrape ici, il va nous tuer tous les deux ».

Alors, le gars ramasse ses vêtements en vitesse et sort dehors par la fenêtre, tout nu.
Comble de malheur, il se retrouve au beau milieu d’un marathon!

Essayant de se fondre dans le groupe, il se met à courir.

Le coureur à côté de lui le regarde et lui demande :

-« Excuse-moi, est-ce que tu cours toujours tout nu? »

 « Oui, répond le gars, j’adore sentir le vent sur ma peau nue. Ça me donne de l’énergie. »

– « Et tu apportes toujours tes vêtements dans tes mains? »

– « Oui. »
 « Comme ça, quand je finis la course, je peux m’habiller et rentrer chez moi. »

– « Et… est-ce que tu portes toujours un condom quand tu cours? »

– « Seulement quand il pleut ! »

 

 

 

Mots-clés:Rire