Pensée du dimanche 6 mai 2012.


« Les couleurs sont le résultat de la décomposition de la lumière par un prisme. C’est pourquoi, si vous voulez avoir une idée de ce que sont les couleurs véritables, prenez un prisme et orientez-le suivant la position du soleil. Les couleurs agissent sur le cerveau et, par l’intermédiaire du cerveau, sur le corps tout entier. Alors, vous pouvez choisir une couleur et vous concentrer sur elle. Cherchez à la visualiser, puis imaginez que vous vous plongez en elle, que vous êtes traversé par elle… Du rouge au violet et du violet au rouge, on peut agir sur tous les centres, sur toutes les parties du corps, et il n’y a donc pas un seul organe qui ne soit pas touché par les sept rayons. Si vous prenez l’habitude de vous concentrer sur les couleurs les plus pures, de vous imprégner de ces couleurs, vous sentirez un jour que vous entrez dans l’harmonie cosmique, que vous touchez les hiérarchies célestes, et chacune vous donnera ses vertus. Les exercices avec les couleurs et les vertus qui leur correspondent sont une clé de la vie spirituelle. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

Harcèlement sexuel: que faire après l’abrogation? | Slate


Le délit de harcèlement sexuel n’existe plus, les plaintes et les procès en cours non plus. Pour le réinstaurer, il faut une loi. Et donc un Parlement.

Un open space, mrdorkesq via Flickr CC License by

Un open space, mrdorkesq via Flickr CC License by

Le Conseil constitutionnel a abrogé ce vendredi 4 mai l’article 222-33 du code pénal qui définissait le délit de harcèlement sexuel, estimant qu’il était trop flou. C’est d’ailleurs ce qui explique qu’il y a très peu de procès pour harcèlement sexuel: 54 condamnations seulement en 2009, et les plaintes sont très souvent classées sans suite, faute de preuves.

Le Conseil précise que l’abrogation est effective dès publication de la décision, et qu’elle est applicable «à toutes les affaires non jugées définitivement à cette date». La publication de la décision au journal officiel ne devrait prendre que quelques jours, elle pourrait avoir lieu dès ce dimanche, explique Anthony Taillefait, professeur de droit public.

A partir de ce moment, l’infraction de harcèlement sexuel, défini jusqu’alors comme «le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle» n’existe plus.

<a href= »http://ww400.smartadserver.com/call/pubjumpi/33259/230912/14321/S/%5Btimestamp%5D/? »><img src= »http://ww400.smartadserver.com/call/pubi/33259/230912/14321/S/%5Btimestamp%5D/? &raquo; border= »0″ alt= » » /></a>

publicité

Qu’est-ce que cela change?

Rien pour les affaires déjà jugées: la décision du Conseil constitutionnel n’est pas rétroactive, elle n’affecte pas les condamnations définitives.

Si vous vous rendez au commissariat pour porter plainte pour harcèlement sexuel, les policiers devraient dès la publication au JO vous répondre que ce n’est pas possible, mais entendre votre témoignage et voir à quelle infraction cela peut correspondre.

En théorie, bien sûr: quand le Conseil constitutionnel rend une telle décision, elle est communiquée aux différents ministères, qui font eux-même redescendre l’information aux directions de la police nationale et de là aux commissariats. Mais entre le pont du 8 mai et la présidentielle, il est possible qu’on ait une petite période de flou, note Sophie Combes, secrétaire nationale du Syndicat de la magistrature.

Si les policiers ne sont pas mis au courant suffisamment tôt, ils pourraient se retrouver à enregistrer une plainte pour harcèlement sexuel. Celle-ci serait alors classée sans suite par le parquet, explique Anne-Claude Hogrel, avocate en droit du travail (il faudrait alors porter plainte à nouveau).

Et pour les procédures en cours?

Pour les enquêtes en cours, elles n’iront jamais jusqu’au bout si elles sont fondées sur cette infraction qui n’existe plus. Il faudrait là aussi porter plainte à nouveau et reprendre depuis le début si on veut voir l’enquête aboutir.

Pour les procès encore en cours, qui en sont à une procédure d’appel par exemple, les condamnations sont annulées puisqu’il n’y a plus de support aux poursuites: «on ne peut pas dire que la personne visée a commis une infraction en ne respectant pas ce texte qui n’existe plus»,explique Sophie Combes.

C’est ce qui va se passer pour Gérard Ducray, l’élu condamné en 2010 pour harcèlement sexuel, condamnation confirmée par la cour d’appel de Lyon en 2011. Il s’était pourvu en cassation et c’est lui qui a posé la Question prioritaire de constitutionnalité au Conseil constitutionnel, qui a abouti à l’abrogation de la loi.

Cela ne veut pas dire que la justice ne peut rien faire pour un plaignant ou une plaignante.

Différentes possibilités pour quand même porter plainte

Dans le cas des anciens dossiers, il faut reporter plainte, poursuit Sophie Combes, soit parce que «le comportement dénoncé à l’origine sous la qualification de harcèlement sexuel est susceptible de correspondre à une autre qualification pénale» (le harcèlement moral, l’agression sexuelle…), soit en attendant que le Parlement vote une nouvelle loi redéfinissant ce qu’est un harcèlement sexuel et la peine encourue.

Autre possibilité: requalifier les infractions. Catherine Le Magueresse, ex-présidente de l’Association européenne contre les Violences faites aux femmes au travail —association qui s’est jointe à la QPC posée par Gérard Ducray parce qu’elle trouvait également l’article de loi trop vague et dénonçait notamment de nombreux cas où ce qui relevait pour elle du viol ou de l’agression sexuelle était qualifié de harcèlement—, espère que ces affaires seront requalifiées sous ce qu’elle estime être «la bonne qualification», c’est-à-dire le viol ou l’agression. «Mais cela ne sera possible qu’avec le concours de la police et des magistrats, ce qui est loin d’être gagné.» Autre qualification possible: le harcèlement moral.

«Il faut rapidement obtenir une nouvelle et meilleure définition car pour le moment il n’y a plus de possibilité pour les victimes» de porter plainte au pénal pour harcèlement sexuel, explique Françoise Brillé, vice-présidente de la fédération nationale solidarité femmes.

Les différentes associations de lutte contre les violences faites aux femmes vont travailler ensemble sur une nouvelle proposition, ajoute-elle. En attendant, elles ont déjà publié un communiqué commun pour réclamer une nouvelle loi au plus vite. Si elles espéraient que l’article de loi soit abrogé, elles auraient voulu que cette abrogation soit différée, effective une fois qu’un autre texte ait été adopté.

Combien de temps avant que le harcèlement sexuel redevienne un délit pénal?

Pour créer une infraction pénale, il faut une loi, et pour une loi, un gouvernement et un Parlement. S’il existe une possibilité de procédure accélérée, il faudra sans doute attendre les résultats des élections législatives de juin (la session parlementaire régulière reprendra le 26 juin avec les nouveaux députés), puis un projet ou une proposition de loi, la navette entre l’Assemblée et le Sénat et enfin la promulgation (ça c’est pour la version courte).

Bref, plusieurs mois en perspective, selon l’urgence avec laquelle est traité le problème. François Hollande s’est engagé vendredi, «s’il est élu, à ce qu’une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel soit rédigée et inscrite le plus rapidement possible à l’agenda parlementaire».

Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités, va dans le même sens. Elle «invite la nouvelle Assemblée nationale qui sortira des urnes au mois de juin prochain à se saisir en urgence de ce dossier afin de garantir les droits des salariés et, plus particulièrement, ceux des femmes».

Cécile Dehesdin et Delphine Dyèvre

Le harcèlement sexuel rayé du code pénal, les féministes indignées

Le Conseil Constitutionnel (Photo Thomas Samson/AFP/archives)

Vendredi 04 mai 2012, 13h06

Le Conseil constitutionnel a décidé vendredi l’abrogation immédiate de la loi sur le harcèlement sexuel qu’il a jugée trop floue, créant de fait un vide juridique qualifié de catastrophique par les associations féministes.

Aujourd’hui, toutes les procédures en cours pour harcèlement sexuel sont annulées, ont déploré ces associations, criant au « recul historique » des droits des femmes et en demandant qu’une loi mieux formulée soit adoptée de toute urgence après les législatives de juin.

Le Conseil constitutionnel avait été saisi par le biais d’une « question prioritaire de constitutionnalité » (QPC) soulevée en cassation par Gérard Ducray, 70 ans, conseiller municipal de Villefrance-sur-Saône (Rhône) et ancien député, condamné en appel en 2011 pour harcèlement sexuel à trois mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende.

Il considérait que le Code pénal, en ne définissant pas clairement le délit qui lui était reproché, permettait « tous les débordements, toutes les interprétations », avait plaidé son avocate, Me Claire Waquet.

L’article incriminé du Code pénal (le 222-33) stipulait: « Le fait de harceler autrui dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende ».

Cette formulation très ouverte datait de 2002, alors que le harcèlement sexuel avait été introduit de manière plus précise en 1992 dans le Code pénal et impliquait alors un « abus d’autorité » de la part de la personne poursuivie.

Le Conseil constitutionnel a rappelé qu’en vertu du principe de « légalité des délits et des peines », le législateur devait « définir les crimes et délits en termes suffisamment clairs et précis ». Il a estimé que l’article contesté ne répondait pas à cette exigence et l’a déclaré contraire à la Constitution.

Paradoxalement, l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) s’était jointe à la procédure pour demander elle aussi l’abrogation de ce texte mal ficelé, mais de manière différée, afin d’éviter tout vide juridique.

« Responsabilité du législateur »

L’association disait faire « une analyse radicalement opposée à celle de Gérard Ducray ». Alors que lui avançait le risque de répression par les tribunaux de la « drague admissible », elle affirmait constater « des classements sans suite quasi systématiques » et des renvois pour harcèlement devant le tribunal « d’agissements qui auraient pu être qualifiés d’agressions sexuelles, voire de viols ».

Mais les Sages ont estimé qu’une abrogation différée aurait été contraire au principe de non rétroactivité de la loi pénale.

« C’est absolument catastrophique pour toutes les victimes qui ont des procédures en cours. C’est terminé pour elles, les personnes qu’elles ont mises en cause peuvent aller sabler le champagne », a réagi Marilyn Baldeck, déléguée générale de l’AVFT.

Un collectif d’associations et d’organisations féministes (Marche mondiale des femmes, Femmes solidaires, AVFT, Collectif féministe contre le viol…) a également jugé « révoltant » le « message d’impunité ainsi adressé aux harceleurs ».

« Il est maintenant de la responsabilité du législateur, dès que l’Assemblée nationale sera réélue, de mettre à l’ordre du jour prioritairement le vote d’une nouvelle loi », a estimé la déléguée de l’AVFT. Mais la loi pénale n’étant pas rétroactive, elle ne s’appliquera pas aux affaires en cours, a déploré le collectif.

« Je suis très heureux » de cette décision, a en revanche déclaré à l’AFP Gérard Ducray, se réjouissant d’un encadrement à venir plus net de la loi, alors qu’avec l’actuelle, « on laissait aux juges la liberté de l’interpréter ».

Insolite : Un film porno tourné dans un magasin fait le buzz


 

Insolite : Un film porno tourné dans un magasin fait le buzz

 

A Lannemezan, petite bourgade du sud de la France, on ne parle plus que de ça. Un film porno a été tourné dans un magasin de canapés, et ce, à l’insu de ses propriétaires.

 

Lannemezan est une petite cité tranquille du sud-ouest située non loin de Tarbes, aux pieds des Pyrénées. Mais comme le dit si bien le proverbe, il faut se méfier de l’eau qui dort… En effet, la ville a été le théâtre d’un tournage inédit ! Des individus armés d’une libido explosive ont tourné une séquence porno amateur d’une soixantaine de minutes, sans que les propriétaires du magasin ne soient au courant.

 

La boutique en question est un « Home déco », une célèbre enseigne de vente de canapés. En fait, ce sont les locataires du magasin qui ont invité les acteurs à venir tourner leur séquence. « Nous sommes à Lannemezan, une petite bourgade provinciale pas loin de Tarbes. Home Déco, qui commercialise des canapés à 8.500€, nous a invités car l’un des vendeurs est un adepte du site.

 

À ce prix, dit Niko, il faut que j’essaie. Mais, ajoute-t-il, ils ne s’attendent pas à ce que nous allons faire ». La suite de la chanson, on la connaît.. mais il vous en coûtera 1.90€ !

aufeminin

6 mai : Journée Mondiale du rire


6 mai : Journée Mondiale du rire

Traditionnellement fêtée le premier dimanche de mai, la journée mondiale du rire (ou journée internationale) existe depuis 1998… comme les occasions de rire ne sont pas si nombreuses, profitons-en et commençons pas une devinette :

Savez-vous ce que font les Québécois chaque jour pendant 3/4 d’heure ?

> Ils se rendent au travail ?

> Ils sont inquiets à cause de la crise financière internationale ?

> Ils réfléchissent à leur menu du lendemain ?

Bien que tout cela soit possible, la réponse à la question est ailleurs : chaque jour, ils passent plus de 45 minutes à rire ! et, vous allez rire, c’est un sondage commandé par le fabricant de la Vache Qui Rit qui le dit… alors !

Est-ce cette capacité à rire qui nous les rend si sympathiques ?

Nous ne pouvons pas terminer cette page sans parler du Dr Madan Kataria, l’inventeur du Yoga du Rire (!), qui est à l’origine de 2500 Clubs de Rire dans le monde… le rêve du Dr Kataria est d’arriver à la Paix mondiale grâce au rire ! mort de rire…

Contes Courts…Le fil


 

Il y avait un homme qui était tombé dans les enfers du monde, et de quelque côté qu’il se tournât, il ne voyait que des occasions de souffrances.

Il chercha à trouver un compagnon pour adoucir sa solitude et sa misère, quelqu’un qui partagerait avec lui le désir et le voeu de s’échapper de ces lieux de tortures et d’esclavages, mais personne ne voulut répondre à son appel tant il avait été cruel.

Il chercha dans sa mémoire s’il navait pas aidé quelqu’un durant sa vie qui de ce fait lui serait redevable, et là non plus, il ne trouva personne.

Et cependant, en y pensant bien, il se souvint qu’un jour il avait évité d’écraser une araignée alors qu’elle se trouvait sous ses pieds.

Il implora cette araignée en lui rappelnt ce service qu’il lui avait rendu.

L’araignée entendit son appel. Elle lança un fil à travers le précipice qui mène jusque dans les enfers.

L’homme regarda le fil, puis constata que c’était une corde d’argent très solide; mais il ne voulut pas croire en une telle providence et se dit que ce devait être seulement un fil d’araignée trop fragile.

Il avait cependant une si grande envie de quitter ces lieux, qu’il tenta le tout pour le tout, et commença à grimper.

L’escalade était difficile, le fil glissant, il s’y aggripa de toutes ses forces.

Arrivé à mi-hauteur, il commença de voir la lumière du haut, et ne désira plus qu’y acceder au plus vite!

Mais il regarda ensuite en bas ces lieux horribles qui s’éloignaient de lui, et il vit une foule de gens qui grimpaient à sa suite.

La panique le saisit – la corde était tout juste assez solide pour lui! Elle allait certainement casser!

Ceux-là, ils n’avaient qu’à rester en Enfer! De quel droit pouvaient-ils le suivre? c’était Lui qui n’avait pas écrasé l’araignée, la corde n’était pas pour eux!!, elle n’était que pour lui!

…à ce moment précis, le fil céda très exactement à la hauteur de ses mains, et lui et tous les autres retombèrent dans leurs enfers.

version de Bruno de la Salle.

…on retrouve également ce conte dans les recueils des « Contes Zen ».

PAS POUR DEMAIN..


Ajouté le 01/27/2011 04:51:42 par NOEMIE

Regarde, mon frère, comme le ciel est bleu et serein.
Le soleil nous réchauffe et la brise danse dans les feuillages.
Le printemps est là. Écoute le chant d’amour des oiseaux.
Pourquoi faut-il que nous dressions nos fusils l’un contre l’autre ?
Dis-moi plutôt comment vont tes enfants, tes amours.
Les miens vont bien et te font dire bonjour.Un jour, des grands de ce monde se sont rassemblés.
Et pour des riens et des peut-être incertains,
Ont levé les poings et se sont déclarés la guerre en proclamant :
Je lance mes armées contre les tiennes, sois prêt.
Prions le Dieu de la guerre, qu’il nous soit favorable.
Demain, au crépuscule, nous compterons nos morts.Mais, les morts, mon frère, ce sera toi, ce sera moi, ce seront nos amours.
Approche, prends ma main, mes frères ont besoin des tiens.
Allons, sans détour, dire aux guerriers de ce monde,
Que, désormais, ils lèveront les poings pour rien.
Que, par duels, ils devront régler leurs querelles.
Par politesse, peut-être, nous leur serons témoins.

Puis retournons, en paix, cultiver nos jardins, nos amours,
Regarder nos enfants courir dans la rosée du matin,
Écouter dans les ramures, les oiseaux se chanter l’amour.
Hélas, mon frère, je vois venir le maître de nos destins.
Il nous faut à nouveau, jouer à qui ne verra pas la fin du jour.
Pardonne-moi, mon frère, j’ai fait un rêve qui n’est pas pour demain.

.

…………………………….
Martial Noureau
Saint-Augustin De Desmaures
Mots-clés:NOEMIE

Travailler en groupe amoindrit l’intelligence… de certains – News Psycho – Doctissimo


mercredi 28 mars 2012


En groupe, il est parfois difficile de parvenir à une décision rapide et intelligente. Choix du restaurant ou de la priorité pour boucler le prochain dossier… qui n’a pas un jour  vécu ce type de situations avec des collègues ou des amis ? Selon des chercheurs américains, le fait de travailler dans un groupe a tendance à réprimer l’intelligence individuelle.

etude Qi, intelligence, liens sociaux

Travailler en groupe serait contre-productif pour certaines personnes, notamment les femmes.

En fait, d’après les conclusions de l’étude de Read Montague et son équipe du Virginia Tech Carilion Research Institute, le simple fait de travailler en groupe réduirait les performances cognitives de certains individus. Pas tous car, devant l’adversité, nous ne sommes pas tous égaux. Certains d’entre nous peuvent se sentir impressionnés par une foule quand d’autres, au contraire, sont galvanisés.  Alors, le travail en équipe correspond-il à une addition des talents ou au contraire, est-il contre-productif ?

Pour étudier l’impact du statut social sur les performances individuelles, les scientifiques ont fait passer une batterie des tests cognitifs à plusieurs individus dans différentes situations. Dans un premier temps, tous les participants ont passé un test de QI standard dont les résultats ne leur étaient pas communiqués. Impossible pour les participants de pouvoir se jauger. La plupart des participants avait relativement les mêmes résultats. La moyenne obtenue, 126, se situe au-dessus de la moyenne américaine (100). L’activité cérébrale de certains d’entre eux était mesurée grâce à une IRM fonctionnelle durant les sessions.

Puis, des groupes de 5 personnes étaient constitués : chaque individu devait répondre à 92 questions… Mais à chaque question, le classement par personne ainsi que le classement général était diffusé à tous. Ainsi, chacun pouvait se situer par rapport aux autres… »Quand nous plaçons les individus dans des petites groupes, que nous effectuons un classement de leurs performances sur des tâches cognitives par rapport aux autres (…), nous voyons une baisse dramatique dans la capacité de certains individus à résoudre des problèmes. L’interaction sociale a un effet significatif » explique Read Montague dans un communiqué.  Au final, les chercheurs ont pu classer les individus en deux groupes : les « hauts performers », dont le rang était au-dessus de la moyenne et les « bas perfomers », dont le rang était au-dessous de la moyenne.

Dans le groupe des « bas performers », la proportion de femmes était significativement plus élevée que dans l’autre (10 sur 13 contre 3 sur 13 das l’autre groupe). A l’inverse, l’âge ou  l’origine ethnique n’avaient aucune incidence. Les femmes seraient-elles plus sensibles aux signaux sociaux, moins sûres d’elles ? En tout cas, d’un point de vue neurologique, les chercheurs ont bel et bien mis le doigt sur des des différences de taille entre les deux groupes

En comparant les activités cérébrales des deux groupes, ils se sont rendu compte par exemple que les « hauts performers » (les moins sensibles au statut social) avaient une activité plus importante que les autres dans le noyau accumbens bilatéral, région cérébrale généralement associée à l’apprentissage et sensible au plaisir et à la récompense. A l’inverse, les autres voyaient  augmenter l’activité de leur cortex cingulaire dorsal antérieur (région associée à la réponse à des informations conflictuelles).

« Cette étude nous montre que l’idée selon laquelle le QI est quelque chose de mesurable isolément sans tenir compte du contexte social est totalement fausse, conclut Steven Quartz, co-auteur de l’étude et professeur de philosophie. En fait, cette étude suggère que l’idée même d’une séparation entre les processus cognitifs et sociaux dans le cerveau est vraiment artificielle. L’un et l’autre interagissent en profondeur« .

Mieux connaître l’influence des liens sociaux sur les capacités cognitives apparaît comme un enjeu essentiel. A l’heure où travail en équipe, brainstorming et autres « réunionites aiguës » sont devenus la norme en entreprise, repenser le travail permettrait d’éviter de passer à côté de certains talents inhibés par l’assurance ou simplement la présence des autres.

  Yamina Saïdj

Sources :

« Group settings can diminish expressions of intelligence, especially among women », comminiqué de presse du Virginia Tech Carilion Research Institute

Etude : « Implicit signals in small group settings and their impact on the expression of cognitive capacity and associated brain responses« , Philosophical Transactions of the Royal Society , 23 janvier, 2012

Dernier ordre de Ben Laden : "Tuez Obama !" – Le Point


 

Dernier ordre de Ben Laden : « Tuez Obama ! »

Le Point.fr- Publié le 04/05/2012 à 12:15 – Modifié le 04/05/2012 à 12:16

Les documents saisis dans la maison où se cachait Ben Laden montrent que, jusqu’au bout, il a cherché à monter une opération meurtrière et spectaculaire.

L'ancien chef d'al-Qaida, Oussama Ben Laden.

L’ancien chef d’al-Qaida, Oussama Ben Laden.© AFP

Par Michel Colomès

Ben Laden, dans les derniers mois avant son élimination par les commandos américains, était obsédé par l’idée de frapper un grand coup. Une action qui aurait autant de retentissement que la destruction des tours du World Trade Center. Il a cherché jusqu’au bout à frapper l’Amérique au coeur de son pouvoir. Et donné des ordres pour que puisse être montée une opération visant à éliminer soit le président Obama, soit le chef suprême des opérations alliées en Afghanistan, le général Petraeus.

Les 6 000 documents, notes, disques durs ou clés USB, saisis dans la maison d’Abbottabad, au Pakistan, qui a servi de repaire au chef terroriste, continuent à livrer des détails particulièrement intéressants sur la manière dont il essayait de continuer à diriger les opérations de son groupe de plus en plus éclaté. Ils révèlent, notamment, la frustration de Ben Laden d’avoir perdu la maîtrise de ses affiliés locaux, en Indonésie, au Yémen ou en Afrique du Nord. Il pestait contre certaines de leurs actions qui, en tentant de frapper « des croisés », avaient coûté la vie à beaucoup de musulmans. Ce qui, écrivait-il, ternissait la réputation d’al-Qaida chez les croyants.

Nouvelles opérations sanglantes

Mais Ben Laden ne perdait pas de vue son objectif de porter des coups mortels au « grand Satan » américain. Il avait donc déterminé deux cibles prioritaires : Obama et Petraeus. Et pour éliminer l’un ou l’autre, ou les deux à la fois, il avait monté deux groupes, l’un au Pakistan, l’autre près de la base aérienne de Bagram en Afghanistan, afin de repérer le moindre indice qui pourrait indiquer que le président américain s’apprêtait à faire – comme cela a été encore le cas cette semaine – une visite improvisée aux troupes américaines à Kaboul. Aux moudjahidin ensuite, par tous les moyens, missiles sol-air ou attaque de l’aéroport, de détruire l’avion d’Obama.

Et dans la lettre découverte et donnant des ordres en ce sens à un certain Shaykh Saïd, Ben Laden précise qu’il est inutile de monter une opération contre Joe Biden. C’est vraiment « le chef des infidèles » qu’il nous faut, dit-il, et pas son vice-président. Car, poursuit le terroriste, une fois Obama éliminé, « avec le système en vigueur dans ce pays, c’est Joe Biden qui, automatiquement, deviendra président. Il n’est absolument pas préparé à ces fonctions, ce qui provoquera une crise majeure aux États-Unis ».

L’image de Ben Laden, une couverture marron sur les épaules, un bonnet sur la tête, regardant la télévision, une télécommande à la main, dans une pièce isolée de son repaire, peut accréditer l’idée d’un fuyard aux abois, traqué par tous les services secrets de la planète et sans plus guère de pouvoirs que celui de tenter d’échapper à ses poursuivants. Pourtant, les 17 premiers documents rendus publics parmi ceux découverts dans son abri montrent qu’il avait certes perdu une partie de ses capacités de nuisance, mais que cela ne l’empêchait pas de préparer de nouvelles opérations sanglantes. Pour prolonger le 11 Septembre.

Purifier le pet de mouton pour réduire les émissions de CO2 !


 

moutons pt.jpg

Purifier le pet de mouton pour réduire les émissions de CO2 !

 

Afin de réduire les émissions de CO2 imputées à l’élevage, les scientifiques néo-zélandais étudient le moyen de purifier les flatulences des moutons en supprimant le méthane que les ovins rejettent en abondance dans l’atmosphère. Ils cherchent à notamment comprendre pourquoi certains spécimens polluent davantage que d’autres et si certains régimes alimentaires sont plus écologiques.

 

« Le regain d’attention portée au changement climatique et les nouvelles technologies nous permettent d’espérer accomplir ce qui était impossible avant », explique Peter Janssen du Centre de recherche sur les gaz à effet de serre d’origine agricole. Dans ce grand laboratoire basé à Palmerston North, sur l’Ile du Nord de l’archipel néo-zélandais, les animaux sont enfermés pendant deux jours à tour de rôle dans des box hermétiques où des filtres mesurent la fréquence de leur rejets et leur contenu.

 

Plus ambitieux encore, les scientifiques espèrent, grâce à la génétique, pouvoir mettre au point un vaccin qui empêcherait les ruminants de générer du méthane (CH4). Une hypothèse crédible à l’horizon de 15 ans. « Nous pouvons maintenant identifier ces organismes et les cibler spécifiquement pour travailler sur des vaccins à partir de molécules inhibitrices qui s’attaquent uniquement aux microbes producteurs de méthane », détaille Peter Janssen.

 

moutons.jpg

Les ruminants digèrent partiellement leur nourriture en la faisant fermenter dans leur estomac avant de la régurgiter –à grand renfort de méthane– pour pouvoir ensuite la mâcher plus aisément. Les Nations Unies estiment que 18% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde sont dues aux animaux d’élevage. Mais la proportion est nettement plus élevée –de l’ordre de 50%– en Nouvelle-Zélande où paissent 35 millions de moutons et huit millions de vaches.

 

« L’impôt du pet » L’archipel a investi 50 millions de dollars néo-zélandais (30,8 millions d’euros) dans un programme de réduction des émissions polluantes d’origine agricole, « probablement le plus vaste dans le monde » sur ce sujet, estime Peter Janssen. Autrefois sourds aux enjeux écologiques, les éleveurs sont désormais étroitement associés à ces travaux. En 2003, le gouvernement avait créé une taxe pour la recherche scientifique, mais il avait dû reculer devant la pression des agriculteurs dénonçant « l’impôt du pet » (alors que 90% des émissions viennent de « rots »).

 

« Même le grand public n’avait pas compris. En Nouvelle-Zélande, il est probablement juste de dire que nous sommes sceptiques à l’égard du changement climatique », reconnaît Rick Pridmore, responsable du développement durable à la Fédération néo-zélandaise des producteurs laitiers. « Mais ça a changé au cours des cinq dernières années, je pense que les agriculteurs sont maintenant sur la même longueur d’onde », souligne-t-il.

 

D’autant qu’un vaccin pourrait améliorer les capacités digestives des bêtes et donc réduire leurs rations alimentaires. Le méthane (CH4) est émis par les zones humides, l’extraction du charbon, l’industrie gazière et pétrolière, les flatulences des ruminants et la décomposition des déchets organiques dans les décharges à ciel ouvert.

 

7sur7

Les symptômes psychotiques tels qu’entendre des voix sont relativement fréquents » Ma Planète


 

Ajouté le 05/03/2012 20:25:58 par feu_bleu

Les symptômes psychotiques tels qu’entendre des voix seraient beaucoup plus fréquents chez les enfants et les adolescents que ce qui est actuellement considéré, selon une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry. Des études ont déjà montré que de tels symptômes seraient vécus par jusqu’à 17% de la population adulte.

Mary Cannon et Ian Kelleher du département de psychiatrie du Royal College of Surgeons (Dublin, Irlande) ont mené cette étude avec 2666 enfants âgés de 11 à 16 ans dans 4 études séparées.

21% à 23% des 11-13 ans et 7% des 14-16 ans rapportaient avoir vécu ces symptômes. Les hallucinations peuvent varier, consistant à entendre une phrase isolée à l’occasion, jusqu’à entendre des conversations entre 2 ou plus de personnes pendant plusieurs minutes.

 

Pour plusieurs, ces symptômes sont transitoires et ne sont pas associés à des problèmes de santé mentale, mais pour environ 50%, ces symptômes étaient associés à d’autres problèmes de santé mentale non-psychotiques et parfois plus qu’un.

Le lien entre les hallucinations auditives et d’autres troubles mentaux était plus important chez les 14-16 ans que chez les 11-13 ans. Dans le groupe le plus jeune, 57% de ceux qui avaient des hallucinations auditives ont reçu un diagnostic de trouble psychiatrique dans une évaluation clinique qui a suivi. Dans le groupe le plus âgé, cette proportion était de 80%. Ces troubles incluaient les troubles affectifs (ex. dépression), les troubles anxieux et les troubles de comportement.

Une étude allemande, publiée en 2006, montrait que plusieurs adultes entendent des voix mais n’ont jamais senti le besoin de recourir à des services de santé mentale.

LE LIEU DE L’ACCIDENT…


 

images drôles chercher l erreur

L’avocat:

– Sur les lieux de l’accident, n’avez-vous pas dit au policier que « vous ne vous étiez jamais senti aussi bien de toute votre vie » ?

Le fermier :

– C’est exact.

L’avocat :

– Et c’est maintenant seulement que vous venez vous plaindre d’avoir été sérieusement blessé dans l’accident entre la voiture de mon client et votre carriole ?

Le fermier :

– C’est parce que, lorsque le policier est arrivé sur le lieux de l’accident, il est allé voir mon cheval, qui avait une patte cassée, et il l’a descendu d’une balle dans la tête. Ensuite, il est allé vers Rouky, mon chien, qui était couche sur la route et qui se vidait de son sang, et il l’a descendu lui aussi. Alors quand ensuite il s’est approché de moi et m’a demandé comment je me sentais, j’ai pensé qu’il valait mieux lui dire que j’allais parfaitement bien…